Index - Rechercher - Membres - Groupes - S’enregistrer - Messages Privés - Connexion
Règlements & contexte - Encyclopédies - Annonces - Recherches - Questions - FAQ - Partenariats - Parrainage - Ateliers - L'infolettre
[Taverne] L'Oeil du Dindon
Aller à la page: <  1, 2, 3, 4, 5, 6  >
 
Poster un nouveau sujet   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    Les Chevaliers d'Émeraude - JDR recommandé par le site officiel - Version 7 Index du Forum -> Archives -> Toutes les archives -> x En jeu -> Royaumes d'Enkidiev -> Royaume d'Émeraude -> x Hors jeu
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Elwane
Voyageur(se)
Voyageur(se)

Hors ligne

Inscrit le: 10 Aoû 2011
Messages: 112
Présence: Présent(e)
Race(s): Humain
Sexe: Féminin
Âge: 20ans
Localisation: Quelque part sur les routes...

MessagePosté le: 31/08/2011 12:00    Sujet du message: [Taverne] L'Oeil du Dindon Répondre en citant

Cela faisait assez longtemps que Elwane n'avait pas fait un petit spectacle et encore moins une escale d'une semaine dans un royaume.Et oui, cette fois ci elle resterait un assez long moment dans à Emeraude.Ce jour là elle avait dormit dans une auberge et s'était levé assez tôt.Elle avait remercié la patronne qui lui avait offert la nuit car elle l'avait aidé dans ses tâches de la journée.Puis elle partit dans le village, toujours aussi émerveillé de voir les changements effectués en peu de temps...Enfin, peu de temps, peu de temps, cela faisait plus de deux mois qu'elle n'était pas revenu aussi longtemps à Emeraude...Elle pris un malin plaisir de faire un ballade dans la forêt.Elle adorait cet endroit, et y avait même trouvé un coin sympas où peut de personne, voir personne ne s'y aventurait.Elle se balada un moment ensuite, dans le village et vit au loin une taverne, il faisait encore jour alors celle ci était fermé.Elle vit quand même une affiche où ils cherchaient des artistes pour faire un numéros, et qu'ils seraient payé !! Alors là, Elwane sauta sur l'occasion et se présenta.Bon, elle ne savait pas si elle était vraiment considéré comme artiste, mais bon, ils ne devaient pas avoir beaucoup de personne pour en faire car elle fut accepté tout de suite.Elle fut enchantée et les remercia.Rendez vous à la taverne vers 21h00 ce soir !
Elle continua donc sa journée, le plus tranquillement possible.Elle s'entraîna longtemps dans un endroit tranquille, au violon.Elle essayait de trouvé des morceaux assez rythmés pour y mettre de l’ambiance.

Le soir venu, elle entra dans la taverne un peu en avance, elle se concentra derrière le petit rideau juste derrière la scène et voyait passer tous les artistes...Qui lui souhaitaient bonne chance.Tous ses bonnes chance lui mettaient un peu la pression.
Puis elle entendit des applaudissements au fond de la salle mais personne n'était encore sur scène.Elle regarda ce qui se passait et fut surprise de voir un jeune homme saluer le publique.Elle eut un petit rire quand on l’appela pour monter sur scène.Elle pris son violon et grimpa sur l'estrade.Mais le silence ce fit.Elle avala puis commença à jouer, un morceau rythmé et entraînant.Certaines personnes bourrées commençaient à danser sur leur chaise.Et d'autres se contentaient de rigoler.Elle continua de jouer, seule sur l'estrade, essayant de mettre un peu d’ambiance dans la salle.
_________________

*Une rose de Simon*
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: 31/08/2011 12:00    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Benoit
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: 31/08/2011 12:16    Sujet du message: [Taverne] L'Oeil du Dindon Répondre en citant

Lorsque j'eus finis mon verre et que la rouquine eut fini son morceau , je me levai doucement et , brisant sans gêne les discussions , je me mis à applaudir , doucement mais fermement. Ce morceau je l'avais déjà entendu à un endroit qui ne m'évoquait que des bonnes choses. De plus , il avait été si bien joué... pas une fausse note , pas un accord de raté !
Les têtes se tournèrent vers celui qui osait couper les conversations , en l'occurrence , moi. D'abord hésitantes , les personnes présentes dans l'auberge se mirent à m'imiter et ce fut une véritable ovation qui secoua la taverne. Je lançais un onyx d'or à l'artiste tout comme le firent nombre du public.
Sous ma capuche , je souriais : l'homme à la capuche savais se faire comprendre.
Tout en fixant l'artiste , je me rassit et commandai une autre bière.
Revenir en haut
Elwane
Voyageur(se)
Voyageur(se)

Hors ligne

Inscrit le: 10 Aoû 2011
Messages: 112
Présence: Présent(e)
Race(s): Humain
Sexe: Féminin
Âge: 20ans
Localisation: Quelque part sur les routes...

MessagePosté le: 31/08/2011 12:46    Sujet du message: [Taverne] L'Oeil du Dindon Répondre en citant

Elwane joua son morceaux sans fausses notes, elle fut assez fière d'elle et salua le public.Quand l'homme au fond qui s'était déjà fait remarqué, commença à applaudir assez fortement.Toute la salle en fit de même, elle fut acclamée un long moment.Elle salua le publique un assez long moment , le temps que les applaudissements cessent. Elle retourna dans les coulisse et tous les artistes la félicitèrent.Elle les remercia et voulut partir quand la patronne alla la voir et dit :

-Elwane ! Mais tu as fais un carton ! Tout le monde à apprécié...Tu as pas un autre morceau pas hasard ?

Elwane fut un peu pris de court et dit :

-Oui...Oui j'en ai d'autre...Pourquoi ?

La patronne lui sourie et lui dit :

-Tu pourrais en jouer un autre ?

Elwane resta immobile...Jouer un autre morceau ? Mais c'est bien son heure se gloire !Elle hocha la tête et se prépara pour en jouer un second.Elle rentra pour la seconde fois sur scène est présenta un morceaux très rythmé cette fois encore.Ses doigts volant sur les cordes.Elle le réussi sans trop de difficulté et retourna derrière l'estrade.Elle était encore félicité et applaudit quand la patronne vient vers elle et la prit dans ses bras :

-Oh lala Elwane, tu as fait un carton plein ! Aller vient , je t'offre un verre !

Elwane la remercia et rejoignit la salle ou tout le monde buvait.Elle alla au bar et demanda une bière.Elle l'eut gratuitement ! Puis elle commença à la boire, souriant face au gens qui la félicité encore.Elle avait pris avec elle son violon, rangé dans son étui. Elle voulut s'asseoir à une table mais elle étaient toutes prises, il ne restait plus qu'un table où l'homme à la cape l'avait applaudit...Elle ne voulait pas rester debout tout le temps à alla vers sa table en demandant :

-Bonsoir, puis-je m'asseoir ? Il n'y a plus de place...
_________________

*Une rose de Simon*
Revenir en haut
Benoit
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: 20/09/2011 13:00    Sujet du message: [Taverne] L'Oeil du Dindon Répondre en citant

Le visage dissimulé par la capuche sombre de ma cape de voyage, je jaugeais la jeune femme... et souris. Pas à pleine dents , non , non ,non ! Mais cela me fit sourire. Pourquoi ? Je n'en sais fichtrement rien , mais à ce qui paraitrait , sourire rallonge l'espérance de vie , donc pourquoi s'en priver ?

"- Comme le disait une de mes amies, vous savez ce que répond la politesse : oui, asseyez-vous. Moi, je rajouterai seulement une question : voulez-vous prendre un verre de quelque chose avec moi ?"

Tout en appelant la tavernière d'un signe de main, mes yeux pétillèrent de plaisir lorsqu'ils passèrent au dessus du jongleur qui en était à onze balles colorés, tout comme lui.

"- Belle musique que la vôtre, reprise-je, où avez-vous appris ces morceaux ? la questionnais-je."

Autour de nous, dans l'auberge, une bonne ambiance s'était installée et les gens qui y étaient présents n'étaient pas ceux qui sèment les embrouilles. La soirée semblait fort prometteuse.
Pour autant, je ne me permis pas de relâcher mes muscles qui étaient sur le qui vive, prêt à tout éventualité...










Dernière édition par Benoit le 22/09/2011 14:14; édité 1 fois
Revenir en haut
Kreos
Sorcier(ère) des Croisés
Sorcier(ère) des Croisés

Hors ligne

Inscrit le: 02 Juin 2008
Messages: 2 489
Présence: Présent(e)
Race(s): [ancien immortel] Humanoïde
Sexe: Masculin
Âge: 447 ans [Fev]
Localisation: Derrière toi.

MessagePosté le: 20/09/2011 14:37    Sujet du message: [Taverne] L'Oeil du Dindon Répondre en citant

Attention.
Le nombre minimal de lignes est 10, complètes.

_________________
~Un mortel à demi-dieu...~



Je sais qui tu es
Je sais ce que tu crains
Jamais tu ne te sauveras
Je sais ce qui se cache en toi
Je sais quand est ta fin
Jamais tu ne t'en sauverais
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Sibelial
Apprenti(e) Sorcier(ère)
Apprenti(e) Sorcier(ère)

Hors ligne

Inscrit le: 20 Oct 2006
Messages: 947
Présence: Présent(e)
Race(s): [Vampire] Elfe | Fée
Sexe: Féminin
Âge: Éternellement 19 ans
Génération: Exception

MessagePosté le: 25/10/2011 20:49    Sujet du message: [Taverne] L'Oeil du Dindon Répondre en citant

La taverne... Lieux de détente et de divertissement suite a une longue journée a travailler dans les champs ou suite a un long voyage au travers du royaume. Les deux impériaux étaient arrivés ici suite a un long voyage ou elles se permirent très peu d'arrêt. Premièrement parce que Sibelial poussait sa petite ''fille'' au dela des limites physiques du vampirismes pour qu'elle puisse exploité entièrement ces nouvelles capacités. Et ensuite parce que ni une ni l'autre n'avais besoins de dormir. Hors les seuls fois ou elles s'étaient arrêté furent généralement pour ce nourrir. Comme en ce moment. Sibelial avait choisi ce lieu pour établir aussi leur ''base d'opération''. C'est dans ce lieux que Lisbeth et elle se ravitailleraient et ce rejoindrais si elles se séparaient a cause des événements. Il fallait après tout mieux prévenir que guérir. Lisbeth était tout de même connu des gens du château, il était fort probable que malgré les septs ans passés dans l'empire, certaines personnes la reconnaissent. Et il était évident que les chevaliers la reconnaitraient. C'était d'ailleur l'une des raisons qui avait amené la sous-chef de l'ordre impérial a amené sa jeune protégé.

La pauvre Lisbeth fut l'une des victimes que la guerre de Fal qui s'était passé il y a sept ans. L'une d'entre beacoup. D'ailleur, l'ordre impérial avait perdu beaucoup de soldat durant cette guerre. Sibelial et Zekhen était les deux seul survivants sans comptés quelques rares écuyers. Ces pertes avaient heurté la vampire a un point tel qu'elle avait causé un vrai massacre suivant la retraite du vaincu. Un massacre qui lui valut le surnom du papillon écarlate parmis les troupes des nations unis d'Enkidiev. ''Aussi magnifique qu'un papillon dansant au milieux d'une pluie de sang'' était la descriptions qui revenait le plus souvent pour expliqué ce surnom qui avait marqué bien des esprits dans les troupes enemies. La vampire ce souvenait aussi de l'une des personnes qui avaient pu avoir une deuxième chance. Comment aurait-elle pu oublié cette jeune femme qui était sous sa tutelle? Celle qui était présentement a ces côtés. Cette pauvre gamine qui avait succombé au coup de ces alliées qui les avaient pris, Chlotilde et elle, pour des enemies. Lorsqu'elle avait appris cette nouvelle, l'estime qu'elle avait des royaumes unis avait beaucoup diminués. Aujourd'hui elle était venu pour voir si l'esprit des chevaliers avaient évolué avec le temps. Serait-ils toujours aussi apeurer d'héberger une vampire parmis les siens? Quoiqu'elle n'était certainement pas pour forcer Lisbeth, mais elle voulait tout de même voir leur réaction a cette transformation. Cela serait probablement déterminant sur comment elle verrait les chevaliers dans le futur...

Sibelial et Lisbeth entrèrent enfin dans la taverne, tous les deux vétus de magnifiques robes venant des plus grand tailleur réputer de l'empire. Étant tout de même d'un rang élever, Sibelial avait usé de ces connections pour avoir trouver ces merveilles de leur cultures qui apporterais bien plus que des regards haineux a leur égards. La robe de Sibelial était d'un beau jade lustré qui s'accomodait bien avec les brodries argentés qui délimitait les divers morceaux de la pièce unique. A son cou pendait un médaillon que lui avait donné Zekhen peu de temps après qu'ils avaient ''officialisé'' leur relation. Il s'agissait d'un talisman gravé dans une dent de dragon (les dents plus petites qui ressemblait beaucoup au dent des chats sauvages de rubis) que Sibelial affectionnait particulièrement. Sibelial portait aussi un parapluie portant les mêmes teintes. Ces cheveux attachés en une tresse simple, lui tombait entre sa pair d'ailes noir ébènes qui étaient retroussés tel une cape tombant en direction du sol. La vampire c'était aussi maquillé de façon a sembler bien vivante. Malgré leur mystérieuse beauté naturel, Sibelial savait par expérience que les hommes étaient généralement plus attirés par les femmes au couleurs plus... coloré que le cadavre ambulant qu'elle représentait, comme aimait dire l'une de ses soeurs d'entrainement.


''Houla! Il y a bien plus de monde que je pensais, au moins on aura pas de problème ce trouvé des cavaliers.''S'exclama l'elfe-féérique en regardant la salle bondé d'une panoplie de groupe divers, partant des saoulons les plus lune-a-terre possible, que les amuseurs publiques un peu trop profiteur en passant par les groupes d'amis discutant tranquillement. La vieille guerrière se tourna vers la jeune fille d'un air autoritaire.''Bon, sa fait longtemps que je n'ai pas vu tes talents de séductrice a l'oeuvre. Je m'occupe de trouver une place tranquille, occupe toi de nous trouver deux compagnons.'' Puis ans laissé le temps a la gamine de répliquer, elle se faufila presque sans attirer l'attention en direction d'une table libre.

_________________


I don't think I will ever forget that day... Even while being badly wounded, a fairy that should've fallen to the ground, her head held high, soared with a soul filled with determination and faith...

Revenir en haut
Lisbeth
Apprenti(e) Magicien(ne)
Apprenti(e) Magicien(ne)

Hors ligne

Inscrit le: 29 Nov 2010
Messages: 108
Présence: Présent(e)
Race(s): [Vampire] Humain | Fée
Sexe: Féminin
Âge: Eternellement 19 ans
Génération: Exclu(e) de l'Ordre des Chevaliers d'Émeraude

MessagePosté le: 27/10/2011 14:39    Sujet du message: [Taverne] L'Oeil du Dindon Répondre en citant

Émeraude. Elle n’aurait jamais cru y revenir un jour aussi tôt. D’ailleurs, il y a sept ans de cela, elle n’aurais jamais cru revoir un jour quoi que ce soit. La guerre de Fal avait marqué beaucoup de vies, d’ont la sienne qui avait pris une tournure inattendue. Sont propre camps était à l’origine de sa propre perte, c’étais si ironique et blessant à la fois, mais Lisbeth n’avait jamais eu aucun attachement envers Émeraude, envers Enkidiev, ni envers l’Ordre des Chevalier d’Émeraude. Elle était différente de la pluparts des habitants d’Enkidiev depuis le jour de sa naissance et si sa mère la voyait maintenant... Serait-elle fière? Heureuse de savoir que sa fille n’est pas... Morte? Ou serait-elle terrifié de savoir ce qu’elle était devenue maintenant? C’étais étrange, mais c’étais la première question qui lui était venue à l’esprit lorsqu’elle avait réalisé ce que Sibelial avait fait pour elle.

Cette transformation fus pour Lisbeth sont salut. C’est comme sa qu’elle voyait la chose et pas autrement; Une seconde chance. Cette même femme qui lui avait montrer une porte à ouvrir sur une connaissance que peux de gens avait, sept ans avant la guerre de Fal, avait recroisé sa route juste au bon moment et avait fait le choix de lui offrir quelque chose que jamais elle n’aurait crue avoir. Beaucoup de choses c’étais passé à ce moment précis. Chlotilde, la Chevalier ainé de sont ancien Ordre avait décidé de rejoindre ceux des Impériaux, mais Lisbeth devait avouer que Zekhen, qui en était le Chef, semblait être un homme avec une tête sur les épaules et savait se montrer aussi très convainquant, car il l’avait recruté elle aussi, bien que Sibelial, la sous-chef de cet ordre, avait insisté pour avoir la jeune Hybride sous sont aille, ce qui ne lui déplaisait pas du tout. Sibelial ayant été LA raison pour laquelle elle avait réalisé plein de choses concernant le Royaume de l’Empire, c’étais elle, alors qu’elle n’étais qu’Écuyer, qui avait poussé cette curiosité envers ce peuple à un point tel ou elle ne voyait plus d’intérêt envers Émeraude, a un point tel où maintenant, elle était devenue Vampire. Et elle serait toujours reconnaissante envers cette femme pour cette opportunité qu’elle lui avait offert et d’ailleurs, Lisbeth ne c’étais jamais sentie aussi bien, aussi complète de toute sa vie depuis qu’elle était sous la tutelle de Sibelial, qui avait une si grande connaissance. Lisbeth buvait littéralement ses paroles, toujours.

Lorsque Sibelial lui avait annoncer leur destination, au début, Lisbeth avait froncer les sourcils, c’étais montrer curieuse et un peut réticente à la fois. Elle avait d’ailleurs fait part de ses craintes à Sibelial. C’étais une bonne idée, pour elle de retourner là-bas? Alors que l’Ordre la croyait maintenant morte? Si jamais quelqu’un la croisais, il la reconnaitrait assurément. Elle n’avait jamais été difficile à raté, même si elle n’avait jamais apprécier avoir de l’attention sur elle. Et que ce passerait-il, justement, si ont la reconnaissait? Elle avait changé certe, sont caractère aussi, elle n’avait plus peur des autres à présent, mais, quelque chose en elle, ce petit côté sensible était resté. Elle avait peur d’être blessé non physiquement, mais par le regard que l’ont poserait sur elle.

C’est donc remplis d’appréhension qu’elle suivis Sibelial dans ce parcours. Elle avait à présent 19 ans et ce, pour toujours. Mais maintenant, elle se sentait apprécier par des personnes, elle se sentais aussi en sécurité, elle savait que Sibelial ne ferait rien qui pourrait causé sa perte, car elle savait que la Sous Chef l’appréciais. Elles n’avaient parfois pas besoins de ce dire des choses de vive voix pour savoir ce que l’autre pensait. Avec la transformation, un lien c’étais crée. Des nouvelles envies, des nouveaux besoins, des nouveaux instincts faisait partie de Lisbeth maintenant et Sibelial était là pour la guidé. Elle était une inspiration pour elle.

D’ailleurs, lorsqu’elle franchirent les portes de la Taverne, sont envie de ce nourrir lui parcourait tous le corps, mais elle avait appris à ce contrôler, à ne pas tué en ce nourrissant, même si cela lui était encore difficile, non qu’elle le voulait, mais c’étais un cheminement plus ardue qu’elle ne l’aurait imaginer, cesser de boire juste avant d’enlever la vie, cela la stressais à chaque fois. Elles venaient pour ça, justement. Elle avait encore besoin de Sibelial pour ça, même si celle-ci lui assurait qu’elle était capable de le faire, elle préférait nettement que celle-ci soit présente, juste au cas où.

Elle rapporta sont attention sur le moment présent. Cette foule d’hommes en général, qui pour certains tournèrent la tête en leur direction. C’est vrai qu’elles étaient jolie toutes les deux. Sibelial lui avait offert une robe d’un tailleur réputé de l’Empire et elle devait avoué qu’elle l’aimait bien et cela lui faisait changement des vêtements pratiques. La robe était d’une couleur violet, brodé de ficelles noires qui tombaient le long de ses hanches. Elle avait par dessus un châle noir doux au contact de ses épaules, pour la protégé du soleil si besoin, car il était munie d’un capuchon qu‘elle avait retiré dès sont entré dans ces lieux. Le laissant tombé délicatement sur ses ailles féerique blanches devenue par endroit un peux translucides, ce qui laissait passé la lumière, c’étais bien jolie. Même sont teint avait pâlis et ses cheveux étaient devenue plus blanc, mais elle n’avait pas réellement l’air si morte que cela, un peut de tricherie à la limite sur ses pommettes et le tours était jouer. Elle avait l’air d’une Fée, tout simplement, même si du sang humain parcourait sont sang, cela ne paraissait plus, c’étais comme si, ce côté d’elle avait complètement disparue, ce qui quelque part n’étais pas tout à fait faux. Elle aurait eu l’air plus cadavérique si elle n’aurait pas eu ce petit côté féerique pour sauvé le tout, sa c’étais sur.

Elle savait la raison du pourquoi Sibelial lui avait offert cette robe. Oui, elle était gentille et cela lui arricait de lui offrir des petits cadeaux, mais c’était vrai que les gens jugeait rapidement aux premier regard et en ce moment, elles devaient simplement passé pour des Nobles venue faire une simple petite halte dans une Taverne. Il ne manquais que de faux ‘’Gardes’’ pour les accompagnées et le rôle aurait été parfait. Attardant à nouveaux un peut sont regard sur la foule, timide, mais curieuse et un peut affamé, elle écouta les propos de Sibelial et acquiesça d’un petit sourire coquin. Encore une fois... JAMAIS elle n’aurait crue un jour ce savoir capable de courtiser des hommes avec tant de facilité. Bien entendu, quelques petite leçon de base de Sibelial avaient bien aidé pour passé par dessus sa timidité et de toute façon, lorsqu’elle avait faim, sont instinct prenait bien le dessus sur sont côté réservée.

Puis, le jugement tomba. Lisbeth regarda Sibelial l’abandonné pour aller trouver une table alors qu’elle ce contenta de resté planté sur place quelques seconde, le temps de parcourir discrètement la salle du regard tout en pensant à Vlad, qu’elle avait préalablement laissé à l’extérieur. Il se faisait un peut plus vieux, il était devenue mature, enfin, ‘’Il’’ était un grand mots, car en fait, c’étais une femelle. Malheureusement pour elle, sa Boidé ne vivrais jamais aussi longtemps et cette idée la peinais un peux, mais elle savait qu’elle lui donnerais une tonne de petits bientôt et heureusement pour elle que le surplus de poids de sont serpent n’étais pas un réel problème pour elle à trimbalé, d’ailleurs, sont sang froid était un atout particulier maintenant pour la Vampire.

Secouant la tête pour chassé ses bestioles de sont esprit encore une fois, elle croisa le regard d’un homme qui lui fis aussitôt un sourire pour venir la rejoindre avec une coupe. Bon, c’étais finalement plus facile que prévue de toute façon, quand a sont ‘’rang’’ cela aurait été mal vue qu’elle commence a courtisé quelqu’un d’elle-même. Arrivé à sa hauteur, il se présenta et lui tendis la coupe en question. Lisbeth lui fis un petit sourire timide - Elle n’avait pas à ce forcé pour cela - Et pris la coupe en ne ce présenta pas tout de suite, mimant de prendre une gorgée, elle préférait ne pas dire sont nom si c’étais possible, du moins, pour l’instant. Sibelial était meilleure pour ce genre de chose.

-Je présume que vous venez d’arrivé à Émeraude, Lady. Permettez-moi d’être votre guide si vous le permettez. Mon ami est aller ce rafraichir un peut, mais il devrait revenir sous peux. Nous pourrions aller nous assoir plus loin et discuté, si cela vous convient bien entendu.

Celui-là ne passait pas par milles chemin, mais tant mieux, en plus, il était parfais en tout point et elle avait bien vue sont ami le laissé seul, il était parfait aussi. Lisbeth eux un petit hochement de tête positif, suivis d’un petit sourire alors quelle remontais délicatement le châle qui avait glissé sur sont épaule, alors que l’homme suivait le mouvement de sa main avec une certaine délectation impossible à camouffle. Sont cœur même, battais un peut plus rapidement. La jeune Vampire ne pus s’empêcher de s’amusé intérieurement de la situation.

-Cela me ferait bien plaisir en effet, mon amie est aller prendre une table un peux plus loin, venez, je vais vous la présenté et votre ami est le bienvenue, disons qu’avec le voyages, nous nous sentons un peut seules et dé paysager, un peut de compagnie ne nous fera pas de tord. Fit-elle en prenant les devant alors que l’homme, galant, lui avait fait signe de passé devant - Sans doute pour la ‘’maté’’ aussi - Mais bon.

Elle rejoint Sibelial et ce laissa tiré la chaise par l’homme alors qu’elle déposait sa coupe sur la table.

- Sibelial je te présente Charles d‘Émeraude, il m’a proposé d’être notre guide si nous le désirons, n’est-pas géniale? Fit-elle d’une petite voix quelque peux naïve, mais elle aimait bien ce rôle.

L’homme s’assis et fis signe à sont compagnons qui sortais des toilettes de venir rejoindre le trios. Celui-ci eu un sourire qui en disait long envers sont ami, du genre ‘’Je te laisse deux minutes et tu nous trouves deux jolie demoiselles’’. Il pris place à la table tout en ce présentant.

-Bonjour Mesdames, je vois que Charles ne perds pas de temps pour trouvé les créatures les plus magnifiques d’Émeraude. Je me présente, Paul de Shola, je viens tout juste d’arrivé dans le royaume dans la mâtiné, vous vivez ici ou vous venez, tout comme moi, apprécier la beauté de ce royaume?

Lisbeth pris soins de laissé Sibelial sortir quelque chose, elle n’étais pas très à l’aise encore avec les discutions sociaux-humaines. Elle se contenta de jeté un petit regard timide vers Charles pour s’assuré qu’il la dévorais toujours des yeux, bien que discrètement. Elle songea quelque secondes à la suite des événements, pensant étrangement à Eevee, sont écuyer qui devait maintenant être adoubé depuis un petit moment et à qui elle avait envoyer une lettre, il y a de cela sept ans de Fal. Une lettre écrite en tremblant, difficile à rédigé suite à sa transformation, une lettre qui lui demandais de lui pardonner cette distance qu’elle avait eu envers elle, lui disant aussi qu’elle était mourante et que ses derniers vœux étaient qu’elle soit la meilleurs Chevalier d’Émeraude et qu’elle garderais une pensée pour elle, dans les plaines. Cela avait été difficile a rédigé et il n’y avait pas réellement de mensonges, mise à part qu’elle n’étais pas dans les plaines, mais c’étais ce qu’elle avait dû faire, malheureusement, ca elle ce voyait mal expliquer sont état nouveaux, craignant encore des réactions outré à sont égards. Valait mieux qu’on la pense morte pour ne pas qu’on la recherche.

_________________

Princesse de Glace

Will you still hold me when you see what I have done?
Will you still kiss me the same, when you taste my victims blood?
Zarishka


Dernière édition par Lisbeth le 27/10/2011 20:33; édité 1 fois
Revenir en haut
Eevee
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: 27/10/2011 20:20    Sujet du message: [Taverne] L'Oeil du Dindon Répondre en citant

    Depuis qu’elle est une petite enfant, encore élève à Émeraude, cette enfant au sang de leader avait un rêve, un seul rêve : Diriger les Chevaliers d’Émeraude. À peine quatre ans et l’enfant ne rêvait que de ça. Son but ultime avait toujours été de dirigé l’Ordre qui l’avait vu progresser tout au long de son cheminement. Tout au long de son aventure dans l’Ordre des Chevaliers d’Émeraude, la demoiselle avait donc enfin réalisé son rêve lorsque la chef – son idole, par ailleurs – l’avait nommée pour venir la rejoindre sur la petite scène faite pour les adoubements. Maité avait alors déclarée avoir arrêté son choix sur la Chevalière Eevee d’Émeraude de la 23e Génération. Eevee n’avait pas tout de suite réalisé que le titre lui appartenait et qu’en cas de décès de la part de Maité, cela serait elle qui prendrait le titre de Chef. C’est lorsqu’elle entendit Yancy et Savhanna s’élevés de la foule pour l’applaudir et hurlés leurs joies. Eevee laissa alors l’émotion l’emporté et laissa glissé une petite larme. Cette jeune femme à l’allure un peu froide qui se laisser allez à pleurer, c’était un évènement à ne pas manquer. La jeune femme de dix-neuf ans remercia alors Maité de croire en elle, remercia les membres de l’Ordre de la même chose et alla prendre place près de la petite flamboyante Gaia. Elle était si heureuse d’avoir obtenue l’enfant qu’elle désirait comme écuyer. Gaia était une petite fille pleine d’énergie et qui déjà, l’harcelait pour faire des tresses, lulus, couettes et autre babiole dans sa chevelure redevenue longue depuis qu’elle se les était coupé. Eevee était heureuse, oui, à ce moment précis, elle avait été heureuse comme jamais auparavant.

    Pour fêter l’occasion, la jeune femme convia son écuyère à sa meilleure amie, elle avait donnez rendez-vous à Ged dans une petite taverne dans un village. Alors qu’elle était en route pour la taverne, une chevelure blonde qu’elle ne pourrait jamais oublier lui passa sous les yeux. Lisbeth avait toujours été belle, mais disons que maintenant, elle et son amie étaient des créatures divinement trop belles ! Même Eevee, pourtant considérée comme l’une des plus belles femmes d’Enkidiev, en devint verte de jalousie. Elle annula aussitôt avec Ged, prétextant qu’elle avait un truc à s’occupée, qu’elle irait le rejoindre un peu plus tard ou peut importe. Eevee devait absolument suivre Lisbeth et son amie. Elle devait comprendre certaines choses. Pourquoi lui avait-elle écrit une lettre pour lui dire qu’elle était malade, qu’elle penserait à elle sur les plaines de lumières ? Pourquoi avait-elle mentit ?! Pourquoi l’avait-elle abandonnée dans ce cas ? Eevee n’avait eue que son premier maître que quelques semaines, pendant ses quelques semaines, celle-ci avait été distante, lorsqu’elle reçue la lettre, Eevee avait alors compris pourquoi, la raison précise de cette distance. Mais maintenant, maintenant qu’elle la voyait là, debout, belle et en pleine santé, Eevee cru qu’elle l’avait tout simplement abandonnée ! Eevee les suivit à pied, camouflant sa présence comme elle avait apprit à le faire. Lisbeth allait devoir s’expliquer.

    Eevee pénétra dans les lieux quelques minutes après la demoiselle à la chevelure sombre et son ancien maître. Elle resta en retrait quelques instants, puis remarqua que son ancien maître – qui étrangement, n’avait pas pris une seule ride ! – discutait en compagnie de deux hommes qui ne semblaient pas tout à fait honnête. En tant que défendeur de la paix et sous-chef de l’ordre d’Émeraude, Eevee se devait d’intervenir. S’avança fièrement vers la table des deux jeunes femmes, la chevalière déposa ses mains sur la table avec douceur, posa son regard sur le dénommé Charles d’Émeraude ainsi que Paul de Shola. Un sourire se porta à ses lèvres, en reprenant une silhouette bien droite, laissa échapper un petit soupire, mais souriait toujours, pour ne pas faire peur aux deux hommes – bien que sa tenue verte était assez explicite – puis ouvrit la bouche.

    « - Bonjour messieurs. Je suis heureuse de constatée que vous prenez soin de nos jolies dames d’Émeraude, mais puisque je suis là, je pourrais être leur guide. Inutile de vous précisez que c’est mon travail premier, de guider les nouvelles arrivantes. »

    Le ton employée par Eevee ne laissait pas vraiment l’opportunité aux garçons de protestés. En les voyant tournés le dos, la demoiselle tira une chaise et posa ses fesses sur cette chaise avant de fixé Lisbeth. Le regard turquoise d’Eevee était plutôt unique et probablement que Lisbeth l’aurait reconnue. La sous-chef croisa les bras sous sa poitrine. Se lécha les lèvres et dévisagea Lisbeth, ignorant complètement la demoiselle avec qui sa blonde .

    « - J’ose croire que j’ai le droit à un minimum d’explication, Lisbeth ! »cracha-t-elle.

    Bien que la sous-chef ait été heureuse auprès de Suzie, celle pour qui elle était faite ça avait été Lisbeth et elle l’avait abandonnée, aujourd’hui, elle exigeait aujourd’hui explication.
Revenir en haut
Sibelial
Apprenti(e) Sorcier(ère)
Apprenti(e) Sorcier(ère)

Hors ligne

Inscrit le: 20 Oct 2006
Messages: 947
Présence: Présent(e)
Race(s): [Vampire] Elfe | Fée
Sexe: Féminin
Âge: Éternellement 19 ans
Génération: Exception

MessagePosté le: 28/10/2011 20:54    Sujet du message: [Taverne] L'Oeil du Dindon Répondre en citant

Une table, une table parmis tout ces gens. Gens qui battait d'une vitalité alléchante. Vitalité qui fesais battre les coeurs et coulé le sang dans les veines. Cette sensation de faim commençait a devenir un supplice, et le fait d'avoir tant de choix ne l'aidait pas a se calmer. Mais avant qu'elle puisse faire de quoi, il fallait qu'elle attende Lisbeth qui était partie ''cuisiné'' le repas. Après un moment a se promener entre les tables a éviter les saoulons et les pervers, la sous-chef de l'ordre impérial trouva finalement une petite table parfaite pour accueillir le nombre de personne suffisante pour qu'elle et Lisbeth puisse flirter en toute discretions. Sibelial s'assit a la table et se tourna vers Lisbeth qui était en train de parler a un magnifique étalon. Une moue décu s'afficha sur le visage de la belle fée-elfique.*Un seul? J'espère qu'il a un compagnon.* L'elfe observa avec attention les méthodes qu'utilisais sa jeune fille afin d'attirer sa proie. Elle s'amusa de voir qu'elle n'avais définitivement aucune difficulté, mais en éffleurant son esprit, elle se désola de voir que ce n'était que par pure chance d'avoir trouvé un coureur de jupon. Tant bien, les proies de se genre était aisé a amené dans un endroit propice pour prendre un repas discret. Cette pensée fit sourire la vampire qui secoua l'air d'un geste de la mains, signifiant a l'homme qui s'apprêtait a prendre la parole de rebrousser chemin. Le pauvre venait a peine d'arrivera ces côtés qu'il n'avait déja aucune chance de ce montrer galant. Sibelial s'amusa de ses pensées insultantes a son égard alors qu'il rebroussait chemin l'air piteux. Ce fut avec un sourire que la vampire accueillit le retour de son amie. La centenaire se retint de rire lorsque Lisbeth joua l'innocente. La pauvre semblait peut-être avoir le tour pour la chose, mais ce genre de réaction n'allait tellement pas bien avec le type de fille qu'elle était. Cependant, Sibelial embarqua avec entrain dans son jeu.

''Vous me voyez ravi de faire vôtre connaissance mon cher. Et aussi heureuse que vous nous apportiez vôtre aide.''

Ce dernier acquiesca d'un léger signe de tête et un sourire fendant jusqu'au lèvre avant de faire signe a son compagnon de venir les rejoindres. Intrigués, Sibelial se retourna pour voir le magnifique mâle qui accompagnait la proie de sa petite apprentie. C'était E-x-a-c-t-e-m-e-n-t, le genre d'homme qui la fesais brûler de passion. Un grand homme costaud au cheveux foncer, avec une carrure qui lui fesait très légèrement pensée a Zekhen. Le pauvre, si il la voyait baver intérieurement devant cette homme, il n'en serait très certainement pas insouciant. Heureusement que ce qu'elle ressentait présentement n'était que du désir passionels, lié a une faim instinctives qui lui brulais les entrailles. Et non un amour profond qu'elle ressentait lorsqu'elle voyait SON bel étalon. Sibelial lança tout de suite un regard mystérieux et un sourire charmeur a cet homme qui venait de se présenter. Ce repas allait être définitivement très exquis. Mais alors que Sibelial s'apprêtait a répondre courtoisement, quelque chose attira vivement son attention. Ce n'était pas le genre de chose qui était perceptible par le commun des mortels, et son regard sévère prouva qu'il ne s'agissait pas d'un bon évéenement. Ce fut a ce moment même que la raison de ce détournement d'attention arriva a la table tel un signe de très mauvaise augure.*Mais qu'est-ce que?!* S'exclama intérieurement la vampire en se demandant bien ce que pouvait leur vouloir une chevalier qui ne semblait pas avoir plus que leur âge, en apparance...

Quel choc reçu la sous-chef impérial en écoutant le ton très acerbe de la jeune fille alors qu'elle somma a leur proie de déguerpir. Sibelial vu rouge a ce moment même... Cela avait été trop facile... ou c'était a cause de cette ... carpe, ce déchet vert, cet arbuste qui ne méritait que de brûler et qui ce tenait malheureusement devant elle... Bon dieux ce qu'elle avait envie de lui sauté a la gorge et ce délecter de son sang a ce moment même. Elle eu néanmoins le temps d'envoyer un sourire désoler au deux mâle qui déçu, avait décider de capituler devant la loi. Sibelial avait détester cette façon de s'interposé dans leur affaires. Ce n'était pas dutout chevaleresque. Mais ou allait la nouvelle génération de chevalier. A croire que plus cela allait, plus ils semblaient avoir des problèmes mentaux et physiques diverses. La génération de chevalier de son âge lui manquait soudainement beaucoup...

Et ce ne fut pas la fin de son choc, Sibelial fut carrément outré que cette dernière l'ignore totalement et demanda sèchement a sa fille des expliquations. La, l'esprit de Sibelial fit une énorme équations. Une question aussi directe signifiait que Lisbeth et elle avait un passé ensemble. Le fait qu'elle ait l'air de leur âge signifiait qu'elle devait avoir plus ou moins sept ans de différence avec Lisbeth... 1+1=... Il s'agissait donc de l'écuyer de la néo-vampire. Sibelial se câla dans son siège avec un air exaspérer. Elle lança ensuite un regard terriblement froid a Lisbeth, regard qui pouvait se traduire en ''Cette fille joue définitivement avec sa vie si elle continue d'agir ainsi.'' Sibelial avait beau être patiente, elle n'était pas dutout tolérente. Et ce genre d'agissement a ces yeux méritaient d'être corriger. Néanmoins, elle pouvait comprendre un peu la réaction de celle-ci face a la situations. Après tout c'était un peu de sa faute puisqu'elle avait suggérer a Lisbeth de faire en sorte qu'on l'oublie. Mais sa, c'était simplement pour qu'elle puisse ce concentrer entièrement a contrôler sa nouvelle existence. Pour Sibelial, sept ans n'était que si peu, alors elle voyait tout de même la réaction d'Eevee comme plutôt exagérer. Et d'après ce que lui avait dit Lisbeth, elles n'avaient que passés quelques semaines ensembles. Ce n'était pas asser pour crée un si puissant lien, a moins qu'elles soient âme soeurs. Il était fort probable que cette crise ne soit dut qu'a un esprit corrompu ou ayant de mauvais côté bien caché. Cela ne la suprenait pas, bien qu'elle était très déçu de voir ce genre de comportement au sein de son ancienne famille.

Sibelial s'appuya sur ses coudes tout en penchant son corps vers l'avant et répondit finalement a la nouvellement adoubé sous-chef de l'ordre d'Emeraude, et ce fut loin d'être sur un ton aimable...


''Alors on s'interpose ainsi en ce croyant la maitresse du monde. Ma foi on croirait voir un enfant gâté. Si vraiment c'est la nouvelle génération de chevalier, alors je crois qu'il est définitivement temps que vôtre ordre de déchet humains change de carrière militaire pour devenir fermiers ou d'éleveurs d'animaux de compagnie. Vous y seriez peut-être plus a vôtre place... ''

Suite a ces paroles Sibelial se remis droites et se leva. Son regard se posa sur Lisbeth avant qu'elle ne rajoute: ''Ec N'tse sap al eclap ruop relrap ed as... Notros.''Puis sans plus de cérémonie, la vampire aggripa son parapluie d'une pogne ferme et se dirigea d'un pas énergique vers la sortie.


(Suite ou vous voulez, a moins que tu veuille réagir a cette insulte Evoli Very Happy )
_________________


I don't think I will ever forget that day... Even while being badly wounded, a fairy that should've fallen to the ground, her head held high, soared with a soul filled with determination and faith...

Revenir en haut
Lisbeth
Apprenti(e) Magicien(ne)
Apprenti(e) Magicien(ne)

Hors ligne

Inscrit le: 29 Nov 2010
Messages: 108
Présence: Présent(e)
Race(s): [Vampire] Humain | Fée
Sexe: Féminin
Âge: Eternellement 19 ans
Génération: Exclu(e) de l'Ordre des Chevaliers d'Émeraude

MessagePosté le: 28/10/2011 23:07    Sujet du message: [Taverne] L'Oeil du Dindon Répondre en citant

[Suite à Village - Les Rues]
_________________

Princesse de Glace

Will you still hold me when you see what I have done?
Will you still kiss me the same, when you taste my victims blood?
Zarishka
Revenir en haut
Douhbée
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: 10/11/2011 19:24    Sujet du message: [Taverne] L'Oeil du Dindon Répondre en citant

Il y avait une espèce de triomphe à s’être ainsi permit de voler quelque chose à son ancienne sœur qui avait toujours tout eu –l’intérêt du peuple, l’amour des parents, le titre d’héritière, la pitié de l’entourage, etc. Preuve que Douhbée de l’Ombre était supérieur à Estancia, c’est que l’homme qui l’avait marié, et qui aurait dû être l’époux de la libertine, tant mieux si ce n’était pas le cas- avait fortement apprécié l’entrecuisse de cette dernière avait décidé de lui offrir, en échange d’un peu de plaisir. C’était ça qui la rendait au-dessus de toute son idiote de famille. Elle prenait ce qu’elle désirait, que ça ne plaise pas aux autres lui passait six pieds au-dessus du crâne. Elle n’attendait pas qu’on lui promette des cadeaux, qu’on lui offre des possibilités, elle les prenait! Point. Et lorsqu’elle apprit l’extinction de l’Ordre des Ombres par la mort de Maandra, elle décida de ne pas être peinée. L’amour et la tristesse, c’était pour les faibles dans le genre d’Estancia et de Maïna. Si son ancienne chef resterait à tout jamais dans son cœur comme la meilleure des mères, DOuhbée ne pouvait pas faire du sur place. Comme elle haïssait l’ordre Émerien et Impérial, elle se dit que sa seule chance d’accomplir la destinée de Maandra était de rejoindre un ordre Neutre. L’un de ses ordres cachés que les Ombres cherchaient pour les anéantir… Et grâce au peu d’information que Douhbée avait réussi à dégoter, elle put se rendre au royaume d’Émeraude, où elle croyait pouvoir trouver des indices…
Elle trouvait les ordres neutres à son imagine. Ils prenaient partis des clans qui faisaient leur affaire. Le bien quand ça les arrangeait, le mal quand ils en avaient besoin. Juste pour leur propre intérêt, et elle croyait que l’Ordre du Crépuscule répondrait à ses attentes élevées. Elle se rendit donc dans une auberge d’Émeraude, là où circulaient toutes les rumeurs, où tout se savait. Elle entra et s’assit au bar en commandant une bière, sous le regard ahuri de l’aubergiste qui se demandait sûr qu’elle espèce de cinglée il était tombée. Lorsqu’il la lui tendit, elle en profita pour engager la conversation.
-Tu es celui, je présume, qui va me dire où trouver quelqu’un qui peut me renseigner sur les Cavaliers, n’est-ce pas ? Et ne joue pas les ignorants, car j’aurai un belle récompense pour toi si tu me donne quelque chose d’utile. Au début, elle avait parlé normalement, puis elle se pencha et baissa le ton pour que seul son interlocuteur puisse l’entendre. La vie, mon gros dégoutant… susurra-t-elle avec un sourire malin. Sa voix reprit alors une tonalité normale quand elle continua. J’ai un marché à proposer au chef de cet ordre de révolte, et je suis sûre qu’il sera intéressé à avoir des informations sur l’ordre qui est a ses trousses, celle des Ombres de la Nuit… Alors donne les informations que je veux, et tu seras débarrassé de moi…

Enfaite, que ce soit l’aubergiste ou quiconque d’autre ayant entendu la conversation qui lui répondait, ça lui était égal. Tant qu’elle trouvait quelqu’un du Crépuscule…
Revenir en haut
Mykell
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: 13/11/2011 20:53    Sujet du message: [Taverne] L'Oeil du Dindon Répondre en citant

Qu’avait-il fait? Si on lui avait dit un jour qu’il abandonnerait ses Cavaliers au beau milieu d’une bataille pour aller courir derrière sa défunte sœur cadette, il aurait ri. Pourtant, c’était bel et bien cela ce que Mykell avait fait. Qu’avait-il trouvé en faisant cela d’ailleurs? Rien, bien évidement. Maëlle était morte depuis bien des années, il le savait sans même avoir vu son cadavre. Le lien qu’il avait avec sa sœur adorée s’était tout abruptement coupé, le laissant sans souffle. Le jeune vampire s’en souvenait parfaitement, il avait l’impression de vivre l’instant de nouveau à chaque fois qu’il y repensait. Il avait été idiot, irréfléchi, quelque chose qu’un chef ne devait jamais être. Surtout lorsqu’il est en pleine guerre!

Le vampire aux airs d’adolescent repoussa sa victime, la fit tomber sur le lit, inconsciente, et laissa tomber quelques piécettes sur le matelas crasseux avant de sortir de la chambre. Ses yeux dorés brillaient intensément après qu’il eut bu tout ce sang humain et tous ceux qui passant proche de lui pouvaient sentir une aura de danger et puissance. Non, il n’avait pas trouvé sa sœur tant aimée et il avait perdu des membres très important de son ordre, son chef, Astar, ainsi que la compagne de celui-ci, Aaron, l’amant de sa propre ex-amante, et quelques autres Cavaliers. Des vies précieuses. L’âme perdue à jamais de Maelyn. Mykell soupira, baissa la tête et regarda ses pieds tandis qu’il descendait les marches de la taverne. Il avait perdu beaucoup de choses, c’était sûr, mais en échange, il était devenu plus fort. Parce que durant les sept années qui s’étaient écoulée depuis la bataille à Fal, l’elfe avait réussit à accepter complètement sa condition de vampire. Et il agissait comme tel. Sans aucun regret.

Mykell était de retour à Émeraude, pas très loin de sa base, mais la raison principale de sa présence-là n’était pas de rentrer sagement à la maison. Il était là pour se charger de l’intruse. Oui, cette femme qui courait les royaumes en demandant de l’information sur son ordre. Le jeune chef d’avait eu aucune difficulté à la tracer et il avait rapidement commencé à la suivre. Que voulait-elle exactement? Il n’en avait aucune idée, mais il n’hésiterait pas à la tuer si c’était pour nuire aux Cavaliers du Crépuscule. Il alla s’assoir dans une table située dans un coin de l’établissement et attendit que la femme qu’il suivait arrive. S’il était là avant elle, c’était pour l’observer, déterminer si elle était un danger ou non, mais aussi parce qu’en tant que vampire, il allait plus vite que le commun des mortels.

Il la vit rentrer et la suivit des yeux jusqu’au bar, tendant l’oreille. Il avait réussi à glaner quelques informations à son sujet et il savait donc qui elle était. Douhbée de Fées, ancienne princesse de Fées, elle avait fait partie de cet ordre nommé les Ombres la Nuit que ses hommes avaient croisé à Shola, des années auparavant. Myk sortit un petit projectile qu’il fit rouler sur ses doigts. «J’ai un marché à proposer au chef de cet ordre de révolte, et je suis sûre qu’il sera intéressé à avoir des informations sur l’ordre qui est a ses trousses, celle des Ombres de la Nuit… Alors donne les informations que je veux, et tu seras débarrassé de moi…» L’elfe soupira et le projectile vola dans les airs pour aller se ficher juste à côté de la main de mi-fée. Adossé nonchalamment à sa chaise, le jeune homme attendit qu’elle se tourne et que ses yeux croisent son regard. Quand ce fut fait, il lui fit un sourire caustique et lui fit signe de venir le rejoindre avec son index.

Quand elle fut proche de lui, il ne leva même pas les yeux vers elle, jouant avec un projectile semblable à celui qu’il avait lancé. «Je me demande quel genre d’informations tu peux me donner sur un ordre qui n’existe plus, princesse Douhbée. Et comment je peux me débarrasser de toi si tu ne m’es pas utile.» Finalement, il leva son regard doré impassible vers elle et la fixa. «Assieds-toi.» fit-il sur un ton autoritaire. «Je me demande bien d’où est-ce que tu sors cette histoire de révolte, reprit après un silence. Nous sommes un ordre de… justice, si l’on peut le dire de même. Et je suis prêt à parier que tu veux intégrer nos rangs, pas vrai?» Mykell croisa les bras sur son torse, se mit confortable sur son siège et lança sur un ton d’écoute : «Parle, qu’as-tu à m’offrir, moi, Mykell, chef des Cavaliers du Crépuscule, et à mon ordre? Qu’as-tu donc de si extraordinaire pour que tu entres sous mes ordres?» Et il se tut, l’observant, la jugeant. Peut-être pourrait-elle devenir le premier membre de son nouveau projet… Si elle savait lui démontrer qu’elle en valait la peine, bien évidement.   

Revenir en haut
Douhbée
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: 16/11/2011 07:47    Sujet du message: [Taverne] L'Oeil du Dindon Répondre en citant

[Bon enfaite dans mon RP Douhbée vient à peine d’apprendre la mort de Maandra et de commencer ses recherches, mais ej crois que j’ai oublié de préciser alors on va faire comme si c’était possible que tu sois déjà au courant de la mort de l’Ordre, même si tu devrais pas XD]

Douhbée eut à peine le temps de sentir un sifflement derrière son oreille et de bouger sa main qu’un minuscule projectile bien aiguisé vient se planter à quelques centimètres de l’endroit où se trouvait quelques instants plus tôt sa sénestre. Quelqu’un avait voulu l’effrayer, mais visiblement pas la blesser, du moins dans l’immédiat. L’ombre attrapa le jouet parfaitement effilé et se tourna pour voir qui était le comique qui cherchait ainsi son attention. Elle se doutait que ce fut quelqu’un qui avait des informations pour elle, sinon juste une espèce de vicieux qui comptait la prendre cette nuit-la –peu intéressant comme perspective à son avis. Un jeune homme lui fit signe, il avait un autre petit jouet dans la main, genre Je-Suis-Menaçant –Heh, oubliait-il qu’elle aussi en avait un désormais? Le jeune, plus jeune qu’elle en apparences, lui demanda qu’elle genre d’informations elle pouvait donner sur un ordre éteint. Eh ben, les nouvelles voyageaient vite dans ses auberges… Plus vite qu’elle ne le croyait, mais au moins elle avait peut-être trouvé quelqu’un d’intéressant, même si c’était un gamin. Douhbée s’assoyait devant lui, non parce qu’il le lui avait ordonné –en d’autre cas elle lui aurait fait avalé son projectile- mais bien parce qu’elle était éreintée par la route. Lorsque le garçon employa le «nous», Douhbée se demanda s’il était genre, un apprenti en phase terminal ou un truc du genre, puisque visiblement il faisait partit de ceux qu’il cherchait. Il affirma que son ordre n’était pas de «révolte» mais de «justice», pff, aucunes différences aux yeux de la fée. Puis il se présenta. Oh, ce n’était pas un gamin, finalement. Bon on lui avait bien dit, un moment donné –sait pu trop quand- que le chef des Cavaliers était un vampire, donc un immortel, mais elle ne croyait pas qu’il était physiquement si jeune. Et comme il savait connaître beaucoup de choses à son compte, elle ne prit pas la peine de se présenter, se contentant de répondre à sa question. Non pas qu’elle se sentait obligée de le faire, mais bien parce qu’elle avait enfin trouvé quelqu’un digne d’intérêt et si celui-ci était assez idiot pour la repousser, bien qu’il crève, voilà tout.

- Je suis une Ombre, comme tu semble être au courant, Mykell, commença-t-elle en insistant sur le temps présent, et non le passé. Mais tu as raison l’Ordre n’existe plus, sauf qu’il n’a pas laissé que du vent derrière lui. Il existe encore de nombreux talents qui errent à Fées à se demander que faire des savoirs qu’ils ont apprit auprès de la Grande Maandra. Heureusement qu’une d’entre-nous a pensé à y allez –moi- car personne ne veut être chef parmi nous… Surtout pas moi! C’est plutôt à moi de te demander ce que tu as a m’offrir en échanges de mes compétences au combat, mes connaissance en herboristerie, ma dextérité et ma subtilité? Je n’ai rien à te donner moi, sinon une promesse de renforcir ton Ordre, parce que j’en connais quelques uns, à Fées, qui voudraient bien se joindre à toi… À l’inverse j’en connais qui veulent te faire la peau, alors à toi de choisir qui tu veux que j’t’envoie…
Menace à peine voilée, si Douhbée était des plus discrète en mission, elle ne l’était pas en conversation!
Revenir en haut
Mykell
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: 26/11/2011 20:55    Sujet du message: [Taverne] L'Oeil du Dindon Répondre en citant

[Désolée pour le retard, j'ai eu une semaine chargée à l'école. ><' Pardon pour l'erreur du post précédent, si quelque chose ne te convient pas dans celui-ci, hésite pas à me le dire et je le corrigerait. =)]

Elle semblait être à peine plus vieille que lui, du moins physiquement parlant, en bonne santé et ses réflexes étaient meilleurs que la moyenne. C’était ce qu’il cherchait pour son nouveau projet, hélas, il ne mettrait pas une pure étrangère dans ses plans sans être d’abord sûr de ses intentions vis-à-vis des Cavaliers. Et par ce qu’il voyait, Myk était prêt à parier que la jeune femme ne se plierait jamais. C’était tant mieux, il ne cherchait pas des moutons auxquels donner des ordres et qui le suivraient docilement sur un champs de bataille. Il voulait des subordonnés intelligents, qui n’hésiteraient pas à donner leur point de vue lorsque différent du sien, mais qui seraient avant tout loyaux envers l’ordre, s’ils ne pouvaient l’être envers lui. Aussi, même s’ils ne le portaient pas dans leur cœur, il fallait que ces personnes soient capables de suivre ses commandements et exécuter ses ordres comme il se doit, on s’entend bien qu’il était le chef et on lui devait un peu de respect. Mykell ne tolérait pas les écarts, ses Cavaliers le savaient bien et jusqu’à date, tout le monde avait respecté ses exigences.

Le temps présent dans sa phrase n’échappa au jeune homme qui joignit ses deux mains sur la table, se demandant à nouveau s’il pourrait obtenir sa loyauté. Au moins pouvait-il être rassuré sur le fait qu’elle n’essaierait pas de prendre la place de chef, quoique il ne souciait pas de sa vie, il pouvait aisément se défendre.

«C’est plutôt à moi de te demander ce que tu as a m’offrir en échanges de mes compétences au combat, mes connaissance en herboristerie, ma dextérité et ma subtilité? Je n’ai rien à te donner moi, sinon une promesse de renforcir ton Ordre, parce que j’en connais quelques uns, à Fées, qui voudraient bien se joindre à toi… À l’inverse j’en connais qui veulent te faire la peau, alors à toi de choisir qui tu veux que j’t’envoie…» Elle faillit lui arracher un sourire, mais il se contenta plutôt de secouer doucement la tête avec un soupir avant de lever vers elle ses iris dorés. Mykell avait toujours trouvé cela amusant, le monde qui essayait de l’intimider. Il avait plus d’un siècle dans le compteur, ce ne serait certainement pas quelqu’un qui n’affiche même pas deux dizaines d’années qui allait lui faire peur avec des menaces voilées. Aussi, peut-être faudrait-il éclaircir ce point-là, avant d’aller plus loin dans cette discussion.

«Dis-moi, crois-tu vraiment que tes menaces me feront de l’effet? Parce qu’elles me semblent bien futiles, à moins que tu ne tiennes sérieusement à ce que ces ‘‘talents’’, comme tu dis, ne voient la fin. Et pour quelqu’un qui se cherche un poste dans mon ordre, ta façon de procéder n’est pas des meilleures. Sans doute cela vient-il du fait que les princesses sont habituées à tout avoir sitôt qu’elles demandent…» La dernière phrase n’était pas adressée à Douhbée, mais plutôt à lui-même, car Lyana était pareille. Il devrait songer à lui annoncer qu’il était de retour. Un jour, peut-être.

Reportant son attention sur l’Ombre, le chef des Cavaliers pesa le pour et le contre de l’avoir dans ses rangs. «Tu es honnête avec moi, aussi le serai-je avec toi, il planta son regard dans le sien avant de continuer. Avec toute ton expertise, un poste spécial en tant que Voleur t’es accessible. Je t’ai vue à l’œuvre lorsque tu me cherchais, Douhbée, et le poste que j’ai à t’offrir n’est pas celui d’un simple chippeur, mais d’un membre de l’élite. Je sais reconnaitre les perles rares, mais je ne les mets pas toutes dans mes rangs, je prends seulement celles qui seront loyales à l’ordre, m’assurant que les autres ne croisent pas le chemin des Cavaliers… Et tuer n’est pas le seul moyen de les garder loin et en silence.» Non, ce n’était pas une menace qu’il faisait, Mykell se contentait d’énoncer un fait. Il ne tuait qu’en dernier recours, sinon, il se contentait de faire boire une potion aux indésirables afin de leur effacer la mémoire. Ancienne méthode utilisé par l’ordre lorsqu’Ashlee en était la chef. Mais ça causait tellement de problèmes, -Maëlle, susurra son esprit- qu’il avait banni cette façon de procéder dès qu’il avait pris les rennes.

Pianotant silencieusement le bord de la table avec ses doigts, il demanda, le regard dans le vague, comme si de rien n’était, comme si tout cela n’avait pas d’importance : «Tu sais maintenant ce qui t’attend si tu rejoins l’ordre, à toi de décider si tu acceptes l’offre ou tu la refuses. Je ne demande que ta loyauté envers l’ordre si ce n’est pas envers moi, du respect, ta discrétion ainsi que ta confiance, en bref, tout ce que je demande déjà à ceux qui se trouvent sous mes ordres. Si ce n’est pas possible, tu sais où se trouve la porte.»
Il ne la regardait pas et observait ceux présents dans la taverne sans aucun intérêt, seulement parce que c’était là l’unique chose à voir. Pourtant, personne ne se douterait qu’il était prêt à se défendre si jamais qui que ce soit prenait la décision stupide de l’attaquer.
Revenir en haut
Douhbée
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: 10/12/2011 18:59    Sujet du message: [Taverne] L'Oeil du Dindon Répondre en citant

[Désolée je fais court, l'inspiration est à son plus bas et le temps aussi]

Bon si monsieur voulait jouer les durs, alors on allait y jouer pourquoi pas. Il feignait ne pas être affecté par les sous-entendus de l’Ombre, et beaucoup plus subtilement qu’elle-même ne l’avait été, l la menaçait également. Bah, s’il voulait travailler comme ça. Le fait qu’il la traita une seconde fois de princesse la fit tiquer, mais elle garda son sang-froid, se disant que la prochaine fois qu’il utiliserait se titre devant elle –qu’elle n’avait plus puisqu’elle avait rejeté le sang royal de sa famille- elle lui ferait voir qu’elle n’avait rien de noble… Oui, on lui donnait toujours ce qu’elle demandait, mais c’était parce qu’on la craignait, et ce pauvre gamin aurait à faire de la considérer plus dangereuse qu’il ne le faisait… Au moins se montra-t-il gentil en disant que les capacités de Douhbée pouvaient lui être utiles, et qu’il aurait besoin d’elle dans son élite, mais qu’il cherchait des gens loyaux… La jeune femme émit un ricanement non retenu, pour qu’il réalise comme ses paroles étaient stupides… Premièrement, lorsqu’elle donnait sa parole, c’était toujours pour de bon, et ensuite… Elle n’était pas un chien! Seuls les chiens sont loyaux, les humains ne le sont pas, et encore moins les libertine du genre de Douhbée. Elle ne le lâcherait jamais, certes, si elle rejoignait son ordre d’Élite, mais de là à s’attendre qu’elle obéisse à tout et lui montre du respect… à d’autres! Les coudes appuyés sur la table, elle approcha son visage de lui avec un léger sourire sarcastique.
- Pour la discrétion, je suis ton homme –façon d’parler- et tu pourras avoir confiance en moi… Juré craché. Quant au respect, toi qui semble si bien savoir de quoi tu parles à propos des «princesses» -je n’en suis plus une, en passant- eh bien je te laisse deviner ce que j’en fais du respect moi… Bref, ça serait quelque chose du genre «Voleuse d’Élite du Crépuscule», si j’ai bien compris? Ça pas l’air con, je te suis, mais ne me prend pas pour un chiot, personne ne m’a jamais apprivoisée, je suis plutôt une … louve. Elle se lève avant qu’il ne réponde et se dirige vers la porte. Un dernier coup d’œil vers le garçon-chef…. Bon on y va?
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: 03/12/2016 11:36    Sujet du message: [Taverne] L'Oeil du Dindon

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    Les Chevaliers d'Émeraude - JDR recommandé par le site officiel - Version 7 Index du Forum -> Archives -> Toutes les archives -> x En jeu -> Royaumes d'Enkidiev -> Royaume d'Émeraude -> x Hors jeu Toutes les heures sont au format GMT - 4 Heures
Aller à la page: <  1, 2, 3, 4, 5, 6  >
Page 5 sur 6

 
Sauter vers:  

Crédits - Le forum a été créé en 2005 par Deelylah. Le design et le codage ont été réalisé par Chlotilde avec l'aide de Camellia et Sahvanna. L'univers du forum est fortement inspiré de la saga Les chevaliers d'Émeraude d'Anne Robillard. Toute reproduction partielle ou totale de ce forum est interdite.


Portail | Index | Panneau d’administration | Créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB
Appalachia Theme © 2002 Droshi's Island
Traduction par : phpBB-fr.com
Designed & images by Kooky