Index - Rechercher - Membres - Groupes - S’enregistrer - Messages Privés - Connexion
Règlements & contexte - Encyclopédies - Annonces - Recherches - Questions - FAQ - Partenariats - Parrainage - Ateliers - L'infolettre
[Château] Appartement de Kiol
Aller à la page: <  1, 2, 3  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Les Chevaliers d'Émeraude - JDR recommandé par le site officiel - Version 7 Index du Forum -> Archives -> Toutes les archives -> x En jeu -> Royaumes d'Enkidiev -> Royaume des Elfes -> x Hors jeu
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Kiol
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: 11/01/2012 21:17    Sujet du message: [Château] Appartement de Kiol Répondre en citant

Kiol se laissa pousser vers ses appartements sans broncher. Il se préoccupa même pas des elfes qui se courba sur son passage, en fait, il ne les voyait même pas, il était une fois de plus, partit dans sa bulle, s'imaginant ailleurs... Rendu dans sa chambre, Kiol se laissa tomber sur une chaise, mort de fatigue. Il invita d'ailleur le Roi des Fées à en faire autant. Depuis la mort de son défunt époux, il mangeait de moins en moins, dormais de moins en moins, bref, il négligeait de plus en plus sa santé, espérant que le trépas finirait un jour par l'apporter sur sa vie...

- Je t'ai trouvé fort mon ami, je savais que tu y arriverais.

Pourtant, Kiol se sentait faible et vider d'énergie. Il n'avais que le goût de pleurer, il n'arrivait pas à faire son deuil, malgré que ça faisait sept ans que tout c'était passé... Pour lui, à tout les jours, c'était comme si c'était hier. Il vivait tout les jours de le voir revenir, mais ce jour, il savait qu'il n'arriverait jamais.

- J'essaie de me montrer fort pour ma fille et aussi pour le peuple, mais au fond, je me sens si faible... vide...

Kiol se disait qu'il ne pouvait diriger convenablment son Royaume dans cet état, c'est pourquoi il avait fait de sa fille la nouvelle reine. Il tendit le bras, attrapa la bouteille de vin toute proche et se prit un verre (qu'un serviteur avit prit soin de déposer sur la petite table après l'avoir laver! même qu'il y en avait deux!) Il les remplis tout les deux et en offrit un à Dylan avant de caler le sien et de s'en reprendre un autre.

- Si tu veux... Je peux rester ici toute la nuit, si tu as... heu... besoin de moi. Je te comprends tu sais, je ne suis venu que pour te soutenir et... Je suis franchement désolé je ne sais plus quoi te dire mais je veux que tu saches que je serai toujours là, pour tout.

Pour tout... Ces simple mots provoqua comme un déclic dans la tête de l'ancien Roi, maintenant devenu simplement noble. Peut-être que... Nan, il ne pouvait pas faire ça, ça ne se faisait pas... Mais qu'avait-il à perdre? Il se leva faiblement et alla rejoindre son ami sur le divan légèrement un peu plus grand que sa petite chaise. Il s'asseoiya à côté de Dylanilias et vint se coller contre lui, rien de plus... pour l'instant... Car il ne fut pas long pour qu'il embarque sur lui et vint réfugier son visage dans son cou passant ses mains dans son dos et sur son torse malgré le tissus qui l'empêchait de frôler sa peau. Peut-être pourrait-il le lui retirer? Et puis, 'tout' pouvait signifier bien des choses. Et puis, il avait besoin d'amour le pauvre Kiki, alors, pourquoi pas?
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: 11/01/2012 21:17    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Dylanilias
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: 20/01/2012 16:50    Sujet du message: [Château] Appartement de Kiol Répondre en citant

Beurk… Ha non c’est qu’il avait parlé trop vite. Zut, zut, et re-re Zut! C’est que Dylanilias avait tendance à donner sa parole trop rapidement, même à vouloir juste trop donner tout court. De lui-même, de sa gentillesse sans bornes. Il se voyait encore comme le garde sauveur du monde, qui voulait apporter la joie partout où il irait et pour lui les paroles qu’il avait prononcé à l’égard de son ami Kiol étaient sans limites… Jusqu’à genre, maintenant! Il venait de leur trouver une limite, peut-être un peu trop tard, parce qu’il avait un PEU négligé le fait que son ami homosexuel pouvait mal interpréter ces désirs… Bon sang de Parandar, si ça femme avait été là en ce moment elle… Elle aurait… Non en faite elle se serait bien moquée de lui ouais! Et l’aurait laissé se débrouiller tout seul dans ce merdier en lui disant «ça t’apprendra», probablement. Il l’aurait entendu rire dans les couloirs pendant tout le temps qu’il lui faudrait pour ramener Kiol sur terre et il en aurait entendu parler pendant des mois! Heureusement toutefois, Maïna n’avait pas été du voyage, ne se sentant pas assez proche émotionnellement de la famille d’Elfe. C’était le Roi de fée qui était l’ami de la famille Royale d’Elfe, et non la reine… Suffisait qu’elle ne réussisse pas à sonder sont rouble et lui faire cracher la vérité à son retour à fée!
Mais ça, ce n’était que le dernier de ses soucis, le premier étant de convaincre Kiol de se retirer de… heu sur ses genoux! Parce que monsieur l’ancien roi avait décidé qu’il manquait d’attention, et que comme Dylan lui avait promit qu’il serait là pour tout ben, il était venu se blottir contre lui, avant d’embarquer sur lui comme s’il avait à faire à Algardîn!
- Oh Kiol je… bredouilla le fée alors que des mains pas assez féminines à son goût parcouraient son torse. c’est pas ça que j’voulais dire tu sais… une goûte de sueur perla sur son front tant il était nerveux. Il ne voulait surtout pas lui faire de la peine! Ni le repousser alors qu’il était en pleine dépression, mais il ne pouvait tout de même pas le laisser faire non plus. Le souffle de l’hybride dans son cou lui donnait froid dans le dos, il était trop chaud, pas comme celui de Maïna, d’une douceur exemplaire. Tu sais que je t’aim… t’apprécie beaucoup mon ami mais heu… Je ne suis pas… Algardîn… Je suis Dylan et je suis juste ton ami, hein bredouilla-t-il nerveusement, presqu’un murmure, dans sa crainte de blesser encore plus Kiol qu’il ne l’était déjà.
Revenir en haut
Kiol
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: 30/01/2012 20:37    Sujet du message: [Château] Appartement de Kiol Répondre en citant

Désolé c'est vraiment court T-T et très court et bref, pas terrible T-T

Alors qu'il allait s'aventurer sous le son chandail, le roi parla... Ce n'était pas ce qu'il voulait dire, mais alors quoi? Il se sentait si seul, si... abandonné... pourquoi ils ne pouvaient pas? Des larmes coulaient à grand flot sur ses joues mais l'autre ne pouvais pas le voir, non, il les lui cachait en gardant son visage réfugier dans son cou... Il avait arrêter net ses mouvements, l'autre avait commencé à parler...

« Tu sais que je t'aim... t'apprécie beaucoup mon ami mais heu... Je ne suis pas... Algardîn... Je suis Dylan, et je suis juste ton ami, hein? »

Kiol ne répondit rien... Rien que d'entendre se nom à nouveau amplifia ses larmes qui coulaient déjà abondamment. Il n'en pouvait plus, il ne voulait pus de cette vie dans laquelle tout n'allait que de travers. Il voulait disparaître, partir le retrouver, où qu'il soit, il voulait simplement le revoir, la vie était trop dur sans lui...

« Dis-moi... que ferais-tu, toi, si jamais Maïna venait à quitter cette vie? Depuis que Al est parti, je sens en moi un vide que je n'arrive pas à combler... Et je sais qu'il le restera pour toujours... Mais j'arrive pas à m'y faire... Depuis qu'il est... mort... je n'ai plus aucun rêves, plus aucun avenir... Je voudrais que tout s'arrête... »

Il ferma les yeux, restant blottit dans les bras du roi.
Revenir en haut
Luxuria
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: 03/02/2012 22:17    Sujet du message: [Château] Appartement de Kiol Répondre en citant

[Baon je voulais pas poster devant le château pour que dans deux postes on rechange de place pour ici XD alors je poste ici dirrecte même si on est pas arrivé :O]

Suite de l'auberge du pétale de Rose

Bon comme le balourd s’était décidé –semble-t-il qu’il était incapable de prendre une décision seul puisqu’il avait simplement fait ce qu’Avaritio lui avait dit plutôt que de juste écouter son propre besoin barbare, ils purent ficher le camp et en venir à autre chose un peu! Une petite fessée fut reçue avec un plaisir non feint, puis répondu par la même occasion, et le trio fila vers le nord. Pendant que la plus intelligente des trois –bien entendu, Avaritio s’empresserait de la contredire si elle devait dire ce qu’elle pensait à voix haute, c’est pourquoi elle se tut- prenait la tête du groupe, Iro fit exprès de ralentir –pour la reluquer?- et se retrouva au niveau de son petit-frère. Espérant qu’il n’y aurait pas de bagarre, Luxuria décida quand même de ne pas s’en mêler, au pire… Bah l’Avarice aurait quelques bleus ça ne pouvait pas être si pire que ça… Son teint serait assorti à sa chevelure même c’était plutôt génial ça non? Même si elle entendait l’accrochage des deux hommes –genre son jumeau trop super protecteur envers elle qui veut s’assurer qu’il n’est pas espionner et le petit-jeune qui la lui réplique en plein dans la gueule- elle n’intervint pas… Elle faisait juste rire dans sa barbe –attention, notez que c’est une expression elle n’a évidemment pas le moindre poil indésirable dans son visage parfait- et marcher en direction du Quartier Général de la Guilde. Elle laissa les hommes entre eux et alla chercher deux chevaux à l’écurie, qu’elle fit sortir et scella en vitesse à l’aide d’un palefrenier.
* Si on veut y être avant le mois prochain!* songea-t-elle
- Allez on monte dit-elle en tendant les rennes d’un des étalons à Avaritio, pendant qu’elle donnait les autres à Iro. Eh non je n’ai pas oublié de m’en sceller un… elle se hissa sur la bête juste après le mastodonte, lui soufflant d’une voix suave à l’oreille… J’monte avec toi voyons…
Elle prit brusquement les rennes des mains de son jumeau, pour que celui-ci ait les pattes libres –bah, juste au cas où il en aurait besoin non?- et elle guida la bête au trot jusqu’à Elfe. Étant déjà près de la frontière, il ne fallut pas plus de deux heures avant que les arbres de cristal se transforme en simples épinettes et érables, et que les fleurs rétrécissent jusqu’à prendre une taille normale.
- Eh bah avec un peu de chance, on sera au château dans une heure au maximum si on ne croise pas de patrouille de garde… Mais bon, J’sais que depuis quelques années, la Garde elfique s’est bien diminuée depuis qu’un chef serait mort… M’enfin c’est ce que j’ai entendu dire, donc on devrait pas être trop dans la merde…
Effectivement, cinquante-cinq minutes plus tard, les portes du château se dressaient devant eux. Prochaine étape, trouver la chambre du roi… Euh l’ancien roi… Fichue mission mélangeant! Elle se laissa glisser –à regret, quittant la chaleur de son adorable frère- de sa monture et attacha les rennes de celle-ci à un arbre bien feuillus, qui ne manquerait pas de le cacher. Et Maintenant… Trouver le moyen d’entrer…
- Bon Rice? C’est toi l’espion non? Aussi bien te faire travailler un peu tant qu’à t’endurer, trouve nous une faille dans la protection. bon, pas qu’elle ne savait pas le faire, au contraire elle se devait souvent d’infiltrer des endroits dans ses missions d’assassinat –quoi que jamais aussi bien gardé qu’un château… peut-être était-ce pour ça qu’on lui avait envoyé Avaritio?
[Poursuivez Smile]
Revenir en haut
Iro
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: 04/02/2012 13:48    Sujet du message: [Château] Appartement de Kiol Répondre en citant

Un grognement. C'est tout ce qu'Iro trouva à répondre à son frère. Lui? Faire quotidiennement un merdier? Il ne trouvait pas que les choses se passaient si mal. Juste... pas comme il le prévoyait. Grosse nuance. Mais bon, il faut dire que ses frères n'avaient pas trop la langue dans leur poche, sauf Acedio qui semblait ne pas accorder trop d'attention à ce que les autres faisaient mais bon, Iro n'était pas le plus observateur des membres de sa petite famille. Cela dit, le grand combattant savait qu'il n'était pas un individu qui faisait dans la dentelle. Il tuait, selon son bon vouloir, faisait disparaître quelques traces, et repartait. Pas de fioritures, pas de tape-à-l'oeil, pas d'artifices, rien. Juste sa personne et son arsenal. Leur arrivée au quartier général prit quelques temps, mais une fois arrivés, sa soeur alla aux écuries pour revenir avec deux chevaux. Pourtant ils étaient trois. Son frère en eut un, et lui eut l'autre, qu'il enfourcha aussitôt. Il sentit sa soeur monter derrière lui, à cause du buste de sa soeur qui était contre son dos. Et que dire de sa voix, toute en finesse. Iro aimait bien cela. Il avait beau être la Colère, c'est dans ces moments-là qu'on ne pouvait le savoir, ou presque. Mais un soupir suivit aussitôt alors que les rennes n'étaient plus dans ses mains. On ne pouvait pas tout avoir dans la vie n'est-ce-pas? Pendant leur trajet, Luxuria leur fit part de la situation :

- Eh bah avec un peu de chance, on sera au château dans une heure au maximum si on ne croise pas de patrouilles de garde… Mais bon, J’sais que depuis quelques années, la Garde elfique s’est bien diminuée depuis qu’un chef serait mort… M’enfin c’est ce que j’ai entendu dire, donc on devrait pas être trop dans la merde…

-Dommage, moi qui aurait voulu faire un petit échauffement.

Ils finirent par arriver au château elfique. Ils cachèrent leurs montures, et Luxy le lâcha à son grand regret mais bon, le boulot était là, devant eux. Sa jumelle donna des directives à Avaritio. Et lui? Il devait poireauter en attendant le rapport de son frérot? Quoique.... Iro serait avec Luxuria... Un grand sourire se dessina sur ses lèvres. Il regarda les portes se dresser devant eux, et après une (très courte) réflexion, le grand gaillard se retourna vers son frère.

-À moins que tu veuilles que je commette à nouveau un merdier, tu devrais aller voir. Ensuite, il me fera un plaisir de défoncer portes et crânes et de te montrer comment faire.

Son sourire avait quelque chose de sadique. Il aimait la violence. Il adorait. La violence, sa soeur, et dans une même mesure, sa fratrie, était ce qui comptait pour lui. Enfin, quelques-unes des choses du moins. Bref, il attendit d'être seul avec sa soeur, à qui il dédia un sourire satisfait. Mais bon, son frère serait sans doute utile pour localiser les endroits chauds du château et, plus important encore, il devait laisser leur soeur sous sa garde. Le meilleur des mondes.

-Tu y vas ou je te lance sur la muraille pour te donner un coup de mains?
Revenir en haut
Avaritio
Apprenti(e) Garde
Apprenti(e) Garde

Hors ligne

Inscrit le: 26 Déc 2011
Messages: 619
Présence: Présent(e)
Race(s): Humain
Sexe: Masculin
Âge: 60 ans
Localisation: Partout et nul part en même temps!

MessagePosté le: 05/02/2012 11:04    Sujet du message: [Château] Appartement de Kiol Répondre en citant

Après le très charmant grognement de son frère, Avaritio eut un sourire. Peut-être qu’Iro n’était pas d’accord avec lui, mais, selon son point de vue, il avait raison. C’était tellement drôle irité son grand frère. Surtout qu’il était très iritable. Mais bon! Pour dire qu’il aimait ça. Le trio arriva enfin au quartier général de la guilde. Luxuria partit en laissant Iro et Avaritio ensemble. La conversation… fut très très intteressante. Il en eut même pas! Lorsque sa grande sœur revint, elle avait avec elle deux chevaux. Un des points forts d’Avari était le calcul mental – à force de calculer son argent – Et, il comptait que deux chevaux pour trois personnes. Elle tendit les rennes d’un des chevaux à son frère cadet. Ce dernier monta.

Lorsqu’il vit Luxuria monter sur le cheval de son jumeau, il ne put s’empecher de rire aux éclats. Mon dieu! Il connaissait que trop ça! Lui aussi – a son grand malheur – avait une jumelle. Quoi que la relation entre Iro et Luxuria était… meilleure que celle d’Invidia et d’Avaritio. Non, seulement différente…

«Eh bah avec un peu de chance, on sera au château dans une heure au maximum si on ne croise pas de patrouilles de garde… Mais bon, J’sais que depuis quelques années, la Garde elfique s’est bien diminuée depuis qu’un chef serait mort… M’enfin c’est ce que j’ai entendu dire, donc on devrait pas être trop dans la merde…» L’homme aux cheveux bleus eut une pensée pour son frère ainé. La dernière phrase était sûrement destiné à Iro. Avaritio n’était pas le garçon le plus patient sur la terre… Donc, il commençait à impatienter. Après quelque temps, ils arrivèrent enfin au château. «Bon Rice? C’est toi l’espion non? Aussi bien te faire travailler un peu tant qu’à t’endurer, trouve nous une faille dans la protection» Ah, c’est joyeux. On l’endurait. Pff! Mais, il eut un petit sourire en coin quand il entendit le surnom. C’était tellement mieux que ceux d’Invi. Prenant enfin son sérieux, il regarda la porte qui se dressait devant eux. Que faire? Il écoutait son frère d’une oreille distraite.

«À moins que tu veuilles que je commette à nouveau un merdier, tu devrais aller voir. Ensuite, il me fera un plaisir de défoncer portes et crânes et de te montrer comment faire» Mais! Attend! Ne pouvait-il pas se concentrer? Avaritio lui jeta un regard en coin sans lui répondre – cela était inutile-. Ah! Il commençait peut-être à avoir une idée de quoi faire.! «Tu y vas ou je te lance sur la muraille pour te donner un coup de mains?»

-Ça va! J’y vais!

Il parti alors vers la droite. En courant, il longeait le mur du château. Bordel! Il ne voulait pas se faire lancer. Il voulait juste trouver un point que où c’était plus facile monter, ou n’importe quoi! Même s’il était un espion, il n’avait pas nécéssairement toutes les qualités pour l’être. Il était vraiment tout sauf l’espion modèle. Un espion sans sens de l’orientation… En fait, ce que Avaritio voulait faire, c’était s’éloigner de l’entrée principal. Quand on veut s’infiltrer, on ne passe jamais par l’entrée principal.

En gros, sa mission était de simplement de faire l’éclaireur et d’aller avertir Iro et Luxuria. Et, bien sûr, il ne devait pas se faire repérer. Avari n’avait aucun problème à ne pas se faire repérer. Il s’inquiètait plutôt pour Iro… mais bon, c’est la deuxième parti ça. Réussissant enfin à monter sur le mur, il fit attention de voir s’il avait des personnes qui gardait la cour. Il en avait presque pas! C’est quoi ce foutu château! Un château presque sans garde. Laissez-moi rire! Comme cela n’était pas très normal, il fit quand même attention.

Avaritio refit tout le chemin qu’il avait fait mais, dans les murs du château. Il retourna à la position de départ. Où que sa grande sœur et son grand frère l’attendait avec impatience – non, il n’avait rien de vrai là dedant - .

-Bon, ok! Y’a rien dans mon champ de vision.

Et oui, Avaritio avait quand même une bonne vision. Il avait vu meiux, mais, la sienne n’était pas trop pire. Même si Avaritio n’avait pas porter attention à comment sortir, il avait une très bonne mémoire visuel. Il allait se rappeler à coup sur de l’endroit. Maintenant, il attendait sa saoeur et son frère.
Revenir en haut
Luxuria
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: 09/02/2012 11:33    Sujet du message: [Château] Appartement de Kiol Répondre en citant

[Bon j’ai essayé tant bien que mal de vous suivre XD ]

Avaritio ne rouspéta même pas sur l’ordre de Luxuria, il n’y a qu’Iro qui réagit en émettant un commentaire acerbes de son habitude. Comme son petit-frère était entrain de chercher une solution, le grand gaillard se permit de le bousculer un peu verbalement en lui disant que s’il n’y allait pas il le ferait entrer en le balançant sur la muraille –dans une phrase beaucoup moins sophistiquée toutefois. L’avarice partit alors immédiatement sans demander son reste, et disparu rapidement de la vue du couple inceste, tant la forêt était dense. Aussitôt qu’elle fut certaine qu’il ne reviendrait pas avant un bon moment, elle fit sortir ses lames de ses deux gants et agrippa Iro par le col de son vêtement, son arme si près de sa gorge qu’elle aurait pu le tuer à n’importe quel moment –tout en sachant très bien que le gaillard arriverait à se défaire de son emprise aisément. Elle le bouscula contre un arbre en lui faisant un croche-jambe –toujours la ruse et la traîtrise plutôt que la force, chez elle- et fit semblant de s’enfarger pour que ses lèvres tombe sur celles de son jumeau, ses armes s’enfoncèrent dans le tronc de l’arbre de chaque côté de la tête d’Iro… Elle aimait bien se la jouer dangereusement…
- Tu ne devrais pas être aussi méchant avec Avaritio… susurra-t-elle lorsqu’elle eut à peine décollé ses lèvres de celles de son jumeau. C’est notre frère quand même… comme si elle-même était tendre avec celui-ci! Enfin, sauf quand il partageait son lit, elle était plutôt dure avec toute sa fratrie, sauf Iro… Luxuria libéra l’une de ses mains pour la glisser suavement sous la tunique de son prisonnier, quand elle entendit que l’autre était déjà de retour –beaucoup trop vite à son goût, mais bon, le travail l’appelait! Zut, il pourrait pas être moins efficace lui? marmonna-t-elle en libérant sa seconde main, puis d’un pas magnifiquement silencieux dût à sa légèreté, elle rejoignit Avaritio qui les guidèrent jusqu’à l’intérieur…
Revenir en haut
Iro
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: 12/02/2012 20:26    Sujet du message: [Château] Appartement de Kiol Répondre en citant

Iro était néanmoins content que son jeune frère parte sans demander son reste. Le grand homme ne procédait jamais avec douceur, ou tact. Il laissait ça à Luxy et Superbio. Mais il savait que contrairement à eux, Iro avait à être imposant. Superbio était l'aîné de la fratrie, et Luxuria la plus âgée des filles, alors que lui était le jumeau de celle-ci. Bon, il était le plus baraqué du lot, même si son grand frère le dépassait aisément en taille, mais la Colère ne savait pas être douce, sauf avec sa jumelle. D'ailleurs, parlant de jumelle, cette dernière en profita pour le ''menacer'', l'adosser à un arbre et l'embrasser. Iro réprima un large sourire, qui gâcherait le baiser qu'elle lui offrait. Et que dire de la main qui se glissa sous ses vêtements. De mieux en mieux se dit Iro. Il faut dire que sa soeur et lui étaient proches, très proches. Iro savait qu'il pouvait se permettre des choses que bien des hommes auraient eu à laisser des doigts, ou la vie, en touchant sa jumelle. Iro trouvait même que, parmi ses frères, il avait un ''droit d'exclusivité'' avec la belle jeune femme. Étant sa soeur, de un, et étant son préféré, de deux. Bon, c'était présomptueux, mais Iro pouvait bien le penser, il avait éclater la figure à nombre de pauvres hommes qui s'étaient permis une remarque sur elle. Protecteur notre Iro? Un peu. Violent? Assurément. Meurtrier? Toujours. Bref, Iro était affublé du surnom de ''la Colère'' mais la colère, la vraie, celle qui était violente et destructrice, Iro la laissait venir d'elle-même car il était, au naturel, un être rude et physique.

Comme toute bonne chose a une fin, il fallait que cette fois ce soit Avaritio qui mette un terme à ce moment intime entre eux. Iro grogna en le voyant. Pourquoi devait-il être rapide? Il le soupçonnait d'avoir bâclé un peu, d'avoir fait les coins ronds. Mais Iro devait concéder une chose à son petit frère : il avait l'essentiel dans sa tête. Mais bon, Iro se contenta, comme à son habitude, de suivre sa soeur alors qu'Avari les menait au château. Un frisson parcourut le grand bonhomme, qui jeta un coup d'oeil derrière lui. Se pouvait-il qu'ils soient observés? Il savait que s'il en touchait un mot aux deux autres, généralement, c'était fini très rapidement. Le guerrier fit craquer ses jointures, ses sens aux aguets. Il espérait que ce ne soit qu'un animal, sinon il ferait le ménage assez vite dans le boisé, et ça ne serait pas très beau à voir. Il garda cependant un oeil sur leur guide, question de ne pas aller dans une direction opposée par mégarde.


-Je déteste cet endroit... j'ai bien hâte d'éclater la tête à quelques personnes..
Revenir en haut
Avaritio
Apprenti(e) Garde
Apprenti(e) Garde

Hors ligne

Inscrit le: 26 Déc 2011
Messages: 619
Présence: Présent(e)
Race(s): Humain
Sexe: Masculin
Âge: 60 ans
Localisation: Partout et nul part en même temps!

MessagePosté le: 18/02/2012 16:56    Sujet du message: [Château] Appartement de Kiol Répondre en citant

Maintenant qu’il était rendu près des deux membres de sa famille. En arrivant, il trouva cela assez drôle. Bon, le reste, il s’en foutait mais, ce que sa sœur venait de dire était assez drôle. En fait, c’était peut-être drôle juste pour lui. «Zut, il pourrait pas être moins efficace lui?» Même si elle avait murmuré, il l’avait entendu. C’était aussi pour ça qu’il ne voulait pas savoir ce qu’ils faisaient. Venant de sa grande sœur, plus rien ne le surpprenait. Peut-être que la personne qui le surpprenait le plus était Invidia… Non, elle, elle était juste folle. Mais, folle était un bien grand mot.

Pour importe ce qu’il pensait d’elle, elle était quand même sa sœur et sa jumelle à son grand malheur! Mais là, il était en mission avec sa grande sœur et son grand frère. Pour l’instant, il avait juste son travail à lui à faire. Il devait les emmener dans le château, Sans se faire prendre. Là, bien évidemment, Iro semblait plus perplexe. Pfff, s’il ne faisait pas confiance à son petit frère, où allait-il? Mais bon, connaissant bien Iro, il ne s’en faisait pas.

Même si Avaritio n’avait pas pris le temps de regarder chaque recoins, il savait qu’il n’avait pas de garde ou de truc du genre dans le coin. Il était presque certain que le petit groupe rencontrera des gardes. Mais, par contre, il savait aussi que son frère se ferait un plaisir de les tuer. Comment pouvait-il avoir uyn plaisir à tuer? Avari, lui, en avait aucun.

Maintenant, Avaritio était un peu comme le guide du groupe. C’était rare! Donc, il devait bien faire son job! Tout en marchant, il essayait de regarder partout. Mais, il sentait comme quelques choses. Il ne pouvait juste pas l’expliquer. Il entendit son frère ainé se craqua les doigts. Alors, Avaritio savait fermement qu’il allait parler ou dire quelque choses. Lorsqu’Iro affirma qu’il n’aimait pas cet endroit, Ava eut un petit sourire. «Je déteste cet endroit... j'ai bien hâte d'éclater la tête à quelques personnes..» Il était totalement d’accord – pour une fois -. Et, en plus, il avait eu raison.

-Iro, t’es pas le seul… Quand t’aimes pas les château tout court, y’a un problème. Mais, si je comrepdn bien, ton intuition est bonne.

Peut-être qu’un garde les avait repéré après tout. Mais, il n’était pas là lorsqu’ils quittèrent le mur d’extérieur. Donc, la faute n’allait pas juste sur l’espion. Mais, Rice détestait ça! Il se sentait nul! Peut-être était-il trop dur avec lui-même? Tout en murmurant, Avaritio prit la parole.

-Bon, je pense que t’serais capable de t’en occuper. Surtout, ce n’est pas moi qui s'en occupe.qui s'en occupe.

Bon, ok ok, il était quand même capable de se battre - de se défendre plutôt -, mais, iro, lui adorait se battre. Pourquoi devrait-il lui enlever ce plaisir imcompréhensible. Il laissa donc Luxuria et Iro s'en occuper. Pour être sur de ce que iro craignait, il tourna doucement la tête. Et oui, malheureusement, les doutes de son grand frère étaient vérédiques. Le seultruc qui était encore étrange était qu'il avait uniquement un garde. Bordel! Ce château était vraiment chiant!
Revenir en haut
Luxuria
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: 19/02/2012 12:38    Sujet du message: [Château] Appartement de Kiol Répondre en citant

Alors que Luxuria suivait son petit frère, elle entendit les jointures d’Iro craquer derrière elle. Son jumeau avait-il eut un mauvais pressentiment? Pourtant la luxure elle se sentait parfaitement à l’aise, presque dans son environnement, dans cet endroit tranquille. S’ils étaient observé, elle n’en eut pas l’impression, mais elle se fia tout de même à l’instinct de guerrier de son frère –à moins qu’il était juste en manque de bagarre, c’était possible aussi- et elle se fit plus subtile, son pas plus léger et son capuchon reprit sa place sur sa chevelure d’ébène, camouflant dans l’ombre ses traits. La voix du Jumeau retentit, brisant le presque silence de la forêt, affirmant qu’il haïssait cet endroit, au contraire de la jeune femme qui se sentait toute à son aise. Avaritio affirma ensuite que l’intuition d’Iro était la bonne, ce qui imposa à Luxuria de se concentrer d’avantage sur ce qui l’entourait, mais elle n’avait toujours pas l’impression d’être surveiller –enfin si un peu, mais elle savait que ce n’était qu’Iro qui avait probablement encore les yeux rivés sur son postérieur, rien d’alarmant. Une fois qu’ils furent presqu’à la porte d’entré, elle perçut finalement un mouvement. Un garde, seul. Étrange… Sachant que les habitants de se royaume étaient télépathe, elle se doutait que ses copains ne tarderaient toutefois pas à rappliquer..
- Bon Iro détruit le en vitesse avant qu’il n’appel ses potes, et surtout en silence. Tu nous rejoindras après. dit-elle en chuchotant et en empoignant l’avant-bras d’Avaritio en traversant la porte du Château. Elle vit alors un escalier qui menait à l’étage où se trouvait sans doute les appartements royaux. Enfin, en général les chambres de ce genre de palaces étaient toujours aux étages… Et toi tu me suis… Iro devrait pas tarder, mais j’ai peur que le garde utilise la télépathie et en ramène d’autre, alors il faudra être loin à ce moment-là! Voir, avoir déjà terminé la mission… continua-t-elle à chuchoter en escaladant les escaliers quatre à quatre, d’un pas si léger qu’on ne l’entendait pas. Dans le couloir, il y avait deux gardes qui surveillaient chacun une porte différente. L’une était probablement celle de l’ancien Roi, l’autre celle de la Reine actuelle. Si Luxuria était caché derrière une statuette et donc invisible à ce moment-là, elle ne rata pas le froncement de sourcils du garde de gauche. Elle craignit qu’il ait reçu un message de son collègue puisqu’il regarda –sans la voir- dans sa direction. Il quitta son poste pour quitter le château, passant par l’escalier où l’assassin était caché. Au moment où l’homme passa devant elle et la vit pour de bon, elle lui enfonça son point, toutes lames sorties, dans la gorge. L’autre garde n’entendit absolument rien, et comme il était toujours en poste, elle se douta qu’il gardait la Chambre de la Reine en titre, et donc que la porte devait être celle de Kiol, sa cible. Elle jeta un œil à son frère resté caché jusque là et lui fit un signe de tête, pour qu’il la suive. Enfin, elle entra dans la Chambre de l’ancien Roi, s’attendant à le voir profondément endormit…

{Mon cherrrr Kiolllll, C'est à ton toouuuuuur *chante bonne fête* heu ouais ça peut être le tour a Iro aussi XD Premier arrivé!}
Revenir en haut
Kiol
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: 02/03/2012 17:33    Sujet du message: [Château] Appartement de Kiol Répondre en citant

Sept longues autres années venaient de s'écouler à une lenteur inimaginable durant lesquelles Kiol ne changea point ses habitudes, mettant pratiquement tout son or pour s'offrir des nuits avec d'autres. Il avait cessé de s'en vouloir, après tout il n'était plus là pour lui, alors, autant aller vers les autres. Il lui en voulait de l'avoir laisser seul, mais il avait l'impression de maintenant se sentir vide par rapport à ça. Comme s'il avait trop pleurer et que là, il n'y avait plus rien... Malgré cela, aucun jour ne passait sans que l'ancien roi ne pense à aller le rejoindre là où il était maintenant. Il lui manquait trop. Mais il ne se sentait pas le courage de se donner la mort. Oh, bien sur il y avait pensé, mais il n'avait jamais pu faire le geste fatal qui l’enverrait rejoindre celui qu'il aimait sur les grandes plaines de lumière. Pourtant, il aimerait tant aller l'y rejoindre... Pourquoi n'arrivait-il pas à se donner la mort alors si plus rien ne le retenait dans se monde.

Repensant sans cesse a passé, Kiol n'arrivait pas à trouver le sommeil cette nuit là. Il avait beau se tourner et se retourner sur son matelas, mais ne parvint pas à garder les yeux fermé. Il se leva et se dit qu'il allait prendre une bonne coupe de vin, espérant que ça le ferait oublié toutes ces pensés. Depuis les quelques années qui suivirent la mort d'Algardîn, l'ancien monarque des Elfes avait pris l'habitude de se saouler une fois de temps en temps, assez souvent, totalement désespérer. Bon, c'est pas la seule chose qu'il à fait, mais le reste importe peu...

Il sortit de sa chambre et quelle ne fut pas sa surprise d'y découvrir une femme qu'il ne connaissait pas, mais pas du tout. Que faisait-elle là et comment avait-elle réussit à se rendra jusque dans ses appartements sans se faire voir? Est-ce que les gardes l'avaient laisser passer? Où les avait-elle déjoué? Kiol remarqua qu'il semblait avoir d'autres personnes dans le couloir. Elle n'était donc pas seule... Mais que foutait les gardes!? L'ancien roi eut pour réflexe des les contacter, mais aucunes réponses ne lui parvint parmi ceux qu'il tenta de contacter. Il fixa l'inconnu, la dévisageant sur tout les angles.

« Puis-je savoir qui vous à laisser entrer? », dit-il sur un ton qui laissait place à l'ennuie, comme s'il n'éprouvait aucun intérêt vis à vis de ceux qui venait de pénétrer dans ses appartements, comme si le fait qu'ils soient la ne le dérangeait pas du tout. Il parlait d'un d'une voix calme et ennuyer, comme si quelqu'un venait de le tirer de son sommeil et lui racontait l'histoire de sa vie. Sauf que, dans le cas présent, personne ne l'avait réveillé du au fait qu'il ne s'était même pas endormit malgré l'heure tardive, et que personne n'avait parler avant qu'il ne pause sa question. « Bon, visiblement, vous avez assommer tout le monde... Que voulez vous au juste? De l'or? Ou peut-être autre chose... »
Revenir en haut
Avaritio
Apprenti(e) Garde
Apprenti(e) Garde

Hors ligne

Inscrit le: 26 Déc 2011
Messages: 619
Présence: Présent(e)
Race(s): Humain
Sexe: Masculin
Âge: 60 ans
Localisation: Partout et nul part en même temps!

MessagePosté le: 11/03/2012 19:01    Sujet du message: [Château] Appartement de Kiol Répondre en citant

Maudit... Il détestait tellement les foutus elfes et leurs foutus pouvoirs. À cause de ça, il eut tord. Avaritio détestait le camouflage et la télépathie. L’espèce de garde qui eut la loigque de venir ici était stupide! Il n’aurait pas dû venir. Mais, bon, il savait fort bien que c’était totalement normla qu’un garde fasse une ronde. Mais, en temps normal, il n’aurait pas dû être seul. Mais bon, connaissant le pouvoir de télépathie des elfes, il savait fort bien que d’autres gardes viendraient. Comme si sa grande sœur ordonnait cela à Iro, elle lui dictait quoi faire. Drôle! «Bon Iro détruit le en vitesse avant qu’il n’appel ses potes, et surtout en silence. Tu nous rejoindras après.» Elle avait bien dit ‘‘Nous’’. Avaritio allait donc suivre sa sœur. Comme réponse, cette dernière lui prit l’avant-bras. Ok, il devait la suivre. Il n’était pas assez fou pour ne pas la suivre et dire non à ce qu’elle voulait. «Et toi tu me suis… Iro devrait pas tarder, mais j’ai peur que le garde utilise la télépathie et en ramène d’autre, alors il faudra être loin à ce moment-là! Voir, avoir déjà terminé la mission…» Avait-il le choix? Non, pas vraiment… Mais, elle avait exactement la même crainte qu’elle. Ce qui n’était pas surprenant du tout.

Avaritio suivait sa sœur. Bien qu’elle était plus silencieuse que lui, il l’était quand même lui aussi. Étant espion, il n’avait pas vraiment le choix. Et, s’il se faisait prendre, ce n’était pas par la faute qu’il n’était pas silencieux. Luxuria et Avaritio se cachèrent derrière une statue. Bien évidemment, c’est elle qui l’a choisie. Lorsqu’un garde apparût devant elle, elle lui enfaonça ses lames dans la gorge. En moins de temps qu’il faut pour le dire… Avaritio regarda l’autre garde et il soupira. Comment avait-il fait pour ne pas entendre? Le signal du déplacement était lncé donc, Ava alla rejoindre sa sœur. Ils entrèrent dans la chambre de l’ex roi des elfes.

Pensant fortement qu’il dormait encore, Avari ne s’attendait pas à le voir debout. Finalement, dès qu’il le vit, il se recula et se ‘‘cacha’’ derrière la porte. Finalement, cela marcha. Il ne le vit même pas. «Puis-je savoir qui vous à laisser entrer?» Là, Avaritio ne comprit pas vraiment pourquoi l'ex-roi ne l'avait pas vu. Mais bon, chacun son talent. Il se tut. Il savait fort bien que Luxuria était plus diplomate que lui. Il semblait tellement ennuyé. «Bon, visiblement, vous avez assommer tout le monde... Que voulez vous au juste? De l'or? Ou peut-être autre chose... » C’était drôle, même très drôle. Il était perspicase. C’est facile rentrer en assomant tout le monde. C’est même beaucoup plus rapide. Mais ça, c’était uniquement son opinion. Son attention fut redoublé quand il entendit or. S’il proposait de l’or, c’était parce qu’il en avait plein. Mais, si Avaritio disait oui à la proposition très interressante du noble Kiol, Luxuria allait le tuer. Il se fit violence pour ne rien dire. Il laissa sa magnifique grande sœur s’arranger avec lui. Il s’en foutait complètement de pourquoi et comment elle allait le tuer. De toute façon, il savait trop bien qu’elle allait le tuer le plus rapidement possible…


[Hors-Jeu : Bon, j’ferais mieux la prochaine fois. Parce que, dans cet situation, Avaritio ne sert à rien… ]
Revenir en haut
Luxuria
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: 26/03/2012 12:44    Sujet du message: [Château] Appartement de Kiol Répondre en citant

[Bon, marre d’attendre Iro, de toute façon j’ai bien l’impression qu’il viendra pu sur ce fo… J’ai demandé à sa blonde de lui dire de venir poster pi j’ai pas eut de nouvelle, ça fais que si il se présente pas, on le jouera en PNJ]

Au lieu de surprendre l’ancien Roi bien endormit dans son lit, celui-ci était bien debout au milieu de son salon, et ne semblait même pas avoir peur de trouver une silhouette encapuchonnée dans son salon. Enfaite, il semblait presque embêté, comme si c’était un contretemps à ses projets nocturnes. Il demanda avec un ennui mortel qui les avait laissé entré, puis ajouta qu’il voulait savoir ce que Luxuria désirait, après avoir tué tout le monde. L’assassin espéra que l’allusion à l’or ne ferait pas réagir son frérot et tout gâcher, alors qu’elle-même était vaguement attirée par le sous-entendus à la fin de sa phrase… pourquoi ne pas abuser de lui avant d’en finir? * Parce que Luxy, les gardes sont alertés, et en plus il est aux hommes il ne sera même pas attiré par toi, alors nique le! * se dit-elle à elle-même. D’un geste menaçant, elle refit sortir ses lames de ses mains, puis retira son capuchon, puisqu’il n’y avait personne dans la pièce pour la reconnaître de toute façon. Et puis, elle trouvait qu’il y avait quelque chose de franchement excitant de savoir que votre victime emportera votre magnifique minois comme dernier souvenir…
- Personne nous a laisser entrer, votre Altesse, dit-elle avec une politesse qui n’allait vraisemblablement pas avec la scène. On a du niquer tout vos petits copains pour pouvoir en venir à vous. Votre heure à sonner, on m’a payé pour vous détruire… Une dernière parole avant de rejoindre le Garde Pédé qui a partagé votre vie? si elle en savait autant, c’était juste à cause de ce que son client lui avait dit, puisqu’elle-même n’y connaissait rien en politique. Sentant l’agitation de son petit frère à ses côtés, elle soupira en lui lançant. C’est bon Avarice cesse de te cacher et pile tout ce que tu trouve, mais en vitesse s.t.p parce que dès qu’il est mort faut ficher le camp. D’après moi on en a plus que pour deux minutes avant d’être encerclés…
Revenir en haut
Kiol
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: 12/04/2012 20:26    Sujet du message: [Château] Appartement de Kiol Répondre en citant

Kiol ne se rendait pas compte qu'elle n'était pas seule au début, mais il le remarqua lorsqu'il entrevit l'autre. Mais ils étaient combien à la fin? Pourquoi étaient-ils autant pour le tuer? Pourquoi voulaient-ils le tué? « Personne ne nous a laisser entrer, votre altesse. » Cela expliquait bien des chose, pensa Kiol, toujours en restant neutre, comme si la situation n'avait aucun sens pour lui. « On a du niquer tout vos petits copains pour pouvoir en venir à vous. » Encore là, Kiol ne réagissait pas, comme si cela ne faisait que parti d'un mauvais rêve. « Votre heure à sonner, on m'a payé pour vous détruire... » Étrangement, l'idée de se faire tuer ne lui faisait absolument pas peur. Depuis le temps qu'il voulait mourir, il allait enfin être exaucé, si ça se trouve. Bien sur, il se demandait pourquoi il devait mourir, car il semblait bien y avoir une raison, mais ne pas connaître la réponse avant de mourir ne le dérangeais guère. « Une dernière parole avant de rejoindre le Garde Pédé qui a partagé votre vie? »

Kiol serra les poings, première réaction de cette soirée, cependant il ne pu s'empêcher de se retenir et il envoya une claque à la femme devant lui sans ménagement.

« Si vous voulez me tuer, faite le, je n'ai plus rien à perdre, mais je vous interdit de parler de l'homme que j'ai aimé de cette façon! »
Revenir en haut
Avaritio
Apprenti(e) Garde
Apprenti(e) Garde

Hors ligne

Inscrit le: 26 Déc 2011
Messages: 619
Présence: Présent(e)
Race(s): Humain
Sexe: Masculin
Âge: 60 ans
Localisation: Partout et nul part en même temps!

MessagePosté le: 21/04/2012 12:05    Sujet du message: [Château] Appartement de Kiol Répondre en citant

Son inutilité l’énervait presque. Il était là, inutile. En fait, il avait juste été utile pour passer les portes. Et, le reste, c’était à Luxuria et Iro de s’en occuper. En parlant de son grand frère, que faisait-il? Ça faisait longtemps qu’il était dans la cour. Peu importe, il devait s’amuser là-bas. Contrairement à Ava, qui lui, était devant le roi et comptait énormement beaucoup sur sa sœur. Mais, c’est ça. On n’était plus dans son domaine. Les assassinats étaient le rôle de Superbio, Luxuria et Iro. Mais, il soupira de tout façon. Ce fut la politesse légendaire de sa sœur qui le réveilla. Elle expliqua en bref qui les a laissé entrer : personne. Et, elle l’appela altesse… Même lui, il n’aurait jamais fait ça. En plus, Kiol allait mourir! Pas besoin d’être polie avec!

Sentant enfin que l’ancien roi l’avait remarqué, Avaritio eut un sourire en coin. Vu pas vu, il s’en foutait. « On a du niquer tout vos petits copains pour pouvoir en venir à vous. Votre heure à sonner, on m’a payé pour vous détruire… Une dernière parole avant de rejoindre le Garde Pédé qui a partagé votre vie? » Toujours pas… Aucune réaction de la part du foutu ancien roi! Bordel! Elle venait de dire que le groupe avait tué la plupart des gardes. Ils venaient de lui annoncer qu’ils allaient le tuer. Toujours rien… Mais, il vit ses poings se serrer à la dernière phrase de sa sœur. « C’est bon Avarice cesse de te cacher et pile tout ce que tu trouve, mais en vitesse s.t.p parce que dès qu’il est mort faut ficher le camp. D’après moi on en a plus que pour deux minutes avant d’être encerclés… » Avaritio pensait que les deux premiers mots s’adressaient à l’ancien roi. Mais, entendant Avarice, il se tourna. Bien que son nom n’était pas Avarice mais bien Avaritio, il savait que trop bien qu’elle s’adressait à elle. De quoi, il se cachait? Il n’avait juste rien à faire. C’était elle qui devait le tuer et non lui. Alors, que pouvait-il faire? Il ne se fit pas prier pour accepter la magnifique proposition de Luxuria. De toute façon, il n’est pas Avarice pour rien. Aller voler dans un château était magnifique pour lui.

C’est alors qu’il partit, assez rapidement comme Luxy lui avait demander. Étant un petit peu plus loin, il entendit quelque chose claquer. Comme la curiosité faisait quand même parti de lui, il se retrouva vers le père de la reine actuelle et sa sœur. Euh, il ne comprenait plus grand-chose… ça ressemblait bien à une claque, une giffle. Et, apparement, ce n’était pas le roi mais bien Luxuria qui l’avait reçu « Si vous voulez me tuer, faite le, je n'ai plus rien à perdre, mais je vous interdit de parler de l'homme que j'ai aimé de cette façon! » Alors, c’était Luxy qui s’était fait frappée. Ava serra les lèvres. Il avait le goût de rire. Il ne se voyait pas faire quelque chose. Il laissait ce travail à Iro. Et, surprennant comme il était, il se mit à rire. Comptant le temps qu’il était parti, il soupira. En plus, il entendait des bruits un peu partout dans le château. Et, en plus, comment était-ce possible qu’un Homme en aime un autre? Oui, tous était différent… Peu importe… Il se demandait comment Luxuria allait réagir. Quoi qu’elle avait bien mérité le coup. S’approchant un peu du lieu où il était il y a à peine trente secondes– par simple curiosité puisque le temps lui manquait à présent – il regarda la scène. Il était par contre plus éloigné qu’il l’était. «Alors, ce n’ai pas toi qui disait que le temps nous manquait? Tu devrais en finir bientôt, non? » Ben quoi? Il avait totalement raison. Si lui avait fait une croix sur l’or parce que le temps leur manquait. Elle pouvait peut-être se décider à en finir rapidement? Pour l’instant, tout était une question de temps. Le temps de le tuer, le temps de rentrer, le temps de partir… etc etc… Avaritio était peut-être très avare mais, il n’était pas fou.
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: 03/12/2016 11:35    Sujet du message: [Château] Appartement de Kiol

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Les Chevaliers d'Émeraude - JDR recommandé par le site officiel - Version 7 Index du Forum -> Archives -> Toutes les archives -> x En jeu -> Royaumes d'Enkidiev -> Royaume des Elfes -> x Hors jeu Toutes les heures sont au format GMT - 4 Heures
Aller à la page: <  1, 2, 3  >
Page 2 sur 3

 
Sauter vers:  

Crédits - Le forum a été créé en 2005 par Deelylah. Le design et le codage ont été réalisé par Chlotilde avec l'aide de Camellia et Sahvanna. L'univers du forum est fortement inspiré de la saga Les chevaliers d'Émeraude d'Anne Robillard. Toute reproduction partielle ou totale de ce forum est interdite.


Portail | Index | Panneau d’administration | Créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB
Appalachia Theme © 2002 Droshi's Island
Traduction par : phpBB-fr.com
Designed & images by Kooky