Index - Rechercher - Membres - Groupes - S’enregistrer - Messages Privés - Connexion
Règlements & contexte - Encyclopédies - Annonces - Recherches - Questions - FAQ - Partenariats - Parrainage - Ateliers - L'infolettre
Maison de Laédia

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Les Chevaliers d'Émeraude - JDR recommandé par le site officiel - Version 7 Index du Forum -> Archives -> Toutes les archives -> x En jeu -> Royaumes d'Enkidiev -> Royaume de Diamant -> x Hors jeu
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Laédia
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: 10/02/2011 10:56    Sujet du message: Maison de Laédia Répondre en citant

Après avoir lu pendant toute l’après-midi, l’adolescente retourna chez elle sans presse. Elle n’avait pas peur de la réaction de ses parents, à vrai dire, elle ne lui faisait rien. Les punitions qu’ils lui affligeaient n’étaient jamais respectées, au grand amusement de Laédia. Elle se rappelait tous les tours joués à ses parents : À vrai dire, elle les avait tous noté et avait écrit la réaction ainsi que la punition –pas respectée bien sûr- que les « maîtres de la maison» avait décidé. Ceci avait pour but de ne pas faire 2 fois le même coup de et d’étudier le mental assez étrange des adultes, mais puisque ça ne l’intéressait pas tant que ça, elle n’y arriva pas. Franchement, réfléchir, beaucoup trop ennuyant!

Marchant doucement en direction de sa charmante demeure isolée du reste du monde, la Jadoise souriait d’une façon assez particulière. Elle était fière d’elle, fière de s’être échappé de chez mais elle se demandait si son absence avait été remarquée. Connaissant sa mère, elle aurait peut-être eut trop peur qu’elle ne soit pas là alors elle ne serait pas allé vérifier, qui sait? Une fois devant la maison, Laédia se demanda si elle ferait un autre mauvais tour, ou si elle se contenterait de rentrer gentiment dans sa chambre… Un autre mauvais tour!

Elle entra dans l’écurie, prit une pelle et ramassa une généreuse pelleté de purin frais et le déposa directement sous la fenêtre de la chambre de ses parents. Elle fit quelques voyages du genre. Heureusement, sa chambre à elle était complètement à l’opposé de celle-ci et en plus elle était au deuxième étage. Laé alla reporte sa pelle dans l’écurie, se lava les mains et entra dans la maison.

Ses parents étaient absents, étonnement. Peut-être étaient-ils partis à sa recherche! Boaf, quelle importance? L’adolescente monta les escaliers et alla se laver, trouvant très peu subtile son odeur de purin. Elle avait quand même un certain sens de la logique! Elle prit son temps sans se presser, même quand elle entendit claquer la porte. Laédia descendit les escaliers doucement, mettant ses parents encore plus en colère –Ce qui n’était vraiment pas son but, hein!-. Ceux-ci lui lancèrent une foule de parole. En bref, ils étaient partis à sa recherche depuis plus de trois heures et elle allait avoir une énorme punition pour cette fugue.

Laé n’en fit pas de cas et alla manger tranquillement son repas. L’ambiance était lourde, comme toujours, donc l’adolescente c’y était rapidement habitué. Après le repas, Laé eut droit à un magnifique sermon qui durant plus d’une demi heure. Sincèrement, elle n’écoutait pas du tout ses parents. Elle réfléchissait à son livre, tout pour se changer les idées et pour ne pas écouter le discours! Ensuite, ils lui ordonnèrent de façon le plus stricte possible, même si celle-ci n’était pas très convaincante, de monter à sa chambre. Son père prit une échelle et mit une barrure extérieure pour ne pas que l’ado s’échappe de nouveau. Laédia pensa qu’il était vraiment stupide de ne pas penser qu’il existait d’autres fenêtres dans cette maison, mais évidemment, elle ne dit rien, profitant de cette chance. Un jour, ils appelleraient un gardes pour qu’ils aient la chercher, mais elle n’en avait pas peur.

Donc Laédia finit sa soirée dans sa chambre, à son grand bonheur, n’ayant pas à se taper une soirée familiale qui se terminerait en cris et en claquages de portes. Au moins, elle aurait la paix!

Saut

L’anecdote des excréments de cheval ne fit en cris de dégoût, mais ses parents étaient tellement sur les nerfs qu’ils ne parlèrent simplement pas à leur fille, trop découragés. À part ça, Laé ne pouvait plus sortir par sa fenêtre, donc la plupart du temps, elle restait à l’intérieur sinon elle sortait le jour.

Quand elle atteint l’âge de 19 ans, la jeune adulte en eut assez et elle parti dans une autre maison. Elle ne peut cependant savoir comment ses parents se sentaient vraiment, mais ils lui avaient parus un peu triste, surtout sa mère qui perdait sa fille unique. Boaf… Ça ne faisait pas grand-chose à Laédia pour qui sa famille lui important peu. Donc, sa nouvelle maison était près de l’eau et très relaxante. Relativement grande, elle était accueillante et la jeune femme ce sentait chez elle dans sa nouvelle demeure. Elle avait une petit écurie pour son cheval, mais rien de bien grand de ce côté.

Alors, sa vie se continua bien calme, sans visiteurs, ou presque. Laédia commença à devenir plus mature, à se transformer davantage en femme. Mais elle restait aussi têtue, mais puisqu’elle n’avait personne à faire enrager et qu’elle ne voulait pas avoir l’air de la folle du village en le faisait aux rares personnes qui venaient la visiter, elle ne le fit simplement plus. Peut-être que ça reviendrait un jour, qui sait? Pour le moment, elle état bien. Ses parents étaient rarement venus la voir, ce qui ne la dérangeait pas tant que ça. Elle se baignait régulièrement et allait se promener dans les forêts avec Éternelle, sa jument. Bref, sa nouvelle vie était très belle et lui plaisait bien.

Aujourd’hui

Laédia se leva comme à chaque matin, fit son déjeuner, le mangea lentement en lisant. Si vous saviez le nombre de livre que la femme avait lit en 7 ans! C’était incroyable! Maintenant âgée de 24 ans, Laé n’avait pas beaucoup changé physiquement. Mais comme je l’ai mentionné tout à l’heure, son comportement lui, avait extrêmement évolué malgré sa solitude qui ne lui dérangeait guère.

Après avoir avalé le premier repas de sa journée, la jeune adulte sorti lire sur le bord de son lac, comme elle aimait tant faire. Souriant, elle était bien : Plus de parent sur le dos, plus de constantes chicanes avec eux, c’était vraiment bien. Elle n’avait pas perdu sa fougue d’avant, elle avait seulement plus rarement la chance de l’exercer, ce qui ne lui enleva pas de talent, par contre. Comme chaque jour, elle resta calme, à lire.
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: 10/02/2011 10:56    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Laëtia
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: 12/02/2011 18:49    Sujet du message: Maison de Laédia Répondre en citant

    Laëtia était assise à une table en compagnie de sa compagne Amarante. Tous deux parlait... plus ou moins, de leur plan. Plusieurs idées furent lancées sur le tas, mais aucun d'eux ne les satisfaisaient vraiment. Un silence qui dura un long moment s'installa. Probablement que tous deux réfléchissait à une idée. Pour ce qui était de Laë, c'était plus ou moins le cas. Elle profita plus de son breuvage que tout autre chose. Elle n'était pas du genre à échafauder un plan. Elle agissait, point. Puis s'arrangeait avec les détails après qu'elle est agit. Impulsive ? Peut être, mais s'en était pas la cause. Elle détestait prendre le temps à réfléchir. C'était tellement une perte de temps selon elle. De toute façon, peut importe le plan qu'elles choisiraient, cela ne voudrait pas dire que celui ci fonctionnera. Tant de chose en découlait. Tel que... la réaction des gens qui seront inclue dans leur plan, elles même. Surtout Laëtia. Dieu seul sait combien de temps elle tiendrait à jouer un rôle. Car finalement, leur plan consisterait à se faire passer pour deux soeur voyageant à Émeraude pour travailler comme Servante. Yeah right ! Voir que Laëtia se fera passer pour une écervelée qui cuisine et qui fait le ménage.... Pfff tellement dégradant. Son prétendu plan, Amarante pouvait bien se le foutre là ou elle pensait. Le chevalier se mit à rire à gorge déployé, puis fixa Amarante dans les yeux.

    -C'est hors question! Et même si par miracle je change d'idée, par le mal qui entoure nos vies, nous sommes loin de ressembler à des jeunes femmes sans défense. Fromage pourrie... regarde nous !


    Mais Amarante était resté de marbre et soutenait son idée. Laëtia la regardait, intensément, puis avant qu'elle puisse dire quoi que se soit. Un homme s'approcha d'elles. Bon... voir que c'est le moment de venir ennuyer le chevalier. Elle était d'une humeur massacrante. Alors pas vraiment le temps... Qu'est ce qu'il voulait celui là ? Mourir ?

    « Ah euh, désoler de vous déranger, mais mes amis et moi se demandions si vous viendriez prendre un verre avec nous à notre table? »

    Hein? Non mais il se foutait de sa gueule ou quoi? Pourquoi, pour quel raison allait elle prendre un verre avec ces bons à rien ? Le chevalier regardait l'homme debout devant elle, puis promena son regard à la table d'homme désigner, puis retourna à tour de rôle avec celui qui avait eu le courage de venir à elles. Amarante lâcha un soupire, tandis que Laëtia se mit à rire de nouveau. Mais bon dieu... elle ne pouvait plus arrêter.. S'en était de trop pour elle. Mais lorsqu'elle cessa, tout expression de moquerie disparue, laissant place de nouveau à son visage dure et froid. Celle ci se leva tranquillement et sans lâcher un regard vers l'homme, elle déclara :

    -Bon, fait ce qui te plait. Moi.. je vais aller prendre l'air avant qu'un malheur se dresse sur cette taverne. Et elle ne parlait pas d'elle bien entendu, mais des hommes qui regardaient les deux chevaliers. Elle n'avait qu'une envie, et de leur trancher la gorge. Mais pour leur bien à eux, et à la mission qui lui était confier, elle sortie laissant leur destin aux mains de Amarante. Mais avant de sortir, elle lança un message télépathique à celle ci. Lui laissant savoir qu'elle pouvait tirer toutes les informations de ceux ci comme il le lui plaisait.. Pour ce qui était de Laëtia, elle ira chercher des informations à sa manière.

    Ce n'est que quelques heures après qu'elle alla rejoindre Amarante, qui était accompagné d'un chevalier d'Émeraude. Et bien qu'elle ne le désirait pas, Laëtia joua le jeu et se fit passé pour une pauvre petite sotte sans défense... Quel merde ! Mais bon, elle devait avouer que le plan fonctionnait... pour le moment... Mais quand le chevalier d'Émeraude commença à lui poser plein de question, Laëtia perdit patience et s'en alla et les laissèrent seul. Merde... Pourquoi pouvait elle pas se contrôler ? Pauvre Amarante. Celle ci essaya de faire sa mission tel que demander, et Laëtia lui compliquait les choses. Mais bon, c'était plus fort qu'elle. Être entourer de la sorte, et prétendre la mettait sur les nerfs. Respirant un bon coup, des minutes plus tard, Laëtia se remit en marche pour aller rejoindre Amarante. Seulement, elle la perdit de vue. Et elle avait beau chercher partout, elle avait disparue. Bon dieu.. mais qu'est-ce qu'elle foutait ?

    SAUT

    Laëtia essaya de tirer le plus d'information possible sur Émeraude. Et bien que sa mission fut mené à bien. Elle ne puis retrouver Amarante. C'est avec un mélange de colère, de rage, d'indifférence et d'incompréhension qu'elle repartie à Perle. À l'annonce de sa disparition, à Exaucée, celle ci n'avait fait qu'un haussement d'épaule. Bon, cela n'avait certainement pas surpris Laëtia. Sa soeur s'en foutait totalement. Laëtia aussi d'ailleurs. Seulement, ce qui la rageait totalement, c'était le fait qu'elle a du jouer les fines à Émeraude tout seule. Elle avait du jouer les connes et se débrouiller seul. Surtout avec la merde qu'elle avait fait. Laëtia avait du s'arranger avec le chevalier d'Émeraude qui la prétendait comme une servante. Laëtia avait du rester sage, chose difficile pour elle. Ceci dit, c'est avec une immense joie qu'elle était revenue dans son royaume.

    Les sept années qui passèrent se firent sans embûche et avec la même petite routine. Ce qui consistait à être la conseillère de sa soeur Exaucée. Son caractère avait changé en rien. Ni son physique d'ailleurs. Était '' immortelle'' son physique ne changeait pas. Les cheveux toujours aussi rouge flamboyant, son regard Émeraude toujours aussi froid et perçant, son allure hautain et aguicheuse involontaire, tout était resté intacte. Sa même manie de jouer avec quelque chose avec ses doigts était resté. Était il vraiment passé sept ans ? À la regarder, cela ne paraissait pas du tout.

    AUJOURD'HUI

    Aujourd'hui? Bah aujourd'hui, Laëtia devait aller à Diamant chercher une idiote qui voulait devenir chevalier du ciel. Avait elle osée dire idiote? À croire que oui. Bon elle ne la connaissait pas encore, mais c'était un léger détail. Cela ne lui plaisait pas vraiment d'avoir quelqu'un dans les jambes ainsi, cependant, cela la sortirait de sa petite routine. En espérant qu'elle ne lui en fasse pas voir de toutes les couleurs, car elle ne fera pas long feu avec Laëtia. La supposée Laédia était elle maudite de l'avoir comme maître ? Savait elle seulement qu'elle avait une chance sur... je ne sais pas combien de mourir ? Des mains de Laëtia ? Celle ci n'était pas du genre à être très patiente. Et si celle ci se mettait à la provoquer, ou pire, l'affronter ou la désobéir,.. dieu seul sait ce que le chevalier ferait.

    Bon une seule chose devait être fait pour savoir la suite des événements. C'était d'aller la chercher. Et sa tâche d'aujourd'hui? Allez la chercher chez elle. Et puis.. que devait elle lui dire à celle là ? Hey... Félicitation Laédia. Vous avez gagné un voyage en enfer ?! Ahahha tien tien.. en voilà une idée génial. Peut être changera-t-elle d'idée... BAH NON ! Laëtia n'était pas du genre à désobéir à sa soeur. Elle le fit avec plus ou moins de conviction, mais elle s'y rendit toutefois.

    C'est rendu à la porte de son apprentie qu'elle arriva, et cogna sans ménagement sur celle ci. On aurait pu croire que c'était un homme qui cognait. Du moins jusqu'à ce qu'elle parle derrière la porte.

    -Laédia, ouvre la porte. Je sais que tu es là, je peux te sentir à des mètres d'ici...

    C'est avec une non patience qu'elle attendit que celle ci ouvre la porte..
Revenir en haut
Laédia
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: 13/02/2011 11:52    Sujet du message: Maison de Laédia Répondre en citant

Ce que Laëtia ne savait pas, c’est que Laédia ne voulait pas devenir Chevalier du Ciel : Elle ne connaissait pas cet ordre! Pour le moment, elle vivait normalement et ça lui plaisait bien, à part qu’elle n’avait personne à qui faire de tours. De mauvais tours bien entendu. Mais sa futur Maïtre ne savait pas à quoi s’attendre. Elle ne connaissait pas du tout le caractère désobéissant et fougueux de la jeune adulte. Certainement que Laëtia en verrait de toutes les couleurs en la présence de Laédia, c’était inévitable! Elle n’avait jamais obéit, et elle ne commencerait pas tout de suite, c’était certain. Donc c’était bien dommage, elle allait peut-être se faire retirer de l’Ordre dans lequel elle ne voulait même pas aller, ce serait un drame! Sauf si elle s’y attachait… Mais la jeune femme avait prit le reflexe de s’attacher seulement aux choses importantes qu’elle ne pourrait pas perdre. Laédia ne pensait pas mourir avec une stupide innocente qui se croyait meilleure que tout le monde, certainement pas! Elle ne le ferait pas. Et c’était son problème si elle était impatiente, Laé n’en avait rien a faire! Bref, la jeune femme ne savait pas qu’elle allait faire sa rencontre, mais elle n’aurait pas peur d’elle, point.

Laédia était en train de lire sur le bord de son lac. Elle portait des vêtements souples comme à son habitude : Une chemise blanche et un pantalon court rouge avec des bottes de cette même couleur. Puis, elle entendit d’énorme coup d’acharner sur sa porte de devant. Elle croyait que c’était un garde ou quelque chose d’important. Puisqu’elle était dehors, ça lui prit quelques minutes à arriver et entre-temps, la fille, bah oui c’était une fille apparemment, déclara d’une voix impatiente :-Laédia, ouvre la porte. Je sais que tu es là, je peux te sentir à des mètres d'ici...

*Mais comment elle connait mon nom celle-là!? Et pourquoi elle ose venir me déranger en hurlant comme une défoncée et en menaçant quasiment de défoncer ma porte!?* Laé n’accéléra toutefois pas le temps pour ne pas donner raison à l’inconnue qui apparemment ce prenait pour une personne très importante et peut-être même la reine du monde. -Deux minutes, j’arrive! Dit-elle en prenant son temps pour un peu énerver la femme qui se trouvait derrière la porte. Quelque minutes plus tard, elle ouvrit la porte un verre d’eau et son livre à la main. Elle analysa la femme qui se trouvait devant elle, la regardant de bas en haut, de haut en bas.

Certainement pas effrayée pas ce phénomène, Laédia dit d’une voix neutre ou perçait tout de même une pointe d’arrogance : -Quoi? Tu m’as déranger en passant, j’étais en pleine lecture! La patience, ça s’apprend, pas besoin de défoncer la porte d’un inconnu. Qu’est-ce que tu veux, qu’est-ce que tu fais chez moi?

Laé n’agissait pas ainsi avec tout le monde, elle aurait été prise pour la folle désagréable du village! Mais elle aimait bien jouer l’arrogante quand les gens l’étaient avec elle. La jeune adulte fixa longuement la nouvelle venue dans les yeux, ne ressentant aucune crainte.
Revenir en haut
Laëtia
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: 25/02/2011 13:21    Sujet du message: Maison de Laédia Répondre en citant

    Cogner cogner cogner ! Comme si elle n'avait que ça à faire. Bon dieu... fait elle exprès de prendre son temps ainsi ? Deux minutes deux minutes... savait elle au moins compter ? Son "deux" minutes éternisaient en sale. Respirant un bon coup, Laëtia leva un bras et s'appuya sur le cadrage de porte et regarda le sol. Fermant les yeux, la lycanthrope eu une vision de son passée. Debout devant la porte de sa maison, appuyer comme tel, essoufflée... Ses deux soeurs ainsi qu'elle même étaient partie avec leur père. Celui ci voulait leur apprendre à chasser. Chaque jour était un jour différent. De nouvelles choses à apprendre. Laë s'ennuyait jamais. Elle avait toujours quelque chose à faire ou à apprendre. Et cette journée ci, c'était comment traquer. La journée terminée, Les trois soeurs avaient fait la course et pour une des rares fois, celle ci gagna. Fermant les yeux pour savourer sa victoire, Laëtia huma une odeur de ragout. Sa mère préparait le souper. La jeune fille n'avait jamais sentie quelque chose d'aussi bon. La joie total.

    À ce moment, Laëtia était heureuse et comblée. Elle était une toute autre image qu'elle est aujourd'hui. La plus jeune des trois soeurs, Laëtia ressemblait beaucoup plus à sa mère que les deux autres Ex et Rhin. Petite jovial ambulante, elle dégageait beaucoup d'énergie positive et surtout une innocence à toute épreuve. Elle fut toutefois la plus touchée des événements qui ont précédés. Laëtia avait beaucoup changée avec le temps. Et au fils des années, on aurait pu prétendre que les choses s'arrangeraient, mais ce ne fut point le cas. Trois siècles avaient passée, et pourtant, la lycanthrope resta tout de même quelque de fermer, froide, distante, méfiante et par moment impulsive. Ce qu'elle se disait toujours ; C'est plus facile se faire détester, que de laisser une personne entrer et de te faire blesser ; On ne peut avoir confiance qu'en soit même, sinon c'est la trahison à coup sure ; Apprend à connaitre tes amis, car ils deviendront un jour, le pire de tes ennemis. Bon bon... oui, je dois avouer que c'est difficile d'avoir la confiance de Laë. Mais ce n'est qu'un léger détail.

    Pour revenir à la petite *se racle la gorge* qui la faisait attendre sur le perron, le chevalier du ciel attendit, aussi étonnant soit il, avec patience. Qui sait, peut être elle ne sera pas trop pire. Et puis, pourquoi elle ? Sa soeur Ex ne l'avait pas choisi pour rien... du moins, elle devait avoir un petit quelque chose pour qu'elle soit "l'élue" la petite chanceuse qui devra suivre les pas de Laë... bon suivre.. c'est un grand mot. Contentons nous de dire... d'être dans son ... entourage lointain pour le moment. Ceci dit, elle avait bien hâte de voir sa tronche. Et finalement son voeux fut exaucée. Voeux? encore un autre grand mot...

    Bon Laëtia n'aimais pas trop se faire regarder de la sorte, mais elle la laissa faire, si cela pouvait lui faire plaisir. A peu près de la même taille, celle ci avait les cheveux.. châtain si on peut dire cela ainsi, et des yeux de la même couleur que les améthystes. Jolie. Mais c'est beau ptit yeux ne fonctionnera pas avec elle. Laëtia resta impartiale, le visage de marbre. -Quoi? Tu m’as déranger en passant, j’étais en pleine lecture! La patience, ça s’apprend, pas besoin de défoncer la porte d’un inconnu. Qu’est-ce que tu veux, qu’est-ce que tu fais chez moi? Le chevalier regarda la petite arrogante devant elle et leva le sourcil gauche. L'observant à son tour pour une petite courte durée, Laëtia détourna le regard et regarda la porte et fronça les sourcils. Avait elle un problème de vision la gamine ? La lycantrope reposa son regard sur celle ci, leva un bras et lui montra un doigt.

    -Je doute fort que tu aperçois le nombre de doigt que je te montre ici, car à t'entendre parler, je jurais qu'une porte avait été défoncé. Et pourtant, je vois une porte bel et bien... intacte. Laëtia haussa les épaules et continua de fixer la jeune femme devant elle. -Bon alors, je vais t'aider un petit peu. Je n'ai qu'un doigt. Et ceci représente le nombre de raison qui m'emmène ici, chez toi, à endurer ton arrogance de petite fille gâtée qui se fait déranger, troubler une toute petite lecture, qui va s'en dire, doit être d'une telle importance, que tu risquerais tout, même ton avenir, pour finir ce bouquin. Avoir su que tes ambitions étaient d'être une Hermite de maison à ne rien foutre, je ne m'aurais pas donner tout ce mal.

    Laëtia passa à côté de Laédia et entra dans sa maison mine de rien. Probablement plus par provocation. Mais cela va s'en dire qu'elle devait quand même lui parler, et certainement pas devant une porte. -Bon et si je te disais la raison de ma venu ici ? Ma très charmante soeur, Exaucée, Reine de Perle, m'a donnée la petite tâche de venir te chercher ma grande. Tu as été choisis pour être mon apprentie et pour devenir un chevalier du ciel. Comment nous avons eu ton nom ? Aucune idée. Je ne connais seulement ton nom, ton âge et le lieu de ta demeure. Et maintenant, je connais ton ptit caractère. So maintenant, essais de ne pas me faire perdre mon temps, et pourquoi me dirais tu pas, si tu vas me suivre ou pas. La chance de faire quelque chose de ta vie se présente. À toi de savoir si tu vas la saisir ou pas...

    La lycantrope observa Laédia, avec un léger sourire en coin très subtile. Qui pouvait certainement ressembler à un rictus... Mais bon, le chevalier appuya son dos sur l'un des mures et attendit une réaction quelconque de la part de la petite. Petite... certainement pas, mais bon. Si on compare les âges... petite.. convenait parfaitement.
Revenir en haut
Laédia
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: 26/02/2011 21:09    Sujet du message: Maison de Laédia Répondre en citant

Évidement, Laëtia n’avait juste cela à faire de cogner, et bien, Laédia n’avait pas juste ça à faire de répondre aux impatientes qui cognaient à sa porte! Avoir sut que sa future Maître croyait qu’elle prenait son temps, elle aurait été encore plus lente! Quel bon passe-temps embêter les gens. C’est ce qui manquait le plus à Laé! Effectivement, ça n’avait pas prit seulement deux minutes, mais il n’y avait personne de mort, la jeune femme n’avait aucune raison de se presser pour une inconnue impatiente qui pense que tous va lui obéir!

Sincèrement, la lycanthrope pensait vraiment qu’elle était haute dans la vie! Peut-être qu’elle avait du pouvoir dans la vie courante, mais si elle pensait dominer Laédia, elle se mettait royalement le doigt dans l’œil! Laé ne changerait pas pour cette stupide femme! Sérieusement, qu’est-ce qu’elle pourrait bien lui faire? La frapper? La Diamantoise était beaucoup plus endurcie et entraînée que le pensait Laëtia. La menacer? Qu’est-ce que ses parents tentaient de faire depuis des années?

Si sa future maître pensait vraiment que Laédia allait vouloir la suivre partout, elle se trompait amèrement! Elle ne voudrait ni l’écouter ni l’avoir dans son entourage comme elle disait! Bon, la jeune femme avait analysé l’inconnue, elle serait bien mal placée pour l’empêcher d’en faire autant! Avoir sut que Laëtia la trouvait jolie, la jeune paysanne se serait assez enflée la tête, donc le choix de silence qu’avait prit la femme était bien placé.

Après l’accueil, aussi chaleureux pouvait-il être, qu’avait fait Laé à la nouvelle venue, cette dernière sembla un peu… Trouver la jeune fille assez étrange. Ensuite, elle pointa la porte du doigt après l’avoir regardé en disant :-Je doute fort que tu aperçois le nombre de doigt que je te montre ici, car à t'entendre parler, je jurais qu'une porte avait été défoncé. Et pourtant, je vois une porte bel et bien... intacte. Se fut au tour de la plus jeune de froncer les sourcils et de répliquer arrogamment : -Mais tu me prends pour qui espèce idiote!? Si si, elle l’avait bel et bien traitée d’idiote et elle ne le regrettait pas.-Premièrement, je sais compter et deuxièmement, c’était un expression! Pourquoi? Pour te prouver ton impatience incroyablement développé! Je sens que cet histoire ne sera pas de tout repos…

Laëtia continua son discours et pour une fois, Laédia l’écoutant, curieuse de savoir la véritable raison de la visite de la femme autre que de menacer sa porte d’entrée. -Bon alors, je vais t'aider un petit peu. Je n'ai qu'un doigt. Et ceci représente le nombre de raison qui m'emmène ici, chez toi, à endurer ton arrogance de petite fille gâtée qui se fait déranger, troubler une toute petite lecture, qui va s'en dire, doit être d'une telle importance, que tu risquerais tout, même ton avenir, pour finir ce bouquin. Avoir su que tes ambitions étaient d'être une Hermite de maison à ne rien foutre, je ne m'aurais pas donné tout ce mal. La jeune femme fronça les sourcils de plus bel. Elle ne montra rien qui montra qu’elle était quelque peu insultée, pour ne pas donner des points à l’inconnue. Elle répliqua tout de même.

-Moi? Petite fille gâtée? C’est qui qui panique parce que ça me prend plus de trente secondes à ouvrir la porte, si ce n’est pas gâtée et capricieuse ça, c’est quoi hein? C’est touchant de savoir qu’une fille aussi désagréable que toi s’est donnée du mal afin de trouver ma merveilleuse personne! Arrogante? Juste un peu voyons!

Au grand étonnement et découragement de Laé, la lycanthrope capricieuse- c’est Laëtia ça- passa à côté d’elle et entra dans sa maison comme si rien n’était. Certes, ça enragea Laédia qui ne laissa, une fois de plus, rien paraître. Marchant plus rapidement que la femme, la jeune paysanne se plaqua devant son interlocutrice et la regarda dans les yeux en disant d’une voix autoritaire :-Non seulement tu es d’un impatience hors du commun, mais tu es aussi respectueuse qu’un enfant de 5 ans! Sors de chez moi, ou demande moi la permission pour y entrer, c’est un endroit privé ici! Alors… Mais avant que la jeune femme puisse terminer son sermon, Laëtia prit la parole, sans la demander :

-Bon et si je te disais la raison de ma venu ici ? Ma très charmante soeur, Exaucée, Reine de Perle, m'a donnée la petite tâche de venir te chercher ma grande. Tu as été choisie pour être mon apprentie et pour devenir un chevalier du ciel. Comment nous avons eu ton nom ? Aucune idée. Je ne connais seulement ton nom, ton âge et le lieu de ta demeure. Et maintenant, je connais ton ptit caractère. So maintenant, essais de ne pas me faire perdre mon temps, et pourquoi me dirais tu pas, si tu vas me suivre ou pas. La chance de faire quelque chose de ta vie se présente. À toi de savoir si tu vas la saisir ou pas...

Le sourire en coin de sa future Maître ne plus pas à Laédia. Elle la regarda et prit la même allure qu’elle : Subtile sourire, yeux arrogants. Quand elle s’appuya contre le mur, la jeune paysanne ne broncha pas, c’était de la provocation pure et simple. *Quelle peste!* Pensa Laé avec fougue. Elle répliqua sur le même ton que ses paroles précédentes : -Si je comprends bien, tu me demande de te suivre je ne sais pas où, je ne sais pas pourquoi? Avant que je le fasse, j’aimerais que tu me dises ce que je vais faire avec toi! Et tu dis que ça changeras mon futur, et bien qu’est-ce qu’il deviendra? Les Chevaliers du Ciel, c’est quoi au juste? Tu penses que je vais te suivre avec cette seule information qui ne représente rien pour moi!? Et bien tu te trompe ma vieille.

Laédia prit une rafraîchissante gorgée d’eau, n’en proposant évidement pas à son vis-à-vis. Elle restait froide, de glace. Laëtia était accoté sur le mur qui faisait face au divan, donc la jeune femme s’assied sur le dos. Elle ajouta :-Tu me demandes si je veux venir avec toi, mais toi, veux-tu vraiment de moi? Tu parles de mon ptit caractère, que je suis très fière de porter d’ailleurs et qui m’a toujours servi, mais est-tu prête à l’endure, Miss parfaite? Effectivement, la jeune Diamantoise ne refuserait pas de boucher un coin à Laëtia. Elle la trouvait trop sûre d’elle et Laé sentait facilement son impatience. Si elle finissait par suivre la femme, la plus jeune prendrait une joie énorme à la faire perdre patience, jusqu’à ce que Laëtia trouve une conséquence que Laédia ne serait pas capable de déjouer.

Sans rien dire à son interlocutrice, la jeune femme alla se servir un autre vers d’eau et revint se mettre en face de la nouvelle venue. Pour soit l’irriter ou bien changer quelque peu de sujet, elle demanda curieusement : -Tu dis que tu sais mon âge, j’ai bien le droit de savoir la tienne. T’as quelle âge? Claire, non?

[J’espère que c’est correct, sinon mp moi. J’ai l’impression de ne pas t’avoir ouvert beaucoup de porte, mais c’est ça, tu me donneras des nouvelles ;).]
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: 02/12/2016 22:20    Sujet du message: Maison de Laédia

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Les Chevaliers d'Émeraude - JDR recommandé par le site officiel - Version 7 Index du Forum -> Archives -> Toutes les archives -> x En jeu -> Royaumes d'Enkidiev -> Royaume de Diamant -> x Hors jeu Toutes les heures sont au format GMT - 4 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Crédits - Le forum a été créé en 2005 par Deelylah. Le design et le codage ont été réalisé par Chlotilde avec l'aide de Camellia et Sahvanna. L'univers du forum est fortement inspiré de la saga Les chevaliers d'Émeraude d'Anne Robillard. Toute reproduction partielle ou totale de ce forum est interdite.


Portail | Index | Panneau d’administration | Créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB
Appalachia Theme © 2002 Droshi's Island
Traduction par : phpBB-fr.com
Designed & images by Kooky