Index - Rechercher - Membres - Groupes - S’enregistrer - Messages Privés - Connexion
Règlements & contexte - Encyclopédies - Annonces - Recherches - Questions - FAQ - Partenariats - Parrainage - Ateliers - L'infolettre
La Compétition de Chasse

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Les Chevaliers d'Émeraude - JDR recommandé par le site officiel - Version 7 Index du Forum -> Archives -> Toutes les archives -> x En jeu -> Évènements -> Pique-Nique des Chevaliers d'Émeraude
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Animateur Eevee
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: 09/11/2011 10:19    Sujet du message: La Compétition de Chasse Répondre en citant


Alors que certains Chevaliers font du baby-sitting, vous avez organisé une chouette compétition amicale dans la forêt. L’objectif : l’équipe qui ramènera le plus gros gibier aura la chance de le préparer pour le pique-nique. Mais attention ! Vous n’aurez pas que la garde de votre écuyer, mais également la garde d’un autre écuyer si certains préfèrent chasser que de rester à garder les jeunes, ce ne sont pas tous les chevaliers qui s’amusent à parcourir les forêts à la recherche du plus gros chevreuil. Que le meilleur gagne !


Dernière édition par Animateur Eevee le 09/11/2011 18:09; édité 1 fois
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: 09/11/2011 10:19    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Animateur Eevee
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: 09/11/2011 12:39    Sujet du message: La Compétition de Chasse Répondre en citant

ÉQUIPE A
- Savhanna (c)
- Yancy
- Kiman
- Eevee
-

ÉQUIPE B
-
-
-
-
-
Revenir en haut
Yancy
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: 16/12/2011 19:06    Sujet du message: La Compétition de Chasse Répondre en citant

Fin du rp à la muraille
 
Yancy n’avait pas compris que son blanc avait pu mal être interprété par son apprenti. Quand Yancy a un blanc, ça ne veut pas toujours dire une mauvaise chose. Yancy avait figé en raison qu’il avait été pris au dépourvu quand son écuyer lui avait demandé de choisir l’activité. Le nouveau chevalier n’est pas habitué de prendre seul une décision.
 
Lorsque l’écuyer demande qui sont les deux apprentis de ses meilleures amies, Yancy ne peut pas répondre avec une vraie réponse. Yancy n’a pas retenu aucun nom à part celui de son propre écuyer. Il ne sait pas qui est avec ses deux amies. Il ne connait aucun nouvel écuyer. Il ne connait que sa petite sœur. Il croit avoir entendu le nom de ses deux sœurs adoptives dans la même phrase. Yancy ne sait pas s’il va avoir le temps de rencontrer ses sœurs et sa mère adoptive pendant les prochaines années. Ça fait un bout qu’il n’a vu sa mère adoptive.
 
-       Je ne connais pas les nouveaux écuyers de mes amies. J’ignore aussi si elles vont se présenter ici, car je n’ai pas eu de réponses à mes messages télépathiques, dit l’elfe à son apprenti.
 
Yancy aurait peut-être pas dû proposer un combat à l’amiable avec son écuyer. Il aurait dû attendre d’être à l’intérieur avant de sortir son arme, mais Yancy ne pensait pas changer les intentions de son écuyer en parlant de cheval.
 
Ensuite, l’écuyer ne pensait plus au combat ce qui ne dérangeait nullement le chevalier semi-voyant. L’écuyer avait comme oublié le combat au moment où le nouveau chevalier avait mentionné que l’écuyer allait voir plus tard les chevaux à l’écurie.
 
-Maître, aurais-je moi aussi un cheval? Mon propre cheval?, demande-t-il enthousiasme.
 
Il ressemble à un enfant qui souhaite recevoir tellement un cadeau désiré depuis longtemps. Il a la persuasion que le prochain cadeau va être ce qui désire vraiment.
 
-      Oui, chaque chevalier a la responsabilité de donner une monture à son écuyer. On remettra plus tard le combat et on a qu’à aller à l’écurie, immédiatement, dit le chevalier.
 
Yancy reste où est l’écurie et pousse un soupir, car il doit passer la cour ensoleillée pour aller à l’écurie. Yancy ferme les yeux et passe la cour rapidement. Il est capable de se guider rapidement, car il connait maintenant son environnement.
 
Rendu à l’écurie, Yancy va retrouver ‘Liberté’. C’est une belle jument blanche avec une crinière brune. Il se sent en confiance avec elle. Il est bien sur son dos. Elle a compris, sans que Yancy comprenne comment, le problème du chevalier et le protège beaucoup. Elle veille à sa sécurité.
 
-      Regardes les chevaux et laisses ton cœur le ou la choisir. C’est comme cela que j’ai choisi Liberté, dit le nouveau chevalier.
 
Yancy brosse sa monture le temps que l’apprenti choisisse la sienne.
 
Pique-Nique, Saut de 1 journée
 
Une journée a passé depuis que le nouveau chevalier a été adoubé, a eu un écuyer et a commencé à fréquenter sa douce Sahvanna.
 
Il a malheureusement pas été capable de tenir son serment, car il avait juré qu’en savant les sentiments avoués de son âme-sœur qu’il n’aurait plus besoin de boire, mais la tentation a été trop forte et il a cédé à la tentation. Il avait appris qu’une incident avait eu dans le royaume elfique et qu’il n’avait plus aucune nouvelle de son petit frère.
 
Plusieurs heures plus tard, il s’était couché à 3 heures du matin, soit 4 heures à boire, du couvre-feu à 3heures du matin. Une heure après, Sahv est venu le retrouver dans son lit. Depuis leur début de couple, Sahv ou Yancy vont souvent retrouver leur conjoint dans le lit de l’autre. Elle doit avoir senti son haleine d’alcool. Yancy est un peu inquiet de la réaction de la tragédienne.
 
Yancy sait qu’il va la voir, car elle est la chef de son équipe. Il veut tenter de chasser un gibier. Il va aussi tenter de le montrer à son écuyer. Eevee est supposée être avec eux. Yancy attend donc une réponse de son écuyer et de ses deux meilleures amies.
Revenir en haut
Sahvanna
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: 18/12/2011 10:22    Sujet du message: La Compétition de Chasse Répondre en citant

ELLE ÉCARQUILLA LES YEUX.

Non mais c'était quoi leur putain de problème. Eum. L'ordre, parfois, elle ne comprennait pas vraiment. Non, mais d'accord il l'avait mis avec son amoureux-chéééri et ça lui faisait plaisir, ainsi qu'avec sa meilleure amie-de son coeur. D'accord. Mais la foutre CHEF d'une équipe. C'était quoi l'idée ? Évidemment, Sahvanna ne comprennait pas vraiment et elle avait une envie soudaine d'arracher sa fameuse tignasse de clown, mèches par mèches tellement ça lui procurait un stress intense. Pour la simple et bonne idée que ouuii, elle avait un brin de leadership... Mais pas comme son amie, malheureusement. Et puis, c'était Eevee la sous-chef de l'ordre, non ? Bon, enfin il n'y avait pas vraiment de quoi affolé un chat, mais c'était une genre de source de stress assez étrange pour la jeune femme. C'était simplement une compétition de chasse. Sauf que petit a, elle était nulle à la chasse et petit b, mademoiselle n'avait aucun leadership, JE LE RÉPÈTE. Donc, dans ce temps là, parce que petit c, nous sommes avec son amoureux que ça fait à peine QUELQUES JOURS, minimum UNE SEMAINE que tu commences à fréquenter, ÇA TE STRESSE, parce que tu ne veux pas avoir l'air d'une folle qui ne sait pas comment tuer un putain de chevreuil À LA CON, BOOOOORDEL. Merci. Ooh, c'était merveilleux avec Yancy, de toute façon comment ça ne pourrait pas être merveilleux, henn ? Elle n'avait rien à s'inquiéter et ouuiii, ça la faisait peut-être un peu chiiier qu'il aille encore boire, se souler la gueule. Mais Sahvanna haussa des épaules et ne porta pas réellement attention. Dès qu'elle avait sentie son énergie près du château, elle était sorti, pointe des pieds, pour ne pas réveiller Nola, et était entré, sur la pointe des pieds encore, pour cette fois, ne pas réveiller Kirman. Elle s'était engouffré dans son lit, cherchant ses bras, cherchant ses lèvres, butant sur cette odeur peu attirante pour le nez fin de la fée-elfe, soupirant un peu, mais ses lèvres allèrent se coller un peu à les siennes, puis elle enfoui sa tête au creux de son cou, lui envoyant une vague d'apaisement si forte qu'il tomba presque rapidement endormi. Elle aussi d'ailleurs, mais avant même que le jour se lève, elle était partie dans son lit, à elle.

Nola ne participait pas à la compétition, enfin... Elle pensait bien, parce qu'elle n'avait aucunement vu son nom sur les feuilles. Évidemment, ce avant qu'elle soit bien trop occupée à pester sur le fait qu'elle était nommée CHEF de son équipe. Ce qu'elle trouvait vraiment étrange. La rouquine alla chercher Starligh, son cheval alezan qu'elle avait depuis qu'elle était écuyer. « Hennn mon bibii, toi non plus tu ne l'as comprends pas vraiment s't'histoire là, ooh mais c'est pas grave, qu'est-ce que tu veux on est avec une bande de cons qui savent pas reconnaître le leadership. » La rouquine poussa un soupire, serra la sangle d'un geste sec, elle entendit les narines se dilater légèrement de sa monture. Elle eut un sourire. « Donc, mon chéri je t'annonce fièrement que tous les deux nous allons avoir l'air de deux cinglés, avoue que quand je te dis ça comme ça, ça te donnes vraiment des envies d'y aller, henn ? » Elle quitta la stalle, alla chercher la bride, écarta ses doigts pour tenter d'entrer le mors dans la gueule de Starligh, il leva légèrement la tête, la tragédienne dans l'âme, leva les yeux au ciel. « Allez, tu sais bien qu'il va juste avoir moi, qui va avoir l'air d'une épaisse finiiie, t'es beaucoup trop... intelligent pour ça ! » M'ouain. Rassurez un cheval n'était définitivement pas dans les forces de la jeune femme. C'était presque marrant, quand on voyait la scène et qu'on ne pouvait rien y comprendre. Pas que la demoiselle possédait maintenant un pouvoir de communiquer avec les animaux, seulement, elle avait développer au cours de son apprentissage un certain lien avec sa monture, Shalardom l'avait tellement fait monter dessus, qu'il était devenu son principal confident. Elle réussit à lui faire entrer le mors dans la bouche, puis elle attacha la bride, posa un bec sur l'encolure de sa monture, prit les rennes dans ses mains et le traîna hors de l'écurie. La jeune femme monta sur la selle, posa ses pieds dans les étriers, observa la cour. Elle ne savait même pas combien il y avait de chevaliers qui allait participer au concours. Enfin... Si on se fiait à elle, moins qu'il y en aurait, plus qu'elle serait heureuse. Mais de toute façon, ce n'était que son avis. Mais bon, l'avis d'une personne qui ne cherchait pas à être ridiculiser ne devrait pas être spécialement pris en compte.

* Eevee, Kirman & Yancy - Bonjouuur, demoiselle et demoiseaux, Sahvanna à l'autre bout du fil ! Donc, puisqu'un imbécile de service à tenu à ce que la seule personne qui avait sûrement moins de leadership dans cette ordre soit votre chef de votre foutu concours de merde de chasse, ouuii je me suis levée d'EXCELLENTE humeur ce matin, ne vous inquiétez pas pour moi, ehh bien on se rejoins à la forêt, d'accord ? Et que j'en vois un dire que je suis de mauvaise humeur et/ou que je suis conne, parce que vous saurez que la naine que je suis, oui ouuiii, celle avec une TIGNASSE DE CLOWN PAS PEIGNABLE, sait se servir de ses deux mains. Et idéalement de ses deux pieds. Merci, je vous aimes. *

À noter que ce devait sûrement être traumatisant pour n'importe qui, écoutant ce message qui ne la connaissait pas. Elle s'inquiétait très peu de la réaction d'Eevee et de son amoureux, mais peut-être un peu plus de celle de Kirman. Mais bon, Sahvanna était une tornade, mêlée à une explosion. Ahh, et j'oubliais, une demoiselle entêtée de service. Donc, il fallait pas trop lui en demander sur ce plan là. La jeune femme serra un peu ses mollets sur les flancs de sa monture afin de lui indiquer d'avancer. Au pas, tout simplement. De toute façon, qui arriverait en avance à son exécution, henn ? Faudrait être un imbécile de première. Mais malgré tout, la demoiselle se permi de sourire à tous les gens qu'elle croisait. Ce n'était pas parce qu'elle allait mourir de honte en ne tuant pas de chevreuil ou quelque chose dans ce genre là, qu'elle n'allait pas sourire et se mettre à pleurer... Bon, en fait ça serait complètement son genre. Dans le genre drammatique qu'elle était. Cependant, elle se permi de se calmer et de prendre un peu sa respiration et de se dire que ça n'allait pas être la fin du monde. Elle pouvait avoir l'air de quelqu'un frue, de très mauvaise humeur après le monde entier, mais en venir aux larmes serait peut-être un peu extrême, même pour Sahvanna ce qui était assez immense dans ce que ça relèvait. Elle vit la grande forêt d'Émeraude s'élevé dans son champ de vision, ce qui la fit tout de même sourire. Maintenant, on souriait à son exécution, finalement Sahv avait bien plus d'idées suicidaires que l'on pouvait croire. Elle vit la silhouette de Yancy déjà là sur son cheval, accompagné de son écuyer, évidemment. Elle fit un petit sourire, mais ne fit tout de même pas plus accéléré Starligh. Non, elle n'était absolument pas pressée, voilà. « Douuuucement. » Un simple petit murmure, tirant légèrement sur les rennes afin d'arrêter le cheval à côté de celui de Yancy, elle observa la forêt devant elle, ce qui lui donna soudainement des envies encore plus énormes de se mettre à pleurer comme une petite madeleine inconsolable. Une chance que Maïté n'a jamais eu l'idée de la foutre sous-chef à la place d'Eevee : ça lui aurait encore plus donner des envies de suicides exagérés, encore une fois.

Parce que la tragédienne exagérait environ tout. Elle poussa un soupir. Sûrement le millième de la journée, si on comptait qu'une journée commençait à minuit, depuis qu'elle avait remarqué l'odeur rebutante de l'alcool sur Yancy et encore plus depuis qu'elle avait vue qu'elle était chef d'une équipe. Essentiellement formée des deux personnes qui lui était le plus chères dans ce monde. Mais évidemment, ce n'était pas grave. ELLE DEVAIT TOUT EXAGÉRÉ, donc elle exagérait. Voilà. Elle serra les rennes dans sa main gauche et posa son regard sur son petit ami, lui offrant son plus grand sourire. Puis, ses grands yeux verts se posèrent sur l'écuyer de celui-ci. « Tu t'appelles Kirman, n'est-ce pas ? Je suis Sahvanna, la petite amie de Yancy, chevalier d'Émeraude et ah oui ! Maître de Nola. Mais elle ne participe pas au concours de chasse, elle, par contre. T'es pas obligé de m'appellé madame, tu peux m'appelé Sahvanna. À moins que ton adoooorable maître te dises de m'appeller madame. C'est qu'entre nous, ça me donne des idées que je suis gennnre, une vieille de cent ans qui va se faire tuer parce que son visage est en train de se décomposer. » Elle haussa légèrement ses épaules, sa main droite jouant un peu avec un bout de sa tunique verte. Un autre sourire illumina son visage, puis elle eut un soupir. À peine audible pour l'oreille humaine. « J'espère que je n'es pas traumatisé avec mon message télépathique. » Puis, elle se retourna, tirant légèrement sur les rennes afin que Starligh lâche un peu le gazon, puis, Sahv l'attacha après un arbre, lui donnant assez de lousse pour qu'il puisse atteindre l'herbe encore une fois. La demoiselle s'approcha du cheval de Yancy, tirant légèrement sur son bras, puis elle réussit, par un moyen contorsionniste expert, à l'embrasser, puis elle se recula légèrement. « BON ! Donc, vous êtes enthousiasme à faire ce putain de concours ? Pour ma part, je vous avertis TOUT DE SUITE, je ne suis absolument pas réellement, experte dans l'art de chasser quoi que se soit. » Sa main passa doucement dans sa chevelure rousse, la remettant légèrement en place sur sa tête, malgré qu'elle était plus en train de faire en sorte qu'elle ressemble encore plus à une tignasse mêlée. « Donc, s'il y en a un qui ris, je lui brûle les fesses, compris ? » Par Parandar qu'elle avait l'air menaçante ! Surtout lorsqu'elle éclata de rire abruptement.
Revenir en haut
Kiman
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: 01/01/2012 09:16    Sujet du message: La Compétition de Chasse Répondre en citant

Réponse au RP de la Muraille


Alors qu'il demandait s'il aurait un jour son propre cheval, son maître lui répondit positivement. Mais ainsi il préféra oublier le combat entre eux, préférant directement allez aux écuries. L'écuyer fut un peu déçu, même s'il tentait de ne rien montrer. Car par ce combat il souhaitait voir à l’œuvre, ses efforts, et son entrainement en cachette en vrai. Même si jamais, il n'aurait utiliser toutes ses capacités face à son maître, il voulait voir ce qu'il valait et par dessus tout avoir ou obtenir le respect de son maître et le rendre fier. Mais le maître avait choisi et c'est en direction des écuries qu'il se dirigèrent alors. Mais le soleil était encore haut élevé, gênant ainsi son maître semi-aveugle. Surveillant son maître, en se tenant sur le côté, le jeune garçon était prêt à intervenir au moindre signe de son maître. Kiman lui avait promis qu'il serait ses yeux, qu'il serait son guide et il comptait bien tenir sa promesse et dés à présent.

Après quelques temps, ils arrivèrent aux écuries, et alors que Maître Yancy se dirigeait vers sa jument Liberté et lui proposa de choisir sa monture en écoutant son cœur. Le blondinet se précipita alors entre les boxes. Il y avait une multitude de chevaux qui allait de L'alezane, au simple cheval. Il y en avait des marrons, des blancs, toutes les couleurs possible était représentait ici. Mais l'écuyer avait beau chercher, il ne trouvait pas "sa monture". Il fut juste surpris du nombre d'équidés dans ces vastes écuries, mais la raison était simple car il fallait bien donner monture à tous les gardes, soldats et chevaliers du royaume. Après un long moment, et s'être enfoncé dans l'écurie, alors qu'il semblait ne pas y avoir ce qu'il cherchait et qu'il pensait à abandonner abattu et triste. Il entendit un bruit sourd se fracasser contre un mur. Suivant cet étrange bruit, il parvint à une porte en bois. Le bruit retenti à nouveau faisant vibrer le mur et tous les gonds de la porte. Mais la légendaire curiosité de Kiman était piqué au Vif, d'autant plus quand il aperçut le petit écriteau "Défense d'entrer" . Il s'approcha dés lors de cette porte l'analysa et pu apercevoir qu'elle ne tenait plus vraiment, toutes résistances avaient été détruite. Il ouvrit donc à la volée, mais resta sur le seuil de la porte. Peut être était -il poussé par la curiosité comme dans son enfance. Mais il était devenu bien prudent. Il n'était plus aussi naïf qu'avant. Observant l'intérieur de la salle, il n'avait pas la capacité de voir car les ténèbres étaient bien trop présente. Après un moment d'hésitation, il s'avança dans la pièce, la paille craquant sous ses pieds. Ainsi cette salle était une continuité de l'écurie. Mais pourquoi l'avoir fermé à clé. Et d'où provenait l'origine de ce vacarme...

S'enfonçant plus dans les ténèbres, de façon prudente et sur l'eau qui vive, tous ses sens en alerte. Mais il ne semblait rien y avoir. Après de courtes minutes, il décida de rebrousser chemin,quand une forme bougea au fond de la pièce. Une silhouette impressionnante et d'un noir si intense, qu'il était normal de ne pas voir l'animal dans la noirceur du boxes. Car oui Kiman reconnu là, un animal et aux raclements, un cheval, plus particulièrement. Il s'avança alors quelque plus de l'animal, avant de s'arrêter alors, que l'équidé tapa le sol de ses sabots de façon menaçante. Les deux êtres se jugèrent alors un temps. L'animal aussi noir que la nuit elle même, était d'une taille assez impressionnante au vu de l'enfant.Ses muscles tendues en faisait un magnifique animal. Et Alors qu'il l'observait, l'animal décida de se ruer sur l'humain qui lui faisait face et lui tenir tête. Kiman se jeta sur le côté pour sauver sa vie. Mais il se releva aussitôt, et à l'embrasure de la porte, un rayon de lumière extérieur mettait en évidence la beauté de ce cheval. Il semblait si majestueux et fort.

Puis après réflexion, il comprit une partie de l'histoire de ce cheval. L'homme pouvait être parfois odieux avec les animaux qu'il n'arrivait pas à dompter, et les enfermer alors pour ne plus en parler. Souvent il les maltraité chose que le jeune garçon insupporté. Jamais il n'avait eu un tel comportement, et jamais il ne comprendrait ce trait chez l'homme. Non Kiman aimait les animaux à un tel point que parfois il arrivait à les comprendre. Alors qu'il pensait cela, les yeux de Kiman pétillèrent de compréhension, sa voix fut un chuchottement:

-Ainsi c'est ça! L’appel du cœur que parlait maître Yancy....

Il ne savait pas ce l'expliquer mais un lien s'était crée, au fin fond de son âme le petit garçon, savait que cet animal serait son cheval. Une conviction aussi dure que le roc et inébranlable un chêne. Personne n'accepterait surement ce choix, mais il avait compris de son maître, que parfois des force supérieur, nous touchait et rien ne pouvait y changer. Kiman savait son maître indulgent et ouvert. Il comprendrait alors son choix. Déterminé dans son choix, l'écuyer se rapprocha de nouveau du cheval, tenant une distance respectable et soufflant des "là là là ça va allez" afin de rassurer l'animal. Le cheval quand à lui restait toujours aussi menaçant, il semblait cachait le soleil comme les ténèbres absorbant toutes lumières. Alors que les yeux noir d'une profondeur infinie se posait sur l'enfant, l'animal décida de recharger une deuxième fois. Alors que l'impact était imminent l'enfant ne bougeait pas, et au contraire ses yeux bleus cyan brillèrent tel un phare amenant les bateaux aux ports. Ils étaient une lumière insaisissable dans la noirceur de cette pièce. Le choc aurait dû être meurtrier, mais alors que l'enfant n'avait pas bouger un cil, le cheval s'était arrêté net devant lui. Son museau tout prêt du visage de l'enfant qui lui souriait étrangement. Parfois l'appel du cœur était incompréhensible pour des mortels, il existait et s'était tout.

Mais plus tard, l'écuyer appris rapidement, que ce cheval était destiné à la royauté. Malheureusement l'animal était indomptable et dangereux, il avait été donc enfermé en attendant de l'abattre, car tout animal ne servant pas était forcément abattu au dégout de l'enfant. Mais confiant du soutient de son mentor Yancy, il ne se préoccupait pas de ça. Et au contraire, en sachant l'histoire de sa monture et à la fine tâche blanche sur son front, Kiman prénomma son cheval Espoir...

[ Désolé de ce post vraiment minable et dont je ne suis pas fier du tout. Mais j'avais écris un Roman la première fois et à cause d'un bug...j'ai tout perdu donc la flemme de re écrire d'où la raison aussi de cette longue attente.]

.................


Le jour du Pique nique.


Le soleil se leva et l'armure de l'écuyer étincelât de plusieurs reflets. Il était tôt mais Kiman était déjà prêt. On les avait mis au courant d'une journée avec tous els chevaliers élèves et écuyers d’Émeraude. Un très bon moyen, de resserrer les liens entre eux. Même si le comportement parfois étrange de Kiman pouvait l'isoler du groupe, il ne souhaitait qu'une chose que les chevaliers deviennent une grande famille. Il vivait actuellement avec son maître comme tout bon écuyer, mais celui-ci était déjà parti, surement l'attendre en forêt car suivant son maître de partout, ils s'étaient inscrit à un concours de chasse. Sans son maître, le jeune écuyer avait honte, il avait failli à ses devoirs d'écuyer, alors que son maître s'était échappé de son regard.

Mais en même temps, il n'avait pas très bien dormit la nuit. Il avait fait semblant de dormir une bonne partie de la nuit, car son maître avait encore bu. Ce problème attristé grandement Kiman de un par rapport à son maître qui se détruisait de l'intérieur, mais deuxièmement par le fait qu'il lui avait fait la promesse de l'aider à arrêter. Il se sentait responsable et avait échoué dans celle-ci. De plus, dans la nuit, la promise de son maître, qu'il n'avait encore jamais vu, fit un passage qui dura toute la nuit dans la chambre du Maître.

Le matin avait était donc rude, heureusement ses longues années à se cacher et à être discret pour ne pas être vu lors de ses escapades nocturne, afin de s'entrainer au combat et d'apprendre toujours plus afin d'accroitre sa connaissance du monde, l'aida à supporter cette fatigue en plus. Après tout s'il voulait protéger tout le monde, et tenter d'éviter la souffrance à tout ce qu'il aimait s'était un petit sacrifice insignifiant. Toutefois la peur de son pouvoir magique, l'empêcher d'utiliser très souvent les autres, car la crainte était toujours présente. Il espérait au fond de lui réussir à maîtriser son pouvoir avec l'aide de son maître.

Bref, il fallait à présent que le blondinet cours rejoindre son maître pour ne pas le faire trop attendre. Alors qu'il était sur le chemin, il entendit le message de Sahvanna. Il fut surpris par la voix de la femme qui semblait en effet bouillonnait et impulsive. Mais comme la promise de son maître était étrange et exubérante. Il ne jugeait jamais les personnes de coutumes, mais là il la trouvait... comment dire.... qu'elle en faisait trop. Il fut même surpris des différences entre chaque chevaliers. Mais pourtant il restait les gardiens d'Enkidiev et les protecteurs de cette fragile paix. Et puis l'ironie, parfois employé dans les phrases de la femme. Une bien étrange personne qui rien qu'au ton de sa voix le rendait perplexe. Alors qu'il réfléchissait à cette chevalière, s'amusant à se souvenir son enfance et ce qu'il l'aurait pensé à cette époque.... Une dragonne crachant des flammes. Ce qui lui étira un large sourire. Il arriva auprès de son maître Yancy. Ses yeux étaient plein d'excuse auprès de son retard. Mais le chevaliers et l'écuyer n'avait pas besoin de mots pour se comprendre, le lien étrange qu'il tissait était bien fort. Puis après quelques minute, une femme blonde arriva, au sourire qu'elle lançait à son maître, le jeune garçon ne douta pas de l'identité de cette personne. Le jeune garçon voulait faire bonne impression sur tout chevalier. Il resta donc droit et fier. S'inclinant comme il le faisait petit devant toute personne avec une gracieuse révérence. Toutefois il n'avait pas besoin de ses pouvoirs ou de mots pour ressentir la colère, doublé de l'envie de tristesse et tant d'autres sentiments aussi fort. Cette femme était un cyclone d'émotion, assez perturbant. Mais quand Le garçon serait chevalier, elle deviendrait aussi sa sœur et c'est tout ce qui comptait. Il écouta attentivement la chevalière, l'examinant comme à son habitude son interlocutrice de ses magnifique yeux bleus qui parfois perturbaient les gens. Il lui répondit très rapidement et avec le plus grand respect.

-Bonjour Dame Sahvanna. Désolé mais vous êtres au même statue que Maître Yancy. Il m'est donc obligé de vous appeler Dame. Mais ne voyiez aucune offense, au contraire c'est une grande marque de respect.

Même s'il disait cela, il était perdu par le débit sonore et si exagéré de la femme de son maître. Et encore plus ce comportement changeant en une fraction de seconde, du sourire au bord des larmes, de la joie à la colère. Même son jeune aigle Liam semblait abasourdis par la femme. Il ressentait dans son bras, les serres du rapace s'enfonçait plus dans son bras à chaque paroles de la femme. Elle s'excusa finalement pour son message télématique, alors que Kiman était plongé dans ses pensées, il se reprit et pour calmer la jeune femme il essaya de plaisanter. Surtout que Liam, penchait la tête sur le côté de façon perplexe, s'imaginant différentes choses dont Kiman arrivait à identifier par le lien si puissant et ses années ensemble. L'aigle avait un esprit farceur avec la proximité de son jeune maître et au moment présent, il s'imaginait effrayer la jeune femme. Seul la présence de son maître et l'importance de cette rencontre empêchait l'aigle d'agir. Alors que Kiman était tout sourire à s'imaginer la scène, il répondit à la femme, espérant qu'elle prenne bien la petite blague:

-Non Dame Sahvanna. Il m'en faut bien plus pour me traumatisé. Même si vous semblez être une dragonne crachant du feu....Ou à moins que vous effrayer même les dragons.


Ses yeux d'un bleu cyan, tournèrent à un bleu-roi pétillant, alors que son regard exprimait toute la malice de l'enfant. Dans ces moments, Kiman avait sans le vouloir une bouille d'Ange dont peu de personne savait résister. Même si on souhaitait se venger de lui. Finalement elle se redirigea vers son Maître. Et l'embrassa, l'écuyer respectant leur intimité se détourna de leur vision. Enfin en plus, il comprenait pas les adultes et leurs histoires d'amour. Il aimait pas voir ça, après tout il y avait bien plus important dans la vie. Bon comme vous l'avez bien compris le petit garçon n'est pour le moment pas très porté sur ça. Bref et voilà qu'elle repartait de la joie à la colère pour repartir sur un rire. Il fallait réussir à la suivre. Avant d'ajouter pour la taquiner.

-Vous voyiez maître Yancy, je vous l'avais bien dis. Dame Sahvanna est un dragon crachant du feu. elle le dit elle même, elle veut brûler nos fesses.

Il savait très bien qu'elle avait tout entendu, il avait fait exprès, et la regarder de ses yeux qui était venu à un bleu roi tellement profond, qu'il en devenait hypnotisant. Le jeune garçon parti d'un fou rire incontrôlable s'attendant à courir si la chevalière le poursuivait. Mais après un temps il reprit son sérieux, avant d'ajouter:

-Mon aigle Liam peut nous aider à trouver le gibier si vous souhaitez?

Appuyant ses mots, il présenta le rapace sur son bras, ce derniers piaillant de contentement, se frottant tout contre son maître.
Revenir en haut
Yancy
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: 09/01/2012 23:10    Sujet du message: La Compétition de Chasse Répondre en citant

Yancy attendait toujours à la place du pique-nique en trépignant d’impatience. Il avait peur de la réaction de son amoureuse. Elle peut être souvent impulsive et avoir l’esprit qui change d’humeur en un quart de tour. Elle est très imprévisible, mais c’est comme cela que le chevalier l’aime. Il l’aime avec toutes ses qualités, avec tous ses défauts. Aussi avec son comportement excessive de tragédienne.
 
Dans son inquiétude au sujet de sa douce-moitié. Yancy était parti au rendez-vous du pique-nique sans attendre son écuyer. Il avait oublié qu’il en avait un. Yancy était souvent seul durant la journée, laissant son maître passer du temps avec son nouvel époux. Il n’est pas habitué d’avoir toujours un enfant auprès de lui. Il va devoir s’habituer.
 
Yancy reçoit un message télépathique de sa belle aimée et voit bien dans le ton de sa voix sa mauvaise humeur. Elle dit que c’est en raison qu’elle a été nommée chef. Elle se dit toujours mauvaise dans les décisions, mais Yan suivrait ses ordres les deux yeux fermés, tellement qu’il a confiance en elle. Il espère que sa mauvaise humeur ne vient pas du fait qu’il avait bu. Il n’a pas eu le temps de lui expliquer la raison de cette rechute. Il était trop occupé à comprendre la réaction de sa fiancée. Yancy sourit à ce mot. Elle a accepté sa demande en mariage, mais ils doivent attendre pour s’unir avant le prochain adoubement. Elle est quand même devenue sa fiancée depuis son oui.
Avant que Sahv puisse arriver et que Yancy puisse la rassurer un peu en la prenant dans ses bras. Kiman arrive auprès du chevalier. Avec simplement leurs échanges de regard, Yancy a compris que son âme jumelle s’excusait de son retard. Il voyait  une autre excuse dissimulée. Celle d’une personne qui n’a pas été capable d’apporter l’aide à un ami et qui se sentait très coupable. Kiman s’était promis d’aider aussi son maître pour ses problèmes de boisson, mais Yancy ne voulait hier écouté et parlé à personne.
 
Yancy n’avait pas eu besoin de faire les présentations, car elle les a fait elle-même. Elle est venue quérir un baiser sur les lèvres de Yancy. Il l’a accueillie avec joie dans ses bras. Comprenant que sa mauvaise humeur n’est pas signe de sa colère contre, mais en raison de l’ordre qui ont décidé de faire d’elle un chef d’équipe. Yancy ne s’était pas occupé du surnom que Kiman a donné à sa douce. Il y avait déjà pensé bien des fois dans le passé.


-       Moi non plus, je ne sais pas chasser, belle aimée. On va apprendre tous ensembles et on va s’entraîner comme on a toujours fait. Tu sais que je n’ai jamais ri de toi. Je te respecte et t’aime beaucoup trop pour rire des erreurs. Moi aussi, ça m’arrive et tu m’as toujours aidé, dit Yancy après le fou rire soudain de Sahv.
 
Avant que Eevee arrive et ne pense plus à son écuyer proche, Yancy s’approche pour embrasser sa fiancée avec tout son amour. Il veut que ses sentiments la détendent dans son baiser.
Revenir en haut
Sahvanna
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: 15/01/2012 10:28    Sujet du message: La Compétition de Chasse Répondre en citant

Ses mains se posèrent sur ses hanches, reprenant un petit moment son souffle afin de cesser de rire. Ou d'avoir l'air folle, tout dépendemment du point de vue. Sahvanna doutait légèrement que le point de vue de Yancy et de Kirman seraient qu'elle aurait l'air UN PEU folle. Juste légèrement. Enfin, de toute manière, elle savait très bien qu'elle était un peu transparante, comme un livre ouvert. Toutes les émotions -si elle n'était tout simplement pas divulguée avant par ses paroles- étaient exprimées sur son visage entouré de ses cheveux roux raides et bouclés. Bonjour Dame Sahvanna. Désolé mais vous êtres au même statue que Maître Yancy. Il m'est donc obligé de vous appeler Dame. Mais ne voyiez aucune offense, au contraire c'est une grande marque de respect. Oh, il avait l'air charmant. Vraiment. Enfin, jusqu'à temps qu'il ouvre la bouche, bien sûr. Sahvanna observa l'écuyer perché sur sa monture qui se tenait à côté de celle de Yancy. Non pas que le fait de se faire appelé " Dame Sahvanna " l'offensait en quoi que se soit et qu'elle allait mourrir comme une martyre dans le temps de le dire, elle savait pour avoir suivit les cours de feu Dame Margaret que l'on apprenait aux enfants d'Émeraude le protocole de respect qui suivait les chevaliers et les écuyers ainsi que le code et l'apprentissage que le maître devait faire vis-à-vis l'écuyer. Ensuite, chacun le personnalisait. Donc, usant un peu de sa logique, Sahvanna ne se mit pas tant en colère pour l'usage du mot " Dame " à son encontre. Ce n'est pas comme s'il l'avait appelé " vieille rousse conne ". C'est parce qu'on l'avait appris à faire, parler ainsi. MALHEUREUSEMENT. Mais on ne le dira pas, évidemment. « Si tu veux m'appelé Dame Sahvanna, s'il te plaît, dit au moins mademoiselle. Tu sais, j'ai un gros complexe d'me voir avec des rides pleines la figure et le faire d'me faire appelé madame ou dame, j'me pose des questions sur mon âge. » Son ton était un peu moqueur ainsi que ses lèvres étaient étirées pour faire un petit sourire en coin, ses yeux verts forêts glissant du jeune homme à son amoureux en quelque secondes, alternant pendant la conversation étrange qui semblait s'installer entre les trois personnes. La demoiselle avait réellement hâte que son amie arrive, histoire que peut-être faire changer le malaise de place.

Quel malaise me diriez-vous ? Sahvanna n'avait absolument pas la tête pour faire de la pédagogie 101. C'était assez explicite lorsqu'on l'observait. Elle semblait si enfantine et à la fois si changeante dans ses émotions ainsi que pertubée, qu'on pouvait se questionner sur l'état mental de la personne qui lui donnerait en charge quelqu'un. Donc, évidemment en ce moment on pouvait se poser plusieurs questions puisqu'elle avec un écuyer et elle s'occupait d'un groupe. Miam. Non Dame Sahvanna. Il m'en faut bien plus pour me traumatisé. Même si vous semblez être une dragonne crachant du feu....Ou à moins que vous effrayer même les dragons. Elle songea un peu aux paroles de Kiman. Elle doutait qu'elle pourrait faire peur à un dragon, mais elle pourrait sans doute lui tenir un peu tête puisque son pouvoir qu'elle contrôlait -et en même temps pas vraiment- le plus c'était bien le feu. D'ailleurs, il en fallait pas trop pour se dire qu'elle ADORAIT tout simplement son pouvoir. Donc, le fait qu'elle soit une Dragonne crachant du feu était peut-être un peu véridique... Enfin, c'était un peu à vérifier cette hypothèse. Kiman prononça quelque chose d'autre, mais elle ne l'écoutait plus réellement puisque Yancy c'était un peu approchée d'elle, comme s'il voulait que tout son amour la détende et la calme. Ça ne fonctionnait pas vraiment, ou enfin une petite partie. Disons tout simplement que Sahvanna était en général très difficile à calmer. Moi non plus, je ne sais pas chasser, belle aimée. On va apprendre tous ensembles et on va s’entraîner comme on a toujours fait. Tu sais que je n’ai jamais ri de toi. Je te respecte et t’aime beaucoup trop pour rire des erreurs. Moi aussi, ça m’arrive et tu m’as toujours aidé Elle eut un petit sourire lorsqu'il l'embrassa de nouveau. Puis, l'écuyer de son amoureux la sorti de ses pensées quand il prononça que son aigle pourrait sûrement les aider. ENFIN quelque chose de constructif ! Ils allaient tous en sortir vivant, certainement. Enfin, à moins que les orignaux soient devenus cannibals depuis la dernière fois qu'elle était entrée dans une forêt. Donc, ils allaient idéalement tous sortir vivant très certainement, mais enfin.

Elle afficha un grand sourire poussant un peu Yancy, puis réfléchit longuement. « C'est une excellente idée, Kiman. » Elle fit un son plus beau sourire à Yancy, même si elle songeait un peu qu'il ne la verrait sans doute pas à cause du soleil, puis un sourire en coin à l'écuyer de celui-ci. « Au fait, tu n'as pas tort quand tu dis que je suis une dragonne cracheuse de feu. » Son sourire était moqueur ainsi que ses yeux pétillaient de plaisir, dans sa peau elle fit apparaître une longue flamme qui semblait lècher sa peau, son sourire ne changea absolument pas de plis, elle aimait beaucoup trop jouer avec le feu pour ne pas trouver d'amusement dans la situation présente ! « Ma mère m'a envoyée à Émeraude quand j'avais six ans parce que j'avais faillis brûler notre maison. » La flamme changea légèrement de couleur pour devenir tout simplement transparente et elle disparu ainsi que la chaleur, haussant des épaules, elle se retourna observant la forêt qui prônait derrière sa petite personne. « Tu as appris l'art merveilleux du tir à l'arc, je suppose ? » Elle décocha un petit coup d'oeil vers Yancy, elle doutait fortement qu'il ait eut le temps de lui montrer seulement une maigre base d'escrime et c'est tout, sauf que les enfants avaient un plaisir fou à lancer des pierres avec un " lance-roche " et débrouillarde comme elle était lorsqu'elle était adolescente, elle avait jugée que cette base enfantile l'aiderait. Évidemment, ce serait sans surprise que je vous dise que sa première flèche était tombée par-terre sans trouver de cible -du genre une fourmi quelconque- et la deuxième ainsi de suite. Elle avait donc user un peu de son imagination ainsi que de son esprit inventif pour tout simplement changer un peu le modèle d'arc à flèche pour faire un peu le modèle du lance-roche. C'était tout simplement avec brio. La deuxième chose était par contre de bien viser, mais enfin. « Ça va un peu mieux un arc à flèche ou bien encore une lance, bien sûr, qu'une épée lorsque l'on chasse quelque chose. Et puisque j'aimerais bien que l'on ramène un orignal, tu comprends qu'il va falloir que tu fasses une leçon 101, hen ? » Elle eut un petit sourire, observant derrière les chevaux se demandant où était Eevee.

* Eevee - T'es où bordel, t'as tombé dans un trou ? Ça va, bellaa ? *
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: 10/12/2016 00:55    Sujet du message: La Compétition de Chasse

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Les Chevaliers d'Émeraude - JDR recommandé par le site officiel - Version 7 Index du Forum -> Archives -> Toutes les archives -> x En jeu -> Évènements -> Pique-Nique des Chevaliers d'Émeraude Toutes les heures sont au format GMT - 4 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Crédits - Le forum a été créé en 2005 par Deelylah. Le design et le codage ont été réalisé par Chlotilde avec l'aide de Camellia et Sahvanna. L'univers du forum est fortement inspiré de la saga Les chevaliers d'Émeraude d'Anne Robillard. Toute reproduction partielle ou totale de ce forum est interdite.


Portail | Index | Panneau d’administration | Créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB
Appalachia Theme © 2002 Droshi's Island
Traduction par : phpBB-fr.com
Designed & images by Kooky