Index - Rechercher - Membres - Groupes - S’enregistrer - Messages Privés - Connexion
Règlements & contexte - Encyclopédies - Annonces - Recherches - Questions - FAQ - Partenariats - Parrainage - Ateliers - L'infolettre
Antre Sud
Aller à la page: 1, 2  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Les Chevaliers d'Émeraude - JDR recommandé par le site officiel - Version 7 Index du Forum -> Archives -> Toutes les archives -> x En jeu -> Évènements -> Survivor
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Animateur Cassandre
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: 14/11/2011 19:35    Sujet du message: Antre Sud Répondre en citant

Les crabes y amenèrent Yumeji et Ophélia en les maintenant prisonniers dans leurs pinces. Un grand feu brûle au centre de l'antre... Les crabes auraient-ils trouver leur repas?
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: 14/11/2011 19:35    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Ophélia
Sorcier(ière) de Shola
Sorcier(ière) de Shola

Hors ligne

Inscrit le: 14 Aoû 2011
Messages: 84
Présence: Présent(e)
Race(s): [Lycan] Humain | Humanoïde
Sexe: Féminin
Âge: Eternellement 17 ans

MessagePosté le: 14/11/2011 20:55    Sujet du message: Antre Sud Répondre en citant

Alors qu’elle attendait, observant les équipes adverses ce défendre de façon plutôt intéressante des Crabes Géant, la jeune apprentie sorcière capta un échange télépathique entre ses parents, mais évidement, elle n’avait ni la force, ni le culot, de chercher à fouillé dans leur esprits afin de savoir ce qu’ils racontaient. Elle se contenta plutôt de pousser un soupir, toujours les bras croisé.

Mais quelques secondes ensuite, elle sentie, car cette fois oui, elle sondais minutieusement la plage, quelques chose qui bougeait à une assez grande vitesse en sa direction. Elle fixa le sol et s’apprêta à bouger tout en préparant une attaque puissante, mais le sol se mis à tremblé sous ses pieds et aussitôt, le sable se transforma en un espèce de sable mouvant. Elle poussa un cris de surprise alors qu’elle sentis sont corps pénétré rapidement dans le sol alors que ses mains, par réflexe, cherchèrent une prise quelconque, mais trop tard.

Tout fus noir, mais elle ne perdit pas conscience. Elle sentais quelque chose lui serrer fermement la jambe, assez pour qu’elle en ressente une douleur désagréable. Sous le sable, elle n’arrivait pas à respirer, elle voulu porté ses mains vers l’Invertébré qui avait osé s’en prendre à elle, mais elle en eu plein le nez et les yeux en tentant de se débattre. Elle ne pus que porté ses mains devant sont visage pour se protéger, tout en flanquant des coups de pied avec sa jambe libre.

Elle crue sincèrement possiblement mourir, mais heureusement pour elle, un grand vide se créa et avant même de réalisé qu’elle n’étais plus trimballer sous du sable, sont corps frappa durement le sol d’une sorte de caverne. Sans attendre, elle se leva sur ses jambes et, malgré le fait qu’elle n’y voyait rien, tout en crachant sur le sol la boue qu’avait crée sa salive mêler au grains, elle pointa ses mains en directions du bruit pour les chargé afin d’en faire sortir une boule de feu qui fonça droit sur l’objectif désiré car elle entendis ce sons distinct du Crabe en souffrance.

-Saleté de Bestiole!! Tiens sa t’apprendra à t’en prendre à moi!!

Puis sur ses mots, elle perdit pied en réalisant maintenant qu’elle était bel et bien blessé. BLESSÉ ELLE!! Elle frotta vivement ses yeux, les essuyant même avec sa manche, puis, se remis à cracher car le gout dans sa bouche et la texture granuleuse la répugnait. Elle avisa rapidement les alentours et y vis un feu, mais aucune créature en vue... Pour l’instant. Elle se doutait évidement qu’ils reviendraient, ils ne l’avaient certes pas laissé ici pour faire copain copain... Mais un feu? Les Crabes ne peuvent faire de feu...

Quoi qu’il en soit, elle sonda rapidement l’antre pour réalisé qu’elle y était bel et bien seule. Mais que cet endroit était plus grand que prévue. Il semblait y avoir plusieurs tunnels qui menaient sans doute à diverse sortie, ou, plus profondément dans la pénombre. Il y avait aussi une partie de l’antre recouverte de sable. C’étais sans doute par là qu’elle était arrivé et a en jugé la distance, ont l’avait littéralement balancer contre un mur. Sans attendre, elle releva sont pantalon pour y constaté les dégâts. La lacération semblait assez profonde et à cette idée, elle grimaça. Sa lui fera une belle cicatrice. ‘’Oh salut je m’appelle Ophélia et ma première vrai cicatrice à été causé par un putain de Crabe Géant!’’ Fit-elle pour elle-même d’un air moqueur et en colère.

Elle s’empressa de déchirer un bout de sont pantalon pour ensuite posé ses mains sur sa blessure et essayer de ce concentré pour la guérir. Merde alors, elle aurait dû s’y mettre avant, au lieu de ce concentré à faire tout sont possible pour être la meilleure en offensive. Elle réessaya une autre fois, sans grand succès. Elle sentais donc la colère monté en elle, elle détestait échoué quelque chose, elle s’y repris une troisième fois et enfin, une étrange lumière sortie de ses paumes et commencèrent à la soignée. Puis s’éteint après quelques secondes. Merde alors! Elle frappa le sol de ses mains et pesta quelques mots contre elle-même en se promettant de faire les bouché doubles en revenant à Esprit pour être la meilleure et ce, dans tout! Elle sentis le sol tremblé à nouveaux et sonda rapidement celui-ci. Un autre de ses satané crustacé approchait et il ne semblait pas seul, sans doute une autre victime! Elle rampa rapidement jusqu’à sont sac qu’elle n’avait heureusement pas lâcher et ce remis sur pieds un peux difficilement, les mains devant elle, prête à ce servir de sa magie dès que cette bestioles arriverait.

Puis, le Crabe apparue, Ophélia ce concentra aussitôt pour lui réservé le même sort qu’avec sont précédent ami sur la plage. L’Invertébré réagis alors de la même façon et laissa tombé sont butin pour disparaitre à nouveaux par où il était venue...

-HA HA!! Saleté de Crustacé! Tu va voir reviens ici et je te fait cuir sur le feu!!! Fit-elle d’une voix qui en disait long sur sont humeur du moment. Mais c’étais à parié qu’ils reviendraient et pour quoi? Elle ne resterais surement pas pour le savoir... Un tremblement ce fis à nouveaux sentir alors que des bruits pas très rassurant de pas non humains s'approchaient des divers tunnel vers elles, et ils semblaient plus nombreux que le petit nombre ''Deux'' Qu'elles étaient... Elle esperait que l'autre savait ce battre et avait bien écouter les cours de sa mère.

**[Tymora, Kreos, Sibelial] Je vais bien... Je suis quelque par dans une espèce de Caverne... Désolée pour le manque de détails, mais si sa peut vous aidé, il y a un truc pas rassurant qui s'approche de nous... Moi et... Une Écuyère là, avec les cheveux vert... Peut importe. J'sais pas pour vous mais si sa vous dit de me rejoindre sa serait bien. ** Envoya-t-elle à sont équipe en gardant étrangement trop sont sang froid, malgrés tout.

Elle se pencha aussitôt vers sont sac, ignorant toujours la fille à ses côtés, pour l'ouvrir et y sortir littérallement une machette dans un étuis noir rattaché à une gance qu'elle plaça aussitôt autour d'elle, y refermé sont sac et le mettre comme sac à dos. -J'espère que tu as quelque chose dans le ventre parce-que j'ai certainement pas litention de mourirr bêtement quelques heure après avoir été largué sur une île, toi? Demanda-t-elle finalement tout en sortant la lame tranchante de sont étuit. Elle avait quant même un peut pratiquer des fois, dans les cellules. Elle avait hâte de voir ce que sa donnerait contre ''Ça''.

[RÉSUMÉ: Ophélia ce fait attaquer sournoisement par un Crabe alors qu'elle regarde et surveille les alentours. Elle se débat farouchement le long de sont voyage et crois pendant quelques secondes qu'elle va mourir étouffé. Elle se fait jeté violement dans ce qu'elle considère comme une espèce de caverne et attaque l'animal qui fuit les lieux aussitôt. Elle se charge de s'occuper de sa jambe blessé, peste encore contre elle-même et sent encore quelque chose s'approcher, mais pas seul cette fois. Ophélia se prépare à attaquer, attaque et fait en sorte que le crabe laisse tombé sa proie et fuit aussi les lieux, laissant donc Ophélia en tête à tête avec Yumeji <3 [S'il y a quelque chose MP ^^ ] Quelques secondes avant que quelque chose de pas rassurant (D'autres Crabes Géant?) S'approche en grand nombre... Elle envois un message telepathique a sont equipe sans savoir s'ils peuvent le recevoir et s'amuse comme une petite folle. ]

_________________
+ Ophélia Jinann +
Horror froze, painted eyes to cold stares in the vast mirrors cast


* * *
Eronymek
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Sibelial
Apprenti(e) Sorcier(ère)
Apprenti(e) Sorcier(ère)

Hors ligne

Inscrit le: 20 Oct 2006
Messages: 947
Présence: Présent(e)
Race(s): [Vampire] Elfe | Fée
Sexe: Féminin
Âge: Éternellement 19 ans
Génération: Exception

MessagePosté le: 17/11/2011 20:03    Sujet du message: Antre Sud Répondre en citant

Oooohhh!! Comme elle s'amusait. Tout ces petits monstre de la grosseurs d'un cheval se promenait a peu près la ou elle les avait dirigé. Il était amusant de voir la réaction de tout le monde face a cette menace innatendu. Sibelial pouvait en profité aussi pour jaugé un peu l'éfficacité des équipes. Car après tout il ne serait pas étonnant que son équipe affronte les autres au cours de cet événement. Et le fait de connaitre un peu les réactions des équipes, faces a des événements requierant un certain travail d'équipe pour survivre, lui donnerait un certain avantage sur les autres.

La première équipe a passer a l'inspection fut l'équipe numéro D. L'équipe qui après la sienne avait le plus gros potentiel d'être un danger. Il s'agissait de l'équipe composé de la sorcière de Zénor, le garde personnel de l'impératrice et une seccyeth qui fesait bien parlé d'elle et ancienne championne de la catégorie adolescente du tournoi a épreuve organisé par l'impératrice. On la surnommait ''La brutal''. Les rumeurs catégorisait aussi la sorcière de Zénor comme ayant un fort caractère déplaisant. Seul Antoine semblait avoir une certaine maturité. Et le fait qu'il soit un garde du corps lui donnait l'avantage de bien balancé l'équipe en leur offrant un style défensif. Sibelial sourit, si ce n'était pas par pur hasard, alors l'impératrice avait tout de même bien fait ces devoirs en balançant les équipes. Après tout, sa propre équipe était composé d'un mage et son apprentie, d'un dirigeant, et une chevalier, balançait aussi bien les talents en général. En était-il de même avec les deux autres équipes? Sibelial jeta un coup d'oeil en observant les deux autres groupes qui restaient. Les deux étaients composé d'un duo d'écuyer. La différence était que l'un des groupes possédait aussi leur maître ainsi qu'une seccyeth. L'autre groupe avait de son côté un duo de seccyeth. Oui, après réflexion faite, les groupes avaient bien été balancé. Même si la compétition se jouerais probablement sur deux niveaux différent.

Pendant qu'elle se déplaçait hors de porté des crabes, Sibelial observait la jeune sorcière ce défendre en utilisant la magie contre les monstres. La technique était bien éfficace en soit, mais il semblait qu'elle gaspillait inutilement sa magie. Bien qu'il pouvait très bien blessés gravement avec leur lourde pince acérer, leur réaction était un peu trop prévisible pour avoir besoins d'utilisé le type de défense qu'elle utilisait. Son offense avait par contre le mérite d'être acceptable si la jeune fille ne connaissait pas d'autre type de magie offensive. Il était peut-être trop tôt pour jugé, mais Sibelial n'aurait pas été étonné que cette dernière soit une sorcière de type passive. Le regard de la sous-chef impériaux fut attirer vers la hachette qui, a sa grande surprise, revint dans les bras de sa maitresse. L'elfe-féérique aurait trouvais cela très pratique en certaine circonstance. Quoique cela permettait a la jeune guerrière d'avoir un projectil qu'elle ne gaspillerait jamais. Un arme qu'elle même aurait bien aimé posséder. Tant qu'a Antoine, il était le digne représentant de la race des Lycans. Elle ne pouvais s'empêcher d'admirer l'animal a l'oeuvre pendant qu'il humiliait ces pauvres bestioles sans défense. Ces pauvres crabes, ils étaient vraiment tombé sur un bien mauvais groupes pour tenter de se venger.

Morane Nyx Maeva et Vanille... Le groupe semblait avoir un plan qui échappa au sens de la vampire. Mais cela lui importait peu, a les voirs agirs, Sibelial ne pouvait s'empêché de croire qu'il ne trouverais probablement pas les jours qui suivront très facile. Tant qu'au dernier groupe, Sibelial les prenait presque en pitié. Bien qu'il n'avait pas de difficulté a les repoussés, le groupe semblait être plutôt inconscient de la sévériter de la situation. Les pauvres ne devraient pas être un défi trop difficile lorsque viendra le temps de faire des épreuves de groupe. Sibelial s'arrêta quelques secondes lorsqu'elle cru ressentir une vibration sous ses pieds. Rapidement elle sonda la région sous-terraine pour découvrir le petit labyrinthe qui était enfoui sous leur pieds. Presque au même moment plusieurs personnes disparurent rapidement dans les sous-sols. Sibelial en resta bouche-bée pendant de courte seconde. Elle savait bien que les crabes pouvaient se caché dans les sables, mais être capable de creuser des tunnels? Il y avait quelque chose d'anormal la dedans. Le message télépathique du seigneur du désert la ramena a la réalité.


**[Kreos]J'arrive de ce pas.**

Répondit-elle en s'élançant en direction des deux sorciers. Sibelial avait noté l'irritation de l'homme lorsqu'il lui avait envoyé son message. C'était plutôt étrange de voir qu'une personne qui selon les rumeurs restaient souvent a l'écart de son peuple, réagir pour une personne qu'il n'avait jamais vu de sa vie. Lorsque Sibelial arriva en présence des deux sorciers, elle ralentie la cadence pour se mettre a leur vitesse. Cependant, son esprit n'était pas occupé seulement a retrouvé la gamine. Elle portait aussi attention a l'état de ces coéquipiers. Elle savait que Ophélia était la fille de Tymora. Tant qu'a Kreos la réaction qu'il eu tout a l'heure et les signes que son corps présentait malgré son ''self-control'' plutôt impressionant, il ne fut aucun doute a la chevalier qu'il était inquiet pour la jeune fille, peut-être aussi inquiet que la mère. Après un moment a courir dans les bois, le groupe arriva devant une petite grotte qui semblait connecté au réseau sous-terrains qui était en dessous de la plage. Sibelial pris les devants en pénétrant la première dans les grottes.

''Je prend les devants, utilisé nôtre magie dans un espace aussi clos pourrait être plus nuisible qu'autre chose. Surtout toi Tymora, il pourrait y avoir des émanations d'élément explosif en dessous, alors je te déconseil d'utilisé tes flammes a tort et a travers.''

Sibelial aurait bien pu dire la même chose de Kreos, mais elle n'avais pas idée qu'elle était son style offensif. Puisque les quelques minutes qu'ils avaient passés a s'affronté, c'était Sibelial qui avait pris l'initiative. La vampire repera l'esprit de la jeune fille et utilisa toute sa concentrations pour tenté de trouver un chemin sur ou il ne rencontrerait pas trop d'opposition et se rendrait rapidement jusqu'a la jeune sorcière.


(Résumer: Sibelial observe ses opposants avant de venir rejoindre Kreos et tymora pour les suivres jusqu'a la grotte ou elle rentre en premier après leur avoir donné un conseil.)
_________________


I don't think I will ever forget that day... Even while being badly wounded, a fairy that should've fallen to the ground, her head held high, soared with a soul filled with determination and faith...

Revenir en haut
Tymora
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: 18/11/2011 23:21    Sujet du message: Antre Sud Répondre en citant

Tymora ne savait pas du tout comment réagirait Kreos, elle n'avait jamais été capable de le sonder, et il était si... inébranlable. Il lui en avait tellement voulu d'être partie, mais elle ne pouvait juste pas passer à côté de l'occasion de devenir sorcière dans l'Empire noir. Et voilà que après avoir réussit à se réconcilier avec lui, après tant d'année, voilà que tout était à revivre avec leur enfant.

Alors qu'elle se réconfortait dans l'amour qu'elle pouvait vivre envers celle-ci, elle n'osa même pas regarder directement son interlocuteur. Alors elle sursauta vraiment de surprise quand elle le sentit si proche d'elle et la tenir. En publique il n'avait jamais agi ainsi. Elle sentit un peu de crainte, il pourrait lui brisé la nuque, alors quand il lui fit cette confidence à l'oreille, elle se sentit complètement fondre dans ses bras.

Elle n'était plus rattachée à l'île, au défi ou encore à la réalité, celui qu'elle aimait... bon d'accord, elle ne l'avait jamais dit comme ça, parce que à ses yeux Kreos ne pouvait pas éprouver ce genre de chose, mais n'avait-il pas dit âme soeur. Toute la nature violente et dominatrice de la sorcière venait de disparaitre complètement, elle n'était plus qu'une femme embrassé par ...

Mais soudainement tous ses sens se mirent en alerte!... Trop tard, car sa fille venait de disparaitre et le sol s'effrita doucement alors que Kreos venait d'envoyer une onde de choc qui conclut le challenge sur la plage. Elle ne fit cependant rien, car elle était trop subjuguée par la réaction du seigneur du Désert. Il ne connaissait pas encore sa fille, il lui en voulait encore et pourtant, il courrait devant pour aller sauver la petite.

En un sens Tymora était très heureuse, jusqu'à ce que la chevalier avec laquelle ils étaient liés pour l'aventure les rattrape et y va de ses ordres. Elle ne comprenait pas que dans la hiérarchie de leur petit groupe elle était la dernière??!! Cela réveilla le petit côté explosive de la sorcière en chef de l'état Iranieth... Alors quand ils arrivèrent à la grotte et que celle-ci les doubla pour aller devant et sauver leur fille! C'était mal la connaitre elle ne laisserait pas passer ça, mais surtout pas le commentaire de celle-ci! Non mais!!

"" Surtout toi Tymora, il pourrait y avoir des émanations d'élément explosif en dessous, alors je te déconseille d'utilisé tes flammes a tort et a travers. ""

Elle la menaçait!? Elle osait lui dire quoi faire, lui donner des interdit et en plus de la prendre en défaut? C'était TRÈS mal connaitre cette femme qui avait trouvé sa place dans l'Empire. Sans réfléchir et sans même prendre conscience que cela pouvait mettre en danger la vie de sa propre enfant à qui elle tenait plus que la prunelle de ses yeux, elle s'attaqua à la chevalier! C'est tout.

Elle projeta avec une force violente et puissante la vampire contre un des murs de la grotte avec la puissance de son pouvoir de répulsion et maintient son champs de force pour l'écraser contre la pierre.

« Je ne sais pas qu'utiliser mes flammes impertinentes! »

Tymora maintient la pression l'empêchant de respirer, bien que c'était seulement un exutoire pour sa colère soudaine épicée par évidement l'enlèvement de sa fille. Mais pour le moment elle n'avait plus cela en tête, juste que cette femme lui avait manqué de respect et pour Tymora c'était inacceptable, elle avait tué pour moins que ça!

Pour prouver que elle ne plaisantait pas, elle renversa sa magie, pour l'attirer à elle à elle juste le temps de la projeter de nouveau contre la roche, en fait Tymora userait volontiers de son pouvoir aussi longtemps qu'elle en aurait la force pour faire le yoyo avec la chevalier car la sorcière ne voyait que cela, elle voyait rouge et pour elle elle voulait juste dominer totalement complètement pour lui montrer et lui faire comprendre qui était la supérieure de qui.

Une chance par contre qu'elle n'était pas seule pour sauver sa petite fille d'amour, Kreos lui rappela qu'elle ne pouvait pas continuer comme ça, puisse que leur fille les attendait. Même si elle était toujours emplit de colère face à la vampire. Elle arrêta d'abuser au maximum de sa capacité de s'en prendre magiquement à celle-ci. Le fait d'être ainsi déconcentré et ramené à la réalité amena un poids sur les épaules de la femme aux cheveux de feu tout en la laissant vide à l'intérieur. Elle fit un geste de la tête, mais il était visible qu'elle sentit une certaine fatigue, parce qu'elle avait vraiment tout donné


[RÉSUMER: Tymora voit totalement rouge! Quand Sibelial lui donne des ordres. Tymora l'attaque avec une réelle violence mortelle ^^' en utilisant son pouvoir d'attraction/répulsion contre la vampire - Sib, je t'aime bien, mais tu as vraiment pas fait les choses bien, donc Tymora met toute la sauce pour son attaque, alors même en étant vampire tu devrais être sérieusement sonné XD - problème MP]
Revenir en haut
Yumeji
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: 19/11/2011 05:38    Sujet du message: Antre Sud Répondre en citant

    JE SUIS GAME

    Que de plaisir! Ces crabes géants étaient trop mignons avec leurs énormes pinces! Yumeji leur offrit ce qu'elle avait de mieux selon elle: les brûler, tout simplement. Elle n'avait pas pris son pouvoir personnel, qui sait, peut-être qu'il aurait tout bonnement rebondit sur leurs carapaces et lui serait revenue aussi vite que la succube l'aurait envoyé. De plus, elle ne souhaitait pas assombrir le ciel, il était beau ainsi! Yum tourna quelques instant vers Albalys voir ce qu'il faisait, et remarqua qu'il ne faisait rien! Devenant un peu plus rouge, elle laissa de côté ses amis les crabes.

    À peine eut-elle le temps de faire un pas qu'elle ressentit un danger, suivit du grondement venant du sol. Après, tout ce qu'elle eut le temps de voir, ce fut le visage de l'elfe la regardant s'enfoncer à la vitesse de la lumière par quelque chose dans le sable. Sa seule réaction fut un cri strident digne d'une fillette.

    Le noir avait tout engloutit. Ce qui l'attirait vers un endroit que Yumeji ne connaissait pas semblait être une pince. Les crabes géants n'étaient-ils pas tous à la surface? Elle tenta de se débattre en bougeant ses pieds, mais tout ce qu'elle fit, fut de l'enrager. Il alla alors plus vite. La succube, elle, commençait à perdre de l'oxygène: il était difficile de prendre une respiration sans avaler une tonne de sable. Ses mouvements de pieds se faisait moins ardents. Elle commençait vraiment à manquer d'oxygène. Sa vision n'aidait en rien: il faisait noir, mais Yum jugea qu'elle commençait à voir flou.

    Pensant que tout était fini, une odeur de brûler se fit soudain sentir, suivit du cri de son kidnappeur, ayant lâché Yumeji dans ce qui semblait être une espèce de repaire sous le sable, fait par les crustacés géant. Pouvant enfin reprendre son souffle, l'écuyère eut l'audace de prendre une grande inspiration: le sable accumulé descendit très vite dans sa gorge. Elle se mît alors à tousser tout en tentant de cracher le sable. Le bruit qu'elle faisait ressemblait à celui d'un chat s'étouffant avec sa boule de poils. Après plusieurs secondes, elle réussit à enlever tout le sable. 

    Elle prit son souffle puis se releva. Elle n'etait pas seule. Il y avait une personne droit devant elle. Yumeji ne l'avait pas vu souvent, mais connaissait son nom: Ophélia. La fille de la sorcière. Elle tenta tant bien que mal à lui sourire, lui restant encore quelques grains de sable dans sa bouche. 

    Puis, un bruit se fit entendre par le chemin qu'avant pris apparemment son kidnappeur. La fille lui demanda alors en gros si elle était prête à se battre. Sourire au lèvre, elle sorti de son sac qu'elle avait encore sur son dos une dague et se mise en position de combat. Du moins, elle essayait.

    -OH NON! C'est pas aujourd'hui que jvais servir de bouffe à ces gens! Dit-elle en voyant la marmite géante. Jsuis en pleine forme, on mourra pas ici!

    Ça, Yumeji l'espérait énormément. Elle avait encore le regard de son Albalys dans sa mémoire et, ça lui donnait plein de frissons! Elle ne voulait pas l'abandonner. Non. La succube espérait qu'il était en route pour la sauver.

    **[Albalys] AALLLLL! Jme suis faite enlever par un crabe! Je suis présentement avec la fille de Tymora, et puis... Ya du bruit qui vient vers nous! Et sont pas juste deux. Faudrait qu'on ai de l'aide.... AIDE-MOI!!!**

    Yumeji se retourna par la suite vers Ophélia et la regarda un moment. Le bruit arrivait de plus en plus vers elles. Elle pointa alors sa dague vers le chemin, prête à toute. La succube fit son plus beau sourire à Ophélia.

    [b]-en passant j'suis Yumeji![/]

    L'écuyère ignorait si elle se souvenait de son nom ou non, mais pour elle, Yum connaissant très bien son nom.


    [RÉSUMÉ: Yumeji est toute contente de s'amuser avec les crabes géants, puis se fait piégé par l'un deux par la sol. Elle se retrouve dans une espèce de grotte où Ophélia est là aussi. Elle lui dit qu'elle ne se ferait pas mangé par les crustacé, puis attend qu'ils arrivent]
Revenir en haut
Ophélia
Sorcier(ière) de Shola
Sorcier(ière) de Shola

Hors ligne

Inscrit le: 14 Aoû 2011
Messages: 84
Présence: Présent(e)
Race(s): [Lycan] Humain | Humanoïde
Sexe: Féminin
Âge: Eternellement 17 ans

MessagePosté le: 19/11/2011 20:37    Sujet du message: Antre Sud Répondre en citant

Les bruits étranges, tels des frottements ainsi que des espèces de cliquetis étrange s’intensifiaient à mesure que le danger approchait et plus il approchait, plus Ophélia réalisait que ses Crabes Géant, qui à l’origine lui semblaient bien bête, étaient soit contrôler par quelque chose, ou ils avaient bel et bien une intelligence particulière. Du moins, assez pour crée une attaque. Elle préférait cependant s’en tenir à sa première théorie, qu’elle aurait sans aucun doute le temps pour y réfléchir éventuellement, ou, avoir plus d’information sous peux.

Toujours en position de combat, l’apprentie-sorcière, bien que pas peureuse pour deux sous, jugea plus prudent de reculé légèrement. Laissant donc le champs libres aux bestioles pour entré et gardant le grand feu au milieu de cette Caverne pour bien illuminer la scène. Enfin sa Coéquipière de fortune pris enfin la parole pour la rassurer sur sa capacité à se défendre du moins. Elle n’allait donc pas se mettre à pleurer comme un bébé. Elle se présenta brièvement et Ophélia eu un petit sourire en coin.

-Moi c’est Ophélia Jinann, mais tous le monde m’appelle Ophélia. Voilà donc que les présentation étaient faite. Il fallait dire que c’étais la première fois comme tel qu’elle adressais la parole a un Écuyer Impérial sans avoir envie de l’étranger ou de sentir une profonde jalousie.

Sur ce, les crabes apparurent enfin. Ils lui semblaient plus gros qu’à la plage, mais c’étais sans doute parce-que l’espace était clos. Elle ne réagis pas, elle attendis qu’ils approche encore plus et qu’ils soient plus nombreux, mais elle sentie soudain l’essence magique de sa mère quelque part dans un des tunnels sur sa droite, à l’opposé des Crabes. Elle y serait bien accourus, seulement, si sa mère se servait de sa puissante magie, cela voulait dire qu’ils se battaient aussi, alors elles ne pouvaient aller dans cette directions, elle ne pouvaient qu’en prendre une autre pour fuir ou resté et se battre en espérant que les renforts arrivent. Elle devait cependant mettre cela au clair pour en être sure.

**[Tymora] Mama! Les crabes Géant sont nombreux, ils sont là! Yumeji et moi ont va essayer de les retenir, est-ce que tous va bien?! J’ai sentie ta magie, mais je ne sais pas par quel tunnel exactement. Vous êtes en danger???? Fit-elle d’une petite voix mentale légèrement inquiète. C’étais sa mère quand même.

Puis, elle dû enfin commencer à bouger. Les Crabes chargèrent et elle n’avait certainement pas l’intention de resté là et voir ce qui allait ce passé. Elle jeta un bref regard malicieux teinté d’amusement envers Yumeji et s’élança sur le premier qui brandit aussitôt ses pinces en sa direction pour la happé férocement. Ophélia se jeta sur le sol pour roulé sur elle même et ce relevé vivement pour y planté sa machette sous l’Invertébré qui tenta en vain de l’attraper, mais plus petite, elle était donc aussi plus rapide. La bête s’effondra sur le sol emprises de consultions pour enfin ne plus bougé. Jamais. Avec un rire à fendre l’air, Ophélia jeta un regard vers Yumeji pour voir comment elle s’en tirait et elle semblait tout autant s’amusé.

Un groupes de trois se dirigeait maintenant vers elle. N’étant pas stupide ni suicidaire, elle avisa rapidement le feu pour s’y dirigé et, du revers de sa lame frapper, dans la braise de celui-ci pour y propulsé le bois enflammé en direction des créatures qui hurlèrent de surprise sans doute plus qu’autre chose. La jeune apprentie décida qu’il était temps de jouer un peux avec sa magie, elle ne pouvait s’en empêcher trop longtemps évidement après tout, cela restait tous de même sa zone de confort! Toujours en position d’attaque, elle fixa le trios de Crabes qu’elle venait d’attaquer pour choisir le plus petit des trois et faire comme sa mère sur la plage. Levant vivement sa main libre, la créature ne toucha soudainement plus le sol. Celle-ci se débattais comme si elle essayait de prendre prise dans le vide. Concentré, la jeune Jinann sentait qu’elle céderait si elle ne le faisait pas maintenant. Alors, de toutes ses forces, elle se pris un élan vers le sens opposé des deux autres crabes alors que la pauvre victime qu’elle avait choisi suivait sont mouvement, pour battre sa main en directions des deux cibles alors qu’une collision bruyante se fis entendre dans les lieux.

Sous la force de l’impact, le pauvre Crabe choisi par Ophélia avait littéralement éclaté dû au choc des carapaces, les deux autres semblaient tout de même hors d’état de nuire, l’un contre l’autre et l’un visiblement beaucoup plus amoché que l’autre. Quoi qu’il en soit, le résultat n’étais pas exactement ce que la jeune fille aurait espérer, car elle aurait voulu plus de chair en éclat que cela, mais elle n’étais pas trop déçue non plus. De toute façon, elle n’avait pas le temps. Elle se sentais un peux fatigué par l’effort, mais cela ne la dérangea pas non plus outre mesure, car elle avait l’habitude de ce poussé toujours à fond psychiquement et elle savait qu’elle avait encore assez de réserve pour tenir un bon moment si elle ne jouait pas au auto-tamponneuse avec tous les Crabes sur les lieux.

Elle jeta un coup d’oeil vers Yumeji et trouva la jeune fille vraiment débrouillarde et aussi imaginative qu’elle. Elle en avait mis hors d’état de nuire autant qu’elle. Puis, elle vit du coin de l’oeil quelque chose bouger et n’eut pas le temps de réagir qu’une pince vint la frapper violament, la faisant planer puis s’écraser durement contre le mur. Se redressant en restant toujours assise, elle vit l’invertébré fondre sur elle rapidement alors que sans y réfléchir plus qu’il ne le fallait, en colère d’avoir été ainsi surprise, Ophélia réagis comme elle l’avait toujours fait.

-Toi tes mort!!!! Puis sur ses mots, l’animal s’effondra, stoppant sa courses à quelques pieds de l’apprentis alors que celui-ci ce mis à se tortiller de douleur. Elle se releva doucement, se servant de sa machette comme canne temporaire [Elle avait toujours sa jambes blessé et inconfortable] s’approcha calmement de la bête et y trancha net une pince avec sa machette, puis l’autre, puis pour finir, ne pouvant visiblement pas lui trancher la tête, se contenta de lui enfoncé de toutes ses forces sa machettes dans l’un de ses yeux. La bête mourus sur le coup. Elle se rappella qu'ils devaient avoir de quoi manger, cela faisait partie de la première épreuve. Elle ramassa donc une grosses pinces et l'accrocha contre son sac à dos, ce qui donnait vraiment une étrange vision.

Retirant vivement sa lame, elle tituba pour avisé sa jambes qui avait recommencer à saigné un peux et remarqua avec grand regret que d’autres crabes arrivaient par d’autres tunnel, tel des renforts. -Yumeji, ont arrivera pas à les retenir plus longtemps, il faut fuir! J’ai sentie l’essence magique de ma mère par là, allons-y! Tout en pointant l’endroit, elle s’élança, bien que moins rapide qu’habituellement, de un par le poid suplémentaire de la pince et de deux par sa jambes blessé, vers l’un des deux tunnels pour stoppé, hésitante entre l’un et l’autre, mais des pas de courses résonnèrent vers l’un deux. Elle alla s’y engouffré, mais elle ressentis un malaise, un danger. Tournant à peine la tête, elle compris.

-Attention!!! Sur ses mots, Ophélia poussa Yumeji alors que les deux gamines tombèrent sur le sol, évitant de justesse un coup de pince qui les auraient assurément frappé toutes les deux.


[RÉSUMÉ: Ophélia se présente à Yumeji sans trop ce demander si celle-ci la connait déjà ou pas, elle commence à se battre en usant plus de magie que de sa machette, bien que pratique. Elle tue et mes K-O quelques crabes avant de se faire frapper violament par un d'eux ce qui lui rapelle que sa jambes n'est pas la plus fonctionelle qui soit. Elle vois d'autres crabes arrivé et décide de fuir en calculant qu'ils avaient plus d'avantages qu'elles. Alors qu'elle hésite entre deux tunnels, elle entend des pas de courses se dirigée vers elles, ressent un danger imminant et jete Yumeji ainsi qu'elle même au sol, leur évitant le pire... Qui arrive? xD]
_________________
+ Ophélia Jinann +
Horror froze, painted eyes to cold stares in the vast mirrors cast


* * *
Eronymek
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Kreos
Sorcier(ère) des Croisés
Sorcier(ère) des Croisés

Hors ligne

Inscrit le: 02 Juin 2008
Messages: 2 489
Présence: Présent(e)
Race(s): [ancien immortel] Humanoïde
Sexe: Masculin
Âge: 447 ans [Fev]
Localisation: Derrière toi.

MessagePosté le: 20/11/2011 21:23    Sujet du message: Antre Sud Répondre en citant

Kreos fut satisfait que Sibelial lui obéisse rapidement. Ils seraient une équipe bien mal organisée s'il recevait une boutade à chaque fois qu'il prenait les devants. Déjà qu'il sentait Tymora commencer à bouillir derrière... Est-ce que sa fille avait hérité du caractère flamboyant de sa mère ? Il sourit. Ils arrivèrent bientôt a une sorte de grotte où l'entrée était basse. Il pencha la tête en y entra à la suite des deux femmes, car Sibelial était passé première et il avait laisser, galamment mais aussi prudemment, passer Tymora. « Je prend les devants, utilisé nôtre magie dans un espace aussi clos pourrait être plus nuisible qu'autre chose. Surtout toi Tymora, il pourrait y avoir des émanations d'élément explosif en dessous, alors je te déconseil d'utilisé tes flammes a tort et a travers. » Il haussa un sourcil. Une femme chevalier qui donnait des ordres à la sorcière impériale ? Et Cassandre disait que LUI il ne connaissait pas le concept de l'autorité ? À d'autres ! À la place de Tymora, il aurait tué cette insolente sur le champs.

En fait, c'était vite... penser. Car Tymora ne se fit pas prier pour coller Sibelial au mur à l'aide de son pouvoir de répulsion. « Je ne sais pas qu'utiliser mes flammes impertinentes! » Amusé et compréhensif, il laissa le duel duré un peu. Cette femme méritait une leçon après tout, elle sous-estimait Tymora qui était, pour sa race, a un âge où les enfantillages n'étaient qu'une seconde nature. Elle était certes impulsive mais pas idiote. Elle tentait d'étouffer la femme-chevalier avec son pouvoir, mais il était probablement impossible de tuer une vampire de la sorte. Ses informations sur les vampires remontaient à loin, il devrait vérifier dans ses manuscrits pour voir comment les tuer, au cas où.

La sorcière manipula sa magie pour attirer la vampire vers elle pour ensuite la repousser brusquement contre le mur. La force projetée était beaucoup trop forte pour que celle-ci puisse se défendre car ses membres étaient aussi immobilisés. Voyant que son âme soeur y mettait toute son énergie, il se demanda si c'était vraiment nécessaire. Lorsqu'il sentit l'énergie bouger sous eux et se diriger vers les deux kidnappés, il avança et posa sa main sur l'épaule de Tymora « Jinann nous attend. » La magie cessa brusquement et il jeta un oeil à Sibelial. « Sachez tenir votre place Chevalier, ce genre de contre-temps n'est pas nécessaire. » Il eut un petit sourire carnassier et ajouta à mi-voix, à peine audible : « Bien qu'amusant... » Il pointa le couloir devant lui et leur fit signe d'avancer. Il jeta un oeil à Tymora et lui envoya, télépathiquement :

**
[Tymora] Garde ton énergie pour ces crabes, nous devons encore trouvé un endroit sécuritaire et établir un campement avant de recevoir nos prochaines directives. Je... Je sais que tu pourras continuer, ce n'est pas ça. Seulement, nous ne savons pas ce qui nous attend, ce n'est qu'un... conseil. L'après-midi s'allonge, la soirée sera longue. Prend sur toi. **

Prenant les devants cette fois, il avança lentement. La lumière se faisant de plus en plus rare, il alluma une petite flamme qu'il envoya flotter devant lui. Il entendit le message télépathique de la jeune fille vers sa mère. Fronçant les sourcils, il arrêta un moment de faire attention à où il allait et envoya ses sens devant dans le tunnel. Il aboutit enfin à une sorte d'immense grotte où il voyait, dans sa tête, deux jeunes filles qui combattaient des crabes qui arrivaient de plus en plus nombreux. Il revint à lui avant de pouvoir en calculer le nombre de façon brutale. En fait, sa tête avait heurter un stalagmite du plafond. Il grimaça et porta la main à sa tête. Il n'en tirerait qu'une belle grosse bosse. Il se frotta la zone qui devenait rapidement douloureuse et fit disparaître l'ecchymose. Se félicitant intérieurement il soupira. Au moins il avait évité une migraine.

Plus bas, le combat devint plus rude, sans doute Tymora le sentit elle aussi car elle se mit à courir. « Attend ! Regarde où tu marches c'est glissant plus bas ! » Il soupira. Se tournant vers Sibelial, il enchaîna, sachant quoi dire pour stimuler l'esprit de la guerrière, du moins, l'espérait-il « Si vous arrivez à temps, il vous en restera peut-être un ou deux à affronter, mais ce ne sont que les femelles, le mâle arrive... et il semble beaucoup plus nourrit que ses petites dames. » Il haussa les épaules et accéléra le pas pour arriver plus rapidement sur place. Il n'avait pas menti, il sentait un présence gigantesque arrivé un peu plus au sud de leur position. Sans doute que le mâle envoyait les femelles chassaient et se repaissant de la chair avant elles, ce qui faisait en sorte qu'il était presque trois fois plus gros. Presque la grosseur d'un jeune dragon mâle. Le combat allait être serré, mais toutes créatures avaient un point faible.

    RÉSUMÉ
    Kreos rappelle à Tymora qu'ils sont là pour sauver leur fille afin qu'elle lâche Sibelial il avertit celle-ci puis lance un conseil à Tymora par télépathie en sentant sa fatigue. Alors qu'il explore la grotte, il se cogne la tête avant de réussir à compter les opposants de sa fille, tandis qu'il fait une rapide guérison pour ne pas souffrir de migraine, Tymora part à courir, il sentit lui aussi que Jinann était en danger alors il lui lança un avertissement avant de la suivre à pas rapide, mais sans courir. (Dis-le moi Tymo si t'es pas d'accord, mais je me suis dis que ça renfermait une certaine logique que, malgré ton épuisement, tu te mettes à courir quand tu sens Ophélia en danger!) Il parle à Sibelial d'un immense crabe qu'il a sentit arrivé, au moins trois fois plus gros que ceux là, un mâle surdimensionné selon toute évidence.

_________________
~Un mortel à demi-dieu...~



Je sais qui tu es
Je sais ce que tu crains
Jamais tu ne te sauveras
Je sais ce qui se cache en toi
Je sais quand est ta fin
Jamais tu ne t'en sauverais
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Tymora
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: 22/11/2011 18:32    Sujet du message: Antre Sud Répondre en citant

Tymora voyait noir. Elle ne tolérait vraiment pas qu'on lui donne des ordres ou qu'on la sermonne. Elle n'avait pas été de main morte avec sa coéquipière. En fait pour Tymora, cela n'avait aucune incidence, allié ou ennemi dans ce cas-ci. Pour elle, c'était d'abord elle et sa fille. Alors quand Kreos la rappela à l'ordre, il utilisa le mot magique: il parla de leur enfant. Alors elle sourit toute contente et calme, dans la mesure où celle-ci pouvait être calme. Elle abandonna sans se soucier d'elle de la vampire pour se diriger dans la caverne avec ses sens magiques pour retrouver son bébé.

Cela ne fut pas trop compliquée pour elle. Elle arriva d'ailleurs alors que celle-ci manquait de se faire couper en deux par une pince. Les crabes! Elle stoppa net et tendit ses deux bras devant elle, le regard noir fixé sur le monstre. Une onde magique se dirigea vers celui-ci et l'empêcha de s'avancer, même un poil de nez dans la direction des gamines. La sorcière repoussait la tentative de la créature de continuer de s'avancer vers eux. Puis lentement d'abord, Tymora augmenta la puissance de son ordre, ce qui amena très lentement le monstre à glisser sur le sol en reculant contre son gré.

Cela semblait pénible un peu de maintenir ainsi son champs de force aussi grand. C'est qu'elle ne voulait pas toucher les enfants aux sols. Si ceux-ci avait le malheur de se lever, l'énergie allait les faire éjecter mortellement vers le crustacé et le fond du tunnel. Le fait d'avoir déjà trop abusé de son pouvoir sur sa camarade l'avait épuisé, mais avait également demandé beaucoup sur ce pouvoir qu'elle maitrisait moins que les autres. Malheureusement de voir le monstre à peine bouger déplaisait à la sorcière. Ses traits faciales s'accentuèrent sous la concentration et la colère.

Ce monstre avait attaqué sa fille, il avait presque réussi à la couper en deux, il avait l'intention de la manger! Cette juste immonde avait voulu s'en prendre à sa fille! Le regard de l'humaine devenait de plus en plus emplit de colère et de haine. Le feu qui sommeillait toujours en elle depuis qu'elle était enfant, jaillissant ainsi dans son âme. Malgré ses sept décennies, elle gardait un tempérament orageux et instable, surtout quand elle touchait à ses limites. Elle était si concentrée contre ce monstre qu'elle ne pensait même pas à prévenir les deux adolescentes de la menace qui pesait sur elles, puisse qu'elles étaient entre la sorcière et la créature.

Lentement, des serpents de feu se formèrent autour de Tymora, tels des bracelets dorés qui s'enroulait lentement de ses mains à ses poignets, montant comme un brasier vers ses bras. Elle ne prenait pas feu! Mais le feu allait la consumer. Mais elle ne percevait pas cette menace. Elle ne voyait que la chose qui ne s'éloignait pas assez à son goût. Ses oreilles bourdonnaient, elle était enfermée dans sa magie, telle une bombe prête à exploser. Elle ne voulait qu'une chose: propulser la menace loin, très loin dans le fond de la caverne. Elle continua donc de se donner, de dépenser et de vider toute ses réserves au-delà du raisonnable. Elle menaçait ainsi sa propre santé et sa propre vie.

On ne touchait pas à son bébé.

Soudainement, telle une torche! Une explosion de flamme à ses pieds jaillit et s'enroula autour de sa robe rouge coutumière. La magie qui se dégageait d'elle était telle qu'un champs de force s'était créer l'isolant totalement du reste du monde. Elle était désormais prisonnière de son propre désir impulsif: Projeter très loin la créature.



[HJ : Tymora abandonne son équipe et court dans les galeries jusqu'à trouver sa fille chérie. Elle voit noir et utilise son pouvoir pour repousser le crabe gargantuesque. Elle doit utiliser toute sa concentration et sa puissance, tellement il est gros. (c'est le pouvoir le moins puissant de Tymora) Alors sa magie se détraque et son pouvoir de feu devient indépendant, et commence à s'enrouler autour d'elle, et plus elle augmente sa puissance, plus elle perd le contrôle. Mais Tymora ne voit rien-rien. Si jamais Orphélia ou l'autre fillette se lève, elle vont être prise dans le pouvoir de répulsion de Tymora et probablement mourir sous la force XD.]
Revenir en haut
Sibelial
Apprenti(e) Sorcier(ère)
Apprenti(e) Sorcier(ère)

Hors ligne

Inscrit le: 20 Oct 2006
Messages: 947
Présence: Présent(e)
Race(s): [Vampire] Elfe | Fée
Sexe: Féminin
Âge: Éternellement 19 ans
Génération: Exception

MessagePosté le: 24/11/2011 12:32    Sujet du message: Antre Sud Répondre en citant

Alors qu'elle commençait a s'avancer vers la grotte, Sibelial avait ses sens concentrer vers l'avant. Elle s'attendais d'un moment a l'autre de ressentir la présence de crabe. Mais lorsqu'elle ressentie l'influence de la magie, l'elfe-féérique ne pu s'empêcher de hoqueter d'exclamation en ressentant la personne qui avait lancer le sortilège. La chevalier impérial se retourna vivement en s'atttendant a voir une déflagration venir vers elle. Mais constatant que la menace était invisible... elle compris trop tard qu'il s'agissait d'une menace bien réelle malgré le fait que ses yeux l'avaient bien tromper. Sibelial était définitivement confuse. Le premier choc fut si brutal qu'elle en faillit perdre connaissance. La pression qu'éxerçait Tymora, bien que lui causant aucun dégat réelle, lui infligeait une douleur suffisante pour lui donner une pousser d'adrénaline asser forte pour qu'elle puisse resté réveiller. Lorsque la sorcière la ramena vers elle, Sibelial eu quelques courtes secondes pour pensée. Pourquoi est-ce que Tymora l'avait attaqué? Qu'avait-elle fait ou dit de si dramatique pour que cette dernière veuille lui ôté la vie. Car oui, dans l'état de confusion et de panique cette attaque surprise l'avait poussé, la toute première idée qu'avait eu Sibelial était le fait que Tymora voulait la tuer. Tentant en vain de trouver un moyen de se défendre, Sibelial fut propulser une seconde fois sur le mur. Cette fois-ci la guerrière perdit momentanément la conscience, pour se réveiller a peine deux secondes plus tards. Le manège recommença jusqu'a ce que l'instinc de survie de la vampire la pousse a guérir les blessures qu'avait causer ces deux chocs violent.

Lorsque Tymora la relâcha enfin, Sibelial s'écroula a genou, un poing au sol. Usant de toute la concentration possible pour guérir ces satanés plaies internes. Kreos vint rajouté un commentaire qui ''enfonça bien profondément le couteau dans la plaie''. Une colère noir embrasa Sibelial qui pourtant ne fit rien. Pas contre lui... Elle ne risquerais pas sa peau comme cette satané sorcière pour une histoire de fierté ou de dignité. Elle savait reconnaitre ou était sa place. Mais lui, savait-il vraiment ou se trouvait la place d'un chevalier? A croire a ses paroles, il devait croire comme la pluparts des autres que l'ordre impérial n'était qu'une unité destiné a obéïr au ordre de l'empereur, ou l'impératrice dans cette situation-ci, ou de leur supérieur. Enfin bref, sa colère était bien plus prononcé vers la sorcière qui avait eu le culot de l'attaqué par derrière. Sibelial avait appris avec le temps a faire confiance a ces proches. Et elle avait toujours considérer la sorcière comme un membre distant de la famille, mais un membre tout de même. Après tout bien qu'elles ce soient vus a de nombreuses reprise, il n'empêchait pas que ni une ni l'autre ne connaissait vraiment son opposé. Voila maintenant que son action lui en disait beaucoup plus sur la sorcière qu'elle n'aurait bien voulu le croire.

Sibelial attendit d'être entièrement guérit avant de venir rejoindre le duo qui avait pris les devants. Son regard n'avait plus dutout le même air joyeux qu'elle avait tout a l'heure. Elle avait maintenant l'air d'une fille qu'on aurait irrité au point ou il ne fallait qu'une goute d'eau pour faire exploser. Après un moment le trio arriva en vue des deux gamines qui avaient été kidnappés. Sibelial avisa tout de suite leur lacération qui devait bien les nuirs pendant leur affrontement. Mais elle fut surprise que les deux puissent tout de même aussi bien ce défendre contre leurs assaillant. Tymora pris les devants pour aller leur porter secours. Kreos tant qu'a lui le seconda de près en tentant de la motivé en lui fesant savoir qu'ils avaient peut-être un ennemi plus interessant. Tiens, elle pourrait peut-être faire passer toute sa colère sur ces pauvres créatures. Sibelial eu un rictus en suivant les sorciers. Alors qu'elle s'approchait de la menace, la chevalier impérial ne cessait de pensée a ce qui c'était passé a l'entrée de la caverne. Cela raviva ses sentiments de colère tout en l'aidant a ce concentrer sur un plan pour se débarasser de la menace, et qui sait, peut-être Tymora au passage. En parlant de cette dernière, Sibelial s'arrêta en constatant que quelque chose n'allait pas. Cette dernière ne semblait plus être très consciente de la situation. Évaluant le danger, elle avisa télépathiquement les deux gamines de ce qu'elles devaient faire pour ne pas être blessé et se mis a faire bouillir son chaudron a idée pour trouver un moyen rapide de l'arrêter dans sa démence.

La fée-elfique sonda aussi Tymora avec une subtilité digne des plus grands sondeurs mortels de ce monde. Il fallait dire que étant donner l'innatention que portait Tymora a son entourage, il était beaucoup plus facile d'exploiter cette faiblesse. Cependant le temps jouait en sa faveur, et le peu de chose qu'elle pu recueillir ne fut que de vague souvenir de leur début de la plage jusqu'ici. Ce qui était très peu. Sibelial opta alors pour une façon plus drastique. Elle devait couper le lien que Tymora avait avec les crabes. Mais la un dilemne se posait a elle. La vampire n'avais pas le gout de subir les remontrances de l'un ou de l'autre des sorciers, et encore moin de la gamine qui les accompagnaients (car les dieux seuls savaient que les gamins avaient en général beaucoup plus de rancune et pouvaient beaucoup plus facilement pardonner que les adultes). Alors attaqué Tymora pour que celle-ci s'arrête était risqué, mais son autre choix possible était l'élimination total du tas de crabe qui était de l'autre côté.

Après un bref soupir, Sibelial opta pour s'en prendre a leurs adversaire. Cela l'aiderait peut-être a calmer sa colère, et tant qu'a ces pauvres bestioles, s'était tant pis pour eux. La chevalier ce concentra alors sur les parois de la grotte. Elle perça dans le plafond un trou dans la boue sècher que ce servait les crabes pour solidifé les parfois de cette grottes sous-terraines. Le sable commença alors a couler tout d'abord rapidement sur le premier crabe. Puis rapidement, le trou s'aggrandit rapidement pour laisser place a un vrai éboulement de sable qui engloutie une bonne partie du tunnel. Cependant, bien que engloutie en totalité dans le sable, certaines crabes avaient encore la force de bouger. Sibelial porta alors sa concentrations sur le dessus du sable. En haut sur la plage, elle tissa un tapis d'énergie télékinésique qu'elle concentra sur le dessus du tunnel. Puis en frappant des paumes sur le sol, émit asser de pression sur le sable pour écraser tout ces pauvres crustacés.

Sibelial resta un moment sans bouger alors qu'elle récupérait de la pression magique qui l'avait soudainement drainer a cause de son utilisation a longue distance. Cependant, son instinc l'alerta qu'un danger menaçait d'engloutir le groupe et la força a réagir. Sibelial reconcentra du mieux possible son énergie sur les parfois qui commençait déja a s'éffriter. Le choc qu'elle avait causé avait du ce répercuter plus dans la terre que ce qu'elle avait calculer. Peut-être aussi qu'elle avait utilisé plus d'énergie qu'elle avait prévu étant donner a colère qu'elle éprouvait encore pour Tymora. Cependant il était clair que dans l'état d'épuisement mental qu'elle était, elle ne tiendrait définitivement pas très longtemps. Elle esperait que Kreos lui donne un coup de main, ou au moins se dépêche a les faires sortirs de la. A ce moment, Sibelial s'empêcha toute pensée inutile pour ce concentrer sur sa tâche tout en tentant du mieux qu'elle pouvait d'enlever le stress mental qui commençait a lui être douloureux.


(Résumer: SIbelial souffre, éprouve des sentiments négatif a l'égard des deux sorcierset se guérit des blessures causer par Tymora. Suit ces deux derniers tout en rageant intérieurement et écoute la remarque de Kreos en se disant qu'elle va pouvoir passer sa colère sur les crustacés. Suit Kreos et remarque que quelque chose ne va pas avec Tymora, la sonde pour tenter de trouver une faiblesse a utilisé pour l'arrêter, mais ne trouvant rien décide de faire écrouler le tunnel de la plage sur les crustacés. Utilise finalement sa télékinésie pour créer une pression sur le sol afin de broyer les crabes et se rend compte que le tunnel, étant donner son instabilité, va s'éffondrer. Elle tente donc de retenir ce dernier en repoussant les parois avec encore, sa télékinésie.)
_________________


I don't think I will ever forget that day... Even while being badly wounded, a fairy that should've fallen to the ground, her head held high, soared with a soul filled with determination and faith...

Revenir en haut
Ophélia
Sorcier(ière) de Shola
Sorcier(ière) de Shola

Hors ligne

Inscrit le: 14 Aoû 2011
Messages: 84
Présence: Présent(e)
Race(s): [Lycan] Humain | Humanoïde
Sexe: Féminin
Âge: Eternellement 17 ans

MessagePosté le: 28/11/2011 23:01    Sujet du message: Antre Sud Répondre en citant

Sont menton heurta le sol assez durement, lui faisant cligner les yeux par la surprise restant toujours à plat ventre. Elle jeta un regard à côté et Yumeji était toujours sous sont bras. La jeune apprentie-Sorcière compris rapidement que sa mère était là, qu’ils étaient tous là et elle ressentie aussi la forte puissance magique de sa mère qui c’étais mise en marche. Impossible de bouger sous le risque d’être violement projeté vers l’ennemis. Elle baissa la tête pour réfléchir le plus rapidement possible pour trouver une solution avant que cela devienne trop dangereux pour tous le monde. Mais rien. Elle était dans une fâcheuse position dans tous les sens du thermes et sont instinct lui dictais de ne pas bouger. Seulement, Ophélia n’écoutais que très rarement sa voix intérieur de ‘’froussarde’’.

Elle fixa sont regard vers sa mère, tentent d’entré d’une quelconque façon en contact avec elle. -Mama!!! Hurla-t-elle d’une voix mentale si puissante qui résonna sans doute dans l’esprit des autres personnes environnantes ne serait-ce que s’ils étaient moindrement sensible à la télépathie. Au même moment, elle profita de cette petite brèche pour, de toutes ses forces, dirigé sa télékinésie non contre, car se serait méchant, mais vers sa mère afin de la déséquilibré...? Elle n’eu par contre pas la chance de réalisé si cela avait fonctionner, que du sable coulait d’une brèche vers le haut et ce, de plus en plus a un point tel où elle dû se levé rapidement pour ne pas revivre l’expérience de boue dans sa bouche.

-Sa va s’effondrer!!! S’écria-t-elle au autres en faisant là preuve, d’une perspicacité hors du commun, d’ailleurs, avant de s’élancer vers un tunnel en espérant que ce soit bien la sortie, elle roula les yeux en l’air tant sont propre commentaire l’avait irrité, mais bon.

Évidement, Jinann s’assura qu’elle n’étais bel et bien pas la seule à prendre la poudre d’escampette, sont père était avec sa mère juste derrière. Elle croisa Sibelial à l’entré et sans réfléchir lui agrippa le bras pour la tirer avec elle. La Vampire n’étais surement pas idiote, mais Ophélia préférait la forcer à sortir avec eux, question d’être persuadé que celle-ci ne meurt pas bêtement sous du sable. Même si sur le coup, elle ne se questionna pas réellement sur ce qui pouvait réellement tué un Vampire.

La terre tremblait et elle ne pouvait pas dire si c’étais à cause de l’effondrement ou autre chose. Une chose était sure, elle étais maintenant persuadé que la sortie était droit devant parce qu’elle pouvait sentir le vent frappé sont visage. Puis ses pas touchèrent l’herbe. Ses jambes coururent encore quelques pieds par mécanisme pour ensuite perdre toutes connexion avec sont cerveau afin d’y crée une défaillance faisant en sorte qu’elle s’écroule net de tous sont long.

Elle pouvait sentir ses cheveux collé sur sont front, mélanger à sa propre sueur ainsi que du sang de crustacé. Sont premier réflexe fus de toucher sont dos pour y sentir encore la pince bien accrocher contre sont sac.

-Vous pensez qu’on à réussis la première étape? Fit-elle pour se redressé péniblement pour jeté un bref regard sur sa jambes, puis autour d’elle. Assise.

La pluie qui tombait violement faisait en sorte que le sol était à présent boueux. Ses vêtements étaient tous mouillé étant donné qu’elle venait de perdre la maitrise de ses jambes et qu’elle restais assise sur le sol, mais sincèrement, c’étais pas vraiment ce qui la préoccupa, étant donner qu’une masse immense se dessinais sous la terre devant ses yeux et à mesure qu’elle grandissait, Ophélia réalisa que c’étais quelque chose de beaucoup plus gros que les petits crabes.

-Merde alors!! Sibélial, je crois qu‘il t‘en veux d‘avoir détruis sa demeure! Lança-t-elle pour se redressé toujours à l’aide de sa machette et aller trouver, cette fois-ci refuge derrière sont père. Parce-que franchement, elle n’étais pas pour se lancer tête première devant cette immense bête. Elle se sentais étrangement, soudainement, très petite.


[RÉSUMER: Ophé reste sur le sol en réalisant que sa mère est entrein de pété un plomb, elle cherche le moyen de la ramener à la réalité et frappe avec sa télékinesie suite à sont message télépathique en esperant que cela soit suffisant pour la ramener parmis eux. Entre temps elle réalise que tous va s'éffondré et prend ses jambes à sont coup sans demandé sont reste en prenant l'avant bras de Sibelial pour l'entrainer à sa suite [Un espèce de bousculement à la HEY RESTE PAS LÀ MAUDITE FOLLE...] Le petit groupe fini par sortir de justesse avant l'éffondrement des galeries et, contrairement à ce que Jinann avait pensée, ce n'étais pas fini. Le groupe faisant face maintenant à la colère du mâle géant, Ophélia trouve judicieux de prendre refuge dérrière sont père xD]
_________________
+ Ophélia Jinann +
Horror froze, painted eyes to cold stares in the vast mirrors cast


* * *
Eronymek
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Kreos
Sorcier(ère) des Croisés
Sorcier(ère) des Croisés

Hors ligne

Inscrit le: 02 Juin 2008
Messages: 2 489
Présence: Présent(e)
Race(s): [ancien immortel] Humanoïde
Sexe: Masculin
Âge: 447 ans [Fev]
Localisation: Derrière toi.

MessagePosté le: 29/11/2011 12:23    Sujet du message: Antre Sud Répondre en citant

La suite des évènements se passa très vite, et probablement que plus tard, avec du recul, Kreos avouera qu'il avait eu peur l'espace d'un instant, mais ça restait à voir. Toujours en est-il qu'après avoir parler avec Sibelial qui partit à la course, il perçut, plus bas, Tymora qui faisait encore des siennes. Et pas qu'un peu ! Elle utilisait à nouveau son champ de force pour repousser l'assaut de crabe. Non seulement, elle mettait sa propre vie en danger, mais aussi celles des gamines à ses pieds. Quelle inconscience ! Ses réflexes de maître le firent bouillir et il résistait tant bien que mal à la tentation de lui chauffer les oreilles. De toute façon, le temps s'écoulait rapidement, mais il le percevait plus lentement lui, comme à son habitude. Ses pensées défilant à une vitesse inouïe tandis que tout semblait se produire comme au ralenti.

Mais le temps défilait si vite !

Il pressa le pas mais il arriverait tout de même avec un certain décalage. Ah ! Mais chanceux qui sera celui qui verra cet homme partir à la course. Pff. Il sentit la puissance de Tymora s'amplifier de plus en plus il jura. Personne ne l'entendit, il était rendu seul dans le tunnel menant à l'antre où sa fille avait été amenée. Il sentit comme une explosion sensorielle qui lui fit l'effet d'un courant électrique. Mais que faisait donc cette inconsciente ! Il entendit l'appel puissant de sa fille et se dit que cela n'aurait pas réellement d'effet. La voix aiguë lui vrilla la cerveau et il grimaça. Cette fille n'a pas conscience de sa puissance. Quoiqu'elle était sa fille, elle devait forcément être une enfant impressionnante. Malgré la situation dans laquelle il se trouvait, il sourit et sentit son orgueil se gonfler de fierté.

Nah mais quel abruti de penser à ça à un moment pareil !

Entre temps, Sibelial avait entrepris de creusé le tunnel, encore une imbécile. Lorsqu'il arriva sur les liens, avec un plus ou moins 30 secondes d'écart - bah oui, c'est dit plus haut que tout cela se passe à une rapidité impressionnante, essayez donc de calculer toutes les pensées qui vous traversent en une minute seulement, c'est impressionnant - du sable s'écoulait par une fissure au-dessus des créatures qui se débattaient vainement. Il vit Tymora, parcourut de flammes dangereuses qui, avec l'éboulement causé par la femme chevalier, perdit contact avec elle-même. Elle s'écroula ni plus ni moins. En moins de deux pas, il la saisit pour la rattraper, si elle touchait le sol, l'onde de choc causé par son pouvoir explosif les tuerait tous. Heureusement, il la cueillit dans ses bras de justesse alors que sa fille, la gamine écuyère et la vampire fuyait par la deuxième ouverture.

Ah mais, attention, les détails de cet évènement ne sont pas à oublier.

Tymora avait aussi flancher à cause que sa fille, une autre idiote, l'avait fait basculer. Mais, à part ça, considérons l'état de sa magnifique équipe de débutant. En premier lieu, cette chère Tymora présentement évanouie qui avait faillit tous les tuer et qui ne devait même pas contenir une once d'énergie et qui, de plus, flamboyait avec une puissance qui, évidemment, le blessa à un point qu'il ne l'avouerait jamais. Les flammes brulaient son torse et ses bras tandis qu'il la tenait dans ses bras pour sortir. Et la gamine, sa fille, sa chair. Elle, elle était blessée à une jambe, épuisée par les émotions et la peur, et s'était écroulée dès la sortie. Quand à Sibelial, elle avait utiliser un surplus d'énergie impressionnant pour empêcher les crabes d'avancer et de les tailler en morceau, ce qui adonnait qu'elle était désormais épuisée. Donc, bilan ? Une sorcière évanouie, une apprentie-sorcière quasi paralysée par ses émotions et une femme chevalier avec des capacités réduites, le tout accompagné d'une écuyère dans un état relativement correct et d'un seigneur calciné par sa dulcinée.

C'est pas du joli tout ça ?

Passons l'épisode du tunnel qui avait été un vrai supplice tandis qu'il envoyait une puissante vague d'épuisement sur Tymora pour calmer son feu qui, malgré son état comateux, continuait de flamboyer autour d'elle comme pour la défendre. Il réussit, mais ses vêtements étaient en lambeaux, les sangles de son sac à dos ne tenaient plus qu'à quelques fils et sa peau... peu ragoûtante. Et que dire de la souffrance qui lui martelait le corps même si son auto-guérison était déjà en place pour colmater les plaies. Bon, il s'écoula seulement quelques secondes entre le moment où il attrapait Tymora et le moment où il avait calmer les flammes, il n'était pas tant brûler, mais c'était très douloureux. Heureusement, il n'avait pas besoin de guérir grand chose en vu du temps -et je le répète- très court qui s'était écoulé.

Mais il n'était pas au bout de ses surprises.

Arrivé en haut, sa fille demanda s'ils avaient réussi la première étape. La première étape était de se construire un abris. Tymora posée au sol, il jeta un regard à la ronde tandis que sa fille se précipitait derrière lui. Venant de la grotte, le crabe gigantesque c'était extrait des débris et les menaçait. La rage faisait bouillir son sang. Il jeta un regard noir à la bête immense qui se dirigea d'un pas lent vers eux en claquant ses pinces. Les pensées défilèrent rapidement dans son esprit et il fit l'inventaire des pouvoirs à sa disposition. Soupirant, il dut se rendre à l'évidence. Il était le seul en état de combattre cette créature et ne connaissait rien des capacités de l'écuyère qui les accompagnait. Il plaça ses mains l'une en face de l'autre et puisa une source d'énergie puissante qui lui permis d'envoyer des serpents électrifiés d'une couleur bleue impressionnante qui s'écrasa directement dans sa gueule. Saleté de créature. La bête hurla. Mais elle avait devant elle deux minis créatures femelles et deux femelles adultes en état plus ou moins faibles.

Comme si un mâle l'impressionnerait.

Ah mais pauvre de lui tout de même ! Pourquoi devait-il se taper tout le boulot ? Il ne lui restait plus qu'à pomper toute son énergie personnelle pour tuer cette sale bête. Merci hein le travail d'équipe. Bravo. Il usa donc de son magnifique pouvoir d'illusion, niveau immortel déchu. Il trompa les effets sensoriels du crabe comme si ses pattes allaient lui arracher et trompa ses sens pour lui faire croire qu'il tombait dans un puits sans fond, la créature paniqua, s'agita. Il lui fit l'effet d'un gros crash, aidé par ses talents de lévitation qui avait soulevé le crabe et qui le relâchait au sol. Mais trompé ainsi à un tel point les perceptions de cette créature tout en usant de son pouvoir de lévitation, ça lui pompait trop tout en même temps. Mais le choc provoqué par la chute à la bête, combiné à l'illusion, lui donnèrent la trouille et quand Kreos relâcha tout, le crabe hurla de colère et s'en alla trouver des proies qui serait moins dérangeante à tuer.

Il soupira bruyamment.

Se tournant vers son équipe, il éclata. « Vous n'êtes qu'une bande de créature stupides sans cervelle ! N'y a-t-il pas moyen d'agir sans se laisser envahir par vos émotions ? Comment pouvez-vous affirmer être des sorciers si vous n'arrivez même pas à vous contrôler vous-même ! Misérables ! » Son ton était froid, son regard aussi et lançait des éclairs. Un courant électrique parcourait sa peau de petits éclairs. Il se laissa tomber au sol en position assise, posa son sac à ses côtés, mis ses mains sur sa tête et ne dit plus mot. En fait, il refaisait ses forces en usant de son pouvoir d'absorption de l'énergie environnante. Autour de lui, les brins d'herbe se rabougrirent et les fleurs fanèrent car il leur volait leur énergie. Il fit le plein, lentement, à côté d'une grotte écroulée, d'une équipe lamentable et arrosé par une pluie répugnante. Quelle belle vie !

    RÉSUMÉ
    Kreos sauve Tymora, met le crabe en déroute, gronde tout le monde avec un ton froid et menaçant, s'assoit au sol, sous la pluie, et absorbe l'énergie environnante pour refaire ses forces qu'il a dépensé inutilement selon lui.

_________________
~Un mortel à demi-dieu...~



Je sais qui tu es
Je sais ce que tu crains
Jamais tu ne te sauveras
Je sais ce qui se cache en toi
Je sais quand est ta fin
Jamais tu ne t'en sauverais
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Tymora
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: 29/11/2011 19:09    Sujet du message: Antre Sud Répondre en citant

Tymora n'avait aucun contact. Aussi le message de sa fille ne parvint pas jusqu'à son cerveau. Quand cependant tout s'effondra, la sorcière aurait pu continuer car elle était dans un autre temps. Mais elle avait dépassé son propre contrôle et donc sa magie devint indépendante, "explosant" en force. Elle perdit connaissance, la magie crépitant tout autour d'elle. Si cela n'avait été de Kreos, elle aurait fait exploser la grotte elle-même. Alors que les flammes allait lui bruler la peau et détruire sa robe, comme elles le faisait de Kreos, ceux-ci finirent par mourir elles-mêmes car une fois dehors, la sorcière tomba plus que inconsciente : une fois au sol elle s'enroula dans un cocon régénérateur. Tymora n'avait donc depuis le milieu de l'affrontement dans la grotte plus aucun contact avec ce qui se passait autour d'elle. Et cela allait durer encore longtemps, car elle aurait besoin de quelques heures pour revenir à elle...


Résumer : Tymora est inconsciente. Sa robe est légèrement brûlée, rien de grave. Dès qu'elle a touché le sol, elle s'entoure d'un cocon d'énergie et elle va rester comme ça pour quelques heures.
Revenir en haut
Sibelial
Apprenti(e) Sorcier(ère)
Apprenti(e) Sorcier(ère)

Hors ligne

Inscrit le: 20 Oct 2006
Messages: 947
Présence: Présent(e)
Race(s): [Vampire] Elfe | Fée
Sexe: Féminin
Âge: Éternellement 19 ans
Génération: Exception

MessagePosté le: 01/12/2011 09:51    Sujet du message: Antre Sud Répondre en citant

Alors que Sibelial retenait toujours les parois du tunnel pour ne pas qu'il s'éffondre, Kreos attrapa Tymora qui sombra dans l'inconscience pendant que Ophelia et Yumeji prirent la poudre d'escampette en direction de la vampire. D'ailleur cette dernière faillit bien lâcher prise sur son pouvoir lorsque Ophelia l'attrapa par suprise. Le mal de tête commençait vraiment a la fatiguer, mais elle ne lâcha pas prise pour autant. Après quelques pas mal coordonées, Sibelial repris une allure convenable tout en reprenant le niveaux de contrôle qu'elle avait autrefois. A chaque pas qu'elle fesait sa tête lui martelait comme un coup de marteau sur un chaudron de fer. Mais pour la survit de tout le monde, elle ne devait pas lâcher, Oh que non. Une légère inquiétude s'empara d'elle lorsqu'elle remarqua a mi-chemin que la catastrophe commençait a les rattrapers. Commençait elle a perdre sa notion de concentration? Après tout avec tout ses coups de marteau, elle avait juste envie de s'arrêter et de se coucher la le temps que tout s'arrête. Mais elle savait que si elle fesait sa, le choc causer par le poid de l'éffondrement aurait probablement raison d'elle. Son instinc de survit lui donna un bon coup de pied dans le postérieur qui fit redoubler d'ardeur la chevalier impérial. Lorsque la lumière au bout du tunnel ce fit apercevoire, Sibelial fut prise dans un dilemne. Si elle continuait a se rythme, il avait des chances qu'elle se fasse prendre dans la fin des éboulements. Mais si elle se concentrait d'avantage sur la course, l'éffondrement les rattraperais plus vite. Ce fut alors qu'une idée éclata directement dans son esprit. D'ailleurs, éclater était le mot clé de son idée. Sibelial se concentra sur le chemin de l'éffondrement, et au passage envoya une pulsion d'énergie télékinésique pour soulever le plafond, leur donnant une seconde supplémentaire avant que les parois du tunnels ne recommence a s'éffondrer. Ce fut la seconde manquante pour que tout le monde s'en sorte saint et sauf.

Sibelial étant la dernière, eu le réflexe de se plonger vers le sol en éffectuant une roulade, puis atterit accroupit sur un genou. Paralyzé par la douleur qui menaçait de fendre son crâne en deux. Sibelial concentra son énergie a calmer cette torture que lui avait amener ces derniers éfforts poussés. Elle ne réagit que lorsque Ophelia l'accusa d'être la source de la colère du crabe alpha... Ce qui était la pure et simple vériter. Le seul mouvement que l'elfe-féérique éffectua fut un léger mouvement de la tête pour pouvoir se permettre de regarder la menace tout en déposant sa mains sur la garde de l'une de ses épées. Sibelial économisait au maximum ses forces tout en regardant la créatures s'approché d'eux. Heureusement, elle était la première cible sur son passage, elle aurait donc le loisir d'utiliser le maximum de temps pour récuperer le plus possible. Cependant, avant que la créature ne puisse les rejoindres, Kreos fit quelque pas vers la bête pour lui lancer une décharge de serpents éléctrifiés. Sibelial fut surprise de voir ce pouvoir a l'oeuvre puisque c'était la première fois qu'elle voyait un pouvoir semblable. Néanmoins, elle se demanda si il avait vraiment user d'une quantité d'énergie suffisante pour mettre en déroute le monstre. Sa réponse arriva tout de suite après, alors que le sorcier combina illusion et télékinésie pour mettre la créature dans un état de terreur suffisant pour le faire fuir.

Ce dernier ce tourna ensuite vers le groupe tout en énonçant une remarque plutôt cinglante. Il était fort regrettable par contre que la principale interessé ne soit pas en état de l'entendre. Sibelial détourna le regard vers le sol, songeant a la situations pendant un moment. Le seul tort qu'elle méritait vraiment d'avoir avait peut-être été le fait de provoquer les crabes en tout premier lieux. Il y avait certainement le fait qu'elle avait mal calculé l'état des sols avant de provoquer l'éffondrement, ce qui aurait très bien pu leur couter la vie. Mais a part de sa, la faute ne lui revenait pas. Pendant que le sorcier récupéra de l'énergie, Sibelial ce laissa aller a un soupire avant de se lever légèrement chancelante et se dirigea vers les deux gamines. Son attention se porta tout d'abord sur Yumeji. Sans un mot, avec un air qui incitait au silence, la chevalier guérit les plaies les plus graves avant de lancer un regard qui était dangereusement menaçant.
''Va rejoindre ton équipe maintenant, avant que je ne te fasse disqualifier d'une manière que tu n'aimera certainement pas.'' Sibelial savait qu'elle allait probablement passer pour une dangereuse psychopathe, mais plus vite elle était avec son groupe, plus vite elle serait en sécuriter. Elle n'était meme pas curieuse de savoir ce que pensait les autres membres de l'équipe. Qui sait quel vilaines idées pouvaient bien passées dans leurs têtes. Sans porter aucun autre signe d'attention, Sibelial se tourna ensuite vers Ophelia et guérit la totalité de ses plaies. Pourquoi ce favoritisme demanderez-vous? C'était simplement pour l'équipe. Car même si ils avaient passés tout près de mourirs. Sibelial devait tout de même prendre en considérations que ses alliers de hiers et demains, étaient aujourd'hui des ennemies en quelques sortes. Il était déja considérable de sa part qu'elle lui ait permis de pouvoir repartir avec seulement quelque lacération par-ci et par-la encombrer de quelque échymose.

Sibelial se tourna ensuite vers Kreos qui n'avait toujours pas terminer son petit tour de magie. Sibelial jeta aussi un coup d'oeil vers Tymora et lui lança un regard dégouté. Non seulement elle avait provoqué la majeur partie des catastrophes d'aujourd'hui, mais en plus elle n'avait utilisé sa magie que deux fois a très haute fréquence et ce retrouvait vidée de toute réserve. Et après elle s'enflait la tête en se prenant pour madame pratiquement invincible. Sibelial commença a ce demandé si il ne fallait pas qu'elle lui donne une leçon. Le regard de la chevalier ce fit soudainement las alors qu'elle leva les yeux vers les nuages qui pleurait leur larmes. La fée-elfique adorait la pluie, puisque c'était l'une des rares événements qui lui permettait de regardé vers le haut durant la journée. Non qu'elle détestait la nuit, mais la couleur du ciel bleu lui manquait. Mais aujourd'hui, ces pensées étaient dirigés vers les récents événements. Peut-être que Cassandre n'était pas aussi stupide qu'elle le pensait après tout. C'était peut-être un test pour les poussés a changés l'un et l'autre. Après tout, l'impératrice avait asser passé de temps avec l'un et l'autre pour apprendre un peu de leur caractère. Le fait qu'ils aient tout les trois un caractère difficile pouvait aussi bien causer leur perte. Et cela n'avait pas pris beaucoup de temps avant que le tout commence. Et maintenant, plusieurs des autres groupes devaient déja avoir terminer la préparation de leur camps ou être pas très loin de terminer. Et eu? Ils étaient pris avec une sorcière qui ne pouvait pas bougés pour lesprochaines heures, un sorcier qui récupérait son énergie, une gamine qui ne pouvait probablement pas faire grand chose dans la nature et elle même qui commençait a avoir soudain une certaine envie de planter ces crocs dans de la bonne chair.

Pour passer le temps, Sibelial décida de porter attention au pouvoir du sorcier. Elle s'assit a une distance suffisante pour ne pas rentrer dans son espace vital tout en étant asser près pour pouvoir bien ressentir le phénomène. Elle s'assis elle aussi de façon a pouvoir méditer et laissa couler ses sens dans la magie environnante, tentant de comprendre le processus derrière la magie du sorcier. De toute façon, si il y avait un problème, Ophélia pouvait très bien les avertirs, ou même les défendres a la limite.


(Résumer: Sibelial sort du tunnel au pas de course tout en restant derrière le groupe pour lui permettre un meilleur contrôle sur l'éffondrement. Aussitôt sortie elle donne tout son énergie pour calmer sa migraine et se prépare a abbatre le crabe qui tente de s'en prendre a eu. Elle va ensuite guérir les gamins, menace Yumeji, ce perd dans ses pensées quelques courtes minutes avant de s'assoir près de Kreos tout en méditant sur le pouvoir de regénération de ce dernier.)
_________________


I don't think I will ever forget that day... Even while being badly wounded, a fairy that should've fallen to the ground, her head held high, soared with a soul filled with determination and faith...

Revenir en haut
Ophélia
Sorcier(ière) de Shola
Sorcier(ière) de Shola

Hors ligne

Inscrit le: 14 Aoû 2011
Messages: 84
Présence: Présent(e)
Race(s): [Lycan] Humain | Humanoïde
Sexe: Féminin
Âge: Eternellement 17 ans

MessagePosté le: 03/12/2011 00:44    Sujet du message: Antre Sud Répondre en citant

Alors que l’Invertébré géant s’approchait, Ophélia observa avec grande attention ainsi qu’avec une pointe d’admiration les pouvoirs qu’utilisait sont paternel pour battre l’animal à pleine couture. Elle s’éloigna ensuite un peux de lui en sentant que sont humeur n’étais pas du tout présente à cet instant. Elle maugréa contre elle même aussitôt mentalement. Comment avait-elle pus raté un truc comme ça. Il était en colère et il faudrait être complètement stupide pour ne pas le remarqué. Ou aveugle. Surtout avec se courant électrique qui semblait parcourir sa peau lorsque quelque chose l’irritait semblerait-il.

Cela aurait sans doute pus paraitre comme de l’arrogance de sa part, mais elle ne pus s’empêcher de laissé glisser un sourire légèrement sombre sur ses lèvres. Sont regard fixant sont père sans la moindre émotion à l’intérieur par contre. Elle l’observa refaire le plein d’énergie avec une attention plus que particulière. Elle trouvait cela bien intéressant et ce demandais si, au lieu d’apprendre la lecture rapide qui sincèrement ne l’avait jamais enthousiasmé guerre, qu’elle ne demandais pas à sont père de lui enseigné celui-ci, après tout, elle était du genre à ne pas être capable de se soigner soi-même, alors aussi bien apprendre ce truc. Bien qu’avant tout ça.

-Qui parle d’Émotion et qui en est emplis dans ses paroles? Tu semble avoir du mal à te contrôler aussi à ce que je vois. Fit-elle tout simplement.

Elle se tourna ensuite vers sa mère qui était envelopper dans sont cocon régénérateur. Elle poussa un soupir. Sa mère était pas ce que les autres semblait pensé. Elle était une femme forte qui avait beaucoup de chose sur les épaules. Leurs émotions vécue sur la plage avait été un moment qu’elle devait appréhendé depuis longtemps. Maintenant Ophélia le réalisait, car elle réalisait tous ses sentiments qu’elle cachait à la jeune fille lorsqu’elle la questionnait sur sont père. Ensuite les Crabes, le fait de craindre que sa fille meurt après avoué sont existence à quelqu’un de directement impliquer. C’étais un beaucoup d’émotion pour sa mama parce-que malgré le fait qu’elle pouvait être froide et cruelle, elle était aussi une mère.

Quoi qu’il en soit, Jinann jeta sont regard vers la Vampire qui discutait à présent à Yumeji. Bon sang, cette fille allait dire à tous que ses deux parents étaient cinglé. Elle écartela un peux les yeux au commentaire de Sibelial à l’intention de l’Écuyère. De un, elle semblait vraiment ce foutre que celle-ci fasse partie de l’Ordre ou non dans cette mission. Elle eu une pointe de curiosité à ce qu’elle ferait si Yumeji refuserait de quitté. Si sa aurait été elle, c’est sur qu’elle l’aurait fait, juste par curiosité. Mais puisque c’étais la fille au cheveux vert, elle voudrait sans doute rejoindre sont équipe et c’est vrai que c’étais mieux comme ça, elle pourrait leur nuire. Elle fis quand même un petit sourire à sont intention, elle avait apprécier sont courage.

Puis Sibelial s’approcha d’elle. Elle l’observa faire en arquant un sourcil. Bordel, sa avait l’air si facile ce truc. Et puis, cela lui fit pensée qu’elle avait sue qu’elle avait raison d’avoir trouver que Sibelial dans leur équipe serait un atout parfait. Valait mieux l’avoir de sont côté que de l’autre. Elle avait envie de la questionner sur quelque chose, mais tellement de mystère entourait cette femme qu’elle n’eut pas le temps de réfléchir à quelque chose que celle-ci avait déjà terminé sont travail sur sa personne, ne lui laissant que quelques lacérations et ecchymose pour ensuite se retourner et se reposer dans un coin en observant sont père qui utilisait toujours sont pouvoir.

‘’Waouh! Qu’elle super randonner sur une île déserte. C’est vraiment le pied!’’ Pensa-t-elle pour elle même. Les autres semblaient pire que des enfants, chacun dans leurs coin. Si sa leurs plaisaient à tous de jouer les durs à rester sous la pluie, mise à part sa mère qui en était sans doute inconsciente, Elle, elle n’avait pas l’intention.

Elle rangea finalement sa machette dans sont étuis et se contenta d’observer les alentours tout en déposant sont sac à dos sur le sol avec le pince géante de Crabe toujours accrocher, ce qui eu pour effet de lui provoquer un gargouillis audible venant de sont ventre. Elle se pencha alors et fouilla dans sont sac à dos pour y vérifié que rien de sont contenue n’avait été endommager d’une quelconque façon et refaire ainsi l’inventaire. Elle en sortie un rouleau de corde mince et des piques. Certes, elle n’avait pas emporter de tente car trop encombrant, mais la cordes et les piques oui, il ne lui manquait plus que trouver quelque chose qui pourrait servir au moins de toile et du bois pour faire un feu.

Elle commença par marcher sans se soucier si ont la regardait ou pas vers l’antre pour en profité et y ramasser quelques pierres qui c’étais écroulé qu’elle plaça en forme circulaire. Elle plaça non loin sont sac à dos parce-que, elle n’étais peut-être pas une pro en survie en forêt, mais ce serait stupide de s’éloigner de sa mère pour explorer les alentours et il était hors de question de la laissé seule. Alors le campement ce monterait ici. De toute façon, elle ne pensait pas vraiment que quelque chose arriverait par l’éboulement et tant qu’a craindre le sol, monté un campement dans les arbres c’étais juste trop impossible. Donc, s’adosser contre la pierre qui servait un peux d’abri était plus intéressant.

Elle s’éloigna finalement un peux pour y chercher n’importe quoi qui pourrait servir pour rallonger un peux l’espace. Évidement, le fait d’être sur une île ne la força qu’a s’éloigner de quelques mètres pour trouver des grandes feuilles de palmier sans doute tombé à cause d’une tempête. Elle les ramassa par deux ou trois et les traina jusqu’a la pierre, pour faire le même manège trois à quatre fois. Une fois assez de feuille à sont gout, elle chercha quelque chose d’un peut plus sec qu’une plante verte, comme des feuilles mortes et du bois un peux trempé.

Jinann s’assis enfin dans un endroit près du mur afin d’avoir un peux moins de pluies, s’essuya le front et observa les grandes feuilles de palmier, puis la pierre quelques instant avant de commencer à les attacher l’une contre l’autre de façon à pouvoir les placer verticalement. Coupant la corde avec sa machette, bien que cela lui était un étrangement un peux difficile due à l’épaisseur de la lame. Après quelques longues minutes, peut-être même une demi heure, elle réussis enfin à les faire tenir assez solidement et de façon stratégique, soit les premières en bas et les dernières sur le dessus, afin de ne pas permettre à l’eau d’y pénétré. Elle se leva ensuite et plaça, un peut difficilement les feuilles de façon à ce que l’abri puisse protéger vers le haut, bien que moins sur le côté. Ce qui donnais un angle /.

Elle poussa un soupir en regardant le bois humide. Elle était un peux trop fatiguer pour s’amusé avec le feu pour l’instant. Elle ce contenta plutôt de s’adosser le dos tout en sondant un peut les environs en espérant que quelqu’un ai aussi faim qu’elle et décide de faire le feu pour y placer la pince, la cuire, l’ouvrir et manger de la bonne chair de Crabe géant. Elle fouilla à nouveaux dans sont sac et y sortie une tunique enroulé, épaisse et l’enfila pour se réchauffé un peux. Sa allait surement être long avant que quelqu’un ce décide à faire le premier pas. Quand à elle, le petit abrit de fortune était assez pour 2 personnes au moins, en attendant de faire les deux autres section qui pourrait abrité plus, mais pour l’instant, elle était fatiguer et au sec. Bien qu’un feu lui ferait le plus grand bien. Elle pris donc un bout de bois entre ses doigts et le brisa, puis un autre et un autre afin de les préparer d’avance. Un peux songeuse à tous ses évènements. Non les crabe, mais plutôt sa... Famille?. Les autres équipes aussi. Elle se demandais bien ils en étaient où en ce moment, eux.


[RÉSUMÉ: Ophélia aime pas trop le commentaire de sont père et trouve qu'il se contredits dans ses paroles alors qu'il avait l'air plus énervé qu'autre chose. Elle observe Sibelial avec attention lorsque celle-ci la soigne et ensuite comence à monté un campement parce-que tous le monde reste sous la pluie dans sont coin. Elle a faim. Une fois protêger de la pluie, elle cesse la construction du campement parce-qu'elle ressent le besoin de se reposer elle aussi.]
_________________
+ Ophélia Jinann +
Horror froze, painted eyes to cold stares in the vast mirrors cast


* * *
Eronymek
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Kreos
Sorcier(ère) des Croisés
Sorcier(ère) des Croisés

Hors ligne

Inscrit le: 02 Juin 2008
Messages: 2 489
Présence: Présent(e)
Race(s): [ancien immortel] Humanoïde
Sexe: Masculin
Âge: 447 ans [Fev]
Localisation: Derrière toi.

MessagePosté le: 15/12/2011 11:43    Sujet du message: Antre Sud Répondre en citant

Kreos ne portait d'attention à rien d'autre tandis qu'il reprenait tranquillement son énergie. Il n'avait pas épuisé ses ressources, mais ne pouvait pas se permettre d'attendre que ce soit le cas. La nature fânait à une vitesse terriblement lente autour de lui, formant un cercle qui s'éloignait de plus en plus, mais de plus en plus lentement aussi. Car plus il s'éloignait plus il avait de surface à couvrir et plus il récoltait de l'énergie. Le processus était certes vraiment très lent mais il puisait si loin dans le sol que ça ne se ressentait pas vraiment. Il était donc déconnecté du monde, toute son attention dirigée vers la puissante énergie de la nature. Il faut dire que son équipe de s'en rendait probablement pas compte, mais il faisait ainsi preuve d'une confiance inébranlable envers ceux-ci. Car rien en lui ne pouvait le prévenir d'une attaque quelconque, il ne ressentait rien d'autres que ce qu'il recherchait et était alors une proie facile.

L'absorbtion magique était un phénomène complexe.

Bien sûr, il était possible d'effectuer l'absorbtion d'énergie sans s'y concentrer totalement et en gardant un oeil ouvert, mais il ne le faisait pas. Tymora était dans un sale état à côté de lui, et il avait l'intention d'absorder un surplus d'énergie qu'il lui transmettrait par le processus inversé. Ça ne la sortirait pas de sa transe mais il resterait quelques heures de moins. Lorsqu'il sentit la magie de Sibelial couler dans les veines qu'il puisait, il résista à l'envie de la lui pomper avec le reste. Quelle idée lui passait donc par la tête que de se lancer dans cette énergie ? Repérer les veines d'énergie était chose facile, l'en aspirer prenait un contrôle incroyable de son esprit et de son environnement, mais filtrer l'énergie qu'il amassait, il ne le pouvait pas. Donc, soit il continuait d'aspirer cette veine, et volait de l'énergie à la femme chevalier, soit il changeait de veine.

Ce qu'il fit.

Au fur et à mesure que l'énergie pénétrait son esprit, ses blessures terminait de se cicatriser. Par contre, il ne pourrait pas réparer son linge et son sac à dos. Il avait évidemment du linge de rechange mais ne prévoyait pas l'utiliser si tôt. De plus, il n'avait pas l'intention de se changer ainsi devant tout le monde. Il ne connaissait pas la pudeur, mais trouvait déplacer de se mettre à nu devant sa fille. Heureusement, seul son torse avait réellement subit des dommages, mais la pluie avait tremper tout ce qui lui restait sur le dos et, de rester ainsi sous la pluie à se faire tremper, il y avait de quoi chercher du linge de rechange plus tard. Ce serait stupide et bête de sa part d'attraper un rhume.

Il en avait d'ailleurs jamais eu mais bon.

Lorsque sa fille lui avait répondu, il n'avait pas entendu, déjà plongé dans son pouvoir regénérant. Mais si le seigneur du Désert avait compris ce qu'elle avait dit, il lui aurait montrer qu'elle ne pouvait pas se montrer aussi insolente envers lui. Kreos était certes choqué de leur incapacité de se maîtriser, mais il n'avait jamais perdu son contrôle dans ses actes. Étant un indiscible orgeuilleux, il aurait été piqué par cette simple remarque. Quoiqu'il en soit, il allait devoir apprendre à agir avec cet enfant car ce ne serait pas comme avec son apprentie, ce qu'il ne comprenait évidemment pas vraiment. Il ne tarderait pas à essayer de lui imposer son autorité, restait à savoir comment elle réagirait... mais voyons son côté des choses : Il n'avait jamais eu de relation de famille et ignorait ce que signifiait vraiment « être père ». Il connaissait la valeur de la chair de sa chair, mais ne connaissait pas la fibre paternelle.

Cela pourrait être problématique pour la suite.

Mais on ne pouvait qu'espérer que tout se passe bien. Quel indélicat il pouvait être, ça ne faisait pas de doutes. Quoiqu'il en soit, sa fille, très débrouillarde, se montait un campement dans un coin. Sa mère devait lui avoir appris le sens de la survie. Il revint tranquillement à lui, ayant fait le plein d'énergie - et il en avait une réserve qui faisait briller ses paumes - mais n'ouvrit pas les yeux immédiatement. Il laissa ses sens explorer les alentours, sentit que Sibelial était intéressé par son pouvoir, que Tymora refaisait ses forces et que Jinann s'était arrangé pour s'en sortir dans son coin. Il repéra quelques bestioles un peu partout autour mais rien de bien menaçant. Plusieurs minutes après qu'il soit revenu à lui, il ouvrit finalement les yeux, se leva et s'agenouilla aux côtés de la sorcière impériale qu'il considéra pensivement un instant. Il ne pouvait pas toucher son cocon. Il finit par placer ses mains juste au-dessus du cocon, sans le toucher, et, en fermant les yeux, lui transmis l'énergie qu'il avait garder dans ses bras et ses paumes. Le cocon de lumière gagna en intensité pendant un bon cinq minutes, puis il arrêta quand il sentit qu'il avait relâcher l'accumulation.

Il venait de lui faire gagner quelques heures.

Elle se réveillerait dans moins de temps que prévu, mais dans longtemps quand même, il avait transféré de quoi accéléré sa guérison mais elle était à vide, et c'était ainsi beaucoup plus long à refaire. Bref, il se releva et regarda directement sa fille, un peu plus loin, contre les pans rocheux de ce qui avait dû être une haute grotte. Il s'y dirigea, trempé. Dans son cas, c'était nettement accessoire et secondaire, puisqu'un des pouvoirs qu'il maîtrisait le mieux en était un qui pouvait aussi servir à le sécher : le contrôle du vent. Arrivé tout près, il considéra pensivement ce campement de fortune. Jamais ils ne pourraient passer la nuit dans un tel endroit. Pour sa part, il ne dormirait pas mais méditerait, pas question de fermer l'oeil ainsi entouré. Un choix s'offrait à lui : il la jouait forte et terminait le petit campement avec ses pouvoirs, ou il la jouait modeste et le terminait avec ses mains.

La question était : On l'impressionne de quelle façon ?

Veux, veux pas. Depuis toujours, Kreos devait se prouver ou obtenir la place qu'il désirait. Mais s'il voulait une place dans le coeur, dans la vie de cette adolescente, que devait-il faire ? Pour le moment, le mieux était de se mettre à l'abris, et tous, parce que Tymora, bien qu'enveloppé d'un cocon, allait finir trempée et grippée. Il était par contre impossible de la déplacer. Il réfléchissait un instant et décida de lui installer un abris de fortune à part en attendant son réveil. *Tousse Tousse* non pas par sollicitude mais par sens pratique, évidemment... Quoiqu'il en soit, il dégaina son épée et s'en alla dans le bois à proximité, coupant des tiges de ce qui devait être un genre de bamboo - ç'en est pas -, un bois sec mais solide, en un angle adéquat pour être planté dans le sol. Ceci fait, il suivit l'exemple de la jeune apprentie sorcière, même s'il l'aurait fait par lui-même, bien sûr, et saisit des feuilles de palmier. Il planta le bois, à nouveau, comme sa fille l'avait fait, et y attacha les feuilles à l'aide de petites racines prélevées dans le bois. Elles étaient solides, effilées et longues et pouvait donc agir comme des cordes. Lorsque le petit abris fut fait, il alla s'installer près de Jinannm au chaud et au sec.

Puis il activa le processus de séchage.

Bon, il n'avait pas fait de place pour Sibelial mais elle saurait se débrouiller. Il commença par sécher le bois pour le feu en y concentrant un courant d'air. Ensuite il le flamba, ni plus ni moins. Il prit rapidement et facilement et une petit lueur fit bientôt briller les gouttes d'eau qui les maculaient. Ensuite, il entreprit de sécher lui-même et son équipe. Tous purent sentir un courant d'air parcourir leur peau et les faire frissonner. Cela ne dura pas plus d'une minute. Son chandail crâmé sur le dos, il fut satisfait de sentir sa peau séché. Il changeait de chandail plus tard. Il poussa un profond soupir et regarda finalement la jeune fille à ses côtés. « Ophélia Jinann d'Esprit. Sais-tu d'où vient ton nom ? » Il eut un léger et discret sourire et s'appuya contre la paroi rocheuse en observant les nuages gonflés de pluie. Jinann, il avait répété ce nom à sa mère tant et tant de fois, exprimant la fierté de sa plus grande réussite. Ce mot signifiait « Succès » ou « Réussite » ça revenait au même. C'était sa langue d'origine à lui, et celle-ci avait un effet divin si on l'employait correctement.

    RÉSUMÉ
    Kreos revient de sa transe, donne de l'énergie à Tymora pour diminuer son temps ''d'incubation'' puis lui fait un abris. Il sèche ensuite le bois et part le feu, puis il sèche tout le monde -Sibelial y compris même si elle est sous la pluie. (J'ai pris en considération que Yumeji était partie puisqu'elle ne post toujours pas, si y'a de quoi Lady Gaga, tu me Mp !) puis il s'adresse à Jinann.

_________________
~Un mortel à demi-dieu...~



Je sais qui tu es
Je sais ce que tu crains
Jamais tu ne te sauveras
Je sais ce qui se cache en toi
Je sais quand est ta fin
Jamais tu ne t'en sauverais
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: 02/12/2016 22:25    Sujet du message: Antre Sud

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Les Chevaliers d'Émeraude - JDR recommandé par le site officiel - Version 7 Index du Forum -> Archives -> Toutes les archives -> x En jeu -> Évènements -> Survivor Toutes les heures sont au format GMT - 4 Heures
Aller à la page: 1, 2  >
Page 1 sur 2

 
Sauter vers:  

Crédits - Le forum a été créé en 2005 par Deelylah. Le design et le codage ont été réalisé par Chlotilde avec l'aide de Camellia et Sahvanna. L'univers du forum est fortement inspiré de la saga Les chevaliers d'Émeraude d'Anne Robillard. Toute reproduction partielle ou totale de ce forum est interdite.


Portail | Index | Panneau d’administration | Créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB
Appalachia Theme © 2002 Droshi's Island
Traduction par : phpBB-fr.com
Designed & images by Kooky