Index - Rechercher - Membres - Groupes - S’enregistrer - Messages Privés - Connexion
Règlements & contexte - Encyclopédies - Annonces - Recherches - Questions - FAQ - Partenariats - Parrainage - Ateliers - L'infolettre
Antre Sud
Aller à la page: <  1, 2
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Les Chevaliers d'Émeraude - JDR recommandé par le site officiel - Version 7 Index du Forum -> Archives -> Toutes les archives -> x En jeu -> Évènements -> Survivor
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Tymora
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: 17/12/2011 23:22    Sujet du message: Antre Sud Répondre en citant

La nuit fut longue, Tymora s'était encore une fois laissée gagnée par ses émotions et dominée par sa magie, ce qui l'avait presque tuée. Elle avait tellement perdu contact avec la réalité qu'elle avait presque assassiné sa propre fille, la prunelle de ses yeux, et l'homme dont elle était amoureuse depuis l'âge adulte, Kreos. Mais ceux-ci n'avait pas à être sous-estimés car ils avaient survécu et réussit à la contrôler dans un certain sens.

Désormais, elle devait reprendre vie et cela allait être très long. Par chance, elle semblait survivre car plus les heures passaient et plus elle retrouvait son énergie, et la vie. Sa chevelure rousse avait cependant une grande quantité de cheveux argentés. La sorcière était complètement enroulée dans son cocon d'énergie qui lui permettait en tant que sorcière de vivre, en se soignant. Ce qu'elle ignorait était le geste de générosité de Kreos qui lui permit de sauver bien des heures et qui l'amena à reprendre conscience peu après l'aurore.

Elle se réveilla, comme après une nuit de sommeil. Mais n'apprécia guère le sol boueux qui avait complètement détruit sa robe et ses cheveux. Grognonne de ne pouvoir prendre de bain, elle se leva lentement, et constata alors l'abri de branche qui avait tenté de l'abrité. Elle soupira et sortie complètement de sous ce truc. Elle vit un abri similaire plus loin, près de la caverne. La sorcière avait les mains sur les hanches, voulant sermonner quelqu'un, sa servante par exemple! Mais elle se rappela alors qu'elle était sur l'île pour une activité de plaisir.

Sa fille! Où était-elle!? Inquiète, elle alla voir et soupira de soulagement de voir que son bébé n'avait rien. Elle sourit alors toute changée et heureuse de voir que sa famille n'avait rien. « Ophélia, mon bébé est-ce que ça va? » Elle alla réveiller maternellement sa petite fille en lui caressant les cheveux. Rassurée sur l'état de celle-ci, elle porta attention ensuite à Kreos. Elle savait même si elle ne se souvenait pas de ce qu'elle avait probablement fait.

** [Kreos] Je présume que j'ai encore manqué de contrôle. Merci d'avoir sauver notre fille. J'ai tellement eu peur de la perdre. Te rappelles-tu quand je suis allée te voir la première fois, j'avais un fils. **

Elle protégea sa conversation avec le seigneur du Désert car elle ne voulait pas que les autres connaissent son passé. Elle discuta ensuite avec sa petite princesse, tentant d'être un peu drôle.

« Ma chérie, je suis désolée, j'ai dû encore faire une bêtise avec ma magie. Il ne faut pas que tu fasses comme moi. Tu dois dominer tes émotions et non pas te laisser dominer par eux. Alors est-ce que on a eu notre crabe pour le souper? Il en reste? Je meurs de faim! »



[RÉSUMER : La nuit est passé, Tymora se réveille et a maintenant des cheveux en grande partie gris. Elle est couverte de bouette, et va réveiller sa fille et lui donne quelques conseilles avant de lui demander si il reste du crabe! Elle meurs de faim. Elle contacte aussi Kreos par télépathie pour s'excuser et le remercier.]
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: 17/12/2011 23:22    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Sibelial
Apprenti(e) Sorcier(ère)
Apprenti(e) Sorcier(ère)

Hors ligne

Inscrit le: 20 Oct 2006
Messages: 947
Présence: Présent(e)
Race(s): [Vampire] Elfe | Fée
Sexe: Féminin
Âge: Éternellement 19 ans
Génération: Exception

MessagePosté le: 21/12/2011 16:36    Sujet du message: Antre Sud Répondre en citant

C'était étonnant... Cette façon qu'il avait de contrôlé l'énergie magique comme si elle était entièrement sous son contrôle. Comment fesait-il? Sibelial esseya de ''ramasser'' de l'énergie ambiante elle aussi, mais ces vaines tentative se soldait toujours par un échec. En fait, elle était capable d'aller quérir de l'énergie, mais il lui fallait utilisé sa propre énergie pour attirer celle qui l'entourait. Et le processus d'absorbtion... était un désastre. La consommation d'énergie qu'elle utilisait pour tenter ''d'absorber'' était tellement grande que... Bref, même si elle avait compris le principe d'attirer l'énergie vers elle, il lui manquait encore beaucoup trop de connaissance sur le sujet pour développé éfficacement cette façon de se regénérer. Lorsque le demi-dieux mouva son flux énergitique pour absorber une zone plus loin d'elle, Sibelial revint momentanément a la réalité. Il était vrai qu'elle avait sentie une parcelle d'énergie quitté son enveloppe charnel pour se faire attirer dans le processus d'absorbtion du mage. Ce dernier l'ayant sentie, avait probablement jugé plus prudent de ne pas la vidé de son énergie. Sibelial ce leva donc et jeta un coup d'oeil a Ophelia, qui était disparut. Une légère grimace d'inquiétude s'afficha sur son visage alors qu'elle sondait les environs. Heureusement cette dernière ne semblait pas être partie bien bien loin. La vampire suivit sa progression mentalement tout en ce dirigeant sous un arbre a l'épais feuillage. Commencer a ce faire un abri a cette température n'était pas la meilleur chose a faire. De toute façon, la seul chose qui dérangeait était l'impact de la pluie sur sa peau.

Sibelial ce remis alors a méditer, retournant en même temps a la magie du sorcier tout en jettant un coup d'esprit vers la jeune fille de temps a autre. De temps a autre, la chevalier regarda la jeune fille tenter de faire plus ou moins un espèce de toit protecteur pour ne pas que la pluie lui tombe dessus. Pendant un moment, Sibelial ce trouva vraiment stupide. Mais qu'est-ce qu'elle fesait a boudé dans son coin. Est-ce que la surprise de l'attaque de Tymora l'avait affecté a ce point? En fait, il fallait ce l'avouer, Tymora était bien la première sorcière dans toute son existence qui lui avait vraiment voulu du mal tout en l'attaquant par suprise. Les seuls deux autres qui avait fait quelque chose de semblable avait été l'impératrice Kyumi et son ancien mentor immortel. Dans le premier cas, elle avait été avertie d'avance que les attaques seraient par surprise, alors elle était tout le temps prête. Dans le second cas, ce n'était pas des punitions aussi douloureuse. Ophelia semblait bien se débrouiller dans son coin. Ne forçant personne comme une princesse qui n'avait rien appris a faire. La chevalier ce demandais de quel côté retenait-elle le plus. Elle voyais mal Tymora tenté de lui apprendre ce genre de chose... Elle qui était la plupars du temps cloitré dans son bureau, ou dans les classes avec les élèves qu'elle avait. Enfin, peut-être que la fille et la mère avait un côté moin ''princier'' qu'elle le pensait. Les prochains jours allaient surement lui donner la réponse.

Après un moment, la vampire sentie que Kreos avait terminer son petit manège. Sachant qu'il allait être conscient, Sibelial pouvait se concentrer d'avantage sur la magie. L'étudier sous toute ses formes au meilleur de sa connaissance. Un moment, l'elfe ce demandait si ce n'était pas un pouvoir exclusif au niveau céleste. C'était quand même la première fois qu'elle voyait un pouvoir de ce genre. Vraiment, ce sorcier était entourer de mystère... Plusieurs minutes passèrent, la vampire venait de réouvrir les yeux. Elle remarqua alors l'abri de fortune de Tymora et le petit rajout qu'avait rajouté le seul mâle du groupe. L'elfe sentie alors un étrange courrant d'air qui alarma ses sens. Ressentant que l'énergie venait de Kreos, la sorcière-guerrière ce calma. Néanmoins, elle ne le remercia pas tout de suite. En fait elle était en train de ce demandé comment est-ce qu'elle devait agir. Kreos avait semblez apprécié lorsque Tymora s'en était pris a elle... mais maintenant il agissait comme si elle était vraiment un membre de l'équipe. Que devait-elle pensée? Était-il vraiment aussi ignoble qu'elle l'avais pensée? Ou est-ce qu'il avait aussi un petit côté ''humain'' qu'il cachait aussi bien que ces pensées? Cet homme était vraiment difficile a cerné. Mais ce petit geste réussit néanmoins a mettre un petit sourir sur ces lèvres. Peut-être... Oui peut-être, aurait-elle un peu moins de difficulté a s'adapté a la situations qu'elle le pensait, si elle était prudente sur sa façon de s'affirmer. Enfin...

Le soleil commençait déja a ce couché, Sibelial commençait a avoir faim. Les émotions et l'énergie dépensé surement. Sa lui fesait pensée qu'elle n'était probablement pas la seul. D'ailleur, elle voyais bien le feu qui était allumé depuis un moment, mais rien ne semblait cuire dessus. Bon... il était temps de changé sa façon de pensée. Ophelia et Kreos avait fait un abris asser grand pour trois, et Tymora avait sa propre abri et il semblerait que le processus de regénération prendrais encore plusieurs heures. Ils avaient déja capturé une proie a faire cuire. Et même si Sibelial ne mangeait pas la même chose qu'eu, en ce moment même, elle sentait qu'elle était vraiment un tâche inutile dans l'équipe. Alors aussi bien ce rendre utile. Laissant ses choses a l'abris ou elle avait décidé de s'installé, la jeune femme pris quelques outils et partie a la chasse aux herbes. Après tout, pour faire un repas réussit, la viande ce devait d'être bien préparer. De plus, même si elle n'avais pas vraiment le temps de cueuillir des fruits, elle pouvait trouver des nutriments nutritifs dans les plantes. Après avoir récolter de quoi a faire un bon repas sur deux elle alla rejoindre les deux personnes. Sibelial entra par le côté ouvert ou il restait encore une petite place.


''J'ai pensée que vous auriez faim, et comme je me sent plutôt inutile pour le moment, laisser moi au moins vous faire a manger.''

Ce fut le seul moment ou elle ''s'imposa'' de la soiré. D'ailleur, ce fut presque les seuls mots qu'elle dit. Elle était plutôt attentive a l'histoire de l'origine du nom de la jeune fille. De son côté, elle avait attrapé le seul morceau de viande qu'ils avaient ramener avec eux. Bon, ce n'était définitivement pas grand chose, mais il y avait asser de viande pour faire un gros repas pour deux, ou trois petit repas. Tout dépendait de leur appétis. D'une façon ou d'un autre, il faudrait surement aller chasser demains matin pour un autre repas pour trois. Sibelial installa deux bâton vertical sur chaque côté du foyer pour en mettre un a l'horizontal. Elle s'assura bien entendu que ce dernier soit solidement installé pour ne pas tomber si on y rajoutait du poids. Puis elle installa un petit chaudron ou elle y mis de l'eau préréchauffer histoire que le point d'ébuillition soit atteint plus rapidement. Un peu en dessous, elle installa une petite grille ou elle y fesais sêché les graines, quelques fruits rapidement ramassé ainsi que des herbes. Si vous pensé qu'il est étrange qu'une vampire ce nourrissant de sang soit aussi bien équipé pour faire la cuisine, et bien détromper vous. Ces outils était ce qu'elle utilisais lorsqu'elle préparait ces poisons, antidotes et autre mixtures dangereux. Mais le principes étant le même, a la différence des éléments utilisés. Avec le mélange d'herbe de grain et de fruits, Sibelial prépara une espèce de pâte céréalière avec un petit goût sucré. La viande tant qu'a elle avait été préalablement bouillit dans de l'eau parfumé et ensuite rôti avec un soupçon d'épice relevant un petit goût juteux mais succulent. Du moins, c'était ce que tout ceux qui avait gouté a ces recette lui avait dit.

Car oui, bien que Sibelial soit une vampire, cela ne l'empêchait pas de cuisiner pour les autres. D'ailleur, cela lui remémorait le temps ou elle était mercenaire. Étant la seul femme des deux trois groupes qu'elle avait fréquenter, et bien entendu pousser par ces partenaires pour agir un peu en tant que femme, elle avait souvent préparer leur repas sans jamais gouté a ce qu'elle fesait. Pourtant, les compliments avait rarement été négatif sur sa cuisine. Ces recettes, elle les avaient développé alors qu'elle n'était qu'une esclave et qu'elle se devait de ce nourrir seul, car son maitre étant vampire, ne pouvait pas lui faire a manger. Et croyer le ou non, Sibelial avait bien l'étoffe d'une chef. Elle leur prépara ensuite du thé. Thé qu'elle même pouvait boire. Le goût n'était pas bien différent des thés aromatisés utilisé comme relaxant. Sans être trop soporifique, les herbes utilisés aidait surtout a calmer les nerfs et aidait a la concentrations, mais pouvait être aussi utilisé comme soporifique. Et l'eau était l'un des rares liquides autres que le sang que pouvait digérer la vampire. Alors a défaut de mordre dans la chair de l'une de ces compagnons, elle buvait tranquillement du thé. Néanmoins sont esprit était aussi en train de pensée a son estomac. Elle ne savait pas pourquoi, chaque fois qu'elle fesait a mangé cela lui donnait plus faim.

La nuit tomba enfin. Ophélia venait de s'endormir sur le pan de la roche. Sibelial regardait comment Kreos agissait avec cette dernière. Il était que trop évident que le lien qui les unissaient était beaucoup plus fort que n'importe qui n'ayant pas vu les derniers événements ne pouvait le soupçonner. Mais il était tout aussi clair que ce dernier n'avais aucune expérience en ce qui concernait les enfants. La vampire constatait aussi que la roche froide ne serait pas des plus confortables pour la gamine. Avec tout la douceur qu'une mère était capable, la vampire attrapa deux toiles qu'elles avaient amené dans son sac et forma un oreiller avec un et une couverte avec l'autre, puis tout doucement, elle coucha la jeune fille sur ce dernier. Puis mine de rien, elle se réinstalla sur son pan de roche, près de l'ouverture. Xavier lui revint en tête a ce moment. Sibelial ce demandait si il était toujours en vie. Elle doutait... son coeur pleurais depuis longtemps sa mort. Mais elle ne se sentait pas capable de faire son deuil. Pas tant qu'elle ne verrais son corps, ou qu'une personne ayant vu l'homme mourir ne viendrais confirmer ses dires. D'un coup de mains, Sibelial dégagea ses pensées néfates et sortie de la tente. Avant de partir elle se retourna vers Kreos.
''Je vais prendre une marche et observer la région, je serait de retour au levée du soleil.'' Puis elle partie.

Le soleil se leva entre temps.

La vampire revenait enfin au village. Mais son état était totalement différent que celle dont elle était arrivé. Premièrement on pouvait constaté les nombreuses blessures et déchirure qui ornait son costume, la seul protection qu'elle avait était quelques feuilles de palmier qu'elle fesais voler au dessus d'elle pour ne pas que le soleil touche directement sa peau entre ses blessures. Son épaule gauche semblait avoir de profonde entaille qui avait été refermé suffisament pour ne pas que le sang coule a flot et elle bouettais de sa jambe qui était fortement ensanglanté. Un bandeau sur ses yeux laissait croire qu'elle avait probablement passer la nuit a s'entraîner. De sa mains libre elle trainait avec difficulté le corps d'un anaconda quatre fois sa longueur et qui était aussi gros que les deux cuisses de Kreos. Soit un beau petit monstre dangereux pour ceux qui ne fesait pas attention et qui pouvait très bien mangé les trois personnes présentes... Si il avait été vivant. D'expérience Sibelial avait que la chair de serpent était comestible. Certainement pas la meilleur, mais dans un desert aride, lorsqu'on a pas trop le choix des aliments. Présentement, la seul raison qui l'avait poussé a amener cette bête plutôt qu'un autre était le fait qu'avec un bras, apporté quelque chose de différent aurait été difficile. La seul chose qui était positif dans ce pitoyable retour était le fait que malgré tout, elle semblait avoir conserver tout son énergie magique, ormis le peu qu'elle utilisait pour aiguiser ses sens, et aussi l'étrange sourir de satisfaction qui s'affichait sur son visage. Cela pouvait faire peur a certaine personne voyant l'étrange scène.

Cela ne lui pris pas de temps de constater que Tymora était réveiller. Celle-ci était d'ailleur déja partie rejoindre sa fille dans leur petites abris. Sibelial amena la bête tout prêt de la tente et s'assit en dessous de l'abris de fortune que Tymora avait laissé tout en y déposant ses feuilles de palmier pour être sur qu'il y avait aucun rayon de soleil qui traversait le toit. Ce mettant dos a la tente, Sibelial fit venir a elle son sac. Ensuite elle enleva le haut de son habillement pour commencer a nettoyé ses plaies. Vraiment, cet île réservait mille-et-une créature plus dangereuse les uns que les autres. Bien que divertissant, une simple question passait dans son esprit. Comment Cassandre avait-elle réussit a tout organisé cela.

_________________


I don't think I will ever forget that day... Even while being badly wounded, a fairy that should've fallen to the ground, her head held high, soared with a soul filled with determination and faith...

Revenir en haut
Ophélia
Sorcier(ière) de Shola
Sorcier(ière) de Shola

Hors ligne

Inscrit le: 14 Aoû 2011
Messages: 84
Présence: Présent(e)
Race(s): [Lycan] Humain | Humanoïde
Sexe: Féminin
Âge: Eternellement 17 ans

MessagePosté le: 28/12/2011 18:43    Sujet du message: Antre Sud Répondre en citant

Elle ne se sentais pas très bien. Elle repensais aux évènements qui c'étaient récement produit et franchement, elle se sentais un peux mélanger. Elle repensais à la réaction de son père, aux paroles de sa mère, a cette tention qu'elle avait ressentis entre les deux. Elle aurait aimé que cette rencontre, cette première rencontre se fasse autrement, apres tout, elle avait tellement idéalisé ce moment depuis sa tendre enfance, depuis qu'elle pouvait comprendre que sont père n'étais pas présent et qu'il était loin.

Mais c'étais comme ça. Elle savait qu'il n'y avait rien de parfait dans la vie. quoi qu'il en soit, elle avait un peut froid maintenant qu'elle ne bougeais plus, ses cheveux humide absorbait la fraicheur de la nuit tombante et sa peau restais froide, ses mains étaient glacer. Elle eu un lêger frisson et décida de laisser les bout de bois, maintenant tous fin prêt pour un feu, de côté et ramener ses bras contre elle et enfoncer sont cou le plus possible dans sont corps afin d'évité d'attraper encore plus froid.

Elle ne remarqua pas tout de suite que sont père avait bouger et c'étais diriger vers la forêt pour faire un abris pour sa mère. Elle remarqua en fait sa présence que lorsqu'il appparus sous sont abris pour s'installé prèt d'elle et à sont grand soulagement, allumer le feu! Sans attendre, orgeuil ou pas, elle s'approcha un peux plus des flammes et sortie ses mains de ses manches pour le tendre vers la source de chaleur en poussant un petit soupir de soulagement. Elle sentis aussi un vent se lever, rien de désagréable, mais sans être tout a fait agréable non plus, c'étais ni chaud ni froid, mais elle sue que c'étais Kreos qui en était l'origine. Cela dura une ou deux minute et elle fus enfin seche, elle se contenta de lui faire un sourire. Après tout, ce qui était bien avec Ophélia c'est qu'elle ne restait pas rancunière longtemps pour des choses futiles.

Kreos poussa finalement un soupir et la regarda. Sont regard eu un effet agréable sur elle, qui lui laissa échaper un autre petit sourire à sont intention. Elle était contente que sont père soit Kreos, mais en même temps, elle avait finalement un peux peur car elle ne savait pas du tout à quoi s'attendre. Chose certaine, elle ferait tout ce qui était en sont pouvoir pour faire de lui un père fièr de sa fille.

Il ouvrit finalement la bouche pour lui poser une question. Ophélia hocha la tête.

-Maman ma dit que c'étais le nom de ta cité dans le Desert, c'est ça? Elle m'a dit que c'étais un nom qui te tenais beaucoup à coeur. Demanda-t-elle afin de s'assurer. Évidement, elle ne lui avait pas expliquer l'origine profonde de ce nom, peut-être simplement qu'elle ne le savait pas elle-même.

Puis, Sibelial apparus dans l'entre baillement de leur abris. Encore une fois, Ophélia lui offrit un sourire. Habituellement, elle était un peux plus rude envers les étrangers, voir froide, mais pour elle Sibelial était un mystère et en même temps, elle la conaissais un peux de par ses exploits que l'ont racontais. Le fait qu'elle soffre pour leur faire à manger fis en sorte qu'elle sentis automatiquement sont ventre gargouiller, elle acquiessa donc de la tête et l'observa s'occuper du repas alors qu'elle attendais que sont père lui explique l'origine de sont nom s'il y avait quelque chose à approfondir là dessus. Une question lui ténaillais les lèvres depuis le début.

-Sibelial... Je voulais savoir si vous aviez connu Maër. Fit-elle tout simplement, ne pouvant s'empêcher d'avoir un certain petit pincement au coeur en prononçant ce nom qui n'avait pas parcourue ses lèvres depuis sont assassina. Car évidement, le mot éxécution, en ce qui le concernait, dans sont esprit, était tout à fait hors de question.

Une fois le repas prêt, Jinann mangea avec appétis et complimenta Sibelial sur ses talents culinaire. Elle ne se servis pas une seconde fois, même si elle avait encore un peux fait, afin qu'il en reste pour sa mère si jamais elle se reveillerait.

-Dit papa, tu est tombé amoureux de maman comment? Demanda-t-elle tout bonnement. Après tout, sa mère avait toujours été très nébuleuse sur sont père, il était temps maintenant qu'on lui raconte leur histoire, non?

Puis, la soirée passais et ses paupières començaient à etre lourde, jusqu'au moment où elle fini par s'endormir sans trop savoir quand exactement, mais elle fini par se réveillé alors que le soleil c'étais doucement levé par les caresses dans ses cheveux et la voix de sa mère. Ses yeux clignèrent quelques instant puis, sans faire plus de cérémonie, entoura ses bras contre sa mère pour lui faire un fort calin.

-Oui je vais bien, c'est pas grave maman, au moins tu va bien, ont va tous bien c'est sa l'important. Puis sur ses paroles, elle se releva rapidement, bien que ses jambes un peux engourdis par la même position durant toute la nuit la forcèrent à tituber un peux afin de servir ce qu'il restait du Crabe à sa mère pour qu'elle mange.

Elle se rassis un peux plus loin afin de permettre à sa mère de s'assoir près de sont père. Au même moment, elle apperçue Sibelial revenir dans un sale état en trainant d'une main un grand serpent mort. Elle fie une mine un peux dégouté en réalisant que ce serait leur prochain repas, mais sa devait sans doute être comestible tout de même.

-Est-ce que tu as besoin d'aide? Demanda-t-elle à la vampire afin de voir si elle voulait qu'elle l'aide pour quelque chose, que ce soit pour l'aider à nettoyer ses plaits... Ou s'occuper du prochain repas, ce qui la tentais un peux moins, mais bon!

Puis, suite à sa question, un message resona dans sont esprit, c'étais bel et bien la voix de Cassandre. Elle ne savait pas que cette Impératrice bon marché savait parler télépathiquement. Elle observa ensuite les membres de sont équipe afin de voir ce que les adultes allaient décider de faire, tout en maugréant intérieurement contre l'impératrice, évidement.


[RÉSUMÉ: Ophélia reste sous l'abris tout le reste de la nuit, elle discute avec sont père et fini par s'endormir pour se faire réveiller par sa mère qui semble en parfaite santé. Sibelial se pointe en mauvais état avec leur futur repas et écoute, avec une pointe de haine le message de Cassandre pour ensuite attendre la suite des évènements. [size=10][Je laisse le prochain posté directement au ravin?] [/size]]
_________________
+ Ophélia Jinann +
Horror froze, painted eyes to cold stares in the vast mirrors cast


* * *
Eronymek
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Kreos
Sorcier(ère) des Croisés
Sorcier(ère) des Croisés

Hors ligne

Inscrit le: 02 Juin 2008
Messages: 2 489
Présence: Présent(e)
Race(s): [ancien immortel] Humanoïde
Sexe: Masculin
Âge: 447 ans [Fev]
Localisation: Derrière toi.

MessagePosté le: 06/01/2012 13:43    Sujet du message: Antre Sud Répondre en citant

Kreos sourit lorsqu'Ophélia lui répondit. C'était effectivement un nom qui lui tenait à coeur mais il trouvait amusant d'entendre quelqu'un mettre son nom et le mot ''coeur'' dans la même phrase, sans qu'il soit précédent du mot ''démuni'' ou de quoi du genre. Avait-il un coeur ? Peut-être. Mais sûrement pas dans le sens où ces gens l'entendaient, du moins ne le croyait-il pas pour le moment. Sibelial les interrompit pour se proposer à faire le souper. Le seigneur du Désert hocha simplement la tête pour lui signifier que c'était bon, et donc qu'elle ne dérangeait pas. Sa fille demanda quelque chose à la vampire et le sorcier n'y fit pas attention. Il étalait ses sens aux alentours pour s'assurer que rien n'allait troubler leur repas. L'odeur avait tendance à attirer toute sorte de bestiole. Mais l'éboulement avait définitivement éloigner les crabes géant et l'endroit était dégagé, probablement justement à cause de ces créatures. Il demeura muet tandis que la vampire préparait le repas et sonda Tymora une autre fois. Elle mettrait longtemps à se préparer et il regrettait de ne pouvoir faire plus. S'il lui donnait plus d'énergie, il risquait de compromettre la sienne, ce qui était mauvais. Il leva les yeux vers le ciel, par l'ouverture de leur abris de fortune. Le ciel ennuagé ne laissait rien paraître. Mais de toute façon, les étoiles ne montraient pas de réels messages ces jours-ci.

Les dieux ne leur en faisait presque plus parvenir. Il y voyait parfois un avertissement, les choses allaient peut-être changer, peut-être pas. Il n'avait pas envie de se pencher sur le cas et d'établir des délais. Il s'en fichait maintenant. Parandar était un égoïste. Sa femme pire encore. Et Valioce était une naïve stupide qui lui avait par contre permis de vivre. Bien que ce soit dans un monde totalement différent du leur et que la transition avait été un enfer. Il y vivait bien aujourd'hui et pouvait même y trouver une certaine joie. Mais il ne se l'avouerait jamais. Il se rendit compte qu'il s'était perdu dans ses pensées et revint vers les deux femmes à ses côtés. Le repas était prêt. Il faisait confiance aux talents de la vampire, elle ne l'aurait pas proposé si elle ne savait pas s'y prendre. C'était tout de même ironique que ce soit elle qui fasse à manger puisqu'elle ne mangeait pas. Quoiqu'il en soit, il apprécia la nourriture. Ce n'était certes pas les délices exotiques de son palais, mais il s'arrangerait pour conseiller quelques unes de ses épices à ses cuisiniers. Il aurait bien aimer lui aussi ne pas avoir à se nourrir de la sorte, mais la situation d'un vampire ne l'intéressait pas plus que cela.

En y repensant en fait, un vampire avait beaucoup en commun avec un immortel, avec plusieurs désagréments supplémentaires. Il ne ressentait pas vraiment son entourage sur sa peau mais plutôt avec ses sens. Il avait une vie éternelle, mais il pouvait être blessé. Il ne se nourrissait pas de nourriture mais d'une source autre. Par contre, les immortels avaient beaucoup de pouvoirs magiques alors qu'un vampire perdait la moitié des siens ou presque. Et ces derniers ne pouvaient supporter le soleil. Peut-être pourrait-il faire en sorte que leur périple sur cette île soit constamment surmonter d'un nuage pour permettre à Sibelial de se déplacer librement. « Dit papa, tu est tombé amoureux de maman comment? » Kreos s'étouffa littéralement dans la gorgée qu'il prenait de sa gourde. Deux choses : Il s'était fait appeler papa, et elle lui parlait d'être amoureux. La dernière personne qui avait dit cela à voix haute était morte de ses mains. Il s'essuya le menton du revers de la manche et se rappela qu'il avait encore ses vêtements brulés sur le dos. Il se leva et sortit de l'abris en lançant tout bonnement « Je dois me changer. » Il ramassa son sac au sol et s'enfonça dans la forêt. Prenant une grande inspiration, il secoua la tête. Se changeant, il en profitant pour réparer les lanières de son sac et revint au campement. Il était parti assez longtemps pour que la jeune Jinann s'endorme. Il posa son sac, se sécha magiquement et s'appuya le dos contre la roche.

Elle avait dû être faché qu'il ne lui réponde pas, si elle était comme sa mère. Au moins elle n'avait pas tenter de le suivre. Il avait pris le temps d'y penser et, veut veut pas, elle avait raison. Et l'admettre le rendait maussade. Il observa Sibelial qui se pencha et prit soin de la petite. Elle devait s'être endormi à peine avant son arrivée. Il la remercia du regard. Il y eut un silence puis la vampire se releva et déclara qu'elle partait pour la nuit. Évidemment, il ne resterait pas pour dormir. Il hocha la tête pour lui montrer que c'était correct puis s'appuya la tête contre la roche. C'était le moment d'entrer en méditation avant qu'elle soit trop loin pour surveiller le campement. La méditation était comme le sommeil mais permettait de sauver des heures. En deux heures, il serait dispo comme s'il avait dormi une nuit entière. Il entra en transe et se réfugia dans son antre intérieur. En fait, c'était sa cellule du paradis. Il n'avait jamais réussi à se défaire de sa nostalgie de son ancienne vie et se réfugiait toujours dans cette cellule, vide de tout, mais représentant tous ses espoirs passés. Avec le temps, il l'avait modelé selon sa nouvelle vie et à l'intérieur de la cellule se trouvait l'étage de sa tour où il avait son lit. Le mélange du passé et du présent dans son antre intérieur était un peu équivoque. Il n'aurait de repos que lorsqu'il aurait eu sa revanche. Il ne pouvait pas aller de l'avant sans cela.

La nuit passa, il médita quatre heures, plus dans ses pensées que pour reprendre son énergie. Toujours est-il qu'il se réveilla plus tard et sonda rapidement les alentours. Tout allait bien. Il garda la tête contre la roche et les paupières fermées, mais l'esprit aux aguets. Le temps fut long avant que le soleil se lève mais il s'en fichait. Il avait prit l'habitude du temps qui s'écoule lentement. Cette vie était beaucoup plus mouvementée que lorsqu'il était magicien d'Opale. Il observa la petite qui dormait. Il avait eut l'intention de lui répondre à son retour la veille, mais elle dormait déjà et il n'avait pas osé la réveiller. Sa rencontre avec Tymora... c'était il y a des années, elle était magicienne d'Elfes, lui d'Opale, et elle avait débarqué chez lui un beau jour, avec son fils, en réclamant qu'il lui lègue de son savoir. Et il l'avait fait, lui apprenait à mieux maîtriser ses pouvoirs et ses émotions. Il soupira et sourit en jetant un oeil au cocon régénérateur de la sorcière. Il y avait des choses qui ne changeaient pas. Il se remémorait ses frasque dans la cour d'Opale pour l'impressionner devant Dereson, pour montrer qu'elle était la plus forte. Cette femme aurait un éternel coeur d'enfant.

Le matin venu, il sentit le réveil de la sorcière mais continua à demeurer immobile, les yeux fermés, la respiration lente et régulière. N'importe qui sentait qu'il dormait, son état n'en était pas loin, seul son esprit était en éveil. Mais elle ne fit pas attention à lui, obnubilée par son inquiétude pour sa fille, elle se précipita sous l'abris où elle trouva celle-ci endormie. « Ophélia, mon bébé est-ce que ça va? » Il ouvrit un oeil, puis deux, et contempla un moment son âme soeur et leur enfant. **Je présume que j'ai encore manqué de contrôle. Merci d'avoir sauver notre fille. J'ai tellement eu peur de la perdre. Te rappelles-tu quand je suis allée te voir la première fois, j'avais un fils. ** Il sourit.

** [Tymora] Il y a des choses qui ne changent pas. Mais pour ne pas m'approprier tout le mérite, je n'y suis pas pour grand chose, ce fut un travail d'équipe. Tu as provoqué un éboulement terrible. Sois je te sauvais, sois je sauvais Jinann. Mais je n'ai pas eu à choisir, Sibelial à éloigner les crabes et s'est occupé de garder la petite sauf, alors je me suis arrangé pour que tu ne nous tues pas tous... En bref c'est ça qui est arrivé. **

Regarder Jinann se lever en titubant légèrement pour servir sa mère lui fit prendre conscience du lien puissant qui unissait la mère et la fille. Est-ce qu'un père avait aussi le droit à ce genre de lien ? Il ignorait tout de ce qu'il devait faire. Il n'avait pas été préparé à cela. La plupart des hommes ont dix lunes pour se faire à l'idée de devenir père et ils recevaient des conseils de tous leurs proches. Pour sa part, on lui avait lancer cette vérité en même temps qu'il tombait dans une aventure sans nom. Ah oui en faut, elle avait un nom. Le Survivor. Quelle stupidité pareil. Mais bon ! Quel meilleur moment pour les faire se connaître non ? Sibelial arriva sur ces entrefaits encore un anaconda. Elle avait visé haut ! Il avait déjà manger des reptiles dans le désert et leur chair était plus tendre qu'on s'y attendrait, et avec la quantité qu'ils avaient sous les yeux, ils auraient de quoi se faire des réserves. Soudain, la voix de Cassandre leur annonça la prochaine étape et il se demanda comment cette vipère -en parlant de serpent tient- avait bien pu faire ce petit tour. Il se retint de lui répondre un sarcasme. « Il ne faudra pas traîner, les autres équipes sont peut-être déjà en route. » Il jeta un oeil à Sibelial. « Si vous voulez, je m'occupe de vos blessures. » Il sortir de l'abris et déplia sa haute stature. Les courbatures disparurent d'un simple balaiement magique.

Levant les yeux vers le soleil, il chercha un nuage dans le ciel. Il ne pouvait pas créer de nuage, mais pouvait les déplacer. À quelques kilomètres à l'ouest se trouvait un petit amoncellement de nuage. Il en détacha un morceau à l'aide de son pouvoir sur le vent et le ramena doucement au-dessus de la vampire, entre elle et le soleil, et assez bas pour que cela paraisse surnaturel, et que les rayons ne l'atteignent pas aux pieds non plus. « Sans doute qu'ainsi vous pourrez dépenser moins d'énergie avec ces feuilles » Il indiqua les feuilles de palmier qui tournoyait au-dessus d'elle. « Je ne peux pas réellement aider pour la cuisine mais je peux faire le reste. » Il haussa les épaules. Oui il savait cuisiner, il avait assez voyager pour se faire à manger. Mais les portions étaient infimes et souvent le goût était infâme. Il cuisinait pour se nourrir, pas pour satisfaire ses papilles gustatives. Il attendit tout de même son accord avant de procéder à sa guérison. Peut-être qu'elle était trop orgueilleuse pour se reposer sur lui. Elle avait beau avoir perfectionner ses pouvoirs, il demeurait que le sorcier du Désert était celui qui avait la plus grand réserve énergétique de l'équipe.

    RÉSUMÉ
    Kreos médite une partie de la nuit, veille sur eux, répond à Tymora au matin puis propose son aide à Sibelial pour soigner ses blessures multiples. Puis il déplace un nuage avec une légère brise pour bloquer les rayons du soleil sur la vampire.

    C'est pas long mais je voulais pas vous bloquer plus longtemps.


_________________
~Un mortel à demi-dieu...~



Je sais qui tu es
Je sais ce que tu crains
Jamais tu ne te sauveras
Je sais ce qui se cache en toi
Je sais quand est ta fin
Jamais tu ne t'en sauverais
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Tymora
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: 07/01/2012 12:44    Sujet du message: Antre Sud Répondre en citant

( suite directe ici : http://emeraude.xooit.com/t16736-Ravin.htm#p225123 )
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: 05/12/2016 12:39    Sujet du message: Antre Sud

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Les Chevaliers d'Émeraude - JDR recommandé par le site officiel - Version 7 Index du Forum -> Archives -> Toutes les archives -> x En jeu -> Évènements -> Survivor Toutes les heures sont au format GMT - 4 Heures
Aller à la page: <  1, 2
Page 2 sur 2

 
Sauter vers:  

Crédits - Le forum a été créé en 2005 par Deelylah. Le design et le codage ont été réalisé par Chlotilde avec l'aide de Camellia et Sahvanna. L'univers du forum est fortement inspiré de la saga Les chevaliers d'Émeraude d'Anne Robillard. Toute reproduction partielle ou totale de ce forum est interdite.


Portail | Index | Panneau d’administration | Créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB
Appalachia Theme © 2002 Droshi's Island
Traduction par : phpBB-fr.com
Designed & images by Kooky