Index - Rechercher - Membres - Groupes - S’enregistrer - Messages Privés - Connexion
Règlements & contexte - Encyclopédies - Annonces - Recherches - Questions - FAQ - Partenariats - Parrainage - Ateliers - L'infolettre
+La Guilde+ Bureau de Morgan

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Les Chevaliers d'Émeraude - JDR recommandé par le site officiel - Version 7 Index du Forum -> Archives -> Toutes les archives -> x En jeu -> Royaumes d'Enkidiev -> Royaume des Fées -> Digitalis
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Morgan
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: 27/11/2011 11:27    Sujet du message: +La Guilde+ Bureau de Morgan Répondre en citant



Un grand bureau au sous-sol des locaux de la guilde. Décoré avec le plus grand soins, les murs sont recouvert de velours rouge, dans le fond de la salle trône une statue d'une sirène et d'un marin sur un tas d'or, sur le mur est fixé une immense carte d'Enkidiev. le mobilier se compose d'un bureau d’excellent facture en ébène et d'un fauteuil d’ébène et de velours rouge sombre. derrière la statue, un coffre fort permet de stocker la fortune de Morgan et de la guilde.


Dernière édition par Morgan le 25/04/2012 15:00; édité 1 fois
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: 27/11/2011 11:27    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Morgan
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: 27/02/2012 08:29    Sujet du message: +La Guilde+ Bureau de Morgan Répondre en citant

La journée avait été fructueuse, c’est clair. On a bien gagné, enfin surtout les autres ont bien gagné pour moi, car là est l’avantage d’être chef de guilde, beaucoup d’avantage pour finalement bien peu d’inconvénient, si ce n’est confier des missions à des bras cassé mais ça, malheureusement, je ne peux pas faire grand-chose, s’ils étaient doués, ils ne se contenteraient pas de leur paye misérable et de leurs jobs pourris, c’est clair, alors c’est un moindre mal qu’ils soient stupide. Je suis dans mon bureau, en train de faire la comptabilité, profitant de ces calmes trop rares dans les locaux de la guilde. Pourquoi trop rare ? Parce que ces derniers temps, la Guilde est tout sauf calme. Entre l’équipe vice qui fait les quatre cents coups, Superbio et Prim’ qui se chamaillent sans cesse, et le petit dernier de ma famille qui braille sans cesse, ça en fait de la marmaille à gérer… Ouais parce que les Vices sont de la marmaille, de la marmaille entrainé pour tuer, qui fait joujou avec des lames de trente-cinq centimètres, des haches et des poisons, mais des gamins quand même, des gamins turbulent et hyperactif qu’il faut toujours occuper. Mais là, j’ai réussi, je m’en suis débarrassé, ENFIN ! Avaritio, Luxuria et Iro sont en mission à Elfe, ils vont tuer l’ancien Roi –rien que l’idée du nombre de 0 du contrat me fait frissonner de plaisir-, Acédio, ce fainéant est parti vendre des herbes –mais lui à la limite, c’est le seul à pas faire de bordel-, Superbio et Prim’ sont parti rencontrer Masa, le chef de la ligue des assassin pour conclure une alliance entre la Ligue et la Guilde, de ce fait, je n’ai plus leur dispute sur le dos, enfin un peu de paix et de tranquilité.il est vrai que je tuerais pour que ce moment si rare puisse durer. Malheureusement, dans la vie d’un brigand, comme dans celle d’un père, ça ne dure jamais très longtemps…

Alors que je travaille sur mes calculs, Marius, un des brigands de ma guilde ayant un soupçon de neurone dans la tête vient me voir, me prévenant des avancés des missions. Pour l’instant tout à l’air de bien se passer, prions pour que ça continue comme ça. Soudain, j’entends une voix d’enfant et des petits pas énervés. La pause est finie, Jaiden est là. Je me disait aussi, c’est louche qu’il n’ai pas encore fait parlé de lui, ça ne lui ressemble pas. Il devait être en train de jouer avec Jack et Kelly ann, sa tante presque aussi vieille que lui, ou alors il faisait la sieste –Jaiden, faire la sieste, quelle blague, enfin, de sa part, je m’attend à tout-. En fait, je ne devrais pas travailler quand il n’est pas là, je devrais profiter de ces moments trop rares et me détendre. Je me tourne vers Marius et prend la parole.

« Neh, Marius, tu peux appeler Khara, faut qu’on cause de Jaiden elle et moi. Chope le petit au passage, j’veux qu’il soit là. Et t’arrête pas pour boire en route, c’est claire ? »

Après un soupire, je roule mon parchemin et range tout dans mon coffre, je me demande quand j’aurais un peu de temps pour moi, visiblement ce n’est pas pour aujourd’hui, ni pour demain, ni pour après de main… vivement que Jack devienne un homme, que je puisse déléguer un peu mon boulot. Faut dire que Jack est prometteur, travailleur, motivé, une futur chef de guilde en puissance, j’espère juste que mes trois gamins ne vont pas se battre pour ma succéssion, surtout Jack et Jaiden, puisque l’un comme l’autre peuvent réclamer le titre d’ainé, Jack étant l’ainé de mes enfants, et Jaiden l’ainé de mes enfants biologique, et même si je les aime tous les deux autant, je ne suis pas sûr qu’ils comprennent qu’ils sont aussi important pour moi, peu importe qui sera mon successeur.
Revenir en haut
Khara
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: 01/03/2012 22:54    Sujet du message: +La Guilde+ Bureau de Morgan Répondre en citant

Que dire depuis sept ans? Tant de chose s'était passé dans la vie de l'elfe et il lui semblait que tout avait changé radicalement. Par où commencer? ... Commençons simplement avec la prise de retraite de Khara, l'elfe ne se sentait pas épuisée nullement. Mais elle ne se sentait pas à sa place dans l'ordre. Même si elle avait averti Sharon que son attention sur l'ordre la délaissait de plus en plus. Sa vocation ne se trouvait pas à Émeraude, avec les chevaliers. Elle songeait à ses pouvoirs... particulièrement celui de l'eau. Elle le savait au fond d'elle-même, elle ne serait pas capable de s'en séparer, cependant, la vie allait l'amener ailleurs. Après tout, la magie lui avait apporté plus de chagrin que de bonheur, peut-être que sans magie, tout irait mieux? Elle avait eut ce ressentiment, pareil quand elle avait quitté sa famille à Elfe. Cependant, quittant le royaume lui avait causé le plus grand des bonheurs étrangement... Un être vivait dans son ventre à ce moment-là.

Mais d'où venait cet être? Pourquoi Khara était si rapidement tombé enceinte? Qui était le père? Tant de question et tant de possibilité.

Recommençons au tout début de l'histoire, cette histoire commença à l'adoubement des chevaliers. Le jour où Khara ignorait que sa vie allait tourner à 180 degré. Le jour qu'elle rencontra les deux hommes de sa vie. Le premier se nomma Morgan, gentil homme qu'elle trouvait fort sympathique. Elle l'avait revu en le visitant à Fée et réalisa dès les premiers jours complets avec lui, qu'il était son âme sœur. Celui qui ferait partie de sa vie pour toujours. C'était d'ailleurs le père de l'enfant qu'elle portait dans son ventre, elle le savait, le père était Morgan et résolue à aller vivre avec l'homme de sa vie, elle savait que sa vie auprès de cet homme serait fort surprenante.

Cependant, ce n'est qu'un des deux hommes qui marqua la vie de Khara... Il avait Lucas, l'ancien chevalier d'Émeraude, revenu de si loin pour en arriver à Émeraude. Contrairement avec Morgan, qui lui avait fallu quelques jours pour réaliser la vérité. Avec Lucas, ce fut le contraire, elle sut dès le premier regard qu'il marquerait sa vie au fer. Si Morgan était l'homme de stabilité et paisible, Lucas était l'homme de passion, celui qui lui faisait tant vibrer son cœur à la chamaille. Elle n'avait pas reconnu les symptômes au début, mais rapidement, sa tête s'étourdissait au contact de cet homme. Elle n'était pas capable de lui résister, c'était définitivement l'homme qui saurait la faire désirer pour toujours. Autant que Morgan était presque le contraire sur le point de vue du caractère, autant que la vie semblait unir Lucas et Khara dans divers domaines. Pourquoi alors elle n'était pas restée avec l'homme de passion qu'était Lucas? Elle le savait, au fond d'elle-même, pourquoi gâcher quelque chose qu'elle savait si fragile?

La raison l'emporta sur les sentiments et Khara s'était envolé à Fée, malgré un doux départ dans les bras de Lucas, son homme, son seul amant qui saurait rester dans sa vie. Le seul homme auprès elle tromperait Morgan. C'est alors qu'elle accoucha de son premier fil, Morgan était si fier et Khara pareil. La nouvelle maman réalisa bien rapidement que son fil était un mini-Morgan, le célèbre surnom qu'elle donnait à son fils. Malgré ces bonheurs, elle arrivait des fois, de se réfugier au bord de la plage, assis à terre, les bras entourant ses bras. Observant l'océan, elle n'arrivait pas à oublier Lucas. Ça faisait tellement longtemps qu'elle ne l'avait pas vu... son amant. Elle regrettait toujours un moment dans l'année, la présence de cet homme qui avait sut lui ravir son cœur étonnamment.

C'est pourquoi elle annonça à Morgan qu'elle irait voir ses amis et qu'elle lui laissera son fils. Après tout, il avait bien besoin de passer du temps seul avec son fils non? C'est ainsi, deux jours plus tard, Khara se retrouva de nouveau dans les bras de Lucas. Se faufilant dans ses bras. En sentant ces muscles contre les siens. Respirant son odeur de nouveau. Elle se demanda comment elle avait pu passer tant de temps sans lui, loin de lui. Sans s'en rendre compte, en plein acte, elle lui révéla qu'elle l'aimait... Oui, elle l'aimait. Il n'avait pas une question de sexe entre eux, il avait quelque chose de plus fort. De plus réunissant. Comme s'ils pouvaient pas être séparé même s'ils le savaient très bien qu'ils n'étaient pas des âmes sœurs. Heureusement, Lucas la comprenait. Comme toujours. Elle le savait, à chaque matin, à chaque lever du soleil, elle ne pourrait jamais quitter Morgan. Il faisait parti de lui autant que Lucas en faisait parti. Elle le savait en regardant les arbres, que seul la mort pourrait l'obliger à rester avec l'homme qui serait vivant. Mais elle ne voulait pas y penser. Elle refusait de croire que la mort viendrait la rejoindre aussi rapidement.


Les années passèrent et c'est alors que Khara découvrit qu'elle était enceinte de nouveau. Au grand bonheur de Morgan et de leur fils. Souriante, elle sut à la naissance de l'enfant, que l'enfant n'était pas de Morgan, mais bien de Lucas. Juste en regardant le petit regard de ce bébé, elle y voyait l'énergie de Lucas. Morgan ne sut pas la vérité et tant mieux ainsi, il aurait été en colère inutilement. Repartant de nouveau vers Émeraude, en compagnie de son bébé dans ses bras, elle se révéla aux yeux de Lucas qui comprit en une minute que ce bébé était le sien. Quel hasard, le sang de Lucas coulait enfin dans les veines d'une autre personne... son enfant. Le sang de l'ancienne royauté de rubis coulait dans les veines de son enfant... Celui de l'illustre reine de Rubis -Adélia-, Esdras - l'immortel inconnu - , Erika - la seule fille biologique des deux autres personnes d'avant - et maintenant Lucas, chevalier d'Émeraude. Heureuse, elle retrouva les bras qu'elle aimait tant. Celui de Lucas, qui lui serra tendrement. Même s'il se doutait de la vérité. Même si Khara se doutait que le père de l'enfant voudrait le voir le plus souvent possible. Comment la vie allait faire en sorte que les deux pères puissent voir leur enfant sans qu'ils se compétions? C'est avec une grande respiration que Khara demanda à Lucas d'être patient. Leur enfant serait entouré par les meilleures personnes. L'elfe n'avait bizarrement aucune crainte, elle le savait, à présent, les dieux étaient cléments envers elle. Elle ne pouvait pas gâcher ses deux amours de sa vie. Jamais elle n'aurait le courage...

Maintenant

Après plusieurs journées à se reposer tranquillement au bord de l'océan, sur la plage en regardant les vagues, c'était vraiment une des places qu'elle aimait tant passer son temps. Elle passait son temps avec ses enfants, avec son état, elle s'entraînait mais elle ne pouvait pas être sur le terrain comme son mari ou les autres membres de la guilde. Elle ne se culpabilisait plus vraiment par rapport à son rôle, elle se sentait si mieux depuis qu'elle ne faisait plus parti de l'ordre d'Émeraude, c'est à croire qu'elle n'y était vraiment pas à sa place. Elle était dans le bâtiment de son époux, mais elle était en train de finir de nourrir son bébé qu'elle vit un des employés de Morgan, Marius. En lui souriant, elle prit son message en compte et elle se leva bien rapidement En arrivant le bureau, avec le bébé dans ses bras, avec un gros sourire au visage. Elle s'approcha de son amoureux et elle en profita pour l'embrasser sur ses lèvres. Ah, ce qu'elle l'aimait cet homme qui l'apaisait de tout sorte de manière. «Bonjour mon amour, de quoi tu veux me parler?» Elle se releva et se dirigea vers la fenêtre où le paysage était toujours aussi féérique. Elle devinait bien rapidement qu'il lui parlerait d'un sujet. Bien sur, elle pourrait le sonder mais elle ne l'avait jamais fait et elle ne le ferait jamais, par respect. Elle le regarda alors, tout en serrant son bébé dans ses bras et lui murmurant quelques mots elfiques dans son oreille. Elle devinait bien rapidement que ce dernier prendrait certain air de Lucas.
Revenir en haut
Jaiden
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: 05/03/2012 19:08    Sujet du message: +La Guilde+ Bureau de Morgan Répondre en citant

Assis à même le sol de sa chambre, fixant quelque chose devant lui, l’enfant de six ans semblait sage comme une image. Tout le monde le connaissant savait très bien que c’était impossible, mais c’était pourtant de ce qu’il avait l’air en ce moment. Bien sûr, de l’angle de la porte, personne ne voyait ce qu’il fabriquait, ce qui était certainement mieux pour lui. Pourquoi? Oh, c’était simple… Parce qu’il regardait sa collection d’objets brillants et que la plupart avait été dérobé aux membres de la guilde… Bon, il était certain que personne n’oserait lui faire du mal vu son statut social, mais, tout de même, sa mère pourrait être en colère! Et si son père refusait qu’il le suive partout après ça, ce serait catastrophique! Donc, voilà pourquoi il tournait le dos à la porte et tenait sa collection entre ses jambes, simple précaution. Et puis, à vrai dire, il ne voulait pas que les gens l’observent! C’était à lui et à personne d’autre bon! Bref, pas touche!

« Uh? Ça fait quoi là? » marmonna pour lui-même le gamin en prenant un de ses précieux objets.

En fait, précieux n’était pas le bon terme pour ce… truc? Pourquoi une dague rouillée se trouvait dans ses choses? Non mais, c’était quoi l’idée? Ça brillait pas du tout ce machin! À moins que… le temps l’avait fait rouiller? Ah ben zut alors! Pourquoi la personne à qui il l’avait prise n’avait pas fait attention en l’achetant? Pff… Voyons, acheter une dague qui risquait de rouiller, quelle idée stupide. Il fallait qu’il en fasse part à son père! Ben oui, si la personne en question se trouvait à avoir que des armes rouillées, ce serait pas pratique tsé. Enfin, c’était sa logique de gamin ça… Probablement que s’il s’était simplement assuré de prendre soin de la lame, il n’y aurait pas eu de problème, mais, bon, il n’avait que six ans… Donc, persuadé qu’il y avait un homme incompétent qui ne savait pas comment acheter des armes, Jaiden décida d’aller prévenir son paternel. Il prit donc la dague avec lui et coura (parce que marcher, pour lui, c’était quasi pas faisable) vers le bureau de Morgan.


« Papaaaaaa! » lança le gamin en courant toujours dans les couloirs, la lame à la main.

Oui, c’était une super idée de courir avec une dague… S’il fallait qu’il tombe… Mais bon, heureusement pour lui, il arriva en un seul morceau à destination. En fait, il croisa Marius qui semblait le chercher alors ça tombait bien, non?
« Ton père veut que tu viennes le voir! » lui indiqua l’homme en lui faisant signe de le suivre. Oohh! Il allait justement voir son paternel, c’était fou le hasard des fois! Marius le conduisit, plus lentement, vers le bureau de Morgan, ne posant aucune question quant à la présence d’une dague dans la main d’un enfant. Il aurait peut-être dû… « Il me veut quoi papa? » demanda l’enfant en fronçant les sourcils, oubliant momentanément sa dague. Il était franchement intrigué là; pourquoi son père voulait-il le voir? Il allait lui annoncer qu’il serait son futur bras droit? Oh, ce serait trop cool ça! « Je sais pas… » répondit finalement Marius en indiquant qu’ils étaient arrivé. Ben là! Comment ça il savait pas? Pfff, pas utile lui…

Grognant pour lui-même, il n’aimait pas attendre, il voulait savoir tout de suite lui! Voyant que Marius ne répondrait pas plus, Jaiden soupira de découragement et de frustration. Puis, alors qu’il allait pousser la porte, il se souvint de la raison première de sa venue ici. La dague rouillée! Bref, le gamin entra donc rapidement dans la pièce, levant le bras avec la dague pour la montrer à son père.
« Papa, re… » Il repéra soudainement la présence de sa mère, ouvrit grand les yeux et cacha précipitamment sa main derrière son dos. Oh oh… Il ne fallait pas qu’elle voye la lame, il serait certain qu’elle n’apprécierait pas. Cherchant une solution, l’enfant sentit soudainement la main de Marius derrière son dos. Oooohhhh! En essayant de paraître le plus subtile possible, Jai lâcha la lame dans la main de l’homme et s’élança sans un mot de plus dans les jambes de Khara. Il la serra très fort contre lui, un grand sourire illuminant son visage. « Allo maman! Puis il regarda le bébé qu’elle tenait dans ses bras. Allo toi! » Il lâcha alors sa mère pour se précipiter sur les genoux de Morgan, souriant toujours. Il tourna brièvement la tête vers Marius, lui sourit et retourna son attention sur son père.

« Tu voulais quoi papa? »

Changer de sujet, faire comme s’il n’avait rien eu dans sa main, c’était une super idée, non?
Revenir en haut
Morgan
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: 08/03/2012 20:01    Sujet du message: +La Guilde+ Bureau de Morgan Répondre en citant

Je lève un sourcil quand Jaiden entre et qu’il confie un truc à Marius, bien qu’il essaie d’être le plus subtile possible, on voit qu’il y a un trafic bizarre entre les deux. Bref, je demanderais à Marius après de toute façon, il ne pourra pas me le cacher. Sans doute le gamin a-t-il fait un petit larcin et veut le cacher à sa mère pour ne pas se faire gronder. Depuis quelques temps, j’ai remarqué que beaucoup d’objets brillants « disparaissaient », et souvent, Jaiden n’était pas loin quand ça arriverait, mais je ne dirais rien, du moins pas devant sa mère, quand nous seront tous seul tous les deux, je lui demanderais de rendre ce qui pour lui doit être ses trésors. Tous les gamins ont leurs trésors, ça peut être une feuille qu’ils trouvent jolies, une petite pièce de rien du tout, moi c’était des pierres pour faires du feu, manque de bol, Jaiden semble plus attiré par les vrais trésors. Enfin, on peut lui reconnaitre son talent de voleurs, parce que jusqu’à présent, personne ne s’est plaint, donc soit ils ne l’ont pas remarqué, soit ils n’osent pas me le dire, auquel cas on peut reconnaitre qu’il choisit bien ses cibles, ou alors il a juste de la chance, c’est possible aussi, enfin ne faisons pas de suppositions hâtive. Après tout c’est encore un môme, et même si je pense qu’il voudra devenir voleur, je veux le laisser faire ce qu’il veut, même si j’aimerais qu’il reste dans la guilde, je dois bien l’admettre.

Alors qu’il monte sur mes genoux, je le câline et lui ébouriffe les cheveux, comme Will avait l’habitude de le faire avec moi quand j’étais gamin, sauf que lui le faisait pour se moquer de moi plus qu’autre chose… m’enfin l’était cool le Will, dommage qu’il soit mort. Tout en serrant mon petit gars contre moi, je ne peux m’empêcher de me rendre compte à quel point il me ressemble. Surement que j’étais pareil quand j’étais môme, tant physiquement que mentalement faudrait que je demande à Mama. Enfin, Jaiden au moins aura une présence masculine dans sa vie, contrairement à moi. Sans Will, je ne serais surement jamais devenu un vrai homme, surtout si j’avais dû compter sur mon paternel. Dans le fond, je me demande s’il n’est pas plus heureux maintenant qu’il a une fille. Mais trêve de rêveries, tout en gardant Jaiden contre moi, je me tourne vers Khara et prend la parole.

« Voilà, j’aimerais qu’on parle de Jaiden. Il a l’âge de devenir apprenti de la Guilde, comme Kelly-Anne et comme Jack avant lui. »

Voilà où je veux en venir. Faut-il oui ou non le faire devenir apprenti, et si oui, qui va s’occuper de son apprentissage. Pas n’importe qui, ça c’est sûr, et je doute que Superbio accepte de s’en occuper, il a déjà eu une gamine avec Prim’, et puis c’est encore un gamin lui-même... Bizarrement, pour Jack, la question ne s’est jamais posée. En même temps, il a été adopté pour prendre ma succession, pour devenir brigand de la guilde et ensuite devenir chef au moment où j’aurais accumulé assez d’argent pour mener une vie tranquille. Pour Jaiden c’est plus compliqué, c’est mon bébé, je l’ai vu tout petit, j’ai changé ses couche –Sans commentaire, je suis macho, mais j’aime m’occuper de mes gosses-, je l’ai nourris, alors le confier à n’importe qui, ça me semble difficile. Pas que je l’aime moins que Jack, loin de là, mais je ne les aime pas de la même manière, autant Jack je lui montre mon amour par une grande confiance, autant Jaiden, je lui montre en étant protecteur. Quand je le regarde, je le revois encore il y a quelques années, marchant difficilement encore, d’un pas incertain, tout fier d’avoir fait plus de trois pas sans être tenu par sa mére. Après un soupire, je reprends.

« Je ne sais pas ce que tu en pense Khara, c’est peut-être un peu tôt, mais il faut qu’on en parle, histoire de savoir si on le prend maintenant, si on attend encore quelques années… »
Revenir en haut
Khara
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: 27/03/2012 21:21    Sujet du message: +La Guilde+ Bureau de Morgan Répondre en citant

Khara vit alors que son fils Jaiden entra dans la pièce soudainement grâce à Marius qui avait trouvé leur gamin. Fière de son premier fils, elle vit alors la dague qu'il essayait de lui cacher. Elle était pas née de la dernière pluie mais fit comme si elle n'avait rien vu, elle en reparlerait plus tard à Morgan à propos des armes, elle ne voulait pas que son fils ait un arme dans ses mains sans de surveillance. Elle ne disait pas non s'il était avec un maître, or ce n'était pas le cas et elle ne laisserait pas n'importe qui l'être. Elle voulait le meilleur pour son fils et peu de personne méritait d'être son maître selon elle. Voyant le stratège, elle ne dit aucun mot et pris dans ses bras son fils qui lui sauta dessus, en prenant soin de ne pas faire tomber le dernier de la famille. «Bonjour Mini-morgan, j'espère que tu ne fais pas trop de méchants coups...» Elle lui souriait, consciente qu'elle avait probablement le méchant rôle dans le famille, mais elle ne s'en faisait guère. Elle savait ce qui était le meilleur pour lui et avec Morgan, comment pouvait-elle faire des gaffes? Mettre au monde ses propres enfants lui avait donné un sens à sa vie et comprenait qu'elle avait manqué beaucoup de temps avant de connaître la grande vérité... On ne pouvait pas vivre sans mettre au monde des enfants.

Khara laissa Jaiden sauter sur les genoux de son père et elle s'assoyait sur le bureau pour être face à les morgans qu'elle aimait tant. En souriant, elle ne pouvait pas s'empêcher de remarquer la parfaite ressemblance entre le père et le fils. En les voyant tous les deux, c'était impossible de se dire que Jaiden avait un autre père, sinon il y aurait eut un problème dans la nature. Ça ne faisait pas de doute qu'il ressemblerait à son père, le même caractère et le même genre de nature. Comment dire, elle ne voyait pas les deux séparés et en fait, elle en était bien heureuse. C'est alors que Morgan lui révéla le fond de sa pensée, il voulait que leur fils commence alors à devenir un vrai apprenti de la guilde, qu'il commence enfin à apprendre et à ne pas passer le reste de son temps à faire n'importe quoi. Khara devina qu'il était réellement sérieux et qu'il était le temps de passer à autre chose. Elle ne pourrait plus le gâter de la même manière qu'avant puisqu'il faudrait qu'il apprenne les vrais responsabilités de la vie.

Elle prit alors une grande respiration et baissa la tête qu'une minute pour la relever vers son mari. D'un air incertain, elle commença alors à lui dire ce qu'elle en pensait réellement. « Morgan, je peux comprendre que tu veuilles que ton fils commence son apprentissage. Je ne suis pas contre mais je dois avouer que j'aimerais bien que notre fils ait une réelle éducation. Je dois avouer que je ne connais pas celui que tu as appris et je ne le dénigre pas mais... il ne faut pas sous-estimer l'éducation au profil du combat. Si tu veux que Jaiden commence l'apprentissage, il devra apprendre également mon type d'apprentissage, celui de la culture et ce genre de chose. Et en plus... bien, je ne veux pas que ça soit n'importe qui son maître... Je n'ai pas confiance en beaucoup d'homme dans la guilde et je veux le meilleur pour lui. Je préfère que ça soit toi qui le prend sous tes bras et qu'ensemble, on s'assure l'éducation de notre fils, en étant plus sévère ou en changeant certains choses...»

Khara se pencha alors pour l'embrasser et souriait à Jaiden. Non, elle fait elle ne lui bloquerait pas son apprentissage, mais tel une mère le demandait, elle ne le laisserait pas à n'importe qui... Au grand risque d'en faire un homme plus cultivé et intelligent à la fin de son apprentissage.

Revenir en haut
Jaiden
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: 04/04/2012 23:58    Sujet du message: +La Guilde+ Bureau de Morgan Répondre en citant

Blotti dans les bras de son paternel, les cheveux tout ébouriffés à cause de la main de Morgan, le gamin se demandait franchement ce que son père voulait. Il devait bien y avoir une raison spéciale, non? Fronçant les sourcils, Jaiden oublia momentanément la présence de ses parents pour se perdre dans ses pensées. Il fixa un instant le vide, se gratta l’arrière de la tête puis finit par hausser les épaules sans avoir trouver de réponse satisfaisante à sa question. Il allait devoir être patient alors? Eh… nah, il voulait pas, il aimait pas attendre lui! Commençant déjà à s’impatienter, il ne lui en fallait pas beaucoup disons, le blondinet croisa les bras et se mit à fixer son père de façon intensive. De cette façon, il espérait faire parler plus rapidement Morgan, ce qui arriva finalement par un pur hasard. Souriant de toutes ses dents, croyant dur comme fer que c’était grâce à lui, le jeune garçon écouta enfin ce que le grand chef avait à dire.

Parler de lui? Il voulait parler de lui? Oooohhhhh! Puis le gamin entendit le mot apprenti de la Guilde et son sourire, s’il le pouvait encore, s’agrandit davantage. Puis il enchaîna en demandant à Khara ce qu’elle pensait de tout ça et s’il serait mieux d’attendre encore quelques années. Attendre? Mais non! Il ne voulait pas attendre lui! Hors de question, hors de question bon! Il allait d’ailleurs le faire savoir à tout le monde, mais sa mère prit la parole plus rapidement que lui. Un peu offusqué, Jai fit la moue puis écouta finalement ce qu’elle avait à dire puisque c’était probablement encore plus important que ce que Morgan avait dit. Uh? Une réelle éducation? C’était quoi ça? Pas sûr de comprendre ce que sa mère disait, l’enfant se gratta la nuque d’un air perplexe. Et puis, pourquoi elle parlait de combat? Il allait se battre? Ooohhh! La culture? C’était quoi de la culture? Ça se mangeait? Probablement pas… Puis Khara prononça la phrase la plus exquise jusqu’à maintenant; elle voulait que ce soit Morgan en personne qui le prenne sous son aile! En fait, ce fut à peu près la seule chose qu’il retint de tout le monologue… Sautillant presque sur place, c’était difficile vu qu’il était assis sur les genoux de son père, Jaiden se tourna vers lui vivement.


« Oui, je veux, je veux! C’est toi que j’veux papa; t’es le meilleur! » s’exclama l’enfant de six ans en faisant de grands gestes exagérés.

Il se tourna ensuite vers sa mère en souriant toujours puis lui fit un gros câlin pour la remercier d’avoir donné son accord. Il se remit ensuite d’aplomb sur les genoux de son père.
« Maman, c’est quoi une réelle éducation? Hein, papa, c’est quoi ça? » rajouta Jaiden en regardant son père en fronçant les sourcils. Qu’est-ce qu’il allait devoir apprendre? Ça faisait peur le mot culture, non? Enfin, il espérait juste qu’il ne serait pas obligé de rester assis pendant trop longtemps… De toute façon, il n’était pas encore né la personne qui réussirait à le faire rester immobile pendant des heures! D’ailleurs, il commençait à vouloir bouger à nouveau, ses pieds se faisaient aller dans le vide et il regardait sans arrêt son père et sa mère en alternance. Bientôt, ses parents auraient perdu toute son attention… C’était déjà beau qu’il ait compris en partie ce qu’ils avaient dit… « On va pouvoir bouger beaucoup quand tu vas m’apprendre des trucs papa? Tu vas m’apprendre quoi au juste, hein hein? » Oui, il voulait s’assurer immédiatement qu’il pourrait se mouvoir un peu pendant les futurs entraînements! Il mourrait d’envie de commencer immédiatement et de courir partout…
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: 02/12/2016 22:26    Sujet du message: +La Guilde+ Bureau de Morgan

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Les Chevaliers d'Émeraude - JDR recommandé par le site officiel - Version 7 Index du Forum -> Archives -> Toutes les archives -> x En jeu -> Royaumes d'Enkidiev -> Royaume des Fées -> Digitalis Toutes les heures sont au format GMT - 4 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Crédits - Le forum a été créé en 2005 par Deelylah. Le design et le codage ont été réalisé par Chlotilde avec l'aide de Camellia et Sahvanna. L'univers du forum est fortement inspiré de la saga Les chevaliers d'Émeraude d'Anne Robillard. Toute reproduction partielle ou totale de ce forum est interdite.


Portail | Index | Panneau d’administration | Créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB
Appalachia Theme © 2002 Droshi's Island
Traduction par : phpBB-fr.com
Designed & images by Kooky