Index - Rechercher - Membres - Groupes - S’enregistrer - Messages Privés - Connexion
Règlements & contexte - Encyclopédies - Annonces - Recherches - Questions - FAQ - Partenariats - Parrainage - Ateliers - L'infolettre
La rencontre Fratricide:Quand le passé rencontre le présent!

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Les Chevaliers d'Émeraude - JDR recommandé par le site officiel - Version 7 Index du Forum -> Archives -> Toutes les archives -> x En jeu -> Évènements -> RP stand-by
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Heiwa
Hors-Jeu

Hors ligne

Inscrit le: 03 Aoû 2011
Messages: 154
Présence: Présent(e)
Race(s): Humain
Sexe: Masculin
Âge: 36
Localisation: Personne ne le sait

MessagePosté le: 14/01/2012 10:27    Sujet du message: La rencontre Fratricide:Quand le passé rencontre le présent! Répondre en citant

Une belle journée s'annonçait,les oiseaux chantaient au renouveau du jour. Simple chant mais symbole de bonheur et d'espoir. Alors que le soleil se levait et de ses puissants rayons, léchaient les collines de ce royaume. C'était en cette belle journée qu'Heiwa avait prit sa décision de quitter Béryl, pour retourner à Diamant dont son absence avait été suffisante. Le royaume devait être sauvé ensuite suivrait le continent dans son ensemble. Fort heureusement le royaume avait été confié par un de ses capitaines et l'impétueuse Naémé, alors que leur reste de ses forces restaient dans la caverne de Cristal sous le commandement du jeune Alistaire.

C'est avec la réponse, secrètement gardé, de la jeune Nefer, qu'Heiwa prit la direction de Diamant. La belle jeune fille, premiers être vivant à lui avoir adressé la parole sans crainte ni aucune gêne. Au fil des ans l'enfant était devenue une belle jeune fille avec son caractère si spéciale mais que la divinité appréciait tant. Il espérait que jamais rien de fâcheux ne lui arrive un jour, et pour cela il garderait toujours un œil sur elle, ses espions seraient toujours sur l'eau qui vive. Un de ses rares sourires si serein disparut de son visage pour laisser place à son habituel visage froid et étrange. Laissant penser que ce sourire n'avait était qu'une illusion orchestrée par l'esprit humain. Mais son aura bouillonnait légèrement sur son corps, une aura de puissance et de crainte, qui vibrait comme un serpent se préparant à n'importe quel moment à une attaque.

C'est donc en cette matinée que le puissant guerrier Divin chevaucha en direction de Diamant. Sa course effrénée suivait la course du soleil même. Mais après quelques heures, une présence se fit sentir, et la silhouette d'un cavalier se fit apercevoir au loin, dont le soleil mettait en évidence. LE cavalier en question semblait avoir vu Heiwa, et se dirigeait à grande chevauchée vers lui, preuve qu'il avait trouvé sa "cible". La divinité elle arrêta son allure, et patienta. L'homme se rapprocha dés lors, vers Heiwa qui le reconnu en tant que messagers posté à Cristal. L'homme n'avait cesser de galopait pour apporter une information qui semblait capital, aux yeux même de son jeune capitaine Alistaire. Le messagers prit alors la parole, tout en étant exténué, craintif et subjugué:

-Maître Divin, je vous apporte une information d'une grande importance. D'après nos espions éparpillés, un convoi de haut dignitaire de Rubis semble se déplacer pour un autre royaume. Le convoi est lourdement défendu et protégé. Maître Alistaire m'a quérir pour apporter cette nouvelle. D'après le commandant, nous devons agir, car il a la preuve que ces haut-dignitaires ont une influence considérable sur le Royaume de Rubis.

La divinité n'avait pas bronché d'un muscle, écoutant attentivement les paroles de l'homme. Il était aussi figé qu'une statue, réfléchissant à ce qu'il venait d'apprendre. Mais bon nombres de fluctuations était à prendre en compte. Car jamais jusqu'à alors, il n'avait agit directement, la divinité avait opéré dans l'ombre, mise à part en ce moment à Diamant mais là ses disciples filtrés les informations, ou encore à la mort de la puissante magicienne Margaret. Mais son identité n'avait encore jamais été dévoilé. Était-ce le moment? Car dés à présent, des rumeurs d'un groupe nouvellement formé parcourrait les royaumes, mais le sujet était taboo. Son identité même, d'aucun ne savait qu'il était la même personne et ses différents surnoms étaient soufflés avec crainte et méfiance. Chacun connaissait une sourde peur à cette mention comme s'il était la mort personnifiée. Mais la connaissance de ce convoi d'homme tout aussi corrompu par le pouvoir, était une aubaine pour l'avancée de leur mission. Alistaire surveillait Cristal quand à Diamant un de ses seconds et l'impétueuse Naémé tiendrait encore les reines quelques temps. Non la seule hésitation était à savoir les risques qu'il prenait si son identité était découverte avant le grand avènement. Il ferma les yeux un temps, faisant frissonner le messager. Puis sa bouche s'ouvrit pendant l'homme à ses lèvres dans l'attente impatiente de sa réponse:

-Faîtes quérir tous nos hommes valides. Laissez ceux de Diamant. Contacter le plus de groupes, tentaient à rejoindre notre Ordre à Rubis. Je vous laisse cinq jours pour cela


La divinité avait lancé ses directives, au même moment où ses yeux s'ouvrirent sur un rouge si intense qu'il englobait même ses iris. Premiers signe avant coureur que Dieu se préparait à une guerre...

......................................


[ Le jour de la rencontre ]



Après exactement six jours, la formation des différents soldats qu'ils avaient pu ramener été présent. Il campait à la lisière d'une forêt, au dessus d'une colline où devait passer le convoi. Dans la plus grande discrétion, la troupe se préparait au futur combat prévus dans à peine quelques heures. Les hommes profitaient à se reposer alors que la divinité perché du haut de sa colline, surplombait la scène de demain.

( L'évènement d'une nouvelle aire: http://www.youtube.com/watch?v=Zs7Ud1h9ryA )


Sa silhouette éclairé par la lune donnait une étrange impression à tous ceux qui le voyaient. Chacun se demandait à quoi pouvait penser leur maître sans oser lui demander, de peur de subir le courroux du Dieu en son corps. Mais leur admiration était à la fois sans limites. De sa hauteur, Heiwa observait les environs, il n'aimait pas la guerre et les combats, préférant la paix, l'amour et la Justice. Mais l'Homme l'avait ainsi obligé à intervenir. Il n'agissait pas de guetter de cœur, mais aimant l'humanité, le guerrier était prêt à se sacrifier pour apporter cette Paix total et sans équivoque. C'est avec conviction que dans les prochaines heures, il s'attaquerait à ce convoi, frappant la corruption en son cœur, pour purifier les terres saintes du Dieu des dieux, son frère.
Après un temps, Heiwa aperçut à plusieurs lieux d'ici, des lumières, telles des petits phares dans la nuit. Le convoi était tellement vaste que de leur lanterne, on pouvait les voir à des lieux à la ronde. Ne se préoccupant nullement d'attirer l'attention.

~Les humains quelle naïveté et quelle couardise....Cela les mènera à leur perte~

Avec discrétion, il réveilla petit à petit toute la troupe pour qu'elle se prépare au combat qui se déroulerait ici même dans tout au plus deux heures. La troupe agissait avec la plus grande discrétion et efficacité, alors que les groupes de barbares ayant décidés de suivre la voie de Heiwa regardait le tout avec étonnement.

Le soleil se levait timidement sur les collines de Rubis, alors que le convoi éteignait au fur à mesure leurs torches, s'avançant de manière fier pour la plupart des soldats, voir hautain pour certains. Il ne semblait ne rien craindre. Alors même qu'il se trouvait dans une cuvette, encerclé par les hauteurs des collines, un lieu parfait pour un guets-appends et prendre un sérieux avantage sur le convoi.

Caché derrière la colline les différents troupes de la divinité furent prit par l'adrénaline du combat et une certaine fureur à la vue de la bataille. Mais tous n'agirait que sous les ordres du Dieu craignant bien plus l'être que leur fureur de combattre. Une main s'éleva, annonçant le premiers signe de la machine bien huilé. Au même moment différentes flèches, s’abattirent à des points stratégiques du convoi soit devant derrière et sur les côtés, sans toucher un homme selon les ordre du Dieu. Le convoi s'arrêta alors. Heiwa avait capté leur attention, il se leva seul pour monter du haut de la colline, Seul!




Ainsi, il vit l'importance du convoi de ses yeux, et tous se tournèrent vers lui. Les regards posés sur lui d'abord inquiet, passèrent rapidement au soulagement et presque à la moquerie. Heiwa pouvait deviner leurs pensées:

~Un homme masqué, seul? Est-il fou? ~

Toutefois la divinité put desceller certaines inquiétudes, car certains étaient assez intelligent pour comprendre que quelques choses clochaient. Dieu réussi même à penser qu'il pourrait sauver des âmes de ce convoi et les faire adhérer à son groupe toujours grandissant. Un grand murmure parcourus tout le convoi parsemé de certains éclats de rire. Mais Heiwa prit finalement la parole, assez fort que tous puissent l'entendre, mais d'une étrange froideur et calme:

-Livrez nous les nobles corrompus de ce convoi. Rejoignez la Paix divine et apportez là à ce monde en perdition.

Il savait très bien la réponse de la plupart des hommes, mais il gardait un espoir fou. Au moins, il n'aurait pas à culpabiliser de leur futur mort, s'il refusait sa proposition. Pour toute réponse, deux hommes se précipitèrent sur lui arme à la main, afin d'en finir avec sa vie devant les yeux amusés de certains soldats.

Heiwa souffla d'exaspération tout en ajoutant un "je vous aurais prévenu" . Les deux soldats finalement à portés, n'eurent pas le temps de comprendre ce qui leur arrivés, quand une lame leur transperça le corps, pour s'effondrer sur terre devant le regard médusé du convoi. Le mouvement avait été rapide, net, précis, presque invisible aux yeux de ses adversaires. Il montrait ainsi, une certaine expérience. Mais Heiwa n'avait pas encore sorti son arme légendaire...

( Les prémices d'une guerre sans fin: http://www.youtube.com/watch?v=ve3f0kDzrVo )

La divinité pointa son arme en direction de tout le convoi. Puis balançant son bras au dessus de lui, touchant les cieux de son arme. La marée humain cachée derrière lui, se leva comme un seul homme sur les hauteurs de la colline. La troupe était aussi conséquent, voir plus que le convoi. Mais l'expérience des soldats d'élites du convoi était à leur avantage. Au même moment, les plus hautains des soldats ravalèrent leur salive. Et comme dans l’œil du cyclone, un immense calme et silence s'empara de toute la colline.

Un aigle survola le futur champs de bataille, un espace séparé "les deux armées". Elles se jugèrent mutuellement, pendant un temps. Mais profitant de la surprise crée par son intervention, Heiwa abaissa le bras en direction du convoi. Au même moment un volée de flèches partie dans les airs, pour s'abattre sur les premières lignes du convoi, blessant certains mais en tuant rarement. Heiwa rapprocha son épée au niveau de son menton, dans une garde jamais vue, puis dans le même silence se rua à la charge du convoi, suivit par les hommes qui poussèrent des cris de guerre et de rage.

Dans cette descente, la marée humain semblait invincible, comme des fourmis sortant de leur Nids, les hommes affluèrent en tout sens. La surprise se lisait sur le visage des soldats ennemis. Heiwa savait que l'effet de surprise ne durerait que peu de temps, leur adversaire étaient des gardes d'élites, ils devaient donc en profiter un maximum. Le choc des deux armées allaient être imminent. Cette bataille allait commencer, sans savoir qui en sortirait vainqueur....


_________________
http://www.youtube.com/watch?v=46tS09yBc9I

La paix n'est qu'une forme, un aspect de la guerre : la guerre n'est qu'une forme, un aspect de la paix : et ce qui lutte aujourd'hui est le commencement de la réconciliation de demain.

La paix, si jamais elle existe, ne reposera pas sur la crainte de la guerre mais sur l'amour de la paix.


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: 14/01/2012 10:27    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Hiro
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: 28/01/2012 12:43    Sujet du message: La rencontre Fratricide:Quand le passé rencontre le présent! Répondre en citant

C'est une magnifique journée et Hiro ne pouvait pas souhaiter de mieux pour voyager. Il ne pouvait voir aucun nuage à l'horizon et les hommes qui l'accompagnaient semblaient bien de bonne humeur. Tant mieux, c'était toujours plus agréable quand le monde était plus détendu que des personnes de mauvaise humeur. Ça lui arrivait rarement de trouver qu'il avait des choses compliquées à ses yeux. Après tout, il était heureux, il avait des petits enfants, quoi demander de mieux pour un père de voir sa fille heureuse?

Cependant, Hiro se sentait peu à peu inconfortable. Comme si quelque chose se passait se tramait. Quoi? Il l'ignorait. Après tout, il lui suffisait de regarder autour de lui pour voir qu'il avait aucune raison de s'inquiéter. Est-ce que c'était ses vieilles habitudes qui faisaient en sorte qu'il pressentait quelque chose? Sans en parler auprès de ses hommes, Hiro n'hésitait pas à s'éloigner vers de l'avant pour être sûr que tout allait bien. Heureusement que son comportement n'inquiétait pas les autres personnes parce que ce n'était pas l'intention d'Hiro. Après plusieurs heures à se questionner, il décida de tout laisser tomber, il s'inquiétait visiblement un peu trop pour rien. Il regarda ses hommes et continua sur son chemin.

Soudainement, s'en s'y attendre, Hiro entendit des curieux bruits. Se tournant sa tête, il vit deux hommes qui se retrouvèrent au pied d'un homme masqué. Sur ses gardes, Hiro prit son épée et le tenu solidement pour lui faire comprendre qu'il n'était pas si innocent que cela. Il vit alors qu'il avait une armée de bandit qui était au loin pour leu faire comprendre qu'il était en pleine duperie. On voulait le convoi! Fixant l'homme qui semblait prendre le devant de toute cette affaire, il n'allait pas laisser les choses aussi facilement. Il était accompagné des meilleurs et de sa propre expérience de garde du corps. Non, il n'était pas si mal au point même s'il se doutait qu'il pouvait avoir beaucoup de mort.

Des flèches partirent et attaqua le convoi de plein fouet. Hiro cria alors à ses hommes de protéger le convoi. Pas question que ces sales bandits aillent le contenu. Ils ignoraient qu'ils avaient affaire aux meilleurs hommes et Hiro n'avait pas peur au combat contrairement à des faux nobles. C'est alors que le combat commença. Lui, Hiro savait déjà à qui il allait se combattre. Cet homme masqué était visiblement celui qui fallait toucher en premier et il n'avait pas de temps à perdre. Descendant de son cheval, il fonça vers celle homme en mettant à courir de plus en plus vite vers lui. Levant son bras pour l'attaquer, il donna un grand coup dur sur son épée de telle sorte qu'on pouvait sentir une vibration. Le regardant droit les yeux, Hiro lui cria «Partez avant que vous vous les regrettez. Vous ignorez à qui vous faites appel. QUITTEZ!»

(Trop null, s'il y a un problème, dis le moi)

Revenir en haut
Heiwa
Hors-Jeu

Hors ligne

Inscrit le: 03 Aoû 2011
Messages: 154
Présence: Présent(e)
Race(s): Humain
Sexe: Masculin
Âge: 36
Localisation: Personne ne le sait

MessagePosté le: 28/01/2012 19:39    Sujet du message: La rencontre Fratricide:Quand le passé rencontre le présent! Répondre en citant

[La triste réalité de la guerre: http://www.youtube.com/watch?v=d6nN-t87EN8 ]




Au loin on pouvait entendre les cris de guerres et de rage, le choc imminent se faisait sentir dans toute la plaine. Les rués des hommes faisaient trembler le sol à des lieux à la rondes, une apocalypse semblait s'abattre sur le si paisible royaume. Non rien n'aurait pu prévoir une telle bataille. Les rumeurs feraient bon train par la suite, rien n'était à en douter.

La marée humain se rapprochait dangereusement, toutefois des fous ou ingénieux soldats de Rubis s’avancèrent à l'assaut de la charge. Était-ce une tentative pour ralentir et empêcher toute action de l'adversaire? Certain semblait prendre la divinité pour cible. Une tentative de vengeance pour le compatriote décédé en si peu de temps? Ou avait-il remarqué qu'il était le leadeur de cette attaque? Mais cela ne suffisait pas, car pas même leur lame ne purent menacer la divinité. Des hommes de Heiwa accélèrent le pas pour intercepter cette insulte à leur maître. Les rare Rubiens ayant tenté cette actions furent taillé en pièce, ce fut un réel carnage. Mais tout cela n'empêcha l'avancé de cette marée humaine, bien au contraire, le choc était inévitable. Et les premières lames s'entrechoquèrent dans un ironique tintement de cristal. et de métal. Des premiers cris de souffrances retentirent aux oreilles des hommes et de la divinité qui entrait dans la transe de la guerre. Quel étrange spectacle s'offrait à lui, à quel sacrilège l'avait poussé l'humanité! Le voilà au milieu de la guerre même, ou plus même Justice n'a lieu d'être. Mais la promesse était tenu: Des derniers combats, de dernières souffrances, pour la purification de ce monde...pour Une Paix Totale.

Alors que la mêlée s'annonçait et que la divinité était toujours escorté par l’élite de sa troupe, des soldat de Rubis lui foncèrent dessus. Heiwa redoublant d'effort accéléra le pas, se séparant ainsi, volontairement de son groupe. Tournoyant dans une danse meurtrière, le guerrier divin faisait vibrer sa lame d'un ennemi à l'autre, ne laissant que des corps sans vide derrière lui ou hors d'état de nuire, car son but n'était pas de voler leur vie, seulement de les mettre hors combats. Prenant un instant pour apercevoir sa destination, il aperçut les caravanes transportant les nobles corrompus au centre, et loin dans la marée humaine ennemi.

[ Le combat des "Héros": http://www.youtube.com/watch?v=d6nN-t87EN8 ]


A peine reprit-il son chemin, dans cette direction, qu'un homme s’opposa à lui, brandissant son épée haut pour l'abattre sur lui. La divinité para sans grande difficulté, toutefois ce simple échange fit vibrer leur lame étrangement. Et déstabilisant, il semblait aux oreilles de la divinité que le son provoquait par ce choc était un souvenir lointain et enfoui de son passé. Des légendes disent que le choc de deux guerriers marqués l'âme de chacun. Cette sensation fut éphémère, mais alors qu'Heiwa porta son attention sur son adversaire, une autre chose se passa. Non seulement ses yeux d'un noir intense prenait des teintes rouge si subtil et meurtrière, comme à tout combat qu'il engageait. Mais par dessus tout une image s'opposa à lui.

Un jeune enfant aux cheveux marrons et yeux noisettes se tenaient devant un homme d'une imposante stature. Toutefois son visage restait flou et impossible à identifier. Seul un étrange réconfort et soutient apportait cette personne. L'enfant même possédait des yeux brillant de fierté et de joie à la vue de cet homme.

La vision ne dura qu'une fraction de seconde, mais perturba quelque peu la divinité. Que venait-il de se passer? Quelle magie avait exercé cet homme sur lui. Néanmoins il fallait que le guerrier reprenne son sang froid, il tirerait cela au clair plus tard. Dans un rapide coup d’œil, il aperçut que l'homme portait des habits différents des autres gardes.

~Ainsi je n'ai pas affaire à n'importe qui. Soit! ~


L'homme se décida à lui hurler dessus, peut être pour couvrir le bruit des batailles alentours. Aucun garde ne semblait vouloir intervenir dans leur combat et il était préférable. Les soldats de la divinité avait bien compris de ne jamais intervenir dans l'un de ses combats. Mais l'homme le sommez de partir et ainsi d'abandonner. Les yeux d'un rouge de plus en plus oppressant et intense se posèrent sur son adversaire. Une lute dans leur garde s'opérait, l'un essayant de prendre le dessus sur l'autre. Mais la divinité n'était pas dupe, l'un comme l'autre ils testaient les aptitudes de l’autre. Mais prenant la force de son adversaire à son avantage, il parti en arrière pour se remettre en garde. Le combat semblait devenir intéressant et son adversaire plus respectueux et réfléchit que les autres. Mais la divinité n'appréciait pas combattre pour rien, encore moins risquer la vie de valeureux guerriers qui pouvaient aider à sa paix. Il ferma les yeux un instant, comportement contradictoire quand aux alentours les combats faisaient rage. Mais en un instant il les rouvrit. Son aura s'échappa de tout son corps, telle des serpents recherchant leurs proies. Ses fidèles avaient déjà ressenti telle sensation par le passé, certains au plus proches lancèrent un regard à leur maître. Des regards mélange de fierté, de crainte et de respect. Puis la voix de la divinité claqua froide, distante , lointaine:

-Livrez nous les nobles corrompus de ce convoi. Rejoignez la Paix divine et apportez là à ce monde en perdition. Ou ne vous interposez pas à nous.

Comme si ces simples paroles redonnèrent courage et force à ses troupes, ses soldats poussés par une nouvelle force, s'attaquèrent comme des diables aux Rubiens qui s'opposaient à eux. Quand à Heiwa, il se remit aussi calment en garde devant son adversaire, prêt à n'importe quelle réponse de sa part. Toutefois, la divinité semblait perturbé par cet homme, comme si un fantôme du passé refaisait surface. Le petit garçon de sa vision interloqué comme s'il le connaissait et d'autant plus l'homme au visage inconnue. Mais la destruction des nobles primaient sur tout cela...
_________________
http://www.youtube.com/watch?v=46tS09yBc9I

La paix n'est qu'une forme, un aspect de la guerre : la guerre n'est qu'une forme, un aspect de la paix : et ce qui lutte aujourd'hui est le commencement de la réconciliation de demain.

La paix, si jamais elle existe, ne reposera pas sur la crainte de la guerre mais sur l'amour de la paix.


Revenir en haut
Hiro
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: 02/03/2012 10:44    Sujet du message: La rencontre Fratricide:Quand le passé rencontre le présent! Répondre en citant

L'ancien garde du corps avait eut l'habitude de combattre bien des hommes, mais jamais des gros troupeaux d'homme comme ça. Il ne se laissa pas abattre par le désespoir, il savait que céder au désespoir allait faire en sorte que son troupeau allait tout perdre. Il se connaissait parfaitement ses capacités et il savait comme viser les bonnes personnes comme cet homme au visage caché. Oh non, il ne laisserait personne partir avec le chariot. Il ne s'occupa de ses propres hommes, il suffisait d'entendre les voix et les cris des hommes pour savoir que dans les deux camps, il y aurait beaucoup de mort... de malheureux mort. Mais Hiro ne pouvait pas se laisser divertir par ces informations, la raison était bien simple. En guerre, si tu te laissais amener par des pensées inutiles, il suffisait qu'une seconde pour perdre la bataille. Les hommes du chariot se plaça alors pour attaquer le reste des soldats ennemis, ignorant même qui était leur vrai ennemi.

Hiro s'était placé alors devant l'homme masqué qui semblait diriger le tout. Le regard foudroyant, Hiro le fixa droit dans ses yeux, la seule place qu'il pouvait identifier la personne. Il remarqua alors qu'il semblait remplit de haine et de colère mélangée avec un sorte de patience. Qui était cet homme qui semblait rester si calme alors qu'il semblait vouloir s'en prendre à des personnes innocents. Ils ne semblaient pas un groupe de voleur, mais ils ne semblaient pas appartenir à un gros groupe. Tout ce qu'il savait Hiro, c'était que CET homme semblait diriger leur homme d’une poignée de fer. Il savait qu'il devait juste passer son temps sur lui, il n'avait vraiment pas le temps de perdre des minutes à tuer d'autres hommes alors que c'était une affaire avec cet homme. Il frappa alors le premier coup contre cet homme, leurs lames semblaient trembler sous leurs coups. Hiro perdait assez rapidement son air enthousiasme pour son air d'ancien garde du corps. Se déplaçant tranquillement autour de lui, plus rien d'existait autour de lui, comme s'il avait le vide qui s'était créer entre les deux personnes. L'homme d'expérience continuait à le fixer sans jamais donner l'impression qu'il était plus faible que lui. Sur de lui, Hiro savait qu'avant cet homme le tue, il faudrait qu'il le combatte longtemps avant de l'atteindre.

Soudainement, le rubien sentit que l'homme qui se tenait devant lui semblait céder à quelque chose. Pourtant, il n'avait rien fait de particulier pour le détourner de son attention. Ce qui pouvait bien se passer avec cet homme qui se tenait devant lui? La lame, prêt à l'attaquer de nouveau, il l'entendit alors affirmer qu'il ne se battait pas contre n'importe qui. Oui, effectivement, il n'était pas vêtu comme les autres hommes, il était un conseiller royal, simplement qu'il était mieux vêtu mais toujours prêt à recevoir une attaque s'il allait avoir un problème. C'est alors que l'homme étrange recommença son manège. N'y comprenant rien de rien, Hiro commençait à se poser quelques questions sur cet homme dont ses agissements étaient des plus étranges. Et ses gestes devenaient de plus en plus étrange à ses yeux. Cependant, la suite ne l'étonna guère. Il lui criait de leur laisser les nobles corrompus. De qui il parlait bon sens?! Hiro, de plus en plus en colère contre cet homme qui semblait mal viser un groupe et qui croyait aussi qu'il avait des nobles corrompus dans ses rangs... Il croyait rêver. C'était quoi cette histoire?!

-Il n'y a aucun noble corrompu. Retournez chez vous et révisez vos notions de nobles corrompus. Abandonnez et vous n'aurez aucun problème. Continuer et je vous jure que vous allez mourir pour une raison aussi lâche.

Hiro le fixa droit dans ses yeux, il savait très bien que l'homme n'allait pas abandonner mais il tenait à lui dire la vérité, une vérité que cet homme n'allait certainement pas accepté. C'est alors qu'il donna un deuxième coup à cet homme, qui était visiblement plus habitué que lui de faire des batailles. Les deux lames se croisèrent et ne semblaient pas vouloir de délier. Sentant les vibrations venant de son épée, Hiro continua de fixer son ennemi, sans sourciller une minute. Il ne pouvait pas se permettre de le laisser vaincre...
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: 10/12/2016 20:15    Sujet du message: La rencontre Fratricide:Quand le passé rencontre le présent!

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Les Chevaliers d'Émeraude - JDR recommandé par le site officiel - Version 7 Index du Forum -> Archives -> Toutes les archives -> x En jeu -> Évènements -> RP stand-by Toutes les heures sont au format GMT - 4 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Crédits - Le forum a été créé en 2005 par Deelylah. Le design et le codage ont été réalisé par Chlotilde avec l'aide de Camellia et Sahvanna. L'univers du forum est fortement inspiré de la saga Les chevaliers d'Émeraude d'Anne Robillard. Toute reproduction partielle ou totale de ce forum est interdite.


Portail | Index | Panneau d’administration | Créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB
Appalachia Theme © 2002 Droshi's Island
Traduction par : phpBB-fr.com
Designed & images by Kooky