Index - Rechercher - Membres - Groupes - S’enregistrer - Messages Privés - Connexion
Règlements & contexte - Encyclopédies - Annonces - Recherches - Questions - FAQ - Partenariats - Parrainage - Ateliers - L'infolettre
Balcon des mariés

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Les Chevaliers d'Émeraude - JDR recommandé par le site officiel - Version 7 Index du Forum -> Archives -> Toutes les archives -> x En jeu -> Évènements -> Mariage impérial
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Kreos
Sorcier(ère) des Croisés
Sorcier(ère) des Croisés

Hors ligne

Inscrit le: 02 Juin 2008
Messages: 2 489
Présence: Présent(e)
Race(s): [ancien immortel] Humanoïde
Sexe: Masculin
Âge: 447 ans [Fev]
Localisation: Derrière toi.

MessagePosté le: 12/02/2012 13:37    Sujet du message: Balcon des mariés Répondre en citant


Le balcon se trouve à être à un des plus hauts étages du château, juxtaposant son toit. Il est très large et s'avance au-dessus de la foule, il y a la place pour tout de même une bonne dizaine de personnes.

Tout en bas, se trouve la plage carrément, puisque le balcon est situé vers le nord et donc pas vers la cours du château. Là se trouve plusieurs chaises dispersées par les esclaves et servant aux centaines de personnes venus assister à ce grand mariage.

Lorsque le mariage débutera, tous les invités seront tout en bas à lever la tête vers les mariés. La cérémonie aura lieu en après midi, ainsi le soleil ne dérangera pas les yeux puisqu'il sera situé derrière le château, plaçant les invités dans l'ombre. Kreos sera sur la pointe la plus avancée du balcon, Tymora face à lui, Cassandre sera bien visible entre eux deux. Les demoiselles d'honneur seront sur le bord du balcon du côté de Tymora, de même pour les témoins du mariés, de son côté. Zekhen portera les anneaux et devra les donner à Kreos. Cassandre prononcera le discours pour mariés les deux sorciers.

_________________
~Un mortel à demi-dieu...~



Je sais qui tu es
Je sais ce que tu crains
Jamais tu ne te sauveras
Je sais ce qui se cache en toi
Je sais quand est ta fin
Jamais tu ne t'en sauverais


Dernière édition par Kreos le 16/02/2012 09:55; édité 1 fois
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Publicité






MessagePosté le: 12/02/2012 13:37    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Animateur Kreos
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: 16/02/2012 09:51    Sujet du message: Balcon des mariés Répondre en citant

C'est alors que les domestiques guident les invités vers la plage. La cérémonie allait commencée, l'on sonnait l'arrivée du marié, la marieuse, l'Impératrice, elle, prenait place sur le balcon. Le marié et ses témoins n'allaient pas tarder, puis le petit orchestre sonnerait à nouveau pour l'arrivée de la mariée et de ses demoiselles. Ainsi, guidant les invités, les domestiques s'afféraint. Le marié ne tarderait pas. Que feraient-ils si jamais cela s'agitait encore en bas quand il arriverait? Il foudroierait tout le monde. Heureusement, les invités étaient conscients de l'importance du moment. Ainsi il s'assemblèrent rapidement et tint un silence révérencieux jusqu'à l'arrivée de Kreos, qu'ils acclamèrent.


La cérémonie commence. Les invités et Cassandre sont donc invités à prendre place, Kreos ne tardera pas à poster son arrivée.
Revenir en haut
Kreos
Sorcier(ère) des Croisés
Sorcier(ère) des Croisés

Hors ligne

Inscrit le: 02 Juin 2008
Messages: 2 489
Présence: Présent(e)
Race(s): [ancien immortel] Humanoïde
Sexe: Masculin
Âge: 447 ans [Fev]
Localisation: Derrière toi.

MessagePosté le: 18/02/2012 15:18    Sujet du message: Balcon des mariés Répondre en citant

Kreos s'amusa que ses compagnons trouvent ses commentaires distrayants. Pour sa part, il en était plutôt perturbé. Il ne ressentait pas le besoin de copuler. «Umm oui, tu apprendra, mais je ne te garantis pas le fait que tu comprendra leur façon obscure de pensée... Pour les anneaux, Je l’es ai... » Il sortit la boîte Et Kreos hocha la tête. Il était vrai que les femmes avaient une façon plutôt obscure et douteuse de penser. Si Zekh ne pouvait pas tricher, Kreos se le permettait et pas qu'un peu. Il avait toujours passer outre les barrières de Tymora, leur relation avait commencer ainsi. Mais pour ce qui est du sexe, on ne copule pas au paradis. Sa partie divine n'avait jamais ressenti ce besoin, et ce qu'il avait d'humanoïde était bien faible. Sa mère avait été équivoque, il n'avait rien hérité de son père si ce n'était que certains attributs physiques. Sa mère... avoir une pensée pour la déesse Valioce, en ce moment, était plutôt troublant pour sa part. Avait-elle été une mère comme Tymora? Aimante et protectrice? Lui sauvant la vie en le soumettant à ce terrible calvaire? C'était dur à dire. C'était plus une preuve de haine que d'amour de lui avoir sauver la vie. Mais ce n'était pas le sujet.

Les trompettes de son arrivée ne tarderait pas à sonner.

Kreos jeta un oeil sur Masa qui prenait la parole. « Je serais content de pas avoir ce besoin de vouloir faire l'amour; ce n'est qu'une autre faible corde à mon arc, comme tous ces autres vices qui me hantent! » Un besoin? Il ne comprenait pas ses amis. Mais sans doute que le temps et l'habitude développerait ses envies copulatrices. Tant que Tymora était heureuse, ça lui allait. Il se leva. « Je crois que les femmes sont prête, mon cher ami... Es-tu prêt? Masa? » L'intendant hocha la tête et il en fit de même. La gorge soudain nouée. Il eut envie d'un dernier verre mais c'était mieux pas. Il aurait toute la soirée pour le faire. « Je suis prêt! Aller, on ne sera pas croire qu'on est bien à l'aise, on rirait de nous si on osait le croire! Mais bon, quand on est dans la merde jusqu'au cou, ce n'est pas le temps de baisser la tête! » Dans la merde? Kreos ne considérait pas le mariage comme un... tat de merde. Plutôt comme une façon de s'assurer que Tymora soit rassurée quant à ses intentions. Il secoua la tête en souriant. Comment pouvait-il se détendre quand ses amis vivait le mariage comme une terrible épreuve. Ce que Kreos redoutait, c'était la cérémonie, et non pas le mariage. Il prit une grande inspiration et expira lentement son air, yeux fermés.

Puis il ouvrit les yeux. Il était temps.

Il sortit de la tour et se dirigea d'un pas noble et sûr de lui, malgré qu'il tremblait intérieurement, vers le balcon des mariés. Lorsqu'on le vit sortir de sa chambre, on sonna l'arrivée du marié, une musique plutôt robuste et impériale. Il arriva derrière la porte donnant sur le balcon, encore invisible aux yeux du peuple. Cassandre était près de lui. Il la regarda et inclina la tête en une révérence discrète. « Après vous, Impératrice. » Il lui dit signe de passer d'abord. Ainsi, la marieuse se plaça au centre, les témoins allèrent se placer à la gauche. Le silence s'était fait en bas. Kreos déglutit et ravala ses émotions. Il devait être impassible, il ne devait pas faire voir son anxiété. Il était un seigneur et un sorcier. Il n'allait pas leur donner une telle occasion de se moquer. Quoi que Cassandre devait bien le constater et se moquer silencieusement. La musique se tue et il alla se placer. Le peuple l'acclama, bien que ce n'était pas tant lui que le futur banquet, et il se contenta de les observer froidement, de haut. Ah cette Tymora et ses éternelles envies de plus de démonstration de pouvoir, être aussi au-dessus du peuple, c'était elle tout cracher. Il laissa Cassandre s'occuper de faire taire le petit peuple par son autorité incontestable.

Il en profita pour user de magie et monter le timbre de sa voix.

Ainsi elle serait entendue, ils étaient loin tout de même. Le silence se fit à nouveau. Une musique plus douce et cérémonial s'éleva, le regard de Kreos se braqua derrière Cassandre. Tymora allait allait arrivée, à la suite d'Ophélia et de Lyra. Son coeur battait la chamade, son visage était impassible mais dans ses yeux brillaient l'attente. Cela faisait quatre ans qu'ils étaient fiancés. Malgré cela, il ne lui avait jamais déclarer ses sentiments à voix haute, même s'il se doutait qu'elle les connaissait. Mais là, plus que jamais, ils grondaient en lui, lui rappelant les sacrifices qu'il faisait pour lui offrir un rêve, une utopie. Il savait être à la hauteur, pouvoir lui offrir tout ce qu'elle désirait d'évènements ou de cadeaux, mais d'émotion, il était plus maladroit qu'un dragonnet lors de son premier vol. Il avait besoin qu'elle lui souffle le vent qui supporterait ses ailes. Son sourire qui lui rappellerait ses décisions et ses certitudes. Il attendait, impatient, qu'elle daigne arrivée, inconscient de la beauté magique qui l'entourerait, tel le halo des âme soeur qui ne l'avait jamais quitté.

_________________
~Un mortel à demi-dieu...~



Je sais qui tu es
Je sais ce que tu crains
Jamais tu ne te sauveras
Je sais ce qui se cache en toi
Je sais quand est ta fin
Jamais tu ne t'en sauverais
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Tymora
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: 19/02/2012 01:15    Sujet du message: Balcon des mariés Répondre en citant

Voilà, elles étaient prêtes. Un servant avait frappé à la porte pour annoncer le début de la cérémonie, mais c'était bien ridicule. On entendait l'écho de la musique annonçant l'arriver de Kreos au balcon. La sorcière ferma les yeux pour prendre le temps de respirer et de se détendre un peu. Ils allaient se marier. Il n'avait pas pris la fuite et n'avait pas changé d'avis. Elles étaient prêtes et elles pouvaient donc y aller. Elle laissa sa première dame passé devant.

Sa fille qui avait dix-sept ans ouvrait la marche des dames dans sa robe noire un peu trop osé peut-être avec l'ouverture plongeante sur sa douce poitrine de jeune fille, en plus sa taille était elle même mise en valeur par sa délicatesse, prise entre la rondeur de ses monts et les plis de la jupe . D'ailleurs cette jupe qu'elle avait osé remonté a genou devant-elle, bien que la traîne restait inchangé. Dévoiler ainsi impudiquement ses jambes étaient une invitation ce que Tymora ne pouvait malheureusement plus empêcher. Impossible d'avoir une nouvelle robe.

Lyra suivait plus timidement, elle avait une robe tout aussi élégante et identique à celle de la première demoiselle, si ce n'est que le décolleté était moins provoquant et que la robe tombait au sol tout autour des pieds de la femme.

Tymora était la dernière, la surprise. Celle-ci portait une robe rouge flambante, d'un large col carré qui mettait en valeur sa gorge et la naissance de ses seins. Elle avait choisi un bijou d'or et de perle en forme de toile d'araignée qui couvrait cette peau douce. Son buste était quant à lui incrusté de rubis alors que la jupe de la robe avait été agencée à celle de la demoiselle d'honneur rebelle. Pas aussi débauché, mais juste un peu relevé sur le devant pour montré la délicatesse de ses mollets.

Marchant lentement, les demoiselles précédèrent la reine de la journée et allèrent se positionner à droite, pour laisser toute la place à la vision de la sorcière en chef. Malgré son âge humain, elle était encore belle, forte et fière. Elle n'était que plus mure et imposante avec sa richesse sur elle. Elle sourit alors à son fiancé qui était là. Elle était si heureuse qu'il soit là, qu'il n'est pas fuit ou décidé à la dernière minute de ne plus se marier. Probablement que ce n'était pas Zekhen qui l'avait encouragé. La sorcière savait qu'il était entiché de deux femmes, quant à l'autre garçon d'honneur elle ne le connaissait pas encore.

Elle se retrouva alors aux côtés du seigneur sorcier et ils se prirent les mains prêts à échanger leur voeux d'éternité. Ce mot avait bien plus de sens pour l'homme que la femme, mais celle-ci ne voulait que lui. Comme toujours depuis qu'elle l'avait rencontré pour la première fois à Opale alors qu'elle était tout juste devenu magicienne, une douce lumière blanche emmenait de lui et il était le seul qu'elle regardait, parce que les autres n'existaient plus désormais. Ils allaient échangé leur voeux, leur amour et leur promesse et désormais ils seraient ensemble, officiellement et au sus de tous.

Bien qu'elle se doutait que cela n'aurait aucun effet, elle lui transmit à travers leur mains qui se touchaient un gage d'amour en une douve vague de tendresse et de douceur, exprimant sa joie et son bonheur d'être ici à cette instant avec lui.
Revenir en haut
Zekhen
Chef des Chevaliers Impériaux
Chef des Chevaliers Impériaux

Hors ligne

Inscrit le: 11 Mai 2009
Messages: 518
Présence: Présent(e)
Race(s): Lycanthrope pur souche
Sexe: Masculin
Âge: Immortel (307)
Génération: Exception
Localisation: Tapis dans l'ombre à vous observer.

MessagePosté le: 19/02/2012 12:12    Sujet du message: Balcon des mariés Répondre en citant

Les hommes quittèrent les appartements sans regarder en arrière. Zekhen laissa passé Masa, puis Kreos et referma la porte derrière lui en la claquant légèrement en échouant sa mission personnelle de la fermé doucement. Il eut un sourire au commentaire de Masa et remarqua bien l’air un peu incertain de son ami. Sans doute que celui-ci ne comprenait pas les allusions aux paroles qu’ils échangeaient. Il comprendrait bien un jour, seulement, le Lycan se laissais surprendre par l’ironie de l’expérience de son amis, versus sont total manque de savoir concernant certains détail que parfois même un gamin de 16 ans connais. Quoi qu’il en soit, il ne le jugeait pas. Il savait que lui, de toute façon, depuis le re-début de sa relation avec Chlotilde, bien que discrète, faisait parler. En ce qui le concernait, cela ne lui faisait rien. Il connaissait ses sentiments profonds, bien qu’il ne puisse réellement mettre un mot dessus et elle, elle l’aimait. C’est tout ce qui comptait. Il protégerait certes l’honneur de sa belle, mais quand à lui, il n’en avait que faire de ce qu’on racontait à son sujet. Les évènements de Kreos avaient fortement à lui apprendre. Certes ils rigolaient entre eux, mais Zekhen voyait tout de même la chose de façon sérieuse, sinon, il n’aurait jamais porté des habits aussi inconfortable et attacher ses cheveux.

Il sentait la nervosité du Seigneur. Il pouvait là le comprendre. Ce marié ainsi devant tant de personne, il y avait de quoi rendre un moment très personnel, plus que publique. Lui-même aurait sans aucun doute le trac. Lorsqu’ils arrivèrent sur le Balcon. Cassandre était déjà présente. Il lui fit un hochement de tête en guise de salutation et pris position près de Kreos. Il écouta le discours de l’Impératrice, puis, il donna une tape dans le dos à son ami, avec une pointe de vague d’apaisement en celle-ci, enseignement de Chlotilde d’ailleurs. Il voulait simplement que son ami sache qu’il était là et que tout irait bien, même s’il savait très bien que celui-ci n’en doutais pas non plus. Il voulait lui donner un dernier et sans doute vrai appui. Il lui fit un sourire.

La musique la musique douce et cérémoniale s’éleva enfin dans les airs. Zekhen ne pus s’empêcher d’avoir un frisson qui lui parcourue toute l’échine. Cela n’avait rien avoir avec le mariage comme tel, c’était seulement le type de note de musique utilisé qui importunèrent temporairement son ouïe, le temps de s’habituer, ce qui pris environs deux secondes. Il était placer droit et fière, au côté de son compagnon, puis, les femmes arrivèrent.

En premier lieu ce fus Ophélia, la fille de Kreos et Tymora qui semblait, elle, de bien bonne humeur et qui visiblement, n’avait plus rien, comme tel, du physique de la petite enfant de 13 ans qu’il voyait encore dans sa tête. Il s’attarda sur sa tenue qui ne le fis pas vaciller plus qu’il ne le fallait, après tout, ce n’était surement pas lui le plus pudique et conscient des codes de la vie. Il se doutait que celle-ci avait modifié sa robe, cela lui donnais un petit air unique, sauvage et flamboyant. Si quelqu’un doutait de l’origine de cette enfant, alors il était simplement fou ou aveugle, ou les deux.

Puis, ce fus Lyra. Sa tenue était bien différente de d’habitude. Elle semblait plutôt timide dans celle-ci. Zekhen avait bien entendu un résumé du passé de ses Chevaliers et surtout écuyer d’exception, il comprenait que ce type de tenue devait la rendre mal à l’aise, surtout que l’endroit était tout de même rempli de garde. Lorsqu’elle croisa son regard, le Chef des Chevalier lui fit un léger sourire. Rassurant et ce permis de lui envoyer une vague d’apaisement, afin qu’elle ce détende un peux et qu’elle remonte plus la tête, elle devait avoir confiance en elle. Il espérait que Chlotilde l’aide un peux dans cette démarche, même si c’était le genre de travail à faire sur soi-même.
Ensuite, la dernière, mais aucunement la moindre; Tymora. Elle était magnifique, il devait l’avouer. Certes il ne ressentait strictement aucune attirance envers la sorcière. Elle était magnifique parce-qu’ elle semblait heureuse, elle semblait puissante et ce qui l’habillait lui allait à merveille. Elle était flamboyante et avait du mordant. Sa tenue était digne de cette puissante Sorcière de l’Empire et il était sûr, en cet instant, que Kreos était tout simplement hypnotiser par elle. Elle était sans aucun doute la femme la plus heureuse de cette cérémonie et ce regard pétillant le prouvait. Le Seigneur n’était certes pas sûr de lui en ce qui concernait la chair, mais en ce qui concernait le sentiment de sa belle, il savait y faire. Il trouvait, personnellement, que ces deux être se complétaient à merveille.

Les demoiselles se placèrent aux côtés de Tymora, à l’ opposer de Masa et lui. Tymora étant aux côté de son futur époux. Ils se prirent la main. Il devait avouer que c’était quand même mignon à voir et ce genre de pensée le troubla lui-même un peux. Avec les années auprès des femmes qu’il aimait, sincèrement, il ramollissait, mais ce n’étais pas pour déplaire à ses douces, heureusement. Il devait donc être sur la bonne voie.

Il attendis donc la suite des évènements.

_________________

"Le guerrier est un combattant défendant des idéaux auxquels il tient plus que jamais. Il naît dans des situations en impasse lorsque les solutions les plus pacifiques sont épuisées. Le guerrier ne lutte plus pour l'obtention d'un pouvoir. Il fait la guerre pour obtenir la paix et la liberté d'être. Désormais, c'est lui l'agressé. Le guerrier est donc un paradoxe à lui tout seul."
Forme Lycan
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Abigail
Hors-Jeu

Hors ligne

Inscrit le: 25 Jan 2009
Messages: 795
Présence: Présent(e)
Race(s): Humanoïde
Sexe: Féminin
Âge: 32 ans
Localisation: hi merde.....c'est vrai...j'suis où!???

MessagePosté le: 25/02/2012 17:48    Sujet du message: Balcon des mariés Répondre en citant

Je suis game Very Happy

Concerne surtout Hakim...

Abigail ne le croyait tous simplement pas, il voulait vraiment aller marcher avec elle ! Hakim avait même dit dans sa réponse «Je suis actuellement à l’endroit où je voudrais être en la compagnie que je voulais». Ça voulait dire qu’il voulait être avec elle aujourd’hui au lieu d’être avec toutes les autres jolies et séduisantes jeunes femmes de l’Empire. Un immense sourire vint fendre les lèvres de la jeune femme, puis elle se remit à marcher vers la porte du hall d’entrée, impatiente d’arriver à sur le bord de l’eau où elle serait enfin seul à seul avec le gérant de l’académie militaire. Mais son petit nuage de bonheur disparue rapidement lorsqu’une servante vint lui bloquer le passage et la poussa en direction du lieu de la cérémonie parce que le mariage allait commencer. Elle aurait voulu protester et continuer son chemin, mais elle savait bien que si elle voulait conserver son emploi, elle était obligée d’assister au mariage de Kreos. Alors à contre cœur, elle suivit la mêlée et arriva finalement jusqu’à sa place dans les grands bancs qui avaient été installé pour les gens assez important comme Abigail et Hakim. Elle était assez bien située et elle allait pouvoir voir en détail la cérémonie, même si en général, elle trouvait les mariages très ennuyants. Hakim apparut quelques secondes plus tard et il s’assied tout naturellement au côté d’Abi.

Ils attendirent quelques minutes, puis une musique annonça enfin le début du mariage, plus précisément l’arrivée du marier. L’impératrice s’avança alors et lorsqu’ils la firent le petit peuple qui était placé loin derrière se mit à crier et a applaudirent de toutes leurs forces. Elle essaya alors de les calmer en parlant fort et en faisant des signes et quelques secondes après, la foule était redevenue calme. Cassandre commença alors son discours, Abi écouta un peu le début de celui-ci, mais sans qu’elle l‘aille réellement voulu, elle dériva rapidement dans ses pensées. Elle s’imagina d’abords comment ce passerait sa promenade sur la plage avec Hakim lorsque le mariage sera terminé. Elle essaya aussi de trouver quelques sujets intéressant desquels elle pourrait parler au cas où la promenade serait plutôt silencieuse, puis elle se mit à observer les décorations de mariage, il y avait des fleurs et des rubans de toutes les couleurs disposées un peu partout dans la cours et sur le balcon, on entendait au loin des oiseaux chanter et le soleil brillait fort dans le ciel. Bref, c’était les décorations de mariage habituelles, mais pour une raison étrange, la propriétaire de l’entreprise d’eau pur du Désert trouvait que ces décorations n’avaient pas leur place dans le mariage du seigneur du Désert. C’est vrai, elle connaissait Kreos comme un homme autoritaire et cruel et c’était difficile pour elle d’imaginer qu’il puisse apprécier un décor si féérique. Selon elle, le sorcier était plus du genre à accrocher des toiles avec des chiens cannibales peints dessus ou des choses du genre… Quoiqu’il faut quand même être réaliste, des chien cannibales dans un mariage, ça ne va pas du tout ensemble.

Abigail sortit finalement de ses pensées et se remit à écouter la cérémonie, mais au même moment, une sorte d’insecte lui fonça dans l’œil. À cause de la surprise, elle eut beaucoup de difficulté à l’enlever et lorsqu’elle eut réussit, ses yeux se mirent à couler. Pour une raison inconnue, Hakim choisit exactement ce moment pour se retourner et il l’a vit, bien évidemment, entrain de couler des yeux. Oh nooon !! Il ne fallait pas qu’il croie qu’elle était le genre de fille à pleurer dans les mariages, parce que ce n’était vraiment pas son genre ! Abi décida tout de même de faire comme si rien était car si elle c’était justifié en disant qu’elle avait reçu une mouche dans l’œil, il aurait certainement pensé que c’était une excuse bidon et qu’elle pleurait réellement dans les mariages. Quelques minutes passèrent, puis Abigail décida finalement d’engager la conversation même s’ils étaient supposer écouter la cérémonie en silence. Alors elle lui chuchota:

- C’est drôle, mais je n’aurais jamais pensé que Kreos trouverait un jour une femme qui serait prête à passer le reste de sa vie avec lui…
Revenir en haut
Cassandre
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: 04/03/2012 15:56    Sujet du message: Balcon des mariés Répondre en citant

Cassandre n'aimait pas les mariages. Même qu'elle détestait les mariages, particulièrement ceux où un homme mariait une femme (ce qui représentait la grande majorité des unions). On avait voulu la forcer à se marier et depuis, elle évitait les cérémonies où un homme prenait possession d'une femme. Elle-même ne s'était jamais mariée et ne comptait pas le faire, mais elle avait dû se résigner à assister au mariage de Kreos et de Tymora et même de faire leur marieuse. La tradition voulait que l'empereur marie les nobles de l'Empire ; elle était l'impératrice et elle s'occuperait donc de la cérémonie. Au début, elle voyait le mariage comme une sorte de cauchemar qu'elle devrait présidée, puis elle remarqua que Kreos non plus ne semblait pas être tellement à l'aise dans cette situation et elle décida d'en rire plutôt que d'en pleurer. Sa relation avec Kreos s'était beaucoup améliorée avec le temps, mais elle ne manquerait pas une occasion de le voir dans un embarras relatif. Avant elle en aurait même profiter pour le ridiculiser en faisant un discours qui mettrait en relief ses défauts (nombreux), mais la maternité l'avait changée et elle était beaucoup moins agressive qu'avant. Kreos était parfois impertinent avec elle (surtout au sujet du port d'armes en sa présence), soit. Mais elle était assez mature pour s'élever au-dessus de simples querelles qui ne menaient à rien. De plus, elle voulait montrer le bon exemple à ses enfants, particulièrement à Axel qui prendrait bientôt le trône de l'Empire.

Cassandre se prépara dans ses appartements avec l'aide de ses domestiques. Sa robe était assez simple ; elle avait décidée de laisser la vedette à Tymora. Une autre preuve de sa maturité exemplaire ; il y a quelques années, elle n'aurait pas hésiter à mettre sa plus belle robe ornée de nombreuses pierres précieuses qui auraient ébloui l'assemblée et surclasser la robe de Tymora. De toute façon, elle n'avait rien contre la sorcière, bien qu'elle trouva son choix d'époux questionnable... Cassandre porta tout de même son élégante couronne d'impératrice ; la cérémonie se déroulerait devant le peuple qui devait être impressionné par sa présence. Une fois prête, elle se dirigea vers le balcon où aurait lieu la cérémonie. Le peuple était très excité par le mariage et Cassandre demanda le silence. Sa voix était plus forte qu'à l'habitude et elle pensa que Kreos avait dû utilisé sa magie pour l'amplifier. Elle n'en aurait pas eu besoin ; contrairement à lui, elle était capable de se faire entendre sans utiliser des petits pouvoirs... Mais elle ne fit pas de commentaire. Elle était mature, très très mature, et une personne mature ne faisait pas de commentaire. N'est-ce pas...? De toute façon, elle n'avait pas besoin de prononcer un mot pour mettre Kreos mal à l'aise... Un mariage n'était vraiment pas pour lui. Elle sourit en détaillant son habillement du regard.

Tymora fit finalement son entrée. Elle était ravissante dans sa robe de feu. Cassandre attendit qu'elle se place à côté de son fiancé avant de débuter la cérémonie. Elle commença par faire un long discours protocolaire sur l'amour, les liens sacrés du mariage, l'importance de la famille et ainsi de suite. Elle ne l'avait même pas écrit elle-même ; elle avait demander à son secrétaire personnel de lui faire un discours basé sur ce que les gens disent habituellement lors des mariages. Parce qu'elle, elle n'en avait aucune idée. Elle pensa ensuite à la partie la plus intéressante de la cérémonie. «Kreos, Tymora, vous pouvez maintenant échanger vos voeux.» Elle leur laissa le temps de le faire, puis poursuivit. «Kreos, acceptez-vous de prendre pour épouse Tymora?» Elle lui laissa le temps de répondre. «Tymora, acceptez-vous de prendre Kreos pour époux?» Elle lui laissa le temps de répondre puis déclara «Vous pouvez vous embrassez!» La foule applaudit les deux amoureux.

[C'est nul mais au moins j'ai posté... Je voulais le faire avant d'être encore absente!]
Revenir en haut
Lyra
Sorcier(ère) Impérial(e)
Sorcier(ère) Impérial(e)

Hors ligne

Inscrit le: 22 Aoû 2011
Messages: 186
Présence: Présent(e)
Race(s): H. Sirène
Sexe: Féminin
Âge: 75
Génération: Exception
Localisation: Tant qui a de l'eau proche...

MessagePosté le: 04/03/2012 23:50    Sujet du message: Balcon des mariés Répondre en citant

Bien que très provocateur, les robes des femmes avait était magnifique. Bien que les coupes fussent amateur, la petite Ophélia avait bien fait son travail. Si elle Ne serait pas née dans la noblesse et magicienne, c’était sur qu’elle aurait été une fille de couturière. La petite aurait mené une vie simple remplie de difficulté et de plaisir. Une dur vie mais gratifiante. Mais sa bonne étoile avait décidé autrement. Une jeune femme qui était une apprentie sorcière de la Sorcière noir elle-même. Jamais elle ne pourrait connait une vie simple. Tymora resplendissait dans sa robe et elle avait choisi des bijoux qui marchaient très bien avec les couleurs. Les femmes étaient enfin prêtes pour que la cérémonie commence. Les invitées étaient surement déjà tous arrivés pour cet instant magique. La servante se demandait bien si elle allait pouvoir vraiment profité de cet événement. Elle devait comme toujours surveiller Ophélia et pour bonne raison. Bien que la petite fût quelqu’un de remarquable, elle avait le don de se mettre dans des beaux drags souvent et quelque fois c’était elle qui les causait. Qui qui s’en occupait tout le temps ? bien sur celle qui avait été sa nounou quant elle était toute jeune.

La music jouait déjà de son plein au balcon des mariés. Ce n’était qu’une question de temps avant que la sorcière fasse son entré accompagner de ses deux dames d’honneur. Toutes les trois marchèrent sur le chemin pour se rendre à balcon. Marchant la seconde, Elle ne semblait pas très provocatrice dans sa robe comparée au deus sorcière noir. Ophélia avait été gentille avec sa servante préférée … elle ne lui avait fait que un décolleté plongeant et n’avait pas touchez au bas de sa robe. Elle n’aurait jamais pu aller dans cette sale avec une robe aussi courte que celle de Tymora ou Ophélia. Son décolleté était déjà trop pour elle puisque elle était une servante et une servant était utile quant elle était inaperçu. Alors trop voyante, elle attirait l’attention de plusieurs hommes ce qui l’a rendait nerveuse. Il avait eux l’habitude d’avoir été regardé par quelque visiteur qui avait envie de s’amuser avec une femme. Mais étant habiller en servante on ne la dérangeait jamais très longtemps quant on la voyait être réticente et non intéresser. Il faut dire que aillant le titre de servante personnelle de la sorcière cela lui permettait de ne pas se faire harceler par les goujats qui se promenait dans le château. S’ils se montraient trop envahissants, Ophélia finissait par les convaincre de disparaitre de la vue de la servante. Elle était chanceuse d’être parmi ceux que la petite sorcière adorait sinon elle aurait eux de gros problème avec la gente masculine depuis très longtemps. Arrivé tout près des hommes, chacun prit sa place et eux un petit regard pour le chef de l’ordre. Celui était plutôt bien habiller pour un soldat qui semblait souvent avoir l’air d’un dur à cuire. Celui-ci lui sourit et elle reçu une sensation plutôt étrange. Beaucoup plus calmer … elle réussi à finir sa course au bon endroit sans mourir de honte. C’était donc cela qu’on appelait une vague d’apaisement. Elle avait lu sur le sujet mais elle n’avait pas encore eux le temps de pratique la technique.

Elle sourit en retour au chef de l’ordre et inclina légèrement la tête en guise de remercîment. Il semblait être froid de nature mais il avait un bon cœur cela était bien. Les chevaliers semblaient entre bonne main. Elle aidait Ophélia a se placer au bon endroit pour que tous puisse voir la cérémonie. La petite fille semblait être encore plus nerveuse que sa mère. Il faut dire que voir ses parents unir leur amour pour l’éternité avait de quoi être excitant pour la jeune femme. L’impératrice était devant attendant que tout le monde ait prit la place qui lui était du avant de pouvoir commencer le rituel du mariage. La journée allait être magnifique et le banquet et la fête qui s’en suivra le seraient aussi !

_________________


''Wind and words. We are only human, and the gods have fashioned us for love. That is our great glory, and our great tragedy.''
Revenir en haut
Maëlle
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: 07/03/2012 22:45    Sujet du message: Balcon des mariés Répondre en citant

Mais qu’elle le détestait, ce n’était même pas possible à quel point elle haïssait cet être plus que tout au monde. Dès la première rencontre, elle ne l’avait pas aimé, pas du tout même. Il était tellement manipulateur et si… non, trop puissant. Il lui avait tellement apporté, mais en même temps, elle ne lui en était pas reconnaissante, du moins, elle ne l’était plus. Pas après ce qui s’était produit. Il obtenait toujours ce qu’il désirait, tout le monde se prosternait à ses pieds comme s’il était un dieu. Mais bon sang, était-elle la seule à se rendre compte que c’était loin d’être le cas !? Et elle, elle n’était pas mieux ! Elle la haïssait tout autant… Elle était la seule à faire fondre le si puissant sorcier et à lui faire faire ce qu’elle voulait. Devant elle, il avait l’air d’un enfant. C’était totalement injuste. Bref, Maëlle n’avait pas la moindre envie d’aller au mariage de la sorcière Impériale et du si puissant seigneur du désert. Mais ce sentiment ne venait pas seulement de ce qu’était Kreos et de la manière dont il avait agit avec elle, mais surtout des évènements des dernières années. Comme s’il n’en avait pas assez de sa merveilleuse cité dans le Désert, il lui en avait fallu plus. IL lui en fallait toujours plus, il n’était jamais content. En plus de sa propre cité, il s’était approprié Zénor. Et comme elle était devenue la sorcière de Zénor, Maëlle se retrouvait encore en dessous de lui. Mais c’est qu’elle le détestait tellement ! Pour devenir plus puissante, elle avait été prête à l’endurer, mais maintenant qu’elle n’était plus en apprentissage, elle en avait assez de ces petites manies de maître du monde. En plus, il n’était jamais loin pour lui rappeler qu’il était plus fort et plus puissant qu’elle et rien n’enrageait plus la sorcière.

Maëlle poursuivait le rêve impossible de devenir plus puissante de Kreos. Au travers de ses obligations de sorcière, elle trouvait le temps de s’entraîner, encore et encore, et ses pouvoirs se renforçaient un peu plus chaque jour. Et même si elle savait qu’à ce rythme, elle ne vaincrait pas Kreos durant ce siècle, elle persévérait, poussée par le désir de puissance. Mais aujourd’hui, ce n’était pas pour toutes ces raisons que la colère grondait dans le cœur de la jeune femme. Kreos avait visiblement ramolli car il avait finit par demander la sorcière Tymora en mariage. Venant de Kreos c’était un véritable miracle, lui qui n’affichait jamais le moindre sentiment. Et il semblait que puisque qu’elle était la sorcière d’un de ses royaumes, sa présence était requise à ce mariage. Mais le problème, c’était qu’elle n’avait absolument pas envie d’y aller. Par contre, le sorcier lui avait clairement fait savoir que ce n’était pas un choix si elle tenait à son poste. Et c’était cela qui la mettait hors de ses gonds, que son ancien maître puisse encore lui dire quoi faire, mais qu pire, elle soit obligée de lui obéir. Elle s’était donc préparée à contre cœur. La sorcière avait enfilé une robe noir et rouge, simple et sans extravagances. Elle avait coiffé ses cheveux en les ramenant vers l’arrière et enfilé de petits souliers noirs. La jeune femme était magnifique dans toute sa simplicité. Puis, avec mauvaise volonté, elle s’était rendue au palais du royaume où se déroulait la cérémonie.

Évidemment, la sorcière était arrivée en retard, mais ça lui était égal. Peut-être Kreos remarquerait-il cet accroc et lui ferait d’interminables remontrances, mais elle s’en fichait. Ou peut-être encore était-il trop absorbé par sa belle douce qu’il ne remarquerait même pas son arrivée ? Peu importe, Maëlle se glissa au travers des autres invités et regardant les deux amoureux distraitement. Elle aperçut l’impératrice Cassandre qui allait unir les deux époux et une vague de haine la submergea. Elle devait détester cette femme autant sinon plus qu’elle ne détestait Kreos. La seule chose qu’elle appréciait chez Cassandre, c’était que, puisqu’elle occupait une place plus élevée que le sorcier, elle pouvait l’envoyer promener comme bon lui semblait sans subir de conséquence. Et rien ne faisait plus plaisir à Maëlle que de voir son ancien maître humilié, surtout par une femme. Le temps passait lentement et la jeune femme passait plus de temps à examiner le sable que de prêter attention à la scène qui se passait devant elle. Elle ne parlait à personne et n’essaya pas de socialiser. Elle n’avait qu’une hâte, que tout cela se termine rapidement pour pouvoir foutre le camp de cet endroit.
Revenir en haut
Kreos
Sorcier(ère) des Croisés
Sorcier(ère) des Croisés

Hors ligne

Inscrit le: 02 Juin 2008
Messages: 2 489
Présence: Présent(e)
Race(s): [ancien immortel] Humanoïde
Sexe: Masculin
Âge: 447 ans [Fev]
Localisation: Derrière toi.

MessagePosté le: 11/03/2012 15:02    Sujet du message: Balcon des mariés Répondre en citant

Quand Tymora arriva et lui sourit, il laissa un doux sourire étiré ses lèvres. Bien que Kreos avait toujours banni toutes manifestations publiques de ses émotions, comment pouvait-il rester stoïque face à la pure beauté de son âme soeur? Le halo l'entourait, la baignant dans une splendeur immaculé que nul peintre n'aurait pu reproduire. Il voulait immortaliser ce moment, ce sourire, ce regard, tout. Il allait se rappeler cette image et l'imposer à un peintre qu'il obligerait à peindre en lui fichant cette image dans la tête. Pas le choix. Jusqu'à ce que le résultat soit à la hauteur de la réalité. Elle n'eut qu'à lever les mains pour qu'il les attrape, les serrant dans les siennes. Aujourd'hui et à jamais, Tymora serait sienne, pour le meilleur et pour le pire. Il s'engageait aux yeux de tous, mais surtout, il s'engageait pour elle, pour leur fille. Il s'engageait pour voir son sourire plus souvent, sentir ce bonheur dans son coeur, pour admirer ses yeux brillants de joie. Il s'engageait pour qu'à jamais cette femme reste à ses côtés, qu'il la chérisse comme elle le chérissait, qu'il l'aime comme elle l'aimait. Car oui, en ce moment la vérité ultime brillait dans son coeur alors qu'il contemplait sa fiancée. Il l'aimait, de toute son âme.

Le sorcier sentit monter, de par ses mains, une sensation terriblement agréable, tendre et douce, montrant joie et bonheur. Il fit une légère pression sur les doigts de Tymora, signifiant qu'il l'avait reçu et caressa ceux-ci avec un léger mouvement des pouces. Cassandre commença un long discours qu'il n'écouta pas. Il ne voyait que sa belle. **J'espère que tu es consciente, Tymora, que je le fais pour toi. Non pas que cela me rendre... euuuhm... malheureux, au contraire. Mais, tu sais comme je suis... ce... cette... manifestation publique me met mal à l'aise...** lui communiqua-t-il par télépathie. Puis il retint un soupir et fit un petit sourire. **Tu es magnifique.** Le moment qu'il redoutait le plus arriva enfin. « Kreos, Tymora, vous pouvez maintenant échanger vos voeux. » Il leva le menton et entama son petit discours. « Je jure de te chérir, de prendre soin de toi et de notre descendance, de te soutenir dans la maladie et la détresse... » Et il ajouta encore quelques belles phrases qui, bien que dites sur un ton monocorde du discours bien appris, brillaient dans ses yeux comme les promesses sincères qu'il faisait à la belle sorcière.

Ce fut au tour de Tymora de prononcer ses voeux et il l'écouta, un peu ému malgré lui. « Kreos, acceptez-vous de prendre pour épouse Tymora? » Il hocha la tête et articula : « Je l'accepte. » Il regarda sa fiancée dans les yeux. « Tymora, acceptez-vous de prendre Kreos pour époux? » Son coeur se gonfla lorsqu'elle répondit. « Vous pouvez vous embrassez! » Aaaah, le bout qu'il redoutait le plus! Manifestation publique d'affection! Il avait oublier de demander à Cassandre d'omettre cette partie. Il serra la mâchoire, imperceptiblement. La foule applaudissait. Il hésita, puis, avisant la lueur dans les yeux de Tymora, il prit courage et se pencha pour l'embrasser, brièvement et chastement. Il ne fallait pas trop en demander! Ils furent déclarer mari et femme. Il la serra dans ses bras et murmura à son oreille : « Je t'aime Tymora, mon épouse. » Sans doute la première fois qu'il le prononçait à voix haute.

_________________
~Un mortel à demi-dieu...~



Je sais qui tu es
Je sais ce que tu crains
Jamais tu ne te sauveras
Je sais ce qui se cache en toi
Je sais quand est ta fin
Jamais tu ne t'en sauverais
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Tymora
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: 13/03/2012 20:42    Sujet du message: Balcon des mariés Répondre en citant

Tymora était si heureuse qu'elle ne voyait que son fiancé, ce bel homme, si grand si carré d'épaule, si majestueux, puissant et beau! Elle en était follement amoureuse. Bien sur, cela c'était fait au fur et à mesure de ses apprentissages, elle avait toujours vu cette lumière autour de lui. Mais à cette époque elle prenait ça pour son héritage céleste. Depuis, elle avait beaucoup lu et découvert que cela avait une toute autre signification, mais aussi elle avait appris à aimé qui il était. Mais elle n'avait jamais fondé d'espoir, car elle était humaine, jeune et apprenti. Et pourtant, à ce moment précis elle n'arrivait toujours pas à croire à ce qu'elle vivait.

Elle prit ses mains et lui envoya une vague d'amour. Puis elle se tourna vers Cassandre impatiente que les voeux s'échangent. Elle serrait très fort les doigts de son promis de crainte qu'il s'enfuit. Elle n'avait plus conscience de leur témoin ou de la population en bas. Il y avait que Kreos et elle, ainsi que Cassandre pour sacrer leur union.

Elle entendit Kreos dans son esprit, pendant un court moment elle eut soudain un semblant de poignard dans son coeur. Il ne voulait pas de ce moment avec elle. Elle sentit ses mains tremblées dans celle de l'homme qu'elle aimait. Non ce moment le plus important de sa vie de mortel, en tant que femme n'allait pas être gâché par ça. Mais il y avait tellement de douceur dans sa voix qu'elle garda un espoir, et elle tourna la tête vers lui avec un pâle sourire. Son coeur cessa de s'affoler quand elle l'entendit dire ses voeux.

«Je jure de t'aimer, de prendre soin de toi et d'apprendre à nos enfants à t'aimer, de te soutenir dans les moments difficiles ou la maladie, pour toujours et à jamais.»

Elle avait un peu bafouillé ses voeux. Elle savait qu'il éprouvait des sentiments pour elle, sinon jamais il l'aurait demandé en mariage ou encore se serait retrouvé ici à lui tenir les mains et lui dire ce qu'il venait de lui dire. Elle sourit heureuse.

« Je le veux »

Elle sourit aux petites oiseaux. Il ne restait plus qu'à confirmer leur vœux. Elle sauterait presque sur place si elle en avait encore l'âge. Le baiser était certes un effleurement, mais elle connaissait Kreos, il n'aimait pas montré un sentiment. Alors c'était probablement plus que ce qu'elle n'aurait jamais en publique. Elle même se laissait aller à être très sentimental et abandonné à ce moment précis, mais parce que c'était un moment unique dans une vie.

Cependant quand il lui dit l'aimer, elle devint l'enfant qu'elle n'avait jamais été. Elle poussa un petit cris strident avant de lui sauter au cou et de l'entourer de ses bras pour l'embrasser fougueusement. Il venait de lui dire le plus beau mot que jamais les dieux n'auraient pu créer si ils ne l'auraient pas éprouvé à un moment ou à un autre : Je t'aime

Elle finit par reprendre contenance et s'éloigna complètement rouge. Si elle aurait eu le pouvoir de lévitation, elle serait sans doute en train de voler très haut vers le ciel. Elle avait un peu écrasé ses fleurs, mais qu'importe. Elle le lança dans la folle sans plus de cérémonie avant de faire une bêtise.

Un tourbillon de flamme s'embrassa de ses pieds vers le ciel en un éclaire la cachant de la foule et même des témoins. Mais cette tornade enveloppait quelqu'un d'autre: Kreos. Elle alla lui reprendre les mains avec un sourire timide. Elle avait un peu oublié ses demoiselles d'honneur et les hommes de Kreos car ceux-ci étaient pris entre le balcon et ses flammes. Elle glissa sur le sol jusqu'à lui et l'embrassa avec une total tendresse et amour pendant de longue minute. Elle lui murmura alors un: Je t'aime. Très bas au creux de son oreille. Elle resta contre lui oubliant le monde et les flammes.

Elle sentit soudainement une énergie pure et douce la transpercer et la traverser. Elle sentit ses émotions explosées en elle et son sourire devint d'une douceur de rêve inimaginable alors que son esprit devenait aussi léger que de la soi. Elle se sentait planer comme dans un rêve, et tomba de sommeil dans les bras de son nouveau mari alors que la vague d'apaisement qu'elle n'avait pas perçu comme étant ce qu'elle était, permit d'éviter la catastrophe et les flammes se volatilisèrent dans les airs n'étant plus alimenter par la sorcière. Celle-ci était désormais dans les pommes ou tout comme.
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: 02/12/2016 22:19    Sujet du message: Balcon des mariés

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Les Chevaliers d'Émeraude - JDR recommandé par le site officiel - Version 7 Index du Forum -> Archives -> Toutes les archives -> x En jeu -> Évènements -> Mariage impérial Toutes les heures sont au format GMT - 4 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Crédits - Le forum a été créé en 2005 par Deelylah. Le design et le codage ont été réalisé par Chlotilde avec l'aide de Camellia et Sahvanna. L'univers du forum est fortement inspiré de la saga Les chevaliers d'Émeraude d'Anne Robillard. Toute reproduction partielle ou totale de ce forum est interdite.


Portail | Index | Panneau d’administration | Créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB
Appalachia Theme © 2002 Droshi's Island
Traduction par : phpBB-fr.com
Designed & images by Kooky