Index - Rechercher - Membres - Groupes - S’enregistrer - Messages Privés - Connexion
Règlements & contexte - Encyclopédies - Annonces - Recherches - Questions - FAQ - Partenariats - Parrainage - Ateliers - L'infolettre
+La Guilde+ La Taverne du Lys d'Or

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Les Chevaliers d'Émeraude - JDR recommandé par le site officiel - Version 7 Index du Forum -> Archives -> Toutes les archives -> x En jeu -> Royaumes d'Enkidiev -> Royaume des Fées -> Digitalis
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Morgan
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: 25/04/2012 15:08    Sujet du message: +La Guilde+ La Taverne du Lys d'Or Répondre en citant

Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: 25/04/2012 15:08    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Douhbée
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: 15/08/2012 09:43    Sujet du message: +La Guilde+ La Taverne du Lys d'Or Répondre en citant

Officiellement, ils ne sont que des marchands, mais de simples marchands auraient-ils assassiné un espion des Cavaliers du Crépuscule? C’était pour cela que la Reine Douhbée avait envoyé une délégation royale (parce que Mykell le lui avait demandé…) prévenir le dirigeant de cette guilde de «Marchands» qu’il aurait sous peu audience avec la Reine elle-même pour le juger. Bien sûr qu’elle se doutait qu’il y avait quelques activités illicites derrière tout ça. Ces Marchands faisaient la loi dans la ville de Digitalis depuis de nombreuses années. En faite, ils étaient là avant sa montée au trône, mais elle ne s’en était jamais préoccupée avant la mort de Flippi. Maintenant, alors que ses messagers Royaux partaient à la rencontre de l’homme qu’on appelait Morgan, Douhbée et Mykell préparait leur escapade à Digitalis, en choisissant avec soin des Cavaliers ainsi que Gabrielle, qui leur servirait de négociatrice si les choses venaient à mal tourner. Sait-on jamais sur qui ils pouvaient bien tomber?

Le plus dur pour Douhbée ce serait de jouer les véritables Reine. Elle était accoutrée comme si elle assistait a un fichu mariages de débiiles royaux (selon ses goûts elle se trouvait beaucoup trop excentrique) mais le point positif d'une robe aussi bouffantes, c'était qu'elle pouvait cacher beaucoup plus de petites armes qu'à la normale. Personne ne savait que chacun des protecteurs qu’ils avaient choisis pour se rendre à Digitalis étaient tous des Cavaliers déguisés en simple Gardes Royaux. Il fallait conserver les apparences, le Royaume ne devait pas connaître les véritables intentions de leur nouvelle Reine.

Le rendez-vous étant dans la seule taverne de ce village, Douhbée s’y rendit avec sa fausse délégation Royale, la tête haute avec des airs princières qu’elle répugnait d’adopter, mais qu’elle était obligée en publique. Elle entra en premier dans la pièce où très peu de monde se trouvait déjà. D’un ton qu’elle vola à sa défunte mère, Douhbée demanda haut et fort…

- Qui répond au nom de Morgan?

[J’espère que c’est correct, si quelque chose est a changer merci de Mp Sheireen. Que tous ceux qui sont inscrits à l’événement s’incruste à leur façon selon l’Ordre auquel vous appartenez. Si vous n’avez aucun lien avec les deux ordres vous pouvez quand même nous joindre en étant un client de l’auberge et assistant à cette audience Smile )
Revenir en haut
Morgan
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: 16/08/2012 20:38    Sujet du message: +La Guilde+ La Taverne du Lys d'Or Répondre en citant

Saut de 7 ans.


Décidément, rien ne va plus dans cette fichue vie ! après Khara, c’est Jack qui est parti. Où il est parti, mystère. Pour dire vrai, je ne sais pas s’il est encore vivant, j’espère pour lui que c’est toujours le cas. Jack n’étais pas mon fils biologique, mais je l’aimais comme tel, et il en état de même pour Khara et Jaiden. Il a toujours été un membre à part entière de la famille. Je n’ai jamais été très pieu, mais j’espère qu’il ne lui est rien arrivé et qu’il a juste décidé de partir à l’aventure. Mais je m’inquiète quand même sur un point : depuis quelques temps des espions essaient de s’infiltrer dans la guilde, et malgré l’interrogatoire plutôt musclés auquel j’ai soumis le seul qui a réussi à s’infiltrer, un certain Flippi, je n’ai pas réussi à savoir qui était derrière tout ça. En représailles, je l’ai tué, espérant faire comprendre à celui qui est derrière tout ça que la guilde du Lys d’or ne se laisse pas faire. Toutefois, je suis sûr d’une chose, ce nombre abondant d’espion est lié au retour de la Princesse Disparue, Douhbée, la nouvelle Reine. Bien sûr je n’ai pas de preuve, mais une telle coïncidence n’est pas normale. De toute manière, je ne prends pas trop de risque, si quelqu’un critique le fait qu’il ait été tué, je devrais pouvoir trouver une pirouette. M’enfin toujours est-il que sans Khara, Superbio, Jack, et avec un Jaiden à peine adulte, je suis légèrement seul. Même si je sais qu’Avaritio fera tout pour préserver les intérêts de la guilde, qui sont ses intérêts également, je sais aussi qu’Invidia et lui seraient prêts à me trahir contre une belle somme. Décidément, je ne peux compter que sur Mama et Kelly… j’aurais bien aimé que Nathan soit toujours à mes côté, même si à son âge, il n’aurait pas pu m’aider, il aurait été auprès de moi…

Aujourd’hui


Réveil difficile après une soirée de Beuverie. Grosse soirée même. Même moi qui tient bien l’alcool j’ai une sacrée gueule de bois, c’est pour dire combien on a but ! Mais bon, on avait une bonne raison de le faire, une sacrée raison même. C’est pas tous les jours que son fils fête ses 20 ans ! Alors ça a été une sacrée fête. Mais maintenant je le paye avec un mal de crâne pas possible et la bouche pâteuse. Complètement nu dans mon lit, je me redresse, gardant juste mon drap pour cacher les parties les plus intimes de mon anatomie. Ma tête me fait très mal et la lumière qui passe à travers mes rideaux m’aveugle. Maudite lumière. J’ai entendu une voix m’appeler avant de me réveiller, mais j’ignore si c’était un rêve ou si on m’appelait vraiment. Je me retourne, un de mes gars me regarde. Bon, c’était pas un rêve. Je soupire, puis réveille la magnifique blonde ailée qui est dans mon lit, malgré toute la résistance qu’elle a opposé au début. Aucune idée de qui elle est, toutes les jolies filles étaient autorisées à entrer pour la fête, j’espère que je ne suis pas le seul à en avoir profité mais que Jaiden a aussi trouvé son bonheur. Je prends la parole, d’un ton plus qu’agacé.

«Neh! Dehors cocotte, je dois causer affaire. »

Je me tourne ensuite vers mon gars qui est venu me réveillé, lui lançant un regard noir.

« Et toi, t’as intérêt à avoir une bonne raison de m’avoir réveillé, Sinon, je donne pas cher de ta misérable peau de sale rat. »

Depuis le départ de Nathan, je suis très irritable. Quand le petit était là, je faisait tout pour ne pas montrer ma tristesse, je dormais même avec lui. Jusqu’à ce qu’il aille chez les Chevaliers d’Emeraude je n’ai pas partagé mon lit avec quelqu’un d’autre, mais depuis qu’il est parti, voilà sept ans, je me sent seul et ai besoin de partager mon lit avec de belles créatures et je ne cache plus ma rage. Mon gars prend la parole.

« C’est une Donzelle, une poule aux œufs d’or Criblés d’acier. Elle te cherche. »

Pour la petite traduction, Donzelle pour signifier qu’on parle d’une femme, Poule signifie une cible potentielle, donc quelqu’un de fortuné à qui on peut voler. Les œufs d’Or signifient qu’elle est pleine aux As, et qu’on peut gagner gros, malheureusement, puisqu’ils sont criblés d’Acier, ça veut dire qu’il y a des gardes, et donc que la cible sera dure à avoir… Bon, j’crois que je vais lui laisser la vie sauve, pour le moment. Je grommelle un peu et me lève, exhibant ma nudité sans vergogne. Je me fais une toilette rapide.

« Elle t’a dit ce qu’elle me veut ? »

« Elle a rien dit de plus »

« Quelqu’un a pensé à lui demander si c’est Ewen qu’elle voulait voir ? Si ça se trouve, elle cherche un ou deux artistes pour peindre son portrait ou animer une soirée mondaine. »

« Même si c’est ça, j’pense que tu voudras lui parler en personne chef. »

« Neh? Et pourquoi ? Elle est potable ? »

« Elle est accompagnées des garde de Fée »

Et M… C’était pas prévu ! La Reine en Personne, ça ne peut être qu’elle… mais qu’est-ce qu’elle vient fiche ici ?! J’espère que c’est pas pour cette histoire d’espion. Calme-toi Morgan, elle veut peut-être juste discuter de la Guilde. Avec un peu de chance, elle tombera dans le panneau, comme son père. Rapidement, je me rase et m’habille avec mes plus beaux vêtements, un pantalon crème, une chemise blanche aux manches bouffants, un manteau de velours jaune avec un Lys brodé en fil d’or, une ceinture en tissus assortie et mon célèbre Tricorne qui ne me quitte que rarement. Je mets mon épée, une élégante rapière au manche recouvert d’or, dans son fourreau à ma ceinture, juste au cas où. Je file ensuite dans la chambre de Jaiden, le réveillant sans ménagement.

«Neh! Jaiden, réveille-toi, fait ta toilette et met tes plus beaux vêtements, on reçoit la Reine, je compte sur toi pour faire bonne impression. »

Après quoi je descends dans la taverne à la rencontre de la reine, un sourire bienveillant de façade sur les lèvres, je m’approche de l’escorte Royale et de la nouvelle Reine. Heureusement, de si bon matin, il n’y a que quelques faux marchands, des escrocs en tous genres, mais qui ont tous l’air corrects

« Bienvenue votre Altesse dans notre humble taverne. Je suis Morgan de Perle, Chef de la Guilde du Lys d’Or et Fondateur de Digitalis. Pardonnez le désordre des lieux, mais nous avons fêté les vingt ans de mon fils, ce genre d’évènement n’arrive qu’une fois et je souhaitais marquer le coup. Evidemment, si j’avais été avisé de votre arrivée, j’aurais décalé la fête. Le voilà justement. Jaiden, descend donc.»

J’invite Jaiden a me rejoindre, et le prend par l’épaule.

« Voici donc mon fils et Héritier Jaiden de Fée, dont la mère était Chevalier d’Emeraude. Permettez-moi également de vous présenter quelques-uns des membres imminents de la Guilde, Voici Avaritio, notre trésorier, Primerose, la meilleur garde du corps que je connaisse, je ne confierais ma vie à personne d’autre qu’elle, et Meiffert, mon apprenti. Notre sous-chef chargé du mécénat d’art, Ewen, n’est malheureusement pas présent.»

En même temps que je fais les présentations, je rappelle à chacun le rôle qui lui a été attribué au cas où ce genre de visite arriverait. Et évidemment, je brosse Primerose dans le sens du poil pour qu’elle ne râle pas. Je reprends ensuite la parole.

« Mais je manque à tous mes devoirs, Majesté. Vous me faites tellement penser à votre père que j’en oublie mes bonnes manières. »

J’ôte mon chapeau pour faire la révérence à la nouvelle reine puis reprend.

« Peut-être que nous devrions aller dans mon bureau pour discuter tranquillement. J’imagine qu’une telle visite implique une discutions des plus sérieuses dont je suis curieux de connaitre le fond. Si vous le permettez, Jaiden et Avaritio se joindrons a cette discutions. Je veux montrer à Jaiden mon travail, quand à Avaritio, en tant que trésorier, toutes les décisions de la guilde doivent passer par son consentement. »

J’aurais préféré avoir Primrose avec moi pour dire vrai, mais d’un autre côté, il vaut mieux qu’elle reste dehors, et surveille que les gardes en dehors du bureau ne cherche pas à faire du grabuge, on ne sait jamais. Elle sera beaucoup plus utile sur le terrain, même si cette visite impromptue m’a pris de court.


[Pour résumer la partie intéressante, Morgan présente tout le monde et vous assigne des rôles, il fait une révérence à Douhbée puis l’invite à rejoindre son bureau, en demandant si Avaritio et Jaiden peuvent assister à l’entretient. Si probléme, me MP sur Cylan^^]
Revenir en haut
Gabrielle
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: 16/08/2012 22:11    Sujet du message: +La Guilde+ La Taverne du Lys d'Or Répondre en citant

[ Alors, saut de quatorze ans, je suis pas mal rouillé de posté avec Gabrielle donc ne pas me tapper s'il vous plaît ! (a) & aussi j'ai écrit un peu ce que je pensais, Douhbée, Mykell si j'ai dis quelque chose qui faut pas, mpottez moi. Aussi pour résumé un peu le tout, Gaby est en fait la fille avec qui Morgan a couché & dit son avis par télépathie. Bref, post long & inutile. ]

Quatorze ans s'étaient écoulées et le temps n'avait pas encore marqué le corps de Gabrielle, bien que l'esprit en était assez affectée. Elle avait maintenant trente-neuf ans, mais elle en paraissait pour vingt ans de moins. C'était peut-être surprenant lorsqu'elle ouvrait la bouche et qu'elle se mettait à parler avec tant de dignité, sachant très bien où aller dans les tournents. Elle connaissait les protocoles par coeur, les règles de bienséance tout autant, la jeune femme ne fléchissait jamais dans une lutte verbale, si elle savait plus ou moins comment tenir correctement une épée, la jeune femme était tout de même un ennemi de taille. Elle s'était attachée plus qu'il faudrait aux Cavaliers, devenant sa seconde famille, une raison réelle d'exister. Noble de naissance, son rôle dans la société aurait été d'une bonne épouse ; comme l'avait été sa mère, aujourd'hui elle était plus que ça. Elle avait ses idéaux, ses principes et à ses yeux, sa seconde maison les partageait. Bien qu'il y avait beaucoup trop de violence, ce qui fâchait souvent la fée, qui avait prit soin de s'écarter des lieux d'entraînements. Sa mère, si elle avait su, l'aurait dit qu'elle était beaucoup trop fragile pour ce genre de chose ; d'ailleurs, elle avait eut ce genre de réflexion lorsque Vinchen fut assassiné, c'est à ce moment qu'elle réalisa à quel point en peu de temps elle était tombée complètement raide dingue de cet homme. La vie était cruelle, mais jamais Gaby n'avait pu le constater. Il avait commencé -malgré les nombres de protestations de la part de la jeune femme- à l'entraîné à l'épée, alors qu'elle avait carrément dit non, sans tenter de négocier ce point, à Mykell. Elle refusait tout simplement de toucher une arme, mais cet homme, un assassin, avait réussit lui semblait-il l'impossible. Il faut dire que si Gabrielle avait été un peu plus romantique, elle aurait sans doute déclaré que l'impossible ça l'aurait été de voler son coeur. Mais elle se refusait à ce genre de divaguations, elle était une femme indépendante, pleine de bon sens et pleine de volonté. Un homme, quel qu'il soit n'allait jamais l'écarté de sa route, même si cet homme s'appelait Vinchen et qu'il était complètement fait pour elle. Il faut dire qu'à sa mort, elle fut atterrée, il n'y avait pas grand chose à faire ; seulement attendre. Elle mangeait pas assez, dormait pas assez ; jusqu'à ce qu'elle se reprenne en main et qu'elle soit complètement différente pendant un certain moment.

Pourquoi un brusque changement du jour au lendemain ? La demoiselle était tombée enceinte de cet homme, cet assassin chargé de la tuée, quoi de plus romantique ? Un tas de choses, si vous voulez mon avis et le sien. Sauf que manque de chance, au bout de trois mois elle fit une fausse couche et elle retrouva ses bonnes vieilles habitudes de tenter à petit feu de se tuer, la vie venait de lui arracher la seule chose qui lui rappellait l'homme qu'elle avait aimé, le seul qui avait réussit à se faire un bout de chemin jusqu'à son coeur, alors comment voulez-vous qu'elle réagisse ? Qu'elle fasse une fête géante ? Non, bien sûr que non. La fée se reprit en main, acceptant la proposition de Mykell ; on allait lui apprendre le minimum de se battre, puis quitta Émeraude pour une mission de négociation. Prendre du recul semblait être la meilleure chose qu'on ait pu lui donner pour se reprendre en main semblait-il. Mais il fallait dire qu'il n'y avait rien d'autre qui s'était réellement produit dans sa vie, rien de très intéressant ; mais ce n'était pas comme si elle voulait réellement se mêler à la population, pour risquer encore de se brûler les ailes -piètre jeu de mots- ? Il n'en était pas question. Elle avait retrouvé tout son bon sens, son ironie, son sarcasme et sa propre manière de réussir à faire des merveilles en une simple conversation en utilisant un peu de psychologie, des arguments brillants et un peu de bon sens, il n'était pas question qu'elle retombe encore. L'Ordre décida de prendre Fée, la princesse « disparue », Douhbée, allait revenir sur le trône. Ce qui était intéressant en soit comme tactique, bien que Gabrielle se doutait que la population de Fées allait trouvé un peu étrange que cette princesse disparue revienne subitement sur le trône sans préavis. Elle avait le même âge de la voleuse et elle savait très bien toutes les histoires qu'on avait raconté au sujet de la disparition et le bouche à oreille, que se soit des Fées, des elfes ou bien des humains faisaient toujours son chemin. De plus, Douhbée n'avait pas tout à fait connu l'enseignement que devait avoir une reine ; mais toutes ses inquiétudes Gabrielle se les garda pour elle-même. Jusqu'à ce que Mykell lui offrit de jouer les « conseillères royales » de Douhbée. Elle s'était pliée sans aucune restriction au sujet, surtout qu'elle était sans doute la mieux placée dans l'ordre pour jouer ce rôle -bien qu'elle aille pensé que beaucoup d'autres puissent être meilleures pour jouer ce rôle-.

Ça faisait quelques temps qu'elle était dans son royaume d'origine -évidemment elle avait été voir ses parents à mainte reprises, furieux qu'elle n'ai pas de petits-enfants à leur présenté et encore plus un mari- ce qui agaça la jeune femme, qui n'avait jamais senti le besoin d'unir sa vie à qui que se soit -même à Vinchen-. Puis, il y avait aussi cette guilde qui contrôlait toute la ville de Digitalis. Si elle se souvenait bien, ils étaient installés à Fée avant qu'elle quitte le royaume, mais elle n'en était pas réellement certaine ; enfin, cette guilde avait moins de pouvoir dans son souvenir que maintenant. Surtout lorsque cette guilde assassina Flippi un des membres des Cavaliers. Une conversation entre les cavaliers et cette guilde allait devoir lieu, ce qui à quelque part ne l'enchantait pas réellement ; s'ils contrôlaient toute cette ville, c'est qu'ils avaient d'assez bon arguments. Et par bons arguments, elle ne parlait pas réellement de parole, mais plutôt d'armes et d'argent. Bien qu'elle n'avait pas réellement peur, de toute façon il n'y avait pas grand chose qui la retenait à la vie. La veille de la discussion qui allait devoir lieu entre les cavaliers et la guilde, la jeune femme se prépara à sa manière ; elle alla tâter d'elle-même le terrain adversaire et elle avait ironiquement choisit le bon soir, puisque l'on fêtait apparemment les vingts ans « du grand chef », ah bon. La jeune femme avait haussé des épaules, n'ayant pas grand chose à faire de l'événement, posant un sourire charmant sur ses lèvres. Elle s'était fait accosté par bon grand nombre d'hommes, mais elle refusa poliment tous les verres. Gabrielle n'avait aucune résistance à l'alcool, il n'était pas question qu'elle perde ses moyens ! Seulement, un homme après maintes propositions réussissa tant bien que mal à lui faire boire un verre -surtout lorsqu'elle apprit que c'était « le grand chef », à son avis il n'y avait rien de réellement spécial chez cet homme qui faisait être le chef de la guilde, mais elle tourna pour une fois sa langue sept fois avant de dire quelque chose- sans doute le pourquoi qu'elle se retrouva avec un verre dans les mains en train de discuter avec cet homme qui l'observait d'une manière la mettre mal à l'aise -ce qui n'était pas un défi en soit-. À chaque verre qui suivait c'était une bataille, mais elle fini bien ivre dans un lit qu'elle ne connaissait pas avec cet homme.

Ce fut d'ailleurs un homme qu'elle ne connaissait absolument pas qui la réveilla, le soleil semblait faire monter une certaine migraine dans son cerveau, ce qui la fit réellement râler, mais cacha sa tête dans un oreiller, pour oublier ce foutu réveil de merde. Elle releva la tête doucement, observant avec une certaine horreur l'homme qui était flambant nu à côté d'elle. Non ? Non ! Bordel. Elle était conne. Sans absolument rien dire, elle arracha les couvertes au lit pour cacher sa nudité et aller chercher sa robe qu'elle enfila sous le regard amusé de l'homme debout. «Neh! Dehors cocotte, je dois causer affaire. » Gaby se releva comme si on l'avait giflé, elle se retourna l'air de bouillir sur place. ET CETTE FOUTUE MIGRAINE DE MERDE. « J'suis pas une COCOTTE, tu trouveras quelque chose de plus original lorsque tu voudras mettre quelqu'un dehors de ta chambre ! » Elle ne rajouta rien, claqua la porte assez fort pour accentué son propre mal de tête, disant un discours d'insultes dans sa tête le temps qu'elle dévale les escaliers et s'embaccarider dans les premières toilettes qu'elle verrait. Elle s'observa dans le miroir tenta de remettre un peu d'ordre pour avoir un physique présentable, ses cheveux étaient une cause perdue et elle les attacha seulement dans un chignon à la va-vite qui ne tiendrait certainement pas une journée, puis défroissa avec ses mains sa robe. Elle avala quelque chose avant de rejoindre la reine et sa « délégation », qui était assez près à laquelle elle se greffa et retourna avec une envie de vomir, dans cette foutue auberge. Douhbée lança haut et fort, une question pour savoir qui répondait au nom de Morgan. Évidemment, l'homme avec qui elle avait partagé la nuit se présenta comme étant Morgan. Bonjour, ma journée sera une pourriture ; elle angoissait même un peu, mais à cette idée elle secoua la tête, se reprennant. Elle était Gabrielle Mélijad de Fées ; rien n'allait l'arrêter. Il faut dire qu'il s'y connaissait, ce qui la faisait légèrement rager. Il n'y avait rien de faux, ce qui ne la démonta pas, elle eut un sourire ironique lorsqu'il fit la proposition de discuter en privé. Évidemment, c'était une idée. Que beaucoup aurait accepté, mais en même temps il y avait plusieurs choses qui faisaient en sorte qu'une telle idée pouvait être contestée. Elle décida simplement de dire par télépathie son avis à Douhbée et à Mykell, laissant les deux décidés de ce qui allait arrivé.

* Douhbée et Mykell - Je me mêle peut-être de ce qui n'est pas de mes affaires, mais l'idée de discuter en privé peut paraître très bien, compte tenu de ce qu'il y a, à dire, mais en même temps parler devant tout le monde, pourra peut-être détruire un peu le contrôle que cette guilde possède sur la ville. Évidemment, je ne dis que mon avis et vous en faites ce que vous voulez. Évidemment, il serait intelligent de parler en privé, puisque je suis environ certaine que tous ces crétins qui traînent sont de mèche avec eux. *
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: 07/12/2016 14:20    Sujet du message: +La Guilde+ La Taverne du Lys d'Or

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Les Chevaliers d'Émeraude - JDR recommandé par le site officiel - Version 7 Index du Forum -> Archives -> Toutes les archives -> x En jeu -> Royaumes d'Enkidiev -> Royaume des Fées -> Digitalis Toutes les heures sont au format GMT - 4 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Crédits - Le forum a été créé en 2005 par Deelylah. Le design et le codage ont été réalisé par Chlotilde avec l'aide de Camellia et Sahvanna. L'univers du forum est fortement inspiré de la saga Les chevaliers d'Émeraude d'Anne Robillard. Toute reproduction partielle ou totale de ce forum est interdite.


Portail | Index | Panneau d’administration | Créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB
Appalachia Theme © 2002 Droshi's Island
Traduction par : phpBB-fr.com
Designed & images by Kooky