Index - Rechercher - Membres - Groupes - S’enregistrer - Messages Privés - Connexion
Règlements & contexte - Encyclopédies - Annonces - Recherches - Questions - FAQ - Partenariats - Parrainage - Ateliers - L'infolettre
Les Rues de Digitalis

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Les Chevaliers d'Émeraude - JDR recommandé par le site officiel - Version 7 Index du Forum -> Archives -> Toutes les archives -> x En jeu -> Royaumes d'Enkidiev -> Royaume des Fées -> Digitalis
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Morgan
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: 25/04/2012 15:08    Sujet du message: Les Rues de Digitalis Répondre en citant

Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: 25/04/2012 15:08    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Avaritio
Apprenti(e) Garde
Apprenti(e) Garde

Hors ligne

Inscrit le: 26 Déc 2011
Messages: 619
Présence: Présent(e)
Race(s): Humain
Sexe: Masculin
Âge: 60 ans
Localisation: Partout et nul part en même temps!

MessagePosté le: 06/10/2012 23:56    Sujet du message: Les Rues de Digitalis Répondre en citant

Le temps, tout était une question de temps et d’argent. Mais, présentement, il sentait que le temps était plus présent. Certes, l’argent était tout autant présent dans sa vie. Mais, en même temps, il était capable de dire qu’il vivait pour autre chose. Il n’était plus aussi dépendant à l’argent que ça. Par contre, Avec de l’argent, Invidia arrivait toujours à l,avoir. Cette femme allait toujours réussir à l’avoir. Avaritio avait presque abandonné. Il allait la laisser faire et suivre ses moindres caprices. Mais, une chose est sûre. Il adorait sa sœur. Avaritio avait sûrement peur de la mort de sa sœur tout simplement parce qu’il avait vécu BEAUCOUP trop de morts dans sa vie. C’est la seule personne de sa famille qui lui restait. Pour rien au monde il ne voulait la perdre. De plus en plus, il pensait à ça… Et, de plus en plus, il avait peur. Il ne pouvait juste pas s’imaginer vivre sans elle… Même si elle le faisait chier au maximum.

En plus de la peur de perdre Invidia, Avaritio paniquait pour autre chose. Sa sœur, sa très chère sœur commençait à grossir. Et, ce n’était pas tout son corps qui prenait du volume… C’était uniquement son ventre. Évidemment, Ava pensait au pire. Une femme qui avait un ventre un peu plus gros que d’habitude. Ce n’était pas normal… Donc, selon lui, il n’avait aucun doute, elle était enceinte. La question maintenant étai de qui? Qui était le père? Et, de plus en plus, Ava pensait que c’était lui. Mais, en même temps, il se disait que ce n’était pas lui. C’était juste impossible. Le hasard serait vraiment chiant sinon… Et oui, une soirée, où Rice s’était légèrement réchauffé, il n’avait pas pu résister à l’envie. Malgré tout ce qu’il disait, il se sentait attiré par elle. Et… était réchauffé, il ne pouvait pas tellement ce mettre de limite. Donc, il avait était les pulsions de son corps. Voyant Invidia, il commençait de plus en plus à le regretter… Non, c’était impossible qu’il soit le père… Sinon, Invidia serait venue lui dire…

Et, évidemment, il avait bien d’autres choses qui le faisait chier. Il essayait de ne pas penser à sa charmante jumelle, ce qu’il faisait quand même assez bien. Il aimait toujours Amaru autant malgré le fait qu’il soit un homme. Et oui, ça ne le dérangeait plus maintenant. Par contre, pendant un temps, il était sûr que cet amour passionnel n’était plus réciproque. Mais, avec la magnifique définition de l’amour qu’à fait Amaru, il ne pouvait qu’Accepter. Il disait qu’il pouvait faire n’importe quoi avec son corps, tout simplement parce que son corps allait toujours être avec Avaritio. Dommage pour lui mais, étant assez possessif, Avaritio ne voyait pas ça comme ça. Il était Avare. Ce qui signifiait d’un certain sens que le partage ne faisait pas parti de ses valeurs. Et pourtant, il acceptait qu’Amaru ait un Amant. Certes, il avait vu cet homme. Ce n’était pas le genre d’homme qu’Avaritio aimait. Ils étaient même énervants. Mais bon, il allait supporter. Il ferait tout pour Ama, même supporter ses amants. Mais bon… L’amour est une chose bien incompréhensible.

L’avarice se promenait. Il n’avait pas vu Amaru de la journée mais, il était capable de vivre malgré tout. C’était le soir et il rentrait chez lui. Oui, il avait été un peu partout dans Digitalis? Pourquoi? Tout simplement parce qu’il ne savait pas quoi faire. C’était compliqué… Et oui on dirait qu’Avaritio trouvait pleins de choses compliqués ! Rentrant chez lui, il ne prit pas le temps de regarder qui était sur son chemin. Mais, malgré cette innatention extrême, il vit quelqu’un. Une personne qu’il ne voulait pas voir.

«Non…»


Il avait dit un seul mot, à lui-même. Peut-être que quelqu’un l’avait entendu mais ça, il s’en foutait. Ça l’énervait. POURQUOI! Il était là pourquoi? Aucune idée… Peut-être pour Amaru. Bon, peu importe. Il avait juste à espérer que l’homme ne l’avait pas vu. Il continua son chemin, passant devant lui. Non, pitié qu’il ne vienne pas lui parler. Il n’en avait pas envie.

{{Bon, Florian, je me suis dit que c’était quand même logique que Florian se retrouve à Fée. Je ne sais pas trop pourquoi il serait là. Mais bon, je devrais quand même trouver une raison. L’homme qu’Ava parle est Florian xD Et, s’il a un problème, n’oublie pas de m’envoyer un beau petit Mp s’il a un problème. Je post dans les rues de Digitalis… Et au pire, on changera de place après D : Mais, disons que ce n’était pas logique voir quelqu’un dans TA maison que tu détestes xD Et, comme dit plus haut ! S’il a un minuscule quelque chose qui t’énerve dans mon post, je le change ~}}

Revenir en haut
Florian
Assassin du Crépuscule
Assassin du Crépuscule

Hors ligne

Inscrit le: 01 Juil 2009
Messages: 243
Présence: Présent(e)
Race(s): Humain | Elfe
Sexe: Masculin
Âge: 112 ans / Mai 2013
Localisation: peut-être derrière vous :3

MessagePosté le: 26/10/2012 12:15    Sujet du message: Les Rues de Digitalis Répondre en citant

Cela faisait un certain temps que l’assassin avait une relation avec Amaru. En effet, les deux hommes avaient convenus de se revoir de temps à autre. Ils s’étaient rencontrés totalement par hasard alors que Florian avait décidé de chercher des poissons dans la rivière durant que Amaru avait décidé de s’y baigner entièrement nu. Évidemment, Florian en avait profité, comment ne pas saisir une telle opportunité!! Bien sûr, il avait décidé de ne pas tuer Amaru, comme il s’était dit qu’il le ferait avant de savoir de quoi l’homme était capable, et pour l’instant, il ne le regrettait absolument pas et continuait d’entretenir une relation intime avec lui. Même lorsque Florian apprit qu’il était en couple avec un autre homme, il n’en fit pas un drame et n’eut aucune envie de meurtre envers cet homme qui partageait désormais assez souvent son lit. Enfin, sauf si on enlève le fait qu’il éprouve désormais l’envie de trucider et de faire souffrir celui avec qui il devait partager Amaru. Pas qu’il aurait aimé l’avoir pour lui tout seul, mais c’était quasiment ça. Mais bon, si c’était le prix à payer pour avoir du plaisir, alors soit, il ferait avec.

Florian se promenait au royaume des fées, ce Royaume qu’il trouvait un peu trop irréel à son goût. Des fleurs géantes de toutes les tailles, des arbres de cristal, des animaux étranges, des poissons multicolores, tout était démesurément étrange, bref, un vrai pays de ‘fille’. Mais bon, il n’était pas là pour se soucier de l’horrible paysage qui se découvrait devant lui, mais pour le voir. En effet, il lui avait dit qu’il irait dans ce royaume, alors l’assassin avait décidé de s’y rendre à son tour. Mais n’aurait-il pas pu choisir le Royaume des Elfes avec ses denses forêts au lieu de ce royaume dépourvu de masculinité. Le Cavalier soupira, continuant à avancer vers l’endroit que lui avait décrit Amaru, mais, étant totalement dépourvu du sens de l’orientation, Florian se perdit, comme toujours.

Bref, il finit par se retrouver dans un village, mais il n’avait aucune idée de s’il s’agissait du bon, et puis, rien ne le lui prouvait. Il parcourut les rues un moment, espérant trouver l’homme qu’il cherchait, mais en vain. C’est alors qu’il crut reconnaître l’homme qui passait rapidement devant lui. L’assassin lui agrippa le bras simplement pour qu’il s’arrête.

-Excuse-moi, mais tu pourrais me dire où on est au juste? Je suis totalement perdu et je ne sais vraiment pas dans quelle direction aller. Tu pourrais m’aider?

Pour une fois que le cavalier n’avait pas sauté sur quelqu’un… L’assassin se contentait de sourire, mais certainement pas de façon naturel. Il voulait seulement savoir ou ‘il’ se trouvait, mais bon, cet homme ne le lui dirait certainement pas. C’est sûr, qui voudrait conduire l’amant de son amoureux à ce dernier!? Pas grand monde…
_________________

a vécu 12 sauts (Mort en Mai 2013)
Une rose de : Joey, Algastly
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: 10/12/2016 01:01    Sujet du message: Les Rues de Digitalis

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Les Chevaliers d'Émeraude - JDR recommandé par le site officiel - Version 7 Index du Forum -> Archives -> Toutes les archives -> x En jeu -> Royaumes d'Enkidiev -> Royaume des Fées -> Digitalis Toutes les heures sont au format GMT - 4 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Crédits - Le forum a été créé en 2005 par Deelylah. Le design et le codage ont été réalisé par Chlotilde avec l'aide de Camellia et Sahvanna. L'univers du forum est fortement inspiré de la saga Les chevaliers d'Émeraude d'Anne Robillard. Toute reproduction partielle ou totale de ce forum est interdite.


Portail | Index | Panneau d’administration | Créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB
Appalachia Theme © 2002 Droshi's Island
Traduction par : phpBB-fr.com
Designed & images by Kooky