Index - Rechercher - Membres - Groupes - S’enregistrer - Messages Privés - Connexion
Règlements & contexte - Encyclopédies - Annonces - Recherches - Questions - FAQ - Partenariats - Parrainage - Ateliers - L'infolettre
La passerelle éffondrée

 
Poster un nouveau sujet   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    Les Chevaliers d'Émeraude - JDR recommandé par le site officiel - Version 7 Index du Forum -> Archives -> Toutes les archives -> x En jeu -> Évènements -> RP stand-by
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Jay
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: 03/08/2012 18:18    Sujet du message: La passerelle éffondrée Répondre en citant

{Suite du Tunnel Ouest -- RP de Maïzéa et Jay}
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: 03/08/2012 18:18    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Jay
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: 03/08/2012 18:18    Sujet du message: La passerelle éffondrée Répondre en citant

Maïzéa répondit sagement à toutes ses questions. Jay sourit, heureux qu’elle ne fasse pas QUE répondre mais aussi, tout de même, ajoutée des informations aux alentours. Il se souvient d’Anabès, sa petite sœur, lors du temps ou… Il essayait encore de la séduire… Elle avait répondu à ces questions simplement par des oui ou par des non mais sans rien ajouté. Mais bon, il est content que leur… relation n’ai rien donné et remerciait chaque soir tous les Dieux qu’il connaissait d’avoir donné un caractère antisociale à son adorable petite sœur. Sans quoi… Il ne sait pas ce que ça aurait donné, mais il préférait ne pas y penser et oublier ce passé… Dégoûtant…

-Et ce n’est certainement pas un garçon de ton âge qui saura ce qui est bon pour moi ! Jay sourit, amusé. -Hey! Je n’ai que sept ans de moins que toi! Lança-t-il faussement offusqué. C’est vrai que la Belle était un peu plus vieille que lui mais… Pas trop! Et ça ne voulait pas dire qu’elle était vieille! Quand même, elle était fichtrement jeune et si la guerre ne la tue pas… (le cœur de Jay se serra à cette pensée) Elle pourrait vivre plus de deux cents ans! Et lui il pourrait vivre cinq cent ans… Miiince! Il allait s’ennuyer aussi vieux! Mais bon… La guerre aura sûrement déjà volé son âme… Jay se mit soudainement à penser qu’il avait peut-être gaffé en devenant Seccyeth…

Ils continuèrent à travailler en silence. Jay n’arrivait pas à trouver un autre sujet de discussion et Maïzéa semblait éviter de trop discuter avec lui… Le avec lui était important mais parlait-elle beaucoup aux autres? Ça, Jay ne le savait pas… Alors que Jay s’apprêtait à soulever une grosse, pierre, il sentit quelque chose frôler sa main gauche. Il fronça des yeux et retira sa main. Ne voyant rien d’anormal, il retenta de soulever la pierre. Mais cette fois, il sentit quelque chose lui piquer la main. Il la retira prestement et l’analysa. Un petit trou s’y trouvait. Il observa l’endroit où il était de plus près et aperçut un scorpion! Ce dernier s’éloigna rapidement. -Oups là… Murmura-t-il. Son orgueil masculin embarqua alors par-dessus la raison. Il se sentait bien là, non? Il était correct, le scorpion ne devait pas être si dangereux que ça! Jay se remit donc au travail, sans dire un mot de tout ça à Maïzéa qui se trouvait à ses côtés (elle pourrait le trouver ridicule et rire de lui : hors de question). Il souleva la fameuse grosse pierre et se retourna mais il sentit soudainement un malaise… Sentant tous ses muscles le lâcher, il manqua de s’écrouler au sol et échappa la pierre… Sur les pieds de Maïzéa. Le malaise passa rapidement et Jay réalisa soudainement ce qui venait de se passer. -Mais merde! Quel con! Il fit rouler la pierre plus loin, et fit s’asseoir Maïzéa. -Ça va? Ouais bon, ça ne devait pas aller mais c’était tout de même la politesse de lui demander si ça allait.

Se maudissant de sa soudaine faiblesse, et refusant de croire que c’est à cause d’une simple piqûre, l’apprenti Seccyeth enlevant la botte de Maïzéa le plus doucement qu’il le put (et se foutant complètement de si la Seccyeth était d’accord). Il observa le pied de la charmante phéryxian. Ouep! La pierre ne l’avait pas manqué. Jay n’était pas un expert mais le pied n’était peut-être pas cassé ni fouler mais il n’était pas joli, joli non plus. La pierre l’avait bien écorché. -Je suis désoler Maï… Mais… Ça ne semble pas si grave que ça? Ça va aller? J’ai eu comme un malaise… Honteux, il se releva. Il avait honte! Ce qu’il avait honte!... Ce qu’il était con en fait! N’était-il pas supposer courtiser Maïzéa? Nooon! À la place il lui écrasait le pied… Ah ben bravo champion! Ça ne lui était jamais arrivé quand il courtisait… Fallait bien que ça arrive sur la première femme de l’Empire qu’il ait vu! Il se retourna vers Maïzéa et lui offrit un sourire gêné. Il ne savait pas quoi faire, ni de quoi elle avait besoin. -Tu veux que je t’aide? T’as besoin de… Quelque chose? Un nouveau malaise l’envahit, il manqua de trébucher sur Maï mais il se rattrapa de justesse. Mais qu’est-ce qu’il lui arrivait? Il décida de faire comme si de rien n’était et tendit sa main droite à la petite ange, cachant discrètement sa main gauche dans son dos pour éviter qu’elle ne voit sa piqûre, l’elfe en avait trop honte.

[Je voulais mettre de l’actioooon! Very Happy Alors j’ai fait beaucoup bougé mais bon, j’espère que ça te vas!]
Revenir en haut
Maïzéa
Prolétaire
Prolétaire

Hors ligne

Inscrit le: 04 Jan 2011
Messages: 64
Présence: Présent(e)
Race(s): Humanoïde | H. Phéryxian
Sexe: Féminin
Âge: 46 ans
Génération: Quatorzième Génération

MessagePosté le: 05/08/2012 16:25    Sujet du message: La passerelle éffondrée Répondre en citant

Zéa travaillait en silence. Elle commençait à avoir hâte de terminer cette tâche pour s’éloigner de l’ancien Enkiev qui la mettait mal à l’aise. Aussi s’absorba-t-elle dans sa tâche et arrêta de prêter attention à son confrère qui s’affairait près d’elle. Les minutes s’écoulèrent et rien de remarquable ne se passa, du côté de Zéa en tout cas. Ayant un soudain pressentiment, Maï se retourna et vit Jay échapper une pierre à la dernière seconde. La pierre se trouvait juste au dessus de ses pieds. Zéa bondit vers l’Arrière, mais pas assez vite et le rocher termina sa course juste sur le bout de ses oretilles. La jeune femme retint un cri de douleur. La femme bleue de répondit pas à la question de son compagnon. Elle laissa Jay l’assoeir sur une pierre, mais protesta lorsqu’il voulut lui enlever sa botte. «Non. Ça ira.» Mais le seccyeth ne se laissa pas arrêter par les protestations de la jeune femme et retira tout de même la chaussure de son amie. Jay s’Excuse, prétextant qu’il avait eu un mal aise. «Non, il n’y a rien de cassé, c’est juste enflé, ça va aller.» Zéa n’allait quand même pas lui dire qu`elle souffrait le martyr, mais elle croyait vraiment que rien n’Était cassé. Puis l’autre seccyeth lui proposa son aide. «Tu pourrais aller me chercher de la glace pour faire désenflé un peu, j’ai pas trop envie de marcher dessus !» Puis pendant que son ami allait chercher de la glace, Zéa réfléchit. Elle ne pourrait pas continuer ce travail avec un pied aussi enflé, qu’allait-elle faire alors ? Avant que Maï aie une idée, l’elfe arriva avec la glace. La phérixians la déposa sur ses orteilles, soulageant immédiatement la douleur. «Bon, je ne me vois pas tellement continuer cette tâche avec mes pieds qui font trois fois leur taille ! Je pense que je vais rentrer me reposer un peu, on continuera un autre jour.» Il n’y avait pas la moindre touche de reproche dans les propos de la jeune femme, mais elle ne se voyait pas rester en compagnie du jeune homme alors qu’ils ne pouvaient plus travailler. Elle se leva en tentant de cacher ses grimaces de douleur. «Et ne t’inquiète pas, je ne t’en veux pas, on se revoie plus tard.» Zéa fit un pas pour s’éloigner, mais ne plaça pas son pied correctement et la douleur provoquée par ses blessures lui fit perdre pied. Jay la rattrapa juste avant qu’elle ne tombe, mais par réflexe, il avait utilisé la main qui avait reçu la piqûre de scorpion, rendant la blessure très visible. Perspicace, Zéa s’en rendit immédiatement compte. «Hey, attend, qu’est-ce que tu as sur la main ?» Sans laisser le temps à son compagnon de répliquer, la jeune femme lui prit vivement la main et examina le petit trou. «On dirait une piqure !? Jay, tu vas me dire tout de suite ce que c’est !» Zéa avait oublié ses propres blessures, trop préoccupée par la nature de se petit trou.
Revenir en haut
Jay
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: 02/09/2012 14:28    Sujet du message: La passerelle éffondrée Répondre en citant

Maïzéa envoya Jay cherché de la glace. Comme un bon petit chienchien, Jay obéit et s’empressa d’en rapporter. Après lui avoir donné, la glace, Maïzéa dit à Jay qu’elle ne se voyait pas continuer à travailler avec sa blessure. Jay s’en voulait tellement! Bien sûr, il n’avait pas fait exprès, c’était à cause de ce fichu scorpion. Mais Jay ne pouvait s’empêcher de se dire qu’il aurait pu être plus prudent. Ils venaient à peine de commencer les travaux qu’il fallait déjà les suspendre. Et c’était de sa faute en plus! Jay secoua pitoyablement la tête. -Je suis désolé… Je pense que je vais finir d’enlever les rochers. Comme ça, je ne risquerai pas te t’écraser encore le pied avec une pierre. Maïzéa se leva alors en équilibre précaire mais Jay ne remarqua pas que ça lui faisait mal, l’elfe encore trop ronger par les remords . - Et ne t’inquiète pas, je ne t’en veux pas, on se revoie plus tard. Quoi?? Elle prévoyait rentrer chez elle comme ça, le pied enflé comme une montagne?! Bon, il exagérait mais quand même, c’était de l’inconscience! -Attends Maï! Je refuse de te laisser rentrer chez toi comme ça! C’est juste complètement débile! Zéa trébucha alors, certainement à cause de son pied enflé, Jay s’empressa de la rattraper. Il utilisa sans s’en rendre compte sa main piqué mais au moins il avait évité à Maïzéa de tomber. -Qu’est-ce que je t’avais dit? Je refuse de t’envoyer dans ta chambre seule avec ce pied. Je vais t’ac…

-Hey, attend, qu’est-ce que tu as sur la main ? Le coupa Maïzéa en parlant de la main piqué de l’elfe. -Eh merde… Murmura Jay pour lui-même. Maï n’avait pas trop à s’en faire. Ce n’était qu’une piqûre quand même. Rien de grave. Oui, Jay avait eu plein de malaises depuis qu’il l’avait et il avait échappé une pierre sur le pied de Maï mais… Bon oké, c’était peut-être un peu grave. Jay tenta de mettre sa main dans son dos mais la phéryxian fut plus rapide. Elle exigea des informations. -T’es mains sont vraiment douces jolie jeune dame! Et fortes en plus! Ça fait combien de temps que tu es Seccyeth? Lança stupidement Jay souhaitant changer de sujet. Mais le regard dur de la belle lui disait bien qu’elle n’en avait que faire de ses mains et qu’elle voulait des réponses. Sachant qu’elle ne lâcherait pas prise (les femmes avaient le don d’être entêtées, en particulier celles de l’ordre), Jay soupira et expliqua : -Je me suis juste fait piqué par un scorpion. J’ai des petits malaises à causes de ça mais ça va passer! Un scorpion c’est tout petit, ça peut pas être mortel voyons! Il roula des yeux et continua : -Mais bon, tu veux aller dans ta chambre maintenant et je vais t’aider à y aller. Tu ne peux pas y aller avec cette enflure. Je suis encore en forme tu sauras et ce n’est pas des petits malaises qui vont m’arrêter! Il avança vers Maïzéa pour l’aider à se déplacer mais il ressentit soudainement un malaise plus intense que les autres. La pièce tourna à une vitesse folle autour de lui et ses muscles le lâchèrent pour de bon. Il s’écroula au sol, complètement inconscient.
Revenir en haut
Maïzéa
Prolétaire
Prolétaire

Hors ligne

Inscrit le: 04 Jan 2011
Messages: 64
Présence: Présent(e)
Race(s): Humanoïde | H. Phéryxian
Sexe: Féminin
Âge: 46 ans
Génération: Quatorzième Génération

MessagePosté le: 05/09/2012 13:23    Sujet du message: La passerelle éffondrée Répondre en citant

[Juste te rappeler que le but de ce rp est de tomber amoureux =P]

Évidemment, Jay s’opposa à Maïzéa lorsque celle-ci annonça qu’elle allait rejoindre sa chambre. Argumentant que c’était une idée complètement débile. «Ce le serait encore plus de rester ici ! Alors excuse-moi…» Laissa simplement tomber Zéa d’une voix légèrement moqueuse. La pherixian tourna simplement les talons et commença à s’éloigner. Ne portant pas assez attention à la façon dont elle devait marcher avec sa blessure, Zéa trébucha et, avant qu’elle n’ait pu essayer de reprendre son équilibre seule, elle sentit un bras la soutenir. La seccyeth se défit fermement de l’emprise du jeune homme, j’ayant pas envie d’être couvée comme un oisillon. «Jay, je crois que je suis assez vieille pour savoir ce que je fais.» Coupa-t-elle aux répliques de son compagnon. C’est alors qu’elle aperçu une drôle de marque sur la main de Jay. Questionnant aussitôt le seccyeth, la jeune femme vit bien qu’elle avait touché une corde sensible quand Jay tenta de dissimuler sa main et de faire dévier la conversation. Mais Zéa ne se laissa pas appâter et un seul regard suffit pour faire comprendre à Jay qu’il ne s’en sortirait pas. Elle écarquilla les yeux devant ces révélations. «Mais quel imbécile tu es ! Oui, justement ça peut être mortel un scorpion ! Ce n'est pas la grosseur qui importe, mais la puissance du poison. Alors tu vas cesser de jouer les protecteurs avec moi qui ne suis que légèrement blessée et tu vas te rendre TOUT DE SUITE à l’infirmerie et je ne veux pas de discussion. »

Malgré les protestations de Jay, Zéa l’entraîna vers l’infirmerie. Mais le rouge ne fit pas trois pas qu’il s’arrêta brusquement. «Jay !? Ça va ?» Demanda Zéa affolée. Mais il ne sembla pas l’entendre et s’écroula lourdement sur le sol. LA pherixian tenta de le soulever, mais il était beaucoup plus lourd qu’elle, et avec son pied en mauvais état elle ne réussit pas à le déplacer. Elle aurait été capable de l’amener par la voie des airs, mais la petite dimension des couloirs ne lui offraient pas cette possibilité. Elle alla donc chercher de l’aide et Jay fut transporter jusqu’au centre de soins. En même temps, une femme S’occupa du pied de Zéa, lui procurant un grand soulagement. Maï veilla son ami qui fini par se réveiller plusieurs heures plus tard, après avoir reçu quelques doses de différents médicaments. Lorsqu’il ouvrit les yeux, Jay n’eut même pas le temps de se rendre compte de l’endroit où il se trouvait que Zéa s’exclamait déjà : «Espèce d’idiot ! Tu m’as fait peur ! Le scorpion qui t’as mordu était réellement venimeux et sans l’antidote tu aurais pu mourir ! Il va falloir que tu deviennes moins insouciant un jour !»
Revenir en haut
Jay
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: 26/10/2012 10:14    Sujet du message: La passerelle éffondrée Répondre en citant

Maïzéa refusait catégoriquement de se laisser aider par Jay. Cette fille était vraiment têtue! Et de plus, alors que Jay lui disait qu’il allait bien avec sa mini piqûre de scorpion, Maïzéa lui ordonna tout de même d’aller à l’infirmerie. Non mais…? Il n’avait pas le droit de s’occuper d’elle mais elle, elle avait le droit de lui ordonner des idioties? Ah! Les femmes! Toutes pareilles! Elles se prennent pour les reines du monde et font une montagne avec une petite piqûre de rien du tout. Ouais bon, c’est absolument n’importe quoi mais Jay était trop fâché pour réaliser que ce qu’il pensait n’avait aucun sens. C’est alors qu’il s’évanouit sur le sol.

Jay ne savait pas où il était, tout était embrouillé autour de lui. Un ombre se distingua alors devant lui. Il ne pouvait pas discerner ce que c’était avec les grandes ailes blanches dans le dos et la magnifique robe blanche, il crut voir un ange. Jusqu’à ce qu’il réalise que c’était Maïzéa. Bah! C’était du pareil au même! Maïzéa portait une robe de mariée et le regardait en souriant. Pourquoi une robe de mariée? Il n’était pas dans le tunnel ouest juste avant? C’était impossible mais… Ooooh… Il devait rêver! C’est ça! C’était un rêve! Et il allait se marier avec elle! Enfin… Il espérait que ça serait avec lui parce qu’il n’y avait rien d’autre autour d’eux. Soudain, un immense flash blanc l’aveugla. Il cligna un peu des yeux et il vit Maïzéa au-dessus de lui. Il ne savait pas plus ou il était mais il était couché sur quelque chose. Maïzéa se mit à s’agiter et à parler alors que Jay venait à peine d’ouvrir les yeux. Les paroles de la jeune femme de parvenait pas distinctement à ses oreilles. Tout ce qu’il entendait c’était : - Tu m’as fait… Était réellement… Il va falloir… Un jour! Bon, Jay ne savait ce qu’il lui avait fait qui était réellement… Mais apparemment, elle voulait le refaire un jour. Mais bon, il rêvait aussi. Et comme il rêvait, autant en profiter pourquoi pas? Il se releva doucement, posa sa main derrière la tête de Maïzéa et l’attira vers lui avec force. Il l’embrassa doucement, complètement aux anges. Soudainement, il réaliser que quelque chose avait… Changer… Premièrement, il voyait très clairement la pièce autour de lui qui lui disait vaguement quelque chose… Ensuite, Maïzéa ne portait la robe de marier mais ce qu’elle portait dans le tunnel. Et puis… Cette pièce lui disait vaguement quelque chose… Ah si! L’infirmerie de l’antre!

Il repoussa rapidement Maïzéa, à peine quelque seconde après l’avoir embrasser. Merde! Il ne rêvait plus! Il venait de réellement embrasser l’ange bleu! Il se sentit rougir et devenir aussi rouge que sa chevelure et ses cheveux. Qu’allait-il faire? Qu’allait-il faire??? Ah! Si! Il allait mourir. Maïzéa allait le tuer c’était sûr! Il devait se cacher… Quelque part… Ou faire semblait qu’il délirait à cause du poison<. Oui! C’est ça! Il se prit la tête entre les deux mains et geignit : -Aaaah… Ma tête! Foutu poison de merde… Puis, il se coucha dessous ses couvertures en espérant qu’il n’y aurait pas d’engueulade… Ou pas trop…

[Désolé du retaaaard!!! ><]
Revenir en haut
Maïzéa
Prolétaire
Prolétaire

Hors ligne

Inscrit le: 04 Jan 2011
Messages: 64
Présence: Présent(e)
Race(s): Humanoïde | H. Phéryxian
Sexe: Féminin
Âge: 46 ans
Génération: Quatorzième Génération

MessagePosté le: 29/10/2012 12:38    Sujet du message: La passerelle éffondrée Répondre en citant

Maïzéa appréciait réellement Jay, elle le considérait comme un bon ami, mais sans plus. La jeune femme n’était pas d’accord avec l’attitude du jeune homme envers toutes les représentantes de la gente féminine, et bien qu’il soit très charmant, elle ne serait pas capable de lui faire confiance en couple. Pour être sincères, Zéa y avait déjà pensé, au début en particulier. Elle trouvait que Jay était tout de même assez bel homme et elle avait pensé à la possibilité de rapprochement. Mais étant une fille réfléchie, derrière sa visible spontanéité. Et après observations, elle avait conclu qu’elle devrait attendre encore pour lier sa vie à celle d’un homme. Zéa était certes toujours de bonne humeur, mais comme tout êtres humains, elle cachait derrière ses émotions positives, des peurs, entres autres celle d’être trahie et trompée. C’est surtout pour ces raisons qu’elle avait choisi d’écarter une vie avec Jay des projets réalisables. Mais malgré tout, elle était devenue ami avec le jeune homme et elle ne pourrait supporter que quelque chose lui arrive. Voilà pourquoi elle s’en était fait autant. Elle fut plus que soulagée lorsqu’elle vit les yeux de l’autre seccyeth s’ouvrir.

Par contre, la jeune femme ne s’entendait pas à la suite. Jay saisit délicatement son visage et l’Attira à lui pour poser ses lèvres sur les siennes. Sur le coup, Zéa ne réagit pas, trop étonnée pour faire quoique ce soit. Elle sentit les douces lèvres du jeune homme effleurer les siennes et ne se retira pas. En fait, elle était comme en transe, ne se rendant pas vraiment compte de ce qui se passait. Les lèvres de son ami étaient agréables sur les siennes, et la seccyeth se surpris à aimer ce contact. Soudainement, Jay la repoussa, mettant fin à l’effet de rêve. Jay vira au rouge et sembla soudainement gêné. IL ne remarqua sans doutes pas que Zéa était aussi rouge, sinon plus. Le jeune homme se mit à se plaindre qu’il avait mal à la tête, il semblait divaguer. Maï se surpris à sentir un petit pincement au cœur en pensant que c’était peut-être simplement l’effet du poison qui avait fait poser ce geste au jeune homme. Encore intimidée par les évènements, la bleue bégaya : «Je… je vais te laisser te… te reposer.» Et sans lui laisser le temps de répliquer, elle tourna les talons et s’éloigna. Elle rejoignit sa chambre pour réfléchir.

Le lendemain, Zéa retourna rendre visite à son ami à l’infirmerie. Il avait été conclu qu’il passerait la nuit là pour s’assurer que toutes traces de poison aie disparue. Maïzéa arriva avec la ferme intention de mettre les évènements de la veille au clair. Elle entra dans la chambre de Jay et sentit son cœur se serrer et sa résolution vaciller à la vue de cette tignasse flamboyante. «Bon… bonjour Jay, Com… comment te sens-tu ?» Zéa se maudit de bégayer ainsi. Elle qui était toujours si sûre d’elle, que lui arrivait-il ? Elle voulut ouvrir la bouche pour poser la question qui lui brûlait les lèvres, mais son corps refusa de lui obéir. Elle fit un pas presque machinalement vers son ami, tentant toujours de reprendre la maîtrise de ses sentiments. Elle se retrouva donc debout, à fixer Jay sans pouvoir parler. Elle ne voulait pas tomber amoureuse de lui. En réalité, elle l’aimait bien, mais elle avait peur, terriblement peur d’avoir mal. Elle avait toujours été heureuse avec l’ordre, ses amis et ses apprentis, elle n’avait pas besoin d’un homme dans sa vie, alors pourquoi ressentait-elle cela ? Zéa esquissa un sourire et se força à parler. «L’infirmière à dit que tout est correcte et que tu pourrais sortir aujourd’hui…»

[Désolée, un peu vite fait entre mes cours, j'espère que ça ira ^^]
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: 07/12/2016 14:16    Sujet du message: La passerelle éffondrée

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    Les Chevaliers d'Émeraude - JDR recommandé par le site officiel - Version 7 Index du Forum -> Archives -> Toutes les archives -> x En jeu -> Évènements -> RP stand-by Toutes les heures sont au format GMT - 4 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Crédits - Le forum a été créé en 2005 par Deelylah. Le design et le codage ont été réalisé par Chlotilde avec l'aide de Camellia et Sahvanna. L'univers du forum est fortement inspiré de la saga Les chevaliers d'Émeraude d'Anne Robillard. Toute reproduction partielle ou totale de ce forum est interdite.


Portail | Index | Panneau d’administration | Créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB
Appalachia Theme © 2002 Droshi's Island
Traduction par : phpBB-fr.com
Designed & images by Kooky