Index - Rechercher - Membres - Groupes - S’enregistrer - Messages Privés - Connexion
Règlements & contexte - Encyclopédies - Annonces - Recherches - Questions - FAQ - Partenariats - Parrainage - Ateliers - L'infolettre
Ailes d'amitié, ailes de futur ♥

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Les Chevaliers d'Émeraude - JDR recommandé par le site officiel - Version 7 Index du Forum -> Archives -> Toutes les archives -> x En jeu -> Évènements -> RP stand-by
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Kämheron
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: 04/08/2012 22:56    Sujet du message: Ailes d'amitié, ailes de futur ♥ Répondre en citant

[Le vrai Kämheron... le voici. ^^']

Les femmes, elles sont aussi sournoises que les vipères. Elles disent avoir une seule parole, mais peuvent très bien le faire croire à deux camps opposés sans se départir de leur charme. Elles sont vicieuses, manipulatrices, calculatrices et sans aucune morale. Elles sont comme une belle pomme rouge, mais pourries de l’intérieur. Et ça, il ne le l’oubliait jamais. C’était toujours dans sa tête, gravé dans son cœur. Il avait mis toute sa confiance entre leurs mains et elles avaient tout détruit. Et quand il leur rendait la pareille, c’était lui qu’on traitait de monstre. Mais il s’en crissait. Ces petites idiotes ne l’auraient pas. Et la même chose s’appliquait pour la blondinette. Elle avait beau lui sourire et dire qu’elle l’aiderait, mieux valait se méfier d’elle. Il ne la connaissait pas et c’était une raison de plus pour ne pas se laisser aller. Un sourire, se retenir, car bon, il s’en sortirait de sa blessure grâce à elle, mais sans plus. Au moins en se montrant un peu désagréable, il lui évitait le pire. Mais jamais il n’aurait pensé qu’elle serait aussi stupide : le gifler. Ça l’avait pris de court et sa joue brûlait là où sa main l’avait frappé. Stupéfait, il porta lentement ses billes ambrés se poser sur elle, mais elle ne vit pas son expression. «Moi, c’est Kelly… Kelly-anne. Tu as beau me traiter de tout ce que tu voudras, moi, j’suis contente de t’avoir vu. Et puis, j’vais me souvenir de toi et de ton nom. Alors, t’a intêret à au moins me dire salut si on s’revoit un jour. Et puis zut, tu comprends rien, suis-moi. Je t’amène au village. Je vais t’aider s’il le faut» Elle sortait du paquet. Pourtant son sourire plein de sarcasme attaeignit quelque chose au fond de lui et Eko émit un sifflement. ♦ She’s got guts, huh…♦ Et Käm ne fit qu’hocher la tête alors que son sourire de voyou soulevait le coin de sa bouche. Sauf que quand elle prit sa main pour l’entrainer, le sourire retomba et il ne se gêna pas pour faire une grimace de dégoût. De toute façon, elle lui tournait le dos, elle ne s’en rendrait pas compte.

La fée avait imposé son rythme et bien que cela le fasse souffrir, il ne pipa pas et garda les lèvres serrées pendant tout le trajet, livide et fier. Ils arrivèrent à un village et les guida vers une maison, ce qui le soulagea, car il n’en pouvait plus. Le souffle court, il fut presque reconnaissant à la chose de s’être arrêtée. «Bon… désolée Käm… j’aurais pas dû te giffler. Et aussi, ton pied va bien? La marche ne t’a pas trop fait mal. Si oui, je suis désolée… Je n’y avais pas pensé… Alors, on arrive bientôt. Si tu le souhaites, je vais pouvoir moi-même te soigner mieux. Je suis une fée après tout. J’ai appris à bien soigner avec mon papa. » Blabla, viens en à l’essentiel, merde, eut-il envie de lui dire alors qu’elle lui offrait un sourire sincère qui le fit se sentir un tantinet coupable. Et elle lui lâcha la main, ce qui le surprit, mais il n’en laissa rien paraitre. Il eut l’impression que sa main devenait soudainement froide, mais c’était l’absence de la chaleur de la jeune fille qui produisait cet effet. Kämheron l’essuya sur son pantalon et haussa un sourcil en entendant la suite. Ah, elle l’appréciait alors qu’elle ne savait rien de lui. Parandar, il n’aurait pas cru qu’elle serait aussi conne! Il ne répondit pas à sa question et regarda les alentours, essayant de freiner la pique blessante qui lui venait aux lèvres. Mais ce fût plus fort que lui, l’angoisse de ne pas trouver Charlaine, la douleur de son pied, l’exaspération face à la candeur qu’il trouvait presque idiote de cette Kelly-Anne… Il ricana tout simplement. «Être ton ami? Au risque de me répéter, pour qui diable te prends-tu, hein?» L’elfe lui faisait face avec rage, presque violence quand il continua : «Tu ne vas pas m’oublier? Pauvre toi alors, car tu vas le souhaiter dans pas long! Écoute bien, morveuse, le monde n’est pas rose! C’est pas tout le monde qui veut être ami avec toi! Et moi, prends-le pas personnel, mais je ne serai JAMAIS ami d’une merdeuse, parce que leur amitié ne vaut rien. Vous êtes toutes pareilles! Vous faites vos gentilles, vous souriez et promettez tout, mais ce n’est que pour vos propres intérêts. Les femmes, vous êtes toutes comme ça! Et je refuse que Charlaine devienne comme vous!» Le souffle court, il garda braqué sur elle ses prunelles miel, mais il finit par détourner le regard. Merde, elle ne lui avait rien fait et il s’en prenait à elle! Alors qu’elle l’avait sauvé, c’était lui le salopard. Comme son père… Il eut un frisson d’horreur face aux souvenir qui remontaient et se fit violence pour les bloquer. «Merci pour ton aide, vraiment… Je crois que je vais me débrouiller à partir de maintenant… » Et il lui tourna le dos pour se mettre encore en marche malgré la souffrance. Il n’allait pas abuser de sa gentillesse en se faisant soigner par elle après toutes les abominations qu’il lui avait dites. Épuisé, dégoûté par lui-même, Kämheron fourragea dans sa tignasse brune tout en grognant pour laisser sortir sa frustration. Où diantre se trouvait le guérisseur, merde?!
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: 04/08/2012 22:56    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Kelly-anne
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: 06/08/2012 11:14    Sujet du message: Ailes d'amitié, ailes de futur ♥ Répondre en citant

Kelly-anne, qui elle, avait fait un effort pour ne pas le trucider, ce faisait maintenant traiter comme de la merde. Si vraiment on devait donner ce qualifitatif à quelqu’un, ce n’était probablement pas elle qui le méritait le plus. Elle l’avait soigné, elle allait même continuer de soigner. Et lui, du revers de la main, il faisait tout envoller ça. C’est sûr que Kelly-anne lui en voulait! «Être ton ami? Au risque de me répéter, pour qui diable te prends-tu, hein? » Elle se prenait pour Kelly-anne tout simplement. Elle était elle-même. Qu’il n’essaye aps de la changer sinon, elle ne donne pas cher pour sa peau. Puis, il commença… avec colère. Qu’avait-elle fait pour mériter ça!? Elle l’avait aidé et elle se faisait traité de morveuse et de tout. Le monde n’était pas rose. ELLE LE SAIT! C’est que, au lieu de vivre dans un monde où tout nous énerve et tout est noir, c’est bien mieux se faire une vie rose. Elle en avait vécu. Sa vie n’avait pas été facile. Normal qu’elle voit tout en rose et du bon côté! Sinon, elle ne s’en serait jamais sorti. Il contunua à dire qu’elle était comme toutes les autres. QUOI! Ça, elle n’acceptait pas. Elle n’était PAS comme toutes les autres. Ok, après ce qu’il venait de dire, c’était devenu évident qu’il détestait les femmes… ou les fées… Aucune idée. Mais, il détestait ce que Kelly était.

Kämheron la fixait dans les yeux avant de dévier le regard. Qu’avait-elle fait? Elle voulait l’aider. Peut-être que des mots pouvaient être aussi douloureux que des coups mais, Kelly en avait souvent entendu. Donc, elle s’en foutait maintenant. Ce qui l’énervait, c’est que K¸am était fermé et ne voulait rien comprendre. «Merci pour ton aide, vraiment… Je crois que je vais me débrouiller à partir de maintenant…» Elle venait de lui proposer de le soigner. Et lui, pfft, il s’en foutait. Il lui tourna le dos et commença à marcher difficilement. Bien évidemment, ça lui faisait mal. Kelly resta un moment à le regarder s’éloigner sans bouger. De quel droit faisait-il ça? La fée n’acceptait juste pas. Non, elle ne demanderait pas d’excuses. Elle voulait juste être en sa compagnie. Et peut-être lui donner un nouvel opinion des femmes? Elle se mit à courir après lui et elle lui prit le chandail par derrière. «ARRÊTE! » Puis, elle se plaça devant lui pour qu’il arrête d’avancer. «Fais juste m’écouter trentes secondes. Simplement, ça te va? Souffres pendant trente petites secondes à m’écouter et à me voir. » Elle leva les yeux et le fixa. Elle voulait lui dire une chose, une toute petite chose. Et, elle lui demanda une petite chose aussi. «Dis Kämheron… est-ce que je peux quand même te soigner… je suis le genre de personne qui n’abandonne pas un travail commencé… J’aimerais vraiment que tu acceptes…» Elle lui fit un gros sourire. Même si elle savait qu’il prenait ça pour du n’importe quoi. Elle était vraiment sincère. Avant même d’avoir sa réponse, elle lui prit une seconde fois sa main et marcha vers chez elle lentement. Elle ne voulait pas lui faire mal comme elle l’avait fait plus tôt.

Kelly-anna marchait tranquilement en tenant la main du garçon. Bon, il ne devait pas tellement apprécier mais au moins, c’était ça. Elle l’avait fait sans même attendre sa réponse ou l’écouter?. Très sympathique! Elle s’arrêta une fois de plus. «Euhm… désolée… j’aurais dû attendre et écouter ta réponse… et j’espère ne pas t’avoir fait trop mal…» Kelly se trouvait franchement nulle. Mais bon, elle allait pour vrai attendre sa réponse. «Que dirais-tu de venir chez moi… pour que je te soigne. Après, tu n’entends plus parler de moi… comme tu sembles le souhaiter»
Revenir en haut
Kämheron
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: 16/08/2012 20:09    Sujet du message: Ailes d'amitié, ailes de futur ♥ Répondre en citant

Il y avait des jours où il se trouvait tout simplement stupide. Cette journée-là en faisait partie. Il n’était pas mieux que Fool, son imbécile de père. Et qu’y penser donnait des nausées au jeune homme. Il ne tenait pas à être un salopard comme son géniteur. Alors pourquoi être aussi chiant envers cette fille-là? Juste parce qu’elle était une fille? Cette justification lui semblait idiote. Surtout qu’il se trouvait dans cet état à cause d’une fille. Charlaine, Charlaine, Charlaine. Elle une môme, merde! Et il était pourtant prêt à passer l’univers au peigne fin rien que pour elle! Fermant les yeux, l’elfe explusa l’air et s’apprêtait à se mettre en marche, serrant les dents d’avance quand une voit le stoppa net. Kelly le prit par son chandail pour l’arrêter, mais c’était bien inutile, car il s’était figé. Quoi maintenant? ♦ Calme-toi, Käm! Écoute-là et ferme ta gueule, compris? ♦ Le brunet haussa un sourcil incrédule face aux propos d’Eko qui lui disait pourtant de toujours blesser la gente féminine. Il soupira à nouveau, se passa une main dans sa tignasse brune et replaça du coup ses éternelles barrettes. Détournant le regard, mal à l’aise, quand elle se mit face à lui, il souhaita qu’elle lui fiche la paix le plus rapidement possible tout en se demandant s’il ne devrait pas lui faire des excuses. «Fais juste m’écouter trentes secondes. Simplement, ça te va? Souffres pendant trente petites secondes à m’écouter et à me voir. » Il hocha la tête et eut la mauvaise idée de tourner la tête, croisant son regard. ♦Elle a des beaux yeux… ♦ chuchota Eko dans sa tête et Kämheron les scruta pour vérifier la chose. Mais la blondinette se mit à parler et sa concentration se porta sur les paroles plutôt que sur les prunelles bleues, ce qui fit protester l’occupant de son mental. Bon, elle le considérait comme une bésogne à finir. Si c’était le cas alors c’était pour le mieux. Il allait ouvrir la bouche pour répondre, même s’il ne savait pas trop quoi dire. Il venait de l’insulter, de la traiter de merde, et elle voulait toujours le soigner. Elle avait un sérieux problème, sauf que cette pensée s’évapora dès qu’elle lui reprit la main. Il eut un frisson de dégoût non contrôlé, mais elle le tirait déjà et il en avait marre d’aller d’un bord pis de l’autre alors que son pied le mettait au supplice.

Il était à nouveau à la case de départ, devant chez elle. Il voulut rire quand elle s’excusa de ne pas avoir entendu sa réponse, mais ne le fit pas, car Eko le lui demanda. Fatigué, si fatigué… Il lui jeta un regard noir et sourit légèrement en la voyant s’embarrasser. Elle-même se trouvait nulle. Au moins elle avait assez de cervelle pour le comprendre d’elle-même. ♦ Kämheron d’Argent! ♦ rugit la voix et il grimaça. Il avait déjà mal à la tête, pas besoin de crier. «Que dirais-tu de venir chez moi… pour que je te soigne. Après, tu n’entends plus parler de moi… comme tu sembles le souhaiter» Il la fixa sans réagir, étirant le silence. Puis, il la prit par les épaules et la fit gentiment tourner pour qu’elle regarde la porte. Un soupir, encore. Et son corps commença à le lâcher. Il se retint à l’encadrement de l’entrée, mais sa tête tomba sur l’épaule de la jeune fille. Sa respiration était lourde, saccadée. Il refaisait de la fièvre. Il avala avec difficulté, s’éclaircit la gorge. «Désolé, encore… J’dis d’la merde à toutes les femmes… Pardon, pardon… j’t’en prie, cesse d’m’trainer partout, j’en peux plus…» Il parlait entre coupé, car le voyage, se faire traîner et son accès de rage l’avaient vidé. Et il soupira de nouveau avant de rire comme ça, sans raison apparente. «Mon amie… chuis sérieux… toutes mes ‘‘amies’’… ont braillé et je regrette pas du tout…rien… Comme elles m’ont brisé… » Les cinq derniers mots étaient soufflés, amers et empreints de tristesse. Une goulée d’air lui fit mal à la gorge, mais il dit tout de même la solution embrouillée que son esprit trouva à ce moment-là : «Si j’t’prends pour un mec… là on pourrait être amis… Haha, mon premier ami… un travesti… »
Revenir en haut
Kelly-anne
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: 23/08/2012 16:43    Sujet du message: Ailes d'amitié, ailes de futur ♥ Répondre en citant

Kelly-anne ne comprenait pas tellement pourquoi elle voulait l’aider. Peut-être qu,elle était entêté et elle voyait ça comme un défi? Ou tout simplement qu’elle faisait tout pour prendre plus de temps avec lui? Elle ne le savait pas. Mais, aussi peut-être l’aider à avoir un autre opinion sur les femmes. Elles ne sont pas si horribles. Peut-être? Enfin, elle trouvait bien les voleurs et les brigands de la guilde stupides. Mais, son frère pensant autre chose. C’était une bonne façon de se trouver quelque chose à faire. Et, à se faire de l’argent. Une chose bien inutile qui sert uniquement à comrompre les gens. À les faire vivre dans une vie de mensonges. Oh oui, cette chose était si cruelle. Le silence qui c’était installé entre eux était trop lourd. Et, finalement, il la prit par les épaules pour qu’elle ne le regarde plus. Non! Elle voulait le voir! Elle voulait l’aider! Mais, elle resta ainsi, baissant la tête. Kelly fut très surprise quand elle sentit la tête de son nouvel ami s’appuyer sur son épaule.

«Désolé, encore… J’dis d’la merde à toutes les femmes… Pardon, pardon… j’t’en prie, cesse d’m’trainer partout, j’en peux plus…»

Kelly fit un léger sourire triste. Et, s’il la prenait pour autre chose qu’une simple femme? S’il décidait de la voir en amie plutôt qu’en femme? Peut-être allait-il avoir une différence? Peu importe… Elle voulait juste l’aider. Il semblait mort de fatigue par contre. Malheureusement, elle ne pouvait pas faire grand-chose pour lui. Elle voulait l’aider mais, il ne voulait pas qu’elle l’aide. Alors, ils étaient dans une impasse. Mais bon, Kelly allait l’aider. Même si elle n’avait aucune idée comment elle allait y arriver.

«Mon amie… chuis sérieux… toutes mes ‘‘amies’’… ont braillé et je regrette pas du tout…rien… Comme elles m’ont brisé…»

Et, s’il essayait avec elle? Sérieusement, ça n’allait pas marché. Depuis le début, elle n’avait pas pleuré. Alors, pourquoi maintenant? Et, jamais elle n’avait l’intention de le blesser. Juste l’aider. Par contre, il ne voulait rien savoir. Donc, non, elle ne pouvait pas l’aider! Même si elle le voulait plus que tout en ce moment! Mais, Kelly-anne eut un sourire à ses dernières paroles. Elle serait prête à le faire.

«Si j’t’prends pour un mec… là on pourrait être amis… Haha, mon premier ami… un travesti…»

Elle y avait pensé tout à l’heure! Mais, elle était bien trop féminine pour être capable de se faire passer pour un garçon. Elle baissa les yeux et se regarda le corps. Avec ça, elle allait pouvoir le faire tellement facilement. Mais non, son attitute était bien trop féminine. Elle n’y arriverait pas. Mais, comment allait-il être capable de l’accepter? Pour l’instant, peu importe sa haine envers elle, elle allait le soigner.

«Kämheron… je m’inquiète pour toi… Alors, je te demanderais de me laisser te soigner. Malgré tout, j’y tiens. Tu vas sûrement me trouver têtue mais bon… Et, ta blessure semble s’aggravé.»

Sans même se retourner vers lui, elle prit une troisième fois sa main et ouvrit la porte. Doucement mais sûrement, elle entra chez elle. Elle devait faire très attention pour ne pas lui faire encore plus mal. Elle entra chez elle et retira ses souliers. Alors, elle regarda partout voir si quelqu’un était là. Ça serait bien agréable qu’il ait quelqu’un. Son père allait pouvoir l’aider, plus que Morgan. Mais bon… elle avait de meilleurs outils pour l’aider. Elle lâcha la main de Kämheron et se tourna vers lui avec un bout sourire sur le visage. Un sourire sincère qui venait du cœur.

«Tu sais? Je suis prête à tout faire pour me faire accepter. Alors, la première étape c’est de t’aider, non? Et te montrer que je ne suis pas si méchante que ça! Alors, va te coucher sur le sofa! Je reviens dans pas long! Je vais m’occuper de ton pied ! Et de toi par la même occasion! »

Kelly-anne fit un énorme sourire puis, elle se retourna et se mit à courir. Elle alla chercher des bandages pour le soigner. Du savon pour désinfecter la blessure. Un linge pour retirer toutes la saleté dedans. Elle avait mis tout à l’intérieur du linge et le noua. Comme elle avait aussi besoin d’une bassine d’eau, elle vint porter ça et repartit sur le champ sans même le regarder. Elle alla remplir un grand bol avec de l’eau et revient avec. Sur le chemin, elle s’était complètement arrosé. Mais bon, ce n’était pas si grave que ça. Elle se plaça à genoux sur le plancher et mouilla le linge. Il retira toute la saleté de la blessure de son ami. Même si ça faisait mal, elle lava sa blessure. Ce n’était pas bien… Puis, Kelly-anne toucha son front. Il était tout chaud! Il était fièvreux… Elle prit un second linde qu’elle mouilla et qu’elle plaça sur son front.

«Ça va?»

Soudain, kelly eut une douleur dans son dos. Normal vu la position qu’elle était. Elle changea donc de position et se plaça en tailleur, en bas du sofa. Mais bon, une douleur de plus ou de moins, ça allait aller. Elle avait mal assez souvent étant maladroite. Donc, c’était sûrement dû à une position étrange ou elle s’était coinsé quelque chose. Elle tourna légèrement les épaules mais, elle avait encore mal. Elle devrait aller se coucher. Mais, elle voulait savoir Käm allait comment. Elle le regarda, inquiète.


{{J'ai ajouté plusieurs affaires ~ Si ça ne te dérange pas, j'ai fait comme si tu t'étais couché quand je te l'avait demandé. Si il a un problème, envois-moi un beau Mp ~ Sur le compte d'Avaritio s'il te plaît :3}}
Revenir en haut
Kämheron
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: 23/09/2012 21:26    Sujet du message: Ailes d'amitié, ailes de futur ♥ Répondre en citant

Il ne saurait dire s’il était soulagé ou pas qu’elle l’ait encore trainé partout sans sa permission afin de le guérir. La chose étant qu’il s’était trouvé allongé sur un sofa confortable sans qu’il ne puisse s’en rendre compte. Le jeune homme regarda le plafond de la demeure et grogna quand Kelly frotta un tissu humide pour laver sa blessure. Les yeux fermés, il porta son poignet à sa bouche et mordit dans sa manche afin de ne pas se plaindre. Le souffle court, il fut heureux que le nettoyage ait pris fin et sursauta un peu quand une main délicate et fraîche se posa contre son front. Il soupira d’aise, oubliant momentanément sa haine des femmes et sourit doucement. Il ouvrit les yeux quand le toucher de Kelly disparut et tourna péniblement la tête pour la voir tordre un linge qu’elle posa sur son front. Les idées embrouillées, il se dit qu’elle n’était pas laide du tout avec son minois inquiet tourné vers lui. Elle lui demandait comment il allait. Ah, là. On aurait dit qu’elle avait mal. Ou peut-être était-elle tout simplement inquiète pour lui. Il fronça les sourcils et avala un de salive avant de murmurer un faible oui suivit de plusieurs merci qui s’éteignirent qu’au moment où le sommeil le captura.

Charlaine… elle était entouré de ces minables de l’Empire. Il l’entendait pleurer, gémir de douleur. Kämheron remua dans son sommeil agité de cauchemars concernant la princesse de Béryl. Son cœur tambourinait follement dans sa poitrine soulevée avec frénésie. Un cri déchirant le sortit brutalement des bras de Morphée et il était sur le point de crier de nom de Charlaine quand un autre hurlement se fit entendre, le déstabilisant. Il regarda autour de lui, se demandant où il était et ses yeux dorés se posèrent sur la jeune fée recroquevillée par terre et qui souffrait énormément. Que lui arrivait-il? Se demanda-t-il, encore l’esprit confus avant de sortir du brouillard et se lever d’un bond, angoissé. Son pied lui fit mal et il tomba à genoux, près de l’adolescente. Paniqué, il la regarda en cherchant ce qui lui faisait autant de mal. En la voyant pleurer, quelque chose remua en lui et il la souleva délicatement, la prenant dans ses bras et caressant ses cheveux. «Shhh….hey, qui a-t-il? Kelly, dis-moi, où as-tu mal?» Sa voix tremblait, il ne pouvait l’empêcher, il n’avait jamais été foncièrement mauvais et c’était son vrai côté attentionné qui faisait surface. Une de ses mains glissa sur son dos pour le lui frotter comme si elle était une enfant et ce fut à ce moment qu’il les sentit. Ses ailes. Elles allaient sortir, comment devait-il l’aider?! Il se releva lentement, la tenant toujours serrée contre lui et regarda autour de lui comme pour y trouver la solution. Ses yeux tombèrent alors sur le couteau posé sur la table et il essaya de coucher la jeune fille sur le sofa, mais se ravisa en pensant que sa pourrait tacher le meuble. Il tira alors la couverture qui s’il trouvait ainsi que plusieurs cousins et les laissa tomber par terre. «Du calme, Kelly… tu vas te coucher ici, sur le ventre, d’accord?» Il se laissa glisser au sol doucement, la trainant avec lui et la coucha avec mille et une précautions. Il caressa ses cheveux et se leva pour aller chercher le couteau. Il claudiqua un peu et essaya de calmer ses tremblements avant de prendre l’objet et retourner auprès de la jeune fille. Il ne dit rien, trop concentré sur ce qu’il allait faire et priant pour qu’il ne se trompe pas et s’apprête à faire une connerie. D’un seul mouvement du poignet, il coupa les vêtements et découvrit un peau pâle sur laquelle il posa légèrement la main, courant sur la peau afin de déterminer où il devrait planter la lame. Quand ce fut fait, il prit une grande inspiration et… il déchira la peau douce. Käm qui s’attendait à voir une flaque de sang, fut émerveillé par les superbes ailes qui sortirent du dos de la fée. Humides et fragiles, il les contempla et murmura le nom de son amie. Comme elle ne répondait pas, il se tourna vers elle avec inquiétude et fut soulagé de la voir endormie. L’elfe la plaça confortablement et posa sa tête sur l’un des coussins. Il tira la couverture vers elle, mais s’arrêta, car ça risquait d’écraser les ailes. Il fronça les sourcils et alors Eko chuchota autoritairement : Serre-la contre toi. En temps normaux, il aurait protesté, mais à la voir toute sans défense, il soupira, glissa son bras sous la tête de Kelly et la tira à lui. Au moins la chaleur de sa fièvre la tiendrait au chaud. Il ferma les yeux, et renifla un peu. Elle sentait bon. Il fronça les sourcils. C’était juste pour qu’elle n’ait pas froid. Il finit par s’endormir, une main posé sur les hanches de la blondinette et la joue posée sur le sommet de sa tête. Ce qu’il avait oublié, c’était qu’on lui avait enlevé une bonne partie de ses vêtements pour faire baisser sa fièvre et que le haut du vêtement de la fée était déchiré. Il ne pourrait y avoir que des drôles de conclusions quand ils se réveilleraient.
Revenir en haut
Kelly-anne
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: 29/09/2012 17:46    Sujet du message: Ailes d'amitié, ailes de futur ♥ Répondre en citant

Plus le temps avançait et plus la douleur devenait intense. Elle essayait de se rouler les épaules pour s’aider mais, rien n’y faisait. Elle essaya de s’endormir près de Kämheron pour être capable de veiller sur lui. Mais, elle n’arrivait pas à dormir. Qu’est-ce qu’elle avait!? Pfff, bon, elle allait aller meiux dans pas longtemps. La douleur allait passé. Elle ne devait pas s’en faire avec ça. Elle avait déjà eu le doigt brisé. Donc, elle alalit survivre. Sentant le sommeil l’envahir, Kelly-anne se coucha sur le sol, elle ferma les yeux et essaya de s’endormir. Non, la douleur était encore plus forte comme ça. Elle se rassit et, rien n’y faisait. Non, finalement, la douleur était insuportable. Elle avait mal dans le dos, elle avait l’impression que son dos allait ouvrir. Elle serra ses jambes sur elle et cria. Non, elle ne devait pas réveillé Käm. Il était blessé… Même dans une douleur extrème, il s’inquiètait encore pour lui. Mais, elle avait si mal…. Qu’est-ce qu’il se passait !!!

D’un bond, Käm se leva. Puis, elle le vit tomber à genoux. Des larmes de douleur coulèrent sur ses joues. Elle avait si mal… Puis, elle sentit qu’on la prit, qu’on la souleva de terre. Et, la personne caressa ses cheveux. Kelly essaya d’arrêter de pleurer mais, elle se cacha sur son torse. La chaleur l’aidait et elle se sentait en sécurité, dans ses bras.

«Shhh….hey, qui a-t-il? Kelly, dis-moi, où as-tu mal?»

Kelly ne leva pas le regard, elle n'était pas capble. Et, même, elle ne répondit pas. Elle sentit la main de Käm sur son dos et là, elle ressentit une vive douleur. Elle serra le garçon le plus fort qu'elle pouvait. Elle était déconnecté, elle ne savait même pas ce qu'il faisait. Plutôt, je le champ, elle s'en foutait complètement. Puis, il commença à lui parler.

«Du calme, Kelly… tu vas te coucher ici, sur le ventre, d’accord?»

Elle hocha doucement la tête. Elle l'étendit sur le ventre, en faisant attention. Qu'est-ce qu'il avait? De quoi? Il quitta et revint avec un couteau. Heiiiiin? De quoi! Non, elle ne voulait aps se faire couper. Elle lui avait fait confiance pour rien finalement... Elle avait peur. Qu'allait-elle avoir? Elle ferma les yeux, avant de sentir que ses vêtements se firent couper. Il posa sa main sur son dos avant de la couper. Là, Kelly eut mal d'un coup. Puis, plus rien, elle n'avait plus mal ! Elle n'entendit même pas Käm l'appeler, elle s'était déjà endormie. Elle dormait bien et elle était comfortable. C'était chaud et ça sentait bon. Parce que, oui, kelly dormait le visage sur son torse. Sans même s'en rendre compte, elle serra Käm contre elle, elle dormait avec lui comme s'il était son ours en peluche.

Kelly-anne ouvrit les yeux, comme c'était déjà le matin. Lorsqu'elle réalisa qu'elle dormait, collé contre un garçon qu'elle connaissait à peine, elle rougit. Elle ne savait aps quoi faire. Elle le serrait dans ses bras, tandis que lui la serrait contre lui. Pourquoi? Mais, elle ne voulait pas quitter ses bras... Elle était bien, trop bien même. Malgré tout, elle se releva un peu, voyant qu'il dormait. C'est à ce moment là qu'elle réalisa... qu'elle était presque nue. Son vêtement était déchirée... Lui, Kelly-anne lui avait retiré son vêtement pour qu'il perde de la fièvre. Donc, kelly, rouge comme une tomate, se défit de ses bras. Que c'était-il exactement passé? Elle se rappelait des soins de Käm... de sa douleur mais, de rien d'autres. Elle prit une des couverture et la mit à l'entours d'elle. Sérieux, elle voulait savoir ce qu'il s'était passé la nuit précédente.

«Kämheron... »

Elle le regarda et, il était évident qu'il avait encore de la fièvre. Elle tourna les épaules, avant de sentir qu'il avait quelque chsoe de plus. Elle regarda, en se tournant le cou et ouvrit grand les yeux. Elle avait des ailes. Quoi! Elle avait des ailes, de vrai ailes! Non, c'était impossible ! Alors... il l'avait aidé. Lui qui la détestait... il s'était amoché pour l'aider. Kelly-anne prit le bout de tissu et la basine d'eau et s'en alla, pour le remplir une seconde fois d'eau fraiche. Elle prit le tissu et le mouilla, avant de de le lui remettre dans le front.

«Je... m'excuse.... désolé... Mais merci... de m'avoir aidé. Je n'ai pas pu faire autant.»

Elle le regarda, ne sachant même pas s'il l'écoutait.

«Désolé... d'avoir dormi contre toi comme ça... je t'ai sûrement énervé...., dit-elle avant de s'essuyer les yeux. »

Kelly-anne ne prit pas le temps de se changer, elle garda seulement un drap à l'entours d'elle. Peut-être qu'elle aurait besoin d'une vrai grosse discussion avec lui.
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: 10/12/2016 01:01    Sujet du message: Ailes d'amitié, ailes de futur ♥

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Les Chevaliers d'Émeraude - JDR recommandé par le site officiel - Version 7 Index du Forum -> Archives -> Toutes les archives -> x En jeu -> Évènements -> RP stand-by Toutes les heures sont au format GMT - 4 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Crédits - Le forum a été créé en 2005 par Deelylah. Le design et le codage ont été réalisé par Chlotilde avec l'aide de Camellia et Sahvanna. L'univers du forum est fortement inspiré de la saga Les chevaliers d'Émeraude d'Anne Robillard. Toute reproduction partielle ou totale de ce forum est interdite.


Portail | Index | Panneau d’administration | Créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB
Appalachia Theme © 2002 Droshi's Island
Traduction par : phpBB-fr.com
Designed & images by Kooky