Index - Rechercher - Membres - Groupes - S’enregistrer - Messages Privés - Connexion
Règlements & contexte - Encyclopédies - Annonces - Recherches - Questions - FAQ - Partenariats - Parrainage - Ateliers - L'infolettre
+La Guilde+ Chambre de Ewen

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Les Chevaliers d'Émeraude - JDR recommandé par le site officiel - Version 7 Index du Forum -> Archives -> Toutes les archives -> x En jeu -> Royaumes d'Enkidiev -> Royaume des Fées -> Digitalis
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Ewen
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: 13/09/2012 10:14    Sujet du message: +La Guilde+ Chambre de Ewen Répondre en citant

Pas d’électricité, à prendre comme des bougies, merci. XD


Dernière édition par Ewen le 13/09/2012 10:24; édité 2 fois
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: 13/09/2012 10:14    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Ewen
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: 13/09/2012 10:15    Sujet du message: +La Guilde+ Chambre de Ewen Répondre en citant

Ton départ pour Shola approchait. Tu étais impatient à l'idée de découvrir une nouvelle contrée, contrée sous la coupe de l'empire certes, mais qu'importe. La guilde dont tu étais le sous-chef ne s'embarrassait pas de scrupules pour côtoyer n'importe quelle engeance, enkidieviens ou empiriens. De fée tu avais été chassé, tu avais vécu à Perle, tu avais eu un fils, tu avais ensuite embarqué sur les sept mers pour revenir à fée et avoir une fille. Drôle de vie, comme un éternel retour à la case départ. Tu avais dépassé le cap de la soixantaine et pourtant tu avais l'air toujours aussi jeune et fringant. Tu ne prenais pas d'âge, ni de crème antirides. Ton régime alimentaire était très strict, pas de viande. Tu étais fier de ce que tu étais.
Tu étais donc à la veille de ton départ. Tes bagages et la caravane étaient fins prêt et ils n'attendaient plus que toi et tes hommes. Tu avais eu une dernière discussion avec ton fils et tu te préparais à recevoir ta fille dans ta chambre. Tu avais l'intention de lui dire la vérité et tu savais que maintenant elle était suffisamment grande pour comprendre que tu aimais l'aventure et que tu avais besoin de partir quelque temps. Toutefois, avant ton départ tu avais l'intention de lui offrir une robe sur laquelle tu travaillais depuis des mois. Une robe qui allait valoir très très cher.

Une robe de soie douce et de couleur bleutée sur laquelle ruissellent des pierres précieuses du même ton et des perles d’huîtres. Cette robe à tournure se compose d'un corset pour haut et une robe longue pourvue d'un jupon de couleur plus claire et visible. Elle est garnie de multiples pinces en argent et découpes ainsi que d'une baleine unique à l'ouverture sur le devant. Cette dernière descend très bas, et se ferme grâce à une bande d'agrafes à corset en argent serties de petites pierres bleutées. Le col, dit « debout » s'amenuise vers le centre. Les manches sont relativement amples et elles sont garnies aux poignets d'une fine broderie sur laquelle sont enchâssées des perles. La jupe est séparée et possède des volants à plis « couteau » dédoublés.

Heureusement, cette robe n'était pas trop bouffante, ta fille allait pouvoir la porter en de très grandes occasions sans avoir à ressembler à une meringue. C'était une tenue de luxe à faire pâlir d'envie voire même faire pâmer de nombreuses femmes de la haute société. Une bonne occasion de faire de la publicité. Bien sûr, une robe ne suffisait pas, aussi tu avais pensé, à faire faire des souliers vernis de mêmes ton bleu avec une pierre bleue et un ruban blanc. Les bijoux n'étaient pas en reste, ta fille aurait également un collier de perles et des pendants. Quand on aime, on ne compte pas, surtout que tu t'arrangeais pour que l'argent dans les coffres arrive régulièrement, si bien que cette robe semblait être une peccadille au lieu d'être une dépense astronomique. Toutefois, pour qu'elle reste un investissement rentable, tu allais devoir convaincre ta fille d'aller danser régulièrement dans les bals à ta place. Tu avais d'ailleurs de nombreuses invitations et tu allais les refiler à ton enfant pour qu'elle se charge de faire un peu de publicité, tout en veillant bien à s'amuser...

Pour le moment, la tenue et les parures étaient disposées sur un mannequin recouvert d'un drap blanc par tes soins. C'était une surprise, alors autant la dissimuler légèrement pour qu'elle ne soit pas remarquée du premier coup d’œil. Tu voulais en mettre plein la vue pour ta fille Kelly-Anne qui ne devrait certainement pas tarder à arriver.


Revenir en haut
Kelly-anne
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: 29/09/2012 11:24    Sujet du message: +La Guilde+ Chambre de Ewen Répondre en citant

Malgré son assez jeune âge, Kelly-anne avait bien vécue et sa vie avait été remplie. Elle avait une famille extraordinaire. Bon, ok, Morgan n’était jamais là quand elle avait un problème. Mais, il était le meilleur grand frère du monde quand ils étaient ensemble. Bah oui, même s’il était le chef d’une guilde et tout et tout… il était un fantastique grand frère. L’unique problème était qu’il n’était pas du tout présent. Mais bon… Kelly s’y était habituée. Dès qu’elle fut née, c’était comme ça. Alors, maintenant qu’elle avait 21 ans, c’était du passé et, elle était capable de s’occuper d’elle-même. Il avait aussi son père. Lui, il était là depuis très longtemps. Et, il avait toujours été là pour elle. Mais, peut-être qu’il allait voir autre chose. Peut-être qu’elle l’énervait. Elle ne pouvait pas trop le savoir. Mais, il adorait ses enfants. Donc, elle ne pensait pas qu’elle l’énervait. Surtout, elle lui aurait dit. Et, surtout, Kelly semblait presqu’avoir un sixième sens. Elle n’aimait pas être en présence des autres. Ceux qui l’énervaient. Et, il avait aussi sa mère. Mais, sa mère, Kelly ne l’avait jamais trop apprécié. Elle était une erreur pour elle. Il avat juste son père qui était content. Mais, cette femme était morte. Et, kelly avait presqu’oublié les bons moments qu’elle avait passé avec elle. C’était même à se demander si elle avait déjà assé des bons moments avec elle… Il avait ausis les enfants de Morgan. Mais, il n’en restait plus vraiment en vie. Il restait Nathan et c’était tout… Et, Nathan n’était même plus au foyer familial. Il vivait parmi les chevaliers d’Émeraude.

Ce fut sur ses différentes pensées que la jeune fée s’endormit. Son père lui avait demandé de venir le rejoindre, dans sa chambre le lendemain. Kelly fut contente et s’endormit, le sourire aux lèvres. Le lendemain, elle se réveilla et s’habilla simplement. Une simple robe verte. Et, elle prit uniquement le temps de se brosser les cheveux. Elle ne se coiffa pas vraiment. Puis, elle alla voir son père, comme il lui avait demandé. Elle arriva à la porte de sa chambre. Elle cogna quelques petits coups par politesse. Peut-être qu’il dormait encore. Elle ne le sait pas.

«Papa, est-ce que je peux entrer?»

Lorsqu’elle entendit sa réponse, elle ouvrit la porte et lui fit un gros sourire. Avant de se jeter dans ses bras.

«Tu as bien dormi Papa! La journée a bien commencé?»

Elle lâcha son père et le regarda en levant le regard. Elle était plus petite que lui donc, pour le regarder dans les yeux, elle n’avait pas trop le choix.

«Papa? Tu m’as demandé de venir pour une raison en particulier? Avais-tu quelque chose à me dire?»

Kelly-anne était une fille de nature curieuse. Elle aimait apprendre de nouvelles choses. En fait, elle ne se demandait pas si quelque chose de grave. Pourquoi avait-il demandé à la voir? Là, elle commençait à avoir peur… Elle le regarda encore avec le sourire. Elle tira alors une chaise et prit place. Elle savait que ça n’allait pas trop déranger son père.
Revenir en haut
Ewen
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: 14/10/2012 10:38    Sujet du message: +La Guilde+ Chambre de Ewen Répondre en citant

Un peu anxieux, tu espérais qu'elle ne t'en voudrait pas de quitter la maison. Tu aimais ta petite fille de tout ton cœur, mais tu te disais que maintenant elle était suffisamment grande pour pouvoir vivre loin de son vieux papa. Bien sûr, tu ne voulais pas la perdre de vue, mais tu voulais lui offrir un brin d'indépendance pour qu'elle puisse profiter de sa jeunesse. Tu savais qu'ici personne n'oserait lui faire du mal, ils avaient bien trop peur de leur chef et te respectais, toi. Ce respect que tu avais gagné à la faveur de ton génie des échanges et par la force de tes poings. Tu étais toujours un peu mijaurée par moment, mais tu restais un homme d'action qui n'hésitait pas à se jeter dans un bain de sang, en tenue de gueux ou de chevalier. Des vêtements qui étaient faits pour la guerre. Tu faisais la distinction entre les vêtements de fêtes et ceux de la guerre, du carnage. Combien de robes avaient souffert durant les premiers temps avant que tu te rendes compte qu'il était parfois vain de tenter de leur sauver la vie à toutes. Certaines étaient irrécupérables, tu les avais brûlés sans états d'âme après avoir exprimé ta fureur de les voir détruites à jamais. Ceux qui avaient commis de pareils sacrilèges voyaient leur durée vie se raccourcir en un instant. Tu ne pardonnais pas et si on s'en prenait à tes enfants, tu aurais commis sans le moindre doute, un carnage pour noyer ta peine et ta douleur. Tu étais un impulsif de nature tout en étant oisif. Un cocktail bien étrange quand on sait qu'un bon vivant goûte la vie de pleines dents et n'aura jamais l'idée de s'en prendre à qui de ce soi. Le sang salit, laisse une trace indélébile et rappelle à tous l'inéluctable fin. Il est le seul à bien incarner à lui tout seul deux données contradictoires, la vie et la mort. Le blanc synonyme de mort et le noir synonyme de deuil incarnent tous deux des états d'âme et un début de néant. Le blanc serait partout lors de ton voyage à Shola. Il incarnait également la pureté, la perfection et le sommeil. Le sommeil par la neige peut être éternel dans ses contrées si glacées et si peu chaleureuses. La vie serait rare et invisible, tu avais pourtant fait ton choix. Tu irais là-bas quoiqu'il advienne, endroit si éloigné de ta nature de fée frivole aimant les couleurs et la vie. Le musicien s'en allait pour voir une autre facette du monde et tu laissais derrière toi, sans remord ta famille. Tu reviendrai bien sûr, tu ne resterais pas éternellement là-bas, la chaleur du soleil finirait bien par te manquer et ne sera jamais remplacé par ces feux de cheminée qui léchaient l'âtre et se nourrissait avec gourmandise de fagot de bois et de branche plus épais.

Quelques petits coups se firent entendre sur ta porte, t'arrachant à bien de sombres pensées. Tu ne regrettais rien, mais tu appréhendais pour la première fois de ta vie. La voix de Kelly-Anne se fit alors entendre. Elle te demanda si elle pouvait entrer. La petite note interrogative et hésitante t'arracha un léger sourire. Tu trouvais que de caractère, la petite était tout sauf sa maman. Cette dernière serait rentrée dans sa chambre sans frapper, ni même hésiter. Tu te demandas avec nostalgie combien de temps elle n'était plus parmi vous. Tu l'aimais toujours bien sûr, malgré son infidélité chronique. Ta fille et elle n'avaient jamais été proches. C'était toi qui avais été la figure paternelle et maternelle. Tu avais assumé parfaitement ce rôle de monoparentalité à deux visages.

-Entre ma puce, je t'attendais.

Un sourire aux lèvres, tu l'as vi entrer dans la pièce de ce pas aérien qui caractérise si bien les fées. Elle se dirige tout naturellement dans tes bras et tu la serres très fort contre toi. Tu lui caresses ensuite les cheveux avec tendresse, ramenant certaines mèches derrière son oreille.

- J'ai bien dormi cette nuit, j'espère que tu as pu en faire autant ma grande. Je me suis un peu inquiété à l'idée que ça ne soit pas le cas, quand je t'ai dit que je t'attendais le lendemain.

Tu lui accordas ton plus beau sourire et tu fis en sorte de baisser ta tête pour la regarder bien en face. Elle était de petite taille par rapport à toi, mais ce n'était pas du tout laid . Pour toi, elle était parfaite.

-Je t'ai fait venir de si bon matin, car j'ai un cadeau pour toi, je tiens à te l'offrir avant mon départ. J'y ai planché dessus toute l'année, j'espère que mon cadeau te plaira. Tu vois le mannequin recouvert du drap blanc de soie à côté de mon lit, je t'invite à retirer ce dernier. Ton cadeau s'y trouve dessous

Tu souris de nouveau et tu la laissas se lever de sa chaise pour se diriger vers l'objet pour en tirer le voile. Tu connaissais sa nature curieuse et tu préféras qu'elle dévoile ton offrande par elle-même, un peu comme si c'était un paquet cadeau.
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: 10/12/2016 20:14    Sujet du message: +La Guilde+ Chambre de Ewen

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Les Chevaliers d'Émeraude - JDR recommandé par le site officiel - Version 7 Index du Forum -> Archives -> Toutes les archives -> x En jeu -> Royaumes d'Enkidiev -> Royaume des Fées -> Digitalis Toutes les heures sont au format GMT - 4 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Crédits - Le forum a été créé en 2005 par Deelylah. Le design et le codage ont été réalisé par Chlotilde avec l'aide de Camellia et Sahvanna. L'univers du forum est fortement inspiré de la saga Les chevaliers d'Émeraude d'Anne Robillard. Toute reproduction partielle ou totale de ce forum est interdite.


Portail | Index | Panneau d’administration | Créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB
Appalachia Theme © 2002 Droshi's Island
Traduction par : phpBB-fr.com
Designed & images by Kooky