Index - Rechercher - Membres - Groupes - S’enregistrer - Messages Privés - Connexion
Règlements & contexte - Encyclopédies - Annonces - Recherches - Questions - FAQ - Partenariats - Parrainage - Ateliers - L'infolettre
La rencontre entre Béatrice et Macsen

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Les Chevaliers d'Émeraude - JDR recommandé par le site officiel - Version 7 Index du Forum -> Évènements -> Rp Stand-by
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Béatrice
Magicien(ne) de Topaze
Magicien(ne) de Topaze

Hors ligne

Inscrit le: 26 Jan 2013
Messages: 52
Présence: Présent(e)
Race(s): Fée
Sexe: Féminin
Âge: 33 ans

MessagePosté le: 02/02/2013 23:28    Sujet du message: La rencontre entre Béatrice et Macsen Répondre en citant

Béatrice se pratiquait à manipuler le métal en faisant changer la forme d’un de ses anneaux en or, le rendant de plus en plus joli et de plus en plus digne d’être porté par une personne telle qu’elle, lorsqu’un garde vint lui dire qu’un soldat accompagné de son fils désirait lui parler. Le fils venait apparemment de faire brûler l’écurie sans avoir la moindre brûlure ; il aurait un pouvoir magique sur le feu. Béatrice hésita un moment. Elle n’était pas là pour châtier le jeune homme, bien sûr ; elle se fichait bien qu’il ait fait brûlé les écuries. En fait, elle s’en réjouissait : elle avait toujours trouvé qu’elles puaient particulièrement. Peut-être fallait-il qu’elles soient démolies pour que d’autres plus propres prennent leur place. Non, si elle acceptait de rencontrer l’homme et son fils, ce serait pour le prendre comme apprenti.

La magicienne n’était pas tellement enchantée à l’idée d’avoir à élever un gamin, un gamin des basses classes de la société qui plus est. Sans compter qu’il appartenait au sexe faible, ce qui ne pouvait que lui nuire et rendre sa présence plus désagréable. Un futur homme était-il digne de passer une dizaine d'années en sa présence? Probablement pas. Non, l’idée d’avoir un apprenti ne lui plaisait guère. D’un autre côté, sa mère avait fortement insisté pour qu’elle prenne un apprenti. Ce serait bien pour le royaume que les autres mages sachent que Béatrice était assez compétente pour entraîner un jeune (comme si elle avait quoi que ce soit à prouver à ces vieilles peaux, pfff…). Mais Alassea avait un point : Béatrice était une magicienne tellement douée que ce serait du gaspillage qu’elle ne partage pas ses dons avec la génération suivante. Les dieux eux-mêmes pourraient en être outrés. En plus, qui sait, un apprenti pourrait lui être utile pour transporter ses robes, ses livres, faire ses courses…. Elle avait déjà quelques domestiques pour cela, mais un de plus ne pourrait pas nuire, n’est-ce pas?

Finalement, Béatrice décida qu’il valait mieux pour sa réputation qu’elle accepte de le prendre comem apprenti, ou en tout cas de le rencontrer (qui sait, peut-être se révèlerait-il n’avoir aucun pouvoir magique? Elle pouvait toujours rêver.) Elle ne voulait pas qu’on raconte qu’elle avait refusé un apprenti : les gens diraient qu’elle ne se sentait pas prête à passer son savoir parce qu'elle n’était pas assez puissante, ou bien qu’elle n’avait pas assez d’autorité pour éduquer un enfant… Des foutais, bien sûr, mais les gens aimaient bien partager de telles foutaises lorsqu’elles concernaient la royauté. Les pauvres paysans, ils n’avaient rien d’intéressant dans leur vie… Béatrice comprenait qu’ils doivent discuter des gens de la haute société pour donner un sens à leur existence.

Bref, Béatrice demanda au garde de faire entre le père et le fils. Elle fronça les sourcils lorsqu’elle aperçut le gamin et surtout, surtout, lorsqu'il vit ce qui devait être ses «vêtements». Béatrice n'aurait jamais considéré ce tas de tissu troué, sale, démodé et tout simplement affreux comme des vêtements, mais pourtant le petit les portait comme tel. Béatrice sentit les larmes lui monter aux yeux. Y avaient-ils vraiment des gens qui devaient vivre habillés de telles horreurs? Des gens qui, chaque jour, souffraient de vêtements tellement laids, tellement fades, tellement disgracieux qu'ils n'auraient même pas pu servir de guenilles aux servantes du château? C'était inimaginable. Impensable. Pire que l'enfer. Quelle vie affreuse ce pauvre petit devait avoir... Il avait beau être un garçon, même les hommes avaient un minimum de sens de la mode. Même eux pouvaient souffrir du port de vêtements hideux.

Béatrice se retint pour ne pas lui proposer immédiatement de nouveaux habits. Elle dû respirer profondément pour reprendre contenance. Elle pourrait revenir au problème des vêtements plus tard (ce serait la première chose qu'elle ferait comme maître). Pour l'instant, elle devait déterminer si le petit avait réellement des pouvoirs magiques. «Bonjour messieurs, je suis Béatrice Melwasúl - Lomassiel, magicienne de Turquoise. J'ai cru comprendre que cet enfant avait mis le feu aux écuries avec de la magie? J'espère que vous ne me mentez pas. Voyez-vous, vous n'êtes pas les premiers à venir me voir avec une telle histoire. Chaque année, des dizaines d'enfants viennent me voir en espérant que je daigne leur enseigner la magie.» C'était faux, mais ça la faisait paraître importante et recherchée. Béatrice aimait paraître importante et recherchée. «Malheureusement, la plupart n'ont pas un don suffisant pour mériter mon attention. Certains n'en ont même pas. J'espère que ce n'est pas votre cas, sinon, vous devrez assumer les conséquences de l'écurie brûlée. Maintenant», elle se tourna vers le gamin sans s'en approcher (elle ne voulait pas se tenir trop près de ses vêtements, de peur d'être contaminée), «Dis-moi exactement ce qui s'est passé, d'accord? N'oublie rien.»

(PS ; je suis consciente que les vêtements de Macsen ne sont pas si pire que ça. Mais Béa, c'est Béa x))

_________________
~I'm so beautiful~
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: 02/02/2013 23:28    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Macsen
Apprenti(e) Magicien(ne)
Apprenti(e) Magicien(ne)

Hors ligne

Inscrit le: 30 Jan 2013
Messages: 14
Présence: Présent(e)
Race(s): Humain
Sexe: Masculin
Âge: 18 ans
Localisation: Partout et nulle part

MessagePosté le: 04/02/2013 17:24    Sujet du message: La rencontre entre Béatrice et Macsen Répondre en citant

C'était une drôle de journée aujourd'hui; à peine réveillé et, déjà, Macsen devait s'habiller, manger et suivre son père en quatrième vitesse. L'adolescent ne comprenait pas trop pourquoi on faisait tout un plat avec ce qui c'était passé la veille. Oui, bon, l'écurie était passé au feu et c'était désolant, mais aucun animal n'était mort alors c'était bien, non? Pourquoi devait-il aller rencontrer la magicienne? Elle n'allait quand même pas lui lancer un mauvais sort pour s'être retrouvé au cœur d'un incendie, si? Pas qu'il avait peur, mais il ne voulait pas se faire changer en grenouille quand même! À moins que ce soit parce qu'il était sortie de là avec aucune blessure et une histoire bizarre à propos d'une main en feu... Son père devait croire qu'il était fou et voulait demander de l'aide à la magicienne pour le guérir. Bref, le futur apprenti ne s'inquiétait aucunement; il suivait joyeusement son père en sautillant, comme à ses habitudes.

Après quelques minutes de marche, ou de sautillement dans le cas de Macsen, les deux hommes arrivèrent au palais de Turquoise; son père demandant immédiatement à un garde de les guider jusqu'à la magicienne. Ils se retrouvèrent ainsi à attendre derrière une porte que la dame accepte de rencontrer le jeune adolescent. Alexander en profita pour se perdre dans sa tête et oublier pourquoi il était là, son regard brunâtre se perdant dans les tapisseries qui ornaient les murs. Il revint sur terre lorsque le garde réapparu et les fit entrer dans la pièce. Toujours souriant, le gamin salua la dame puis fronça quelque peu les sourcils en voyant son regard se diriger vers ses vêtements. Bizarrement, cela semblait beaucoup affecter la magicienne, mais Mac ne voyait aucunement pourquoi. Il était si mal vêtu? Il lui semblait que non pourtant... Bon, son chandail avait bien un petit trou sur le côté et ses pantalons n'étaient pas de la plus belle couleur qui soit (une sorte de bleu délavé), mais ce n'était pas si pire. La dame devait être trop habitué aux gens riches...

Alex haussa les épaules pour lui-même puis tenta, plutôt en vain, de suivre tout le charabia qui sortit de la bouche de Béatrice. Au moins, il comprit son nom... Il perdit donc le fil de la conversation et tomba complètement dans la lune, fixant le plafond d'un air un peu perdu. C'était bizarre, il y avait comme une forme au plafond. Oui oui, comme une fleur? Ou, eh... un soleil? Hum... Macsen pencha un peu la tête, essayant de mieux percevoir la forme, mais fut sortit de sa rêverie par un petit coup de coude de son père. L'adolescent secoua vivement la tête, reprit son sourire et fixa la magicienne en essayant de comprendre ce qu'il devait faire.
« Macsen, elle veut savoir ce qui s'est passé dans l'écurie alors dis-lui s'il te plait! » aida son père en posant une main rassurante sur son épaule. Ce petite geste avait pour but de faire croire à la dame que c'était la nervosité qui faisait en sorte que le jeune homme ne savait pas quoi répondre et non son manque extrême d'attention... Le gamin hocha la tête vers son père puis retourna son regard sur Béatrice.

« Et bien, en fait, j'avais suivi mon père jusqu'au château et j'avais bien envie de m'amuser un peu. Alors, voyez-vous, je suis allé dans l'écurie pour jouer à cache-cache avec les garçons qui travaillent là-bas, commença Macsen en souriant. Ils sont gentils, mais pas très bon à cache-cache. Je gagne presque toujours, mais c'est quand même amusant. C'est mieux de jouer avec eux qu'avec ma petite sœur, elle arrête pas de pleurer si elle me trouve pas et c'est vraiment pas drôle. Et puis, mon grand frère lui, il... »

« Macsen! »
fit son père d'un ton sec pour essayer de ramener son fils à l'ordre.

L'adolescent grimaça quelque peu, mais reprit son sourire rapidement. Il s'excusa à la magicienne puis continua son récit.
« Donc, j'étais dans l'écurie et je me cachais dans les tas de foin. J'étais bien caché, mais un des garçon était sur le point de me trouver et c'était pas bon; j'aurais perdu tsé. J'essayais de me faire tout petit, mais ça marchait pas vraiment. Je suis plutôt grand pour mon âge alors pas évident de se faire petit quand on est grand, expliqua Mac en hochant vivement la tête. Bref, j'étais sur le point de me faire découvrir lorsque j'ai senti une odeur bizarre, ça sentait la même chose que quand papa essaye de faire à manger. Son père toussota, gêné que son fils avoue ses piètres capacités en cuisine, mais cela n'empêcha pas l'adolescent de continuer. Souvent, quand ça sent ça, c'est parce que papa a mis le feu aux aliments et c'est jamais bien bon à manger... Donc, voilà, je pensais que quelqu'un avait mis le feu à de la nourriture, mais j'me suis souvenu qu'on était dans une écurie. Ça aurait été étrange que quelqu'un fasse à manger ici... »

À mesure que Macsen parlait, il commençait à gigoter de plus en plus, se balançant sans arrêt d'un pied à l'autre. Il était incapable de se tenir sur place et c'était facilement remarquable. C'était déjà bon qu'il ne se soit pas mis à marcher dans la pièce en parlant... « J'ai donc penché la tête et j'ai vu ma main qui brûlait, c'était vraiment spécial. Le feu entourait toute ma main droite, mais ça faisait même pas mal! Sauf que, bon, je pense que c'est ça qui a mis le feu à l'écurie... Je voulais pas, mais je comprends pas ce qui c'est passé, » fit le gamin avec une moue d'excuse, ne voulant pas se faire chicaner. Il eut alors une illumination soudaine, ce qui n'arrivait pas souvent et ouvrit grand les yeux. « Vous pensez que j'ai un pouvoir magique? demanda Alexander en regardant tour à tour, son père et Béatrice. C'est moi qui aurait mis le feu au foin et à l'écurie? Ooohhhh! » L'adolescent regarda sa main en penchant la tête; comment avait-il fait?

« Vous savez comment j'ai fait? Je peux le refaire vous pensez? » questionna-t-il en fixant la magicienne d'un air curieux.

_________________
Macsen Alexander
- Danger Public -
Revenir en haut
Béatrice
Magicien(ne) de Topaze
Magicien(ne) de Topaze

Hors ligne

Inscrit le: 26 Jan 2013
Messages: 52
Présence: Présent(e)
Race(s): Fée
Sexe: Féminin
Âge: 33 ans

MessagePosté le: 17/02/2013 21:59    Sujet du message: La rencontre entre Béatrice et Macsen Répondre en citant

(Désolée du délai ._.)

Le gamin semblait ne pas avoir suivi les paroles de Béatrice. Était-il déficient? Elle n'allait certainement pas prendre un déficient comme apprenti. Il y avait tout de même des limites à sa bonté et à son désir de bien paraître en prenant un apprenti... Son père dû même lui rappeler la question qu'elle venait de lui poser. Il ne serait pas toujours là pour aider son fils son la magicienne débutait son apprentissage... Elle fut surprise de le voir parler autant. Le jeune garçon était un véritable moulin à parole! Béatrice espérait franchement que c'était la nervosité qui le faisait parler autant, parce qu'elle n'avait pas envie de se retrouver avec un apprenti qui ouvrait constamment la bouche pour dire toutes sortes de niaiseries. Et c'est ce que le paysan faisait : il parlait d'écurie et de jeu de cache-cache et de toutes sortes de choses qui n'expliquaient nullement comment son pouvoir avait pu se déclencher. Elle perdu rapidement le fil et ne comprit plus rien. Son père dû à nouveau le ramener à l'ordre, ce qui fût plus ou moins efficace. Le jeune commença finalement à parler du feu dans l'écurie, mais on aurait dit qu'il cherchait à utiliser le plus de mots pour dire ce qui aurait très bien pu tenir en une phrase. On voyait bien qu'il n'avait pas été élevé dans la noblesse. Autrement, il aurait appris à tenir sa langue... Béatrice devrait remédier à la situation.

Elle ne put s'empêcher de sourire lorsque le garçon mentionna que ça sentait «comme quand son père cuisinait». Elle savait bien que les hommes avaient le talent de faire brûler tout ce qu'ils tentaient de cuisiner ; ils étaient bien trop idiots pour comprendre l'art de la cuisine. Pas que Béatrice le maîtrise davantage... Elle avait autre chose à faire que s'intéresser à une occupation qui revenait aux domestiques, voilà tout. Macsen se décida finalement à décrire ce qu'il avait vécu : sa main en flamme, sans aucune douleur... Tout cela semblait très plausible ; il devait avoir un pouvoir de contrôle du feu. En principe, il aurait pu mentir et inventer cette histoire pour se rendre intéressant, mais Béatrice ne pensait pas qu'il puisse avoir assez de discipline pour mentir tout en demeurant crédible. Il parlait tout simplement trop pour cela. Ainsi, il pourrait faire office d'apprenti. Son entraînement serait certainement difficile, par contre... Il n'arrêtait pas de gigoter et semblait déborder d'une énergie dont Béatrice ne voulait pas : elle n'avait pas du tout envie d'élever un hyperactif. Malheureusement, elle n'avait pas vraiment le choix... Elle devrait faire avec cette boule d'énergie. De toute façon, son attitude devait être due à sa nervosité. Après tout, il se trouvait devant la personne la plus parfaite de Turquoise. Il était tout à fait normal qu'il soit nerveux.

«Oui, c'est probablement toi qui a fait brûler cette écurie. Cela signifie que tu dois avoir un pouvoir sur le feu, un pouvoir qu'il faudra certainement que tu apprennes à contrôler.» S'il n'apprenait pas à maîtriser son pouvoir, il risquait de faire brûler le royaume au grand complet... Elle se tourna vers le père. «Vous pouvez nous laisser, j'aimerais m'entretenir seul avec votre fils. Vous pouvez attendre dans le grand hall, le garde vous y conduira.» Le père quitta et elle se tourna vers Macsen. «Macsen, je vois que tu parles... beaucoup. Tu ne peux pas parler autant lorsque tu es avec une personne aussi importante que moi, tu comprends? Il faudra que tu pratiques cela. Tu dois être très nerveux de te retrouver devant la princesse et magicienne du royaume, je peux comprendre cela. Mais tu devras t'habituer à ma magnificence si tu veux que je te prenne comme apprenti.» Pendant qu'elle parlait, elle tournait autour de lui comme pour l'inspecter et l'évaluer. Pour l'inspecter et l'évaluer, en fait. Avait-il de quoi être un bon apprenti? Elle se planta ensuite droit devant lui.

«Écoute moi bien.» Elle le fixa dans les yeux et s'assura qu'elle avait son attention. «Je peux te prendre comme apprenti, mais il y aura des règles à respecter. D'abord, je ne veux rien entendre sur tes jeux de cache-cache et compagnie. Cela ne m'intéresse pas du tout. D'ailleurs, tu devras trouver des occupations moins... salissantes. Ensuite, il faudrait que tu portes des vêtements convenables. Ces... bouts de tissus... tu ne peux pas porter ça à la cour. Jamais. Finalement, il faudra que tu écoutes tout ce que je dis, sans jamais rouspéter et surtout, surtout, sans jamais me déranger. Est-ce que c'est clair? Penses-tu être capable de cela? Si oui... Je pourrai te montrer à faire du feu.»

Elle avait l'impression qu'elle allait regretter cette dernière offre. Si elle lui apprenait à faire du feu, allait-il en profiter pour faire brûler l'armurerie, les cuisines ou PIRE, les tapisseries de la salle du trône?

_________________
~I'm so beautiful~
Revenir en haut
Macsen
Apprenti(e) Magicien(ne)
Apprenti(e) Magicien(ne)

Hors ligne

Inscrit le: 30 Jan 2013
Messages: 14
Présence: Présent(e)
Race(s): Humain
Sexe: Masculin
Âge: 18 ans
Localisation: Partout et nulle part

MessagePosté le: 24/02/2013 16:35    Sujet du message: La rencontre entre Béatrice et Macsen Répondre en citant

L’adolescent avait retourné son regard sur ses mains, complètement fasciné par l’idée que ses membres pouvaient prendre feu à tout moment sans risquer de lui faire le moindre mal. Non mais, wow! C’était génial, c’était fou, c’était joyeux, c’était… complètement méga le fun! Bah quoi, faire du feu, c’était amusant, non? Ok ok, brûler une écurie, ce n’était certainement pas sympathique, mais il pouvait faire du feu! FAIRE DU FEU! Enfin bref… Son petit délire mental prit finalement fin lorsque la voix de Béatrice vint jusqu’à ses oreilles, ce qui réussit, par miracle, à le sortir de sa rêverie. Elle lui confirma ce qu’il venait de réaliser, c’était bien lui qui avait mis le feu et, oui, il devait posséder un pouvoir. Il manqua toutefois la partie où elle lui mentionnait qu’il devrait apprendre à contrôler ce don, trop obnubilé par l’idée de remettre ses mains en feu. Hum… ouais, Mac avait peut-être une drôle de fixation sur le feu…

Le bruit d’une porte et l’absence soudaine de son paternel ramena le futur apprenti au moment présent, ce qui était une bonne chose puisque la magicienne semblait vouloir lui parler. Enfin, elle était en train de lui parler… Qu’est-ce que ça voulait dire magnificence? Et pourquoi elle tournait autour de lui comme ça? Comment voulait-elle qu’il suive la conversation? La suivre du regard et l’écouter en même temps, ça ne fonctionnait pas du tout! Puis, soudainement, alors que Macsen commençait à avoir la tête qui tournait à force d’essayer de la suivre des yeux, Béatrice se planta droit devant lui en le fixant. Il n’aurait pas trop trop le choix de l’écouter maintenant, à moins de s’appeler Macsen et d’avoir le don de perdre le fil d’une conversation en moins de deux secondes…

Elle avait de jolis yeux la dame, c’était sympathique ce bleu. C’était comme le ciel quand il n’y avait pas de nuage ou comme l’eau quand… Hum… attendez, il n’avait pas quelqu’un à écouter lui? Clignant plusieurs fois des yeux, Alexander fit tout son possible pour comprendre ce que Béa lui racontait. Uh? Pourquoi encore une remarque sur ses vêtements? Ils avaient quoi bon sang? C’était juste des bouts de tissus, rien d’autre, si? Et puis, c’était quoi du linge convenable? Il devrait peut-être lui demander parce qu’il ne voyait vraiment pas ce qu’il faisait de mal en s’habillant de la sorte. Pourquoi la dame portait-elle autant d’attention à ses vêtements? C’était lui qui les portait, en quoi cela la dérangeait-elle? Elle était bizarre celle-là…


« Dites, pourquoi vous n’aimez pas mon linge? C’est quoi des vêtements convenables pour vous? Je comprends pas, je les aime moi! Qu’est-ce qui marche pas? C’est quoi du linge de cour? C’est des trucs qu’on porte pour se promener dans la cour du château? Comme les garçons qui travaillent à l’écurie? » fit l’adolescent en fronçant les sourcils et en se grattant l’arrière de la tête, perplexe.

Il regarda à nouveau son chandail et ses pantalons puis haussa les épaules; il fallait certainement être une femme noble ou une princesse pour comprendre ça. Et, puisqu’il n’était aucun des deux, surtout pas une femme, alors ce devait être normal qu’il n’ait aucune idée de ce qui ne convenait pas. Elle n’avait qu’à lui offrir une nouvelle garde-robe si elle n’était pas contente…
« Vous voulez m’apprendre à faire du feu? Pour de vrai de vrai? Wooowww! Alex regarda un instant ses mains puis releva la tête. Je veux bien vous écouter, oui, surtout si je peux réussir à faire du feu. Enfin, apprendre à pas faire du feu sans le vouloir surtout… Je veux pas brûler encore l’écurie, même s’il doit pas y rester grand chose à brûler maintenant… » Mac grimaça à cette pensée; il avait failli tuer des chevaux et des gens, c’était pas bien ça! Il ne voulait pas tuer des personnes ou des animaux, c’était méchant et il n’était pas méchant lui!

« Quand est-ce qu’on commence madame la magicienne? Maintenant? » demanda l’adolescent en souriant joyeusement, content de pouvoir apprendre quelque chose de spécial.

Tous ses amis seraient tellement jaloux quand il leur raconterait qu’il était devenu l’apprenti de la magicienne, il avait hâte de leur montrer ce qu’il allait apprendre ici. Ça allait tellement être amusant!

_________________
Macsen Alexander
- Danger Public -
Revenir en haut
Béatrice
Magicien(ne) de Topaze
Magicien(ne) de Topaze

Hors ligne

Inscrit le: 26 Jan 2013
Messages: 52
Présence: Présent(e)
Race(s): Fée
Sexe: Féminin
Âge: 33 ans

MessagePosté le: 24/03/2013 20:33    Sujet du message: La rencontre entre Béatrice et Macsen Répondre en citant

Béatrice sentait qu'elle n'avait pas toute l'attention de Macsen et cela lui tapait royalement sur les nerfs. Elle était une personne importante, intelligente, belle, et intéressante. Tellement intéressante que des érudits de tous les royaumes seraient certainement prêts à venir la voir uniquement pour recueillir ses propos (si elle n'avait rien de mieux à faire que parler à de vieils hommes qui avaient constamment le nez dans leurs livres). Et voilà qu'un vulgaire gamin osait ne pas lui donner toute son attention... Pire encore, ce gamin lui servirait très probablement d'apprenti durant les quatorze prochaines années. Ça risquait d'être très, très pénible. Au moins, Macsen semblait avoir retenu l'essentiel : il fallait qu'il cesse de porter des loques pour se vêtir de vêtements dignes de l'apprentie de la personne la plus à la mode de tout Enkidiev, voir même du monde entier. Malheureusement, le gamin ne semblait pas avoir le moindre sens de la mode : il ne savait même pas ce qu'elle voulait dire par «vêtements de la cour». Il y avait beaucoup, beaucoup de travail à faire. Béatrice commençait à comprendre que son apprenti ne pouvait pas conserver son attention bien longtemps, alors elle lui répondit en utilisant un nombre de mot le plus limité possible, comme si elle parlait à quelqu'un d'extrêmement stupide (ce qu Macsen était peut-être, après tout) : «Des vêtements convenables, ce sont des vêtements sans trous. Toi, tes vêtements ont plein de trous.» Elle pointa les déchirures des vêtements du jeune homme. «Moi, non.» Elle pointa sa magnifique robe. «Il faut que tu ailles de beaux vêtements, comme moi. Fait par un tail-leur.» Connaissait-il ce mot? «C'est quelqu'un qui fait de jolis vêtements.» précisa-t-elle. «Toi, tes vêtements ne sont pas jolis. Ils sont laids. Je demanderai à un tail-leur de te faire de jolis vêtements.»

Elle savait qu'il n'y avait pas de pire insulte que de se faire dire que les vêtements qu'on portaient étaient laids, mais il fallait que Macsen comprenne qu'il ne pourrait pas porter des loques en sa compagnie. Le gamin semblait très enthousiaste à l'idée de pouvoir faire du feu. Peut-être trop, même. Et s'il en faisait trop et mettait le feu aux rideaux? ... Eh bien, ce serait tant mieux. Ils étaient franchement affreux et elle pensait à les changer depuis longtemps. Béatrice eut soudainement une idée. Il y avait longtemps qu'elle cherchait un moyen de punir la garde de Turquoise de leur stupidité et l'instabilité magique de son apprenti lui permettrait de faire cela sans paraître trop coupable des dégâts. «Si tu veux, je peux te montrer à faire de la magie tout de suite.» Elle lui parlait toujours lentement pour s'assurer qu'il l'écoutait bien. Allait-il s'offenser qu'elle le prenne pour un débile? Non, probablement pas. Il était trop simple d'esprit pour cela. «Il ne faudrait pas que tu brûles à nouveau l'écurie, c'est certain. Ni ma tour. Il faudra donc qu'on aille s'entraîner ailleurs... Suis-moi.» Elle avança son bras comme pour prendre sa main, mais se ravisa. Elle ne savait pas à quoi ses mains de paysan avaient pu toucher...

La magicienne s'assura que son apprenti la suivait, puis elle se dirigea vers l'entrepôt de l'armée, plus particulièrement à l'endroit où les uniformes étaient rangés. Les gardes la laissèrent passer en lui jetant des regards soupçonneux. Ils se méfiaient de plus en plus d'elle, mais pas assez pour oser l'arrêter. Béatrice trouva finalement la salle des uniformes et y entra avec Macsen. Elle demanda aux personnes présentes de quitter, puis se tourna vers le gamin. «Voilà, c'est un endroit parfait pour pratiquer. Mais tu dois faire très attention à ne rien faire brûler, hein.» Elle ne put s'empêcher de sourire en pensant à ce qui risquait d'arriver. Elle laisserait les uniformes hideux brûler, puis elle calmerait l'incendie, et les gardes seraient forcer de commander d'autres uniformes beaucoup plus à la mode. La garde entière se verrait améliorée. «Écoute-moi bien, je vais t'expliquer comment utiliser ton pouvoir.» En vérité, Béatrice n'avait aucune idée de comment entraîner quelqu'un à utiliser sa magie. Mais elle était assez intelligente pour passer à quelque chose... non? «Pour activer ton pouvoir du feu... Concentre toi sur tes mains. Imagine que toute ton énergie magique est dans tes mains, que tes mains deviennent chaudes, très chaudes. Qu'elles sont en feu, même. Et... elles devrait devenir en feu. Mais faut bien attention de contrôler ce feu, par contre.» Béatrice sourit. Elle avait mis des mois à contrôler ses pouvoirs ; Macsen ne serait certainement pas capable de le faire aussi rapidement...

_________________
~I'm so beautiful~
Revenir en haut
Macsen
Apprenti(e) Magicien(ne)
Apprenti(e) Magicien(ne)

Hors ligne

Inscrit le: 30 Jan 2013
Messages: 14
Présence: Présent(e)
Race(s): Humain
Sexe: Masculin
Âge: 18 ans
Localisation: Partout et nulle part

MessagePosté le: 24/04/2013 13:58    Sujet du message: La rencontre entre Béatrice et Macsen Répondre en citant

Toujours tout sourire, l’adolescent attendait impatiemment la réponse de la magicienne. Quand allait-il commencer son apprentissage? En ce moment, c’était bien la seule chose qui le préoccupait. Il n’en avait plus rien à faire du feu dans l’écurie, de son père qui devait se poser diverses questions, de ses vêtements qui n’étaient supposément pas convenables; il voulait simplement pratiquer la magie! Alors, elle allait lui répondre? Pourquoi lui parlait-elle encore de ses vêtements? Et pourquoi ce ton si lent? Elle avait des problèmes à prononcer les mots? Elle était malade? Hum… oh, il avait compris, elle avait le contraire de sa maladie à lui! C’était évident maintenant, lui, parlait très très rapidement et elle très très lentement donc elle était aussi malade. Alors, eh, est-ce qu’il devait lui parler lentement aussi? Enfin bref, Béatrice n’aimait pas ses vêtements et les trouvait laids. C’était pas vraiment gentil ça! Est-ce qu’il lui disait lui qu’il n’aimait pas la couleur de sa robe? Et bien…

« Si je trouve la couleur de votre robe laide, est-ce que je peux aussi demander à un tail-leur de vous en refaire une? » demanda Macsen en prononçant le mot tailleur de la même façon que la magicienne, toujours pas trop sûr s’il devait parler normalement ou non.

Aussi bizarre que cela pouvait paraître, sa demande n’était pas dite pour énerver la magicienne; il se posait réellement la question… Enfin bref, la dame lui annonça qu’il pouvait commencer son apprentissage dès maintenant, ce qui était une excellente nouvelle. Par contre, elle parlait toujours très lentement, ce qui confirma l’idée première de Mac; elle était malade! C’était presque triste. Ce devait être désagréable de toujours parler comme ça, pauvre Béatrice. Il hocha finalement la tête pour indiquer qu’il avait compris et suivit joyeusement la magicienne en dehors de sa tour. Il gambadait près de la dame, souriant à pleines dents et regardant tout autour de lui, fasciné par tout ce qu’il voyait. Il n’avait pas trop pris la peine d’observer les lieux avant d’arriver et il ne fallait pas qu’il manque à nouveau une occasion de le faire. C’était beau un château!

Après quelques temps de marche et d’observation, la magicienne et son apprenti arrivèrent finalement dans une pièce étrange. En fait, ce n’était pas la pièce en tant que tel qui était étrange, mais plutôt le fait de venir pratiquer de la magie ici, surtout du feu. Il y avait des uniformes de gardes partout, des uniformes qui pouvaient certainement brûler! Fronça légèrement un sourcil, le gamin regarda tout autour de lui puis finit par hausser les épaules. C’était son château après tout, c’était bien elle qui décidait là où on devait pratiquer la magie, pas lui. Elle lui indiqua alors… qu’il devait faire attention de ne rien brûler? Sérieusement? Son regard brunâtre refit le tour de la pièce, toujours un peu perplexe face à la situation. Il retourna finalement son attention sur la magicienne pour écouter la suite de ses paroles. Il n’était pas sûr de bien comprendre ce qu’elle lui expliquait et n’était vraiment pas certain d’arriver à quelque chose de potable. Mais bon, Macsen étant ce qu’il était, il ne se posa pas une seule question et commença à essayer de faire du feu.

Il descendit son regard sur ses mains et tenta de se remémorer ce qui s’était passé dans l’écurie. Il voulait mélanger les deux façons de faire, celle de Béatrice et la sienne, mais il n’arrivait pas à savoir ce qu’il avait bien pu faire de spécial pour que ça fonctionne. Bon, tant pis, il allait juste se concentrer sur la chaleur et l’idée de faire du feu. Il suivit donc les instructions de la magicienne, mais il n’y avait absolument rien. Il ne sentait aucune chaleur et ne voyait aucune flamme! Qu’est-ce qui clochait? C’était énervant, pourquoi ça ne voulait pas fonctionner? Alors qu’il allait se gratter la tête, confus, sa main droite s’enflamma d’un coup sec, sans aucun avertissement. Surpris, l’adolescent recula et passa à quelques centimètres de mettre le feu à un uniforme de garde. Il reprit finalement pied et fixa sa main, toujours aussi fasciné par cette couleur. Soudainement, son autre main décida de suivre le bal et s’enflamma à son tour puis le reste de ses bras suivirent. Par la déesse, qu’est-ce qui se passait? Pourquoi tout son corps était en train de prendre feu? Attendez, des vêtements, ça brûlait aussi, non?! Oh… Puis, aussi rapidement que les flammes étaient apparues, celles-ci s’éteignirent d’un coup, laissant une odeur de brûlé dans la salle.


« Woohhh, c’était fou ça! s’exclama Macsen en levant la tête vers Béatrice, à la fois surpris et content. J’ai fait du feu! Enfin… j’ai pas fait exprès… encore… »

Faisant la moue, le gamin regarda son chandail brûlé par endroits, haussa les épaules puis fixa sa main droite. « Je recommence, d’accord? » Sans attendre de réponse, l’apprenti magicien se concentra à nouveau, pris de grande respiration et, pouf, réenflamma sa main droite. Ooohhhh, ça fonctionnait! Il réussit, pendant un instant, à empêcher la dispersion des flammes, mais le résultat précédent finit par se reproduire, le feu l’enveloppant à nouveau. Par contre, maintenant, il n’arrivait pas à l’éteindre, oh oh…

_________________
Macsen Alexander
- Danger Public -
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: 07/12/2016 14:19    Sujet du message: La rencontre entre Béatrice et Macsen

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Les Chevaliers d'Émeraude - JDR recommandé par le site officiel - Version 7 Index du Forum -> Évènements -> Rp Stand-by Toutes les heures sont au format GMT - 4 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Crédits - Le forum a été créé en 2005 par Deelylah. Le design et le codage ont été réalisé par Chlotilde avec l'aide de Camellia et Sahvanna. L'univers du forum est fortement inspiré de la saga Les chevaliers d'Émeraude d'Anne Robillard. Toute reproduction partielle ou totale de ce forum est interdite.


Portail | Index | Panneau d’administration | Créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB
Appalachia Theme © 2002 Droshi's Island
Traduction par : phpBB-fr.com
Designed & images by Kooky