Index - Rechercher - Membres - Groupes - S’enregistrer - Messages Privés - Connexion
Règlements & contexte - Encyclopédies - Annonces - Recherches - Questions - FAQ - Partenariats - Parrainage - Ateliers - L'infolettre
L'enlèvement du Roi de Jade

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Les Chevaliers d'Émeraude - JDR recommandé par le site officiel - Version 7 Index du Forum -> Évènements -> Rp Stand-by
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Florent
Écuyer d'Ambre
Écuyer d'Ambre

Hors ligne

Inscrit le: 06 Aoû 2011
Messages: 170
Présence: Présent(e)
Race(s): Humain | Elfe | Fée
Sexe: Masculin
Âge: 56 ans (Mai)
Génération: Exception
Localisation: Dans les bras d'un autre

MessagePosté le: 11/02/2013 01:02    Sujet du message: L'enlèvement du Roi de Jade Répondre en citant

Ce n’était pas très brillant de le provoquer. Si son agresseur s’en prenait à lui, il ne pourrait même pas se défendre, étant attaché. Et il ne pouvait certainement pas compter sur une quelconque aide extérieur puisque personne ne savait ce qui se passait, et encore moins qu’il était sorti du château. Et il ne voulait pas se résoudre à appeler à l’aide, bien que ce fût la première chose qu’il avait faite, bien que son mal de tête l’ait empêché de formuler plus d’une syllabe de message télépathique. D’ailleurs, s’il avait pu envoyer une syllabe, il aurait pu répondre cet idiot d’assassin. M’enfin, dans un sens, il préférait qu’il n’ait rien répondu vu l’état de sa tête, cela l’achèverait surement (et il l’aurait certainement tué pour lui avoir empiré son mal de tête).

L’autre semblait se venter du fait de savoir à l’avance son avenir : soit qu’il finirait dans le cachot de Jade. Puis parla d’une chose qu’il avait faite à Jade et sur quoi le monarque avait fermé les yeux. Florent tenta de se rappeler un quelconque évènement, mais rien ne lui venait en tête. La seule chose qui lui venait en tête était qu’il avait laissé Hylias en liberté contre quoi il devrait être son amant… Mais c’était comme si l’idée que cet homme, car oui, il avait bel et bien une voix d’homme, pouvait être son amant ne venait pas où alors qu’il tentait de se convaincre que ce ne pouvait pas être lui. Comme s’il redoutait le pire. Comme si son cerveau ne voulait pas se l’avouer… Il y aurait pourtant une façon simple de le vérifier, mais Florent hésitait. D’abord, sa tête le martelait toujours donc pas question d’utiliser sa foutue télépathie, et deuxièmement, s’il s’avérait que c’était lui, que ferait-il? Il ne le savait pas et il hésitait. Il ne voulait pas faire face à ses erreurs, surtout pas, il ne voulait pas regretter un acte qu’il eut fait part le passé…

-Ah et Florent. Tu devrais apprendre que je suis le genre de personne qui refuse catégoriquement de faire ce que je ne veux pas faire. Ô combien de personne l’ont fait, on essayé de me forcer. Au fond, si j’fais quelque chose, c’est uniquement que j’ai envie de le faire.

Mais pourquoi lui parlait-il comme s’il le connaissait déjà depuis des années!? Florent, lui, n’arrivait même pas à lui coller un nom, bien qu’il y en ait un qui semblait flotté dans son esprit, mais il ne voulait pas savoir si c’était lui ou non… Il ne voulait pas avoir le sentiment de trahison qui le rongerait… Mais pourtant… pourtant, il savait qu’il ne pourrait pas toujours fuir…

-Alors, c’est pas un monarque dans ton genre qui va me faire changer. Si tu veux me changer, je te préviens, tu as déjà échoué!

Alors que l’homme semblait être partit pour le frapper, Florent ferma par réflex les yeux mais au lieu de le toucher, le coup frappa le mur juste derrière lui, passant proche de son oreille. Sérieux, ce type était vraiment inconscient, ou alors juste stupide de continuer son petit jeu en sachant ce qui allait arriver. Il rouvrit les yeux, maugréant contre ses reflex qui l’avaient poussé à les fermer. Il ne voulait pas donner une occasion de se moquer.

-Oh, en gros c’est comme ta petite vengeance personnelle. Je comprends mieux maintenant. En gros, tu es simplement jaloux de ce j’ai et que tu n’as pas…

Bon, autant agir comme s’il était au courant de toute l’histoire, qu’y avait-il à perdre?

-Mais bon, si tu tiens tant à y aller, sache que je me ferais une joie de t’emmener dans les cachots et de t’y laisser moisir. Après tout ce que tu as fait, tu ne mériterais que ça!

‘Ne me dis pas que tu es lui, je ne veux pas le savoir… Je t’en prie, il ne faut pas que tu le sois.’ Se disait mentalement Florent alors qu’il observait l’inconnu qui gardait son bras dans la même position. Florent haletait. Il tentait d’apercevoir un quelconque indice qu’il ne voulait pas voir, qui trahirait l’autre… ‘N’importe qui sauf lui…’ Avec tout ce qu’il lui eut été dit, il serait presque illogique qu’il s’agisse de quelqu’un d’autre…

-Rah, Mais que t’ai-je fait à la fin? Pourquoi tu m’en veux autant? C’est rageant de rien savoir à la fin! Tu caches ton identité comme si t’aurais de quoi à cacher! T’es vraiment lâche à ce point? T’as peur de quoi si je la découvre?

‘Non, ne me dis rien, je ne veux pas savoir… je veux rester dans l’ignorance…’

-Ou alors t’as espoir d’une liberté quelconque si je ne sais pas t’es qui! Mais j’opterais plutôt pour ton côté faible!

‘Mais pourtant, d’un autre côté je veux savoir… je ne veux pas rester dans l’ignorance…’ Il voyageait entre ses deux idées totalement opposées l’unes à l’autres, comme s’il aimerait pouvoir avoir les deux en même temps, comme s’il voulait connaître la vérité tout en restant dans le mensonge.

[Voila, mp si y'a de quoi ^^']

_________________


7 saut que j'ai vécu Very Happy

Pourquoi devrais-je me plier aux exigences des autres?
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: 11/02/2013 01:02    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Hylias
Chef des Cavaliers du Crépuscule
Chef des Cavaliers du Crépuscule

Hors ligne

Inscrit le: 19 Mai 2012
Messages: 100
Présence: Présent(e)
Race(s): Humain | Elfe
Sexe: Masculin
Âge: 58 ans....
Localisation: Nordem Civita

MessagePosté le: 21/02/2013 19:22    Sujet du message: L'enlèvement du Roi de Jade Répondre en citant

Disons que c'était assez rare qu'Hylias veuille du mal à quelqu'un. Mais, en ce moment, il voulait du mal à Florent. Par vengeance, il voulait le voir souffrir. Plus ce petit jeu continuait et plus Hylias voulait lui dire qui il était. Simplement pour le voir traumatisé... Pour savourer cette peur là. Ça serait formidable. Au moment où il allait le frapper, il envoya son poing dans le mur. Voilà, il avait peur, il avait fermé les yeux, étant prêt à recevoir le coup. Le voyant rouvrir les yeux, Hylias eut un petit rire. Alors, il avait mieux faire de laisser aller son poing dans le mur... ça aurait moins amusant de se moquer de lui après l'avoir frappé... «Oh, en gros c’est comme ta petite vengeance personnelle. Je comprends mieux maintenant. En gros, tu es simplement jaloux de ce j’ai et que tu n’as pas...» En gros, c'était ça... Et pourquoi il le comprenait mieux? QUOI? JALOUX? Il était tombé sur la tête ou quoi? Bon, il continua : «Mais bon, si tu tiens tant à y aller, sache que je me ferais une joie de t’emmener dans les cachots et de t’y laisser moisir. Après tout ce que tu as fait, tu ne mériterais que ça!» Oui, les cachots pourraient être drôles... Il n'y était jamais allé. Au moins, s'il devait y aller, il allait savoir à quoi s'attendre, non? Fallait voir le bon côté des choses! Ou, il le méritais depuis longtemps. Depuis la mort du noble en fait...

Mais bon... Hylias le fixait dans les yeux. Seul ses yeux montraient qui il était. Voilà, le voilà qu'il reparlait. Mon dieu... plus il parlait et plus ça semblait évident qu'il savait qui il était «Rah, Mais que t’ai-je fait à la fin? Pourquoi tu m’en veux autant? C’est rageant de rien savoir à la fin! Tu caches ton identité comme si t’aurais de quoi à cacher! T’es vraiment lâche à ce point? T’as peur de quoi si je la découvre? Ou alors t’as espoir d’une liberté quelconque si je ne sais pas t’es qui! Mais j’opterais plutôt pour ton côté faible» Pendant qu'il parlait, il avait fait une pause. Mais, Hylias voulait savoir ce qu'il voulait dire. Il était très curieux et sa curiosité allait être satisfaite dans pas long. Il avait demandé ce qu'il lui avait fait... Rien, justement! Il lui en voulait simplement pour l'utiliser comment un objet. Bien qu'il le remerciait pour avoir commencé sa relation avec Amy. Bah oui, il avait de quoi à cacher... quand même. Il ne ferait pas d'effort pour se cacher s'il ne voulait pas se cacher... Son côté faible... Pffffft, il rêve quand même! «Alors, tu crois vraiment? Ne dirais-tu pas tout cela pour te sortir de la situation fâcheuse dans laquelle tu es pris?»

Hylias prit une pause. Il commença où alors? Par ce qu'il avait dit en premier : «Tu t'amuseras autant que tu veux avec moi dans les cachots...» Hylias haussa les épaules, démontrant qu'il s'en foutait. Il continua ensuite : «Être ''libre'' comme tu l'entends ne m'intéresse pas. Je préfère vivre dangereusement. Le cachot pourrait même être bien dans ma situation...» Hylias fit une chose parfaitement stupide. Mais, il ne voulait pas dire au roi comme ça, hey! J'suis Hylias, ton amant. Donc, il plaqua ses lèvres contre les siennes. Ce baiser ne fut pas pleins de passions. C'est plutôt pour le narguer. Il aimait que trop faire cela. Il décolla ses lèvres et resta à très courte distance de son visage. «Si avec cela, tu ne sais toujours pas je suis qui, c'est que tu n'as pas de logique. Ou soit tu ne veux pas l'admettre. Dans les deux cas, c'est un manque d'intelligence de ta part.» Une fois de plus, il haussa les épaules. «Contrairement à ce tu sembles penser... je ne veux pas me venger... comme tu penses. Je te dis... Tu dois même te compter chanceux d'être dans cette mauvaise passe actuellement. … Tu devrais me remercier... Si ce n'était pas moi qui avait eu cette mission là, tu serais certainement mort à l'heure qui est. Soit reconnaissant, veux-tu?» Hylias fit une pause marqué, le regardant toujours. Il ne retira pas sa capuche rien Mais, il dit une dernière phrase : «Aller, dis mon nom... dis tu penses à qui.» Il ne fit rien d'autre et il l'embrassa à nouveau. Pour l'aider à comprendre...
Revenir en haut
Florent
Écuyer d'Ambre
Écuyer d'Ambre

Hors ligne

Inscrit le: 06 Aoû 2011
Messages: 170
Présence: Présent(e)
Race(s): Humain | Elfe | Fée
Sexe: Masculin
Âge: 56 ans (Mai)
Génération: Exception
Localisation: Dans les bras d'un autre

MessagePosté le: 20/03/2013 16:51    Sujet du message: L'enlèvement du Roi de Jade Répondre en citant

Le roi voulait la vérité, mais en même temps il ne la voulait pas. Il voulait savoir, mais en même temps rester dans l’ignorance. Mais à quoi cela lui servirait-il à part à se tourmenter toujours plus, plus les minutes passerait. Se sortir d’une situation fâcheuse, disait son kidnappeur. Peut-être bien. Peut-être ne voulait-il simplement pas croire que tout cela lui arrivait, que lui qui avait toujours su profiter habilement des autres, se retrouvait dans une fâcheuse position où, pour la première fois, ce n’était pas lui qui dominait. Où il se retrouvait attacher et à la merci de quelqu’un. Il avait été idiot de croire qu’il serait à l’abri d’un tel coup, que rien ne pourrait lui arriver, surtout grâce à son titre. Qu’allait-il finir par se passer?

-Tu t’amuseras autant que tu veux avec moi dans les cachots…

Florent gardait son regard sur lui. S’amuser? Oh, pour ça il comptait bien le torturer et le déchiqueter! Lui faire payer ce qu'il a osé lui faire! Oh, oui, il se vengerait, c’était sûr! Mais encore fallait-il que l’autre le laisse en vie. Son kidnappeur continuait de parler à propos du fait qu’être libre ne l’intéressait pas et qu’il préférait vivre dangereusement et que le cachot serait bien dans sa situation. Pour le danger, il n’aurait eu qu’à sauter dans un volcan à l’est de Jade! Là il en aurait eu, du danger! Et pour le cachot, Flo aurait été ravis de l’y enfermer! Dans une cage! Et jeter dans un volcan! Il en voulait du danger, en voilà!

Alors qu’il imaginait mille et une torture, l’inconnu réunir leurs deux pairs de lèvres ensemble. Rien de chaleureux. Le roi aurait bien aimé pouvoir y échapper, mais il était déjà appuyer contre le mur, donc impossible de prendre la fuite par ce côté. C’était lui qui faisait ce genre de chose d’habitude, pas le contraire! Il détestait ça! Mais, bien qu’il fût court, le baiser confirma ses craintes… Mais son cerveau semblait ne pas vouloir l’admettre.

-Si avec cela, tu ne sais toujours pas je suis qui, c’est que tu n’as pas de logique. Ou que tu ne veux pas l’admettre. Dans les deux cas, c’est un manque d’intelligence de ta part.

Bah c’est ça, qu’il le traite directement d’être non-intelligent tant qu’à y être! Florent aurait bien aimé lui donné un énorme coup de pied au visage, mais dans sa situation, c’était totalement impossible! Et c’était peut-être mieux ainsi… pour l’homme encapuchonné, en tout cas. Ce dernier disait que contrairement à ce qu’il pensait, il ne voulait pas se venger. Florent roula mentalement les yeux. Pour quelqu’un ne voulant pas de vengeance, il ne s’y prenait pas de a meilleure des façons. Puis il parla de la chance d’être dans sa situation actuelle et même qu’il devrait le remercier!? Il était malade ou quoi? Ce n’était pas au cachot qu’il fallait l’envoyer, mais à l’asile! Mais pour son bon plaisir de roi vengeur, ce sera la prison, histoire qu’il puisse lui faire payer. Donc l’autre voulait des remerciements, tss, et puis quoi encore? Un prix honorifique pour l’avoir capturer, ligoter, dominer…?

-Si ce n’était pas moi qui avait eu cette mission là, tu serais certainement mort à l’heure qui est. Soit reconnaissant, veux-tu? Aller, dis mon nom… dis tu penses à qui.

Une mission? Mais quelle mission? Et en quoi était-il concerné par cette fameuse mission? Que lui voulait-on? Si ça avait été quelqu’un d’autre, il ne serait plus vivant? Pourquoi vouloir sa mort? Leurs lèvres se lièrent de nouveau. Florent ne doutait plus à présent de qui était l’étranger. Il allait se laisser emporter par le baiser, mais se rappela bien assez vite sa situation et se ressaisit.

-Arrête… murmura-t-il avant de répéter ce même mot une seconde fois en tournant la tête brusquement. De quoi tu parles? Quelle mission? Tu vas-tu m’expliquer à la fin? Je me fiche de savoir que tu veux aller en prison, si t’y tiens tant que ça, t’avais qu’à insister pour y aller!

Florent se serait bien lever pour se sentir plus à l’aise, mais la chose n’était pas vraiment possible.

-Et tu vas-tu me détacher à la fin? Non, ce n’est pas une question… Détache-moi, c’est un ordre, Hylias!

Voilà, il l’avait dit… il avait dit qui il pensait qui était l’autre. Peut-être se trompait-il sur toute la ligne, mais le nom avait sorti de sa bouche comme si s’était l’évidence même. S’en rendant compte, Florent resta muet un moment avant de se reprendre.

-Voilà, T’es content maintenant que je l’ai dit, ton nom… Hylias… HYLIAS!!! Tu veux que je le répète encore peut-être?


MP si y'a de quoi Love
_________________


7 saut que j'ai vécu Very Happy

Pourquoi devrais-je me plier aux exigences des autres?
Revenir en haut
Hylias
Chef des Cavaliers du Crépuscule
Chef des Cavaliers du Crépuscule

Hors ligne

Inscrit le: 19 Mai 2012
Messages: 100
Présence: Présent(e)
Race(s): Humain | Elfe
Sexe: Masculin
Âge: 58 ans....
Localisation: Nordem Civita

MessagePosté le: 29/03/2013 23:49    Sujet du message: L'enlèvement du Roi de Jade Répondre en citant

Florent ne disait rien, il le laissait parler. C'était exactement ce qu'il voulait. Hylias l'avait embrassé, une seconde fois pour l'aider à deviner qui il était. Finalement, ça ne semblait pas si dure que ça. Ça plaisait assez bien à Hylias ça... Embrasser sa victime... peut-être devrait-il le tuer à la fin... ou peut-être pas. Il allait voir ce qu'il voulait. Voyant qu'il commença à se laisser emporter, Hylias sourit, les lèvres toujours collés contre les siennes. Rien d'autre que leurs lèvres. Il ne voulait pas... aller trop loin, juste l'aider à comprendre et à savoir qui il était. Enfin... Hylias, qui n'avait pas entendu le roi dire son nom, était quand même sûr qu'il savait qu'il était son cher amant. Un petit arrête se fit entendre de l bouche du roi. Il dit la même chose une seconde fois avant de tourner la tête, ce qui coupa net le baiser. Le sourire d'Hylias ne l'avait pas lâché; il souriait. Il perdit un peu son sourire, voyant son questionnement et sa naïveté. Il ne comprenait vraiment rien! 

«Et tu vas-tu me détacher à la fin? Non, ce n’est pas une question… Détache-moi, c’est un ordre, Hylias!»

Le détacher? Non, jamais.. ça ne servait strictement à rien. Il était pourtant meilleur attaché ainsi... ça lui donnait un certain charme. Pffft, qui était-il pour lui donner des ordres? Pourquoi devait-il l'écouter? Le détacher pour quoi? Ça n'aidait qu'une seule personne... et ce n'était pas Hylias alors non, ça ne lui plaisait pas. Ses derniers mots le firent sourire. ENFIN! Il avait compris. Hylias eut un gros sourire, satisfait. Il lui demanda s'il était content d'avoir entendu son nom. Puis après, il le cria à maintes reprises. Non, il ne le répétait pas plus, il connaissait son nom. «Si tu veux répéter mon nom encore, c'est libre à toi. Bien que je connaisse mon nom, tu n'as pas besoin de le crier cent millions de fois.»

L'assassin eut un autre gros sourire, en regardant le roi. Le cavalier se retira, se décolla de lui, ne voyant plus aucune raison valable de l'embrasser, comme il l'avait reconnu. En plus, il voyait que ça lui faisait mal de savoir que c'était lui. Pauvre petit... Quel dommage. Juste pour le perturber encore plus, il retira le capuchon qui cachait son identité depuis tout à l'heure. La lumière de la lune montrait qu'en effet, c'était bel et bien Hylias.

«Pourtant, j'ai tout fait pour que tu comprennes que c'était moi... Je savais cela plus drôle... Tu es même venu au moment de me faire tellement confiance que tu allais m'appeler pour te sauver. Et oui, ton petit message n'a pas entré dans l'oreille d'un sourd. Pauvre toi, j'ai brisé cette confiance. Tu m'en vois grandement désolé.» La dernière phrase fut dite avec un sarcasme plus qu'évident. Hylias se penchant vers lui, montrant bien son visage. «Regarde moi maintenant» Il posa un petit, minuscule baiser sur ses lèvres et se retira en lui faisant un petit sourire. Il sortit son poignard... son merveilleux poignard que ça faisait très longtemps qu'il avait. Le seul souvenir de ses parents et son objet le plus précieux... Il coupa d'un seul coup ses liens et se retira à nouveau, attendant sa réaction.
Revenir en haut
Florent
Écuyer d'Ambre
Écuyer d'Ambre

Hors ligne

Inscrit le: 06 Aoû 2011
Messages: 170
Présence: Présent(e)
Race(s): Humain | Elfe | Fée
Sexe: Masculin
Âge: 56 ans (Mai)
Génération: Exception
Localisation: Dans les bras d'un autre

MessagePosté le: 24/04/2013 10:02    Sujet du message: L'enlèvement du Roi de Jade Répondre en citant

Oui, il l’avait dit son nom, et il le répétait! Il ne pouvait plus l’éviter et il l’avait donc crié! Lui demandant même s’il voulait qu’il continue de le répéter. L’autre lui rétorqua qu’il pouvait le répéter encore le répéter, mais qu’il n’avait pas besoin de le répéter cent millions de fois. Florent avait maintenant la confirmation qu’il s’agissait bien de celui qu’il pensait. Mais il n’avait pas retiré son capuchon, mais il n’en doutait plus. Qu’importe ce qu’il se passerait, il savait qu’il s’agissait bel et bien de l’assassin qu’il avait surpris à Jade, une fois. D’ailleurs, l’autre se décolla et dévoila son visage. Florent tenta de cacher le sentiment de trahison qui lui traversait l’esprit. Comment avait-il pu être aussi bête? Il se sentait tellement stupide maintenant qu’il s’était laissé prendre à son propre jeu.

Puis, il lui parla de son appel télépathique qu’il lui avait envoyé et qui n’avait pas été non-entendu. Florent se mordit les lèvres pour avoir été aussi bête que de l’appeler. Ça avait été pourtant un simple réflex. Il n’osait pas regarder l’assassin en face maintenant, mais en même temps, il ne voulait pas que l’autre croit qu’il était encore plus faible. Il disait qu’il avait tout fait pour qu’il comprenne, et il avait réussi. Ça avait seulement été lui qui n’avait pas voulu se l’admettre. Florent obéis donc à l’ordre d’Hylias qui lui demanda de le regarder. Malgré le fait qu’il n’était pas du genre à obéir aux ordres d’autrui, cette fois, il le regarda. Il reçut un minuscule baiser sur ses lèvres puis l’autre sortit son poignard. Il se dit qu’il allait finalement mourir, qu’Hylias avait fini de s’amuser avec lui, mais il était ans le tort car Hylias lui coupa les liens avant de se retirer de nouveau.

Le roi frotta ses poignets de ses mains, soulagé de la douleur, bien qu’ils soient quelque peu engourdis. Il resta assit à fixer Hylias de ses yeux de la couleur du sang, continuant de soulagé ses poignet endolori. Lui qui pensait que la première chose qu’il ferait une fois libre serait de sauter sur l’assassin pour lui faire payer, restait désormais assit, sans bouger, autre mouvement que ses mains.

-… pourquoi tu ne me tue pas? Tu étais pourtant en position de le faire? Pourquoi simplement t’être amusé avec moi alors que ton devoir était de m’éliminer? Tu as peur de regretter ton geste? Évidemment, il est plus amusant de jouer avec une proie qui est vivante, mais qu’en est-il lorsque cette proie n’est plus amusante? N’est-il pas mieux de s’en débarrasser plutôt que de s’en encombrer? Qu’espères –tu de moi en m’épargnant? À moins que tu ne comptes me tuer maintenant que tu me redonnes tout mouvement?

Florian se releva lentement. Il se sentit vaciller sous son poids mais tint bon. Il s’avança vers l’assassin d’un pas déterminé, le fixant dans les yeux. Certes, ce qu’il lui avait fait ne resterait pas impuni. Qu’il meurt ou pas, il s’arrangerait pour que l’assassin paie son geste. Certainement le ferait-il enfermé au cachot de son château pour une période indéterminée. S’étant approché, il était maintenant assez proche, aussi ne se retint-il pas pour lui donner une claque au visage. C’était loin de tout évacuer ce qu’il ressentait…

-Et maintenant que comptes-tu faire? Continuer de jouer avec un jouet dépourvu de toute valeur ou alors t’en débarrasser? Qu’espères-tu de moi? Que je te laisse t’en aller après que tu m’aie traité ainsi? Que je ne réagisse pas? Que je fasse comme si de rien était, comment si rien ne c’était passé?
_________________


7 saut que j'ai vécu Very Happy

Pourquoi devrais-je me plier aux exigences des autres?
Revenir en haut
Hylias
Chef des Cavaliers du Crépuscule
Chef des Cavaliers du Crépuscule

Hors ligne

Inscrit le: 19 Mai 2012
Messages: 100
Présence: Présent(e)
Race(s): Humain | Elfe
Sexe: Masculin
Âge: 58 ans....
Localisation: Nordem Civita

MessagePosté le: 10/05/2013 16:35    Sujet du message: L'enlèvement du Roi de Jade Répondre en citant

    Hylias avait son poignard dans les mains et un magnifique sourire se dessina sur sons visage. Maintenant que le roi était libre, Hylias se demandait ce qu’il allait faire. En fait, il avait hâte de le savoir. Sa nature curieuse le forçait à rester près de lui pour savoir. L’assassin trouvait ça plus drôle qu’autre chose. Il venait de le prendre à son propre jeu! Dominé et dominant disons… Quand le choix n’était pas présent, il avait toujours quelque chose de plus, de meilleur. Hylias était tellement content de savoir qu’en fait, il tenait à lui… Il lui faisait confiance ! Grave erreur… Mais disons que cette erreur là faisait que plus plaisir à Hylias, il s’amusait plus encore, en jouant avec ses sentiments. Il venait de couper ses liens et le roi se frictionna les poignets. Se reculant, Hylias le regarda et l’écouta parler, comme si ce qu’il disait était intéressant.

    Florent lui demanda pourquoi il ne l’avait pas tuer, comme il était en position de le faire. Il lui demanda aussi pourquoi il s’était amusé avec lui, au lieu de le tuer comme il aurait du le faire. Facile comme réponse ! Il avait envie de s’amuser, simplement ! Peur de regretter son geste… peut-être un peu. Oui, en effet, jouer avec un cadavre ne lui plaisait pas tellement… Hylias le laissa finir et n’ajouta rien pour l’instant. Il essaya de se lever et Hylias, les bras croisés sur la poitrine, le regardait. Son regard se posa dans le regard de Florent. Un sourire se posa sur ses lèvres. Par contre, avant même qu’Hylias ait pu voir quelque chose venir, il eut une gifle en plein visage. Ses yeux s’agrandirent. Quoi? Jamais il n’aurait pensé que… Mais… malheureusement, ce geste lui fit que plus plaisir. Il avait adoré ce contact ! Il avait toujours aimé avoir mal.

    Puis, Flo recommença un discours où Hylias ne semblait porter aucune attention. Il semblait perdu et un peu en colère. Hylias sourit, porta la main à sa joue et commença à parler.

    «Pour quelqu’un qui a été attaché pendant un bon moment… je peux te dire que tu frappes fort. »

    Il se redressa et lui sourit. Ça faisait du bien… Florent, quand il était en colère, était mignon et c’était assez drôle.

    «Oui…, tu dois avoir raison… Je n’aime pas casser mes jouets. J’aurais peur de regretter un si bon jouet. Te tuer reviendrait au même que briser un objet. J’en ai rien à foutre de ta vie, c’est le regret que je risque d’avoir… »

    En fait, même s’il se disait le contraire, Hylias tenait à Florent. Il n’aurait pas fait d’effort pour rien sinon… Hylias soupira, et se reprit.

    «Peut-être que je tiens à toi… peut-être que je regretterais mon geste si je le faisais. Mais ce n’est certainement pas ça qui retient ma main. Tu réagis comme tu veux. J’pas ton père et je pense que tu serais capable de savoir comment réagir. Je ne dois pas te dicter ta conduite. Alors… Je vais peut-être te tuer encore… gare à toi ! »

    Hylias le regarda, avec un sourire assez… normal. Il mit les deux bras devant lui et colla ses poignets.

    «Fais ce que tu veux, je t’ai trahi, je mériterais la prison, n’est-ce pas?»
Revenir en haut
Florent
Écuyer d'Ambre
Écuyer d'Ambre

Hors ligne

Inscrit le: 06 Aoû 2011
Messages: 170
Présence: Présent(e)
Race(s): Humain | Elfe | Fée
Sexe: Masculin
Âge: 56 ans (Mai)
Génération: Exception
Localisation: Dans les bras d'un autre

MessagePosté le: 07/06/2013 18:26    Sujet du message: L'enlèvement du Roi de Jade Répondre en citant

Florent ne comprenait à rien les motifs d’Hylias. Il l’avait capturé, était censé le tuer, et finalement, il ne le tuait pas!? Même quand il insista, l’autre semblait désintéresser. Il l’avait frappé au visage, il voulait se défouler, mais il ne faisait que le regarder, attendant une réaction, attendant qu’il s’en prenne de nouveau à lui. Il lui avait dit tout ce qui lui passait par la tête, le reste étant encore trop emmêler pour qu’il s’y retrouve lui-même, et la première réaction de son kidnappeur c’était de dire que pour quelqu’un qui avait été attaché pendant un moment, il frappait fort. Florent étouffa un juron. Sans compter qu’il lui souriait, ce qui le mettait encore plus en colère! Pourquoi souriait-il?

Puis il expliqua la raison pour laquelle il ne le tuait pas, reprenant son idée de jouet. Il ne voulait pas le tuer, pour ne pas le briser, il ne voulait pas le regretter. Mais quels regrets un assassin pouvait-il avoir à tuer des gens? Ils ne savent faire que ça, donner la mort pour leur propre compte ou sous ordre de Parandar sais qui! Donc, qu’Hylias parle de regret, Florent avait du mal à y croire. En quoi était-il différent de tous ceux qu’il avait tués? Il tenait à lui? Vraiment? Et c’est pour cette raison qu’il était toujours vivant? Parce que peut-être que l’assassin tenait à lui? Simplement? Sa vie importait plus que sa mission? Florent l’écouta lui faire la morale sur le fait qu’il n’était pas son père et qu’il était capable de réagir seul, puis il le mit en garde. Tout en continuant de sourire! Florent avait le goût de le lui faire avaler son sourire! Lui, il n’en avait pas du tout envie de sourire et de voir l’autre avec l’énervait!

-Évidement… Tu t’attendais à quoi? Que je te laisse gentiment repartir dans la nature? Et puis, après toutes ces années passées à mes côtés, tu devrais savoir que je peux être rancunier envers ceux qui me manquent de respect…

Florent le regardait, incrédule. Il se laissait aussi facilement capturé ou alors s’agissait-il d’un piège? Il avait collé ses poignets et avait mis ses bras devant lui. Que devait-il faire? Le ramener et risquer de se retrouver en brochette sur la lame de son poignard? Et il l’attacherait avec quoi? La corde qu’il avait usée pour l’attaché lui-même était en lambeaux! Il en repéra une accrocher au mur. Le roi reporta son attention sur l’assassin et remarqua un objet auquel il ne faisait pas du tout confiance et s’en empara sournoisement, et, le gardant à l’œil, il alla détacher la corde qui s’avéra être beaucoup trop longue pour rien. Il en coupa un bout grâce à sa nouvelle acquisition puis revint vers l’homme, puis tenta tant bien que mal de lui lier les mains ensembles.

-Ça serait tellement plus évident de te planter ton propre poignard dans tes paumes plutôt que d’usé de cette stupide corde, tu ne crois pas? Ou peut-être dans tes poignet, ça serait peut-être plus sadique!!

_________________


7 saut que j'ai vécu Very Happy

Pourquoi devrais-je me plier aux exigences des autres?
Revenir en haut
Hylias
Chef des Cavaliers du Crépuscule
Chef des Cavaliers du Crépuscule

Hors ligne

Inscrit le: 19 Mai 2012
Messages: 100
Présence: Présent(e)
Race(s): Humain | Elfe
Sexe: Masculin
Âge: 58 ans....
Localisation: Nordem Civita

MessagePosté le: 19/06/2013 13:05    Sujet du message: L'enlèvement du Roi de Jade Répondre en citant

    Hylias aimait la situation. Enfin… c’était drôle et il s’amusait vraiment. Il était prêt à se rendre en prison, en laissant tout ce qu’il avait et appréciait longtemps derrière lui. Et puis… comme si la prison de Jade allait pouvoir faire quelque chose pour le garder longtemps en prison. Mais bon… Hylias désirait que s’amuser avec lui. Et ça, il le faisait très bien. Il l’écoutait et c’était drôle. Mais bon… Florent ne semblait pas aimer ça autant que lui. C’est sûr : pour une fois, c’était lui l’objet. Hylias, à ce moment précis pouvait faire tout ce qu’il voulait… On magnifique amant était à sa portée. Ses poignets étaient devant lui. Et oui, il avait l’intention de le laisser faire. C’était drôle. Il lui parla. Il disait qu’il n’allait pas le laisser dans la nature et peu importe. Tant qu’il l’attache et que ce soit bien. Oui… il savait parfaitement qu’il pouvait être rancunier envers ceux qui lui manquait de respect. Oui et? Il s’en foutait. Par contre, son magnifique regard était bien. Il le regardait sans vraiment comprendre. Il faisait quoi? Il n’arrivait pas à comprendre….

    Il le vit regarder partout. C’était bien. Mais… Hylias se sentit faible sur un coup. Il le laissa prendre sa dague… Il n’aimait pas se séparer de ça. Il aimait cet objet. Peut-être que c’était le seul truc u’il ne serait pas capable de perdre. Et dire qu’elle appartenait à ses parents. Et surtout, c’était ironique… Se faire attacher par sa propre arme, se faire menacer par sa propre arme. Se sentir victime était si bon et drôle. Il le laissa encore faire, se faisant attacher. Alors ? C’était tout. Puis, le roi parla.

    «Ça serait tellement plus évident de te planter ton propre poignard dans tes paumes plutôt que d’usé de cette stupide corde, tu ne crois pas? Ou peut-être dans tes poignet, ça serait peut-être plus sadique!!»

    Sans rire, sans rien dire, il fit que le fixer dans les yeux.

    «Fais juste essayer pour voir.»

    Hylias avait perdu son sourire. Il ne riait plus et n’avait plus envie de rire. Qu’il essaye simplement pour voir. Même les deux bras attachés, il allait être capable de le mettre ko… enfin, ça n’allait pas être si difficile.

    «Si quelqu’un dans cette maison doit poignarder l’autre, ce serait à moi de le faire. Dois-je te rappeler que je devais te tuer et que j’ai eu l’amabilité de ne pas le faire. Arrange-toi pour que je n’ai pas l’envie de le faire; même les mains attachées, je peux encore te tuer. »

    Ce n’était pas normal direz-vous ? En effet… Rare étaient les fois où Hylias était si sérieux. Le meurtre… la mort n’était rien pour lui. Au nombre de personnes qu’il avait tué… ça ne lui dérangeait plus. Un proche ou non… C’était la même chose.

    «Je suis pris, je vais en prison. Aller, tu as mon poignard, tu as mes mains. Nous ne sommes pas loin du château, qu’attends-tu pour m’amener au château, mon cher Florent. »

    Avait-il dit sur un ton complètement neutre, sans émotions. Avec un regard percant, directement dans ses yeux.

    [MP si il y a un problème]
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: 05/12/2016 12:37    Sujet du message: L'enlèvement du Roi de Jade

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Les Chevaliers d'Émeraude - JDR recommandé par le site officiel - Version 7 Index du Forum -> Évènements -> Rp Stand-by Toutes les heures sont au format GMT - 4 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Crédits - Le forum a été créé en 2005 par Deelylah. Le design et le codage ont été réalisé par Chlotilde avec l'aide de Camellia et Sahvanna. L'univers du forum est fortement inspiré de la saga Les chevaliers d'Émeraude d'Anne Robillard. Toute reproduction partielle ou totale de ce forum est interdite.


Portail | Index | Panneau d’administration | Créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB
Appalachia Theme © 2002 Droshi's Island
Traduction par : phpBB-fr.com
Designed & images by Kooky