Index - Rechercher - Membres - Groupes - S’enregistrer - Messages Privés - Connexion
Règlements & contexte - Encyclopédies - Annonces - Recherches - Questions - FAQ - Partenariats - Parrainage - Ateliers - L'infolettre
Aredhel Oreali d’Ipoca

 
Ce forum est verrouillé; vous ne pouvez pas poster, ni répondre, ni éditer les sujets.   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    Les Chevaliers d'Émeraude - JDR recommandé par le site officiel - Version 7 Index du Forum -> Recensement -> Recensement -> Erinya
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Aredhel
Esclave
Esclave

Hors ligne

Inscrit le: 09 Fév 2013
Messages: 3
Présence: Présent(e)
Sexe: Féminin
Âge: 92 ans.
Localisation: Dans les alentours d'un abruti.

MessagePosté le: 18/02/2013 00:05    Sujet du message: Aredhel Oreali d’Ipoca Répondre en citant

Informations personnelles

Nom : Oreali d’Ipoca
Prénom : Aredhel
Surnom : Personne ne lui en a jamais donné.
Âge : Quatre-vingt-douze ans.
Sexe : Féminin.
Race : Elfe noir.

Informations physiologiques et psychologiques

Physique : Si on cherche quelqu’un avec un aspect unique et particulier, Aredhel n’en fait pas partie, car la jeune femme a hérité des traits familiers de son peuple. Cependant, cela ne fait pas d’elle une femme ordinaire que l’on ne remarque pas. Sa démarche féline, sa posture de souveraine, le déhanchement naturel –mais hypnotique- digne d’une déesse… Elle passera devant vous et vous ne pourrez la quitter des yeux. Qui est-elle? Cette créature à la taille de guêpe et dont la longue chevelure suit chacun de ses mouvements, ressemblant à une rivière d’encre noire. Vous essayerez de capter son attention et vous la hélerais. Si votre regard, qui était posé sur le galbe de ses fesses, montre doucement sur son corps mince, il s’attardera avec plaisir sur sa poitrine ferme et pleine. Alors, avide de voir le visage de la propriétaire de tant de délices, vous remonterez des yeux son cou délicat de cygne pour tomber sur des lèvres boudeuses, en forme de cœur, couleur vin rouge et toute aussi prometteuses d’ivresse avec juste au-dessus un nez aquilin. Finalement, votre regard tombera sur ce qui vous clouera sur place : deux grands yeux semblables à deux pans du ciel nocturne, orné de longs cils sombres et des sourcils bien dessinés. Un regard déterminé et sauvage, brillant et vif. Vous clignerez des yeux, incapable de soutenir trop longtemps ces prunelles envoûtantes, et vous aurez une vue d’ensemble de son visage. Un si beau visage triangulaire avec des pommettes hautes et encadré par l’ondulation de sa sombre chevelure qui met en valeur sa peau mate. Vous verrez une main aux doigts graciles placer une mèche sombre derrière une oreille pointue et comme vous ne direz rien, elle haussera gracieusement les épaules et tournera les talons en vous lançant un '‘Adieu’’ mélodieux.
Signes particuliers : Le tatouage qu’elle a sur son épaule gauche.
Caractère : Violente, cruelle, sournoise… Ces qualités ne désignent que la catégorie de femmes à laquelle Aredhel n’appartient absolument pas. Son père a choisi son nom en souhaitant que son cœur soit de même : noble. Parce que ‘Aredhel’ signifie ‘noble elfe’ en ancienne langue elfique. Non pas de titre, mais d’âme. Et la belle jeune femme l’est, ce qui va à l’encontre de la nature des siens. Elle est franche, ce qui ne signifie pas qu’elle ne sait pas mentir –ce qui pour elle est aussi facile à faire que de respirer- , mais si vous demandez la sincérité, vous l’obtiendrez. Dhelie est une personne chaleureuse et pleine d’affection si vous savez la mériter. Cependant, faites-lui du mal ou soyez cruel inutilement envers son entourage et vous êtes assuré de subir sa vengeance. Oh ne croyez pas qu’elle n’en sera pas capable, car c’est la sous-estimer. Après tout, elle est quand même à la base une elfe noire et si elle en a les moyens et que vous avez poussé trop loin, Aredhel n’hésitera pas à vous tuer. Elle est aussi une jeune femme fière et forte, raison pour laquelle elle vous répondra quand vous tenterez de l’humilier et qu’elle vous présentera l’autre joue quand vous la giflerez, le tout avec un regard féroce et un sourire impertinent. Elle est comme le feu : réconfortante et agréable, tout comme elle peut vous brûler. Gagnez son amitié et elle vous sera toujours loyale. Marquez son cœur et la créature indomptable se calmera sous votre main, mais restera toujours sauvage au fond d’elle-même.
Ce que votre personnage aime : Être elle-même, sans restrictions et libre de faire ce qu’il lui plait peu importe les heures et les lieux, mais surtout sans qu’on la regarde comme une défaillance. Chanter et danser, c’est autant un plaisir pour elle comme pour ceux qui l’entendent ou la voient. Apprendre, car elle une curieuse assoiffée de connaissances. Aider ceux qui en ont besoin et les défendre, car ils méritent mieux. Se battre, parce que c’est dans sa nature de combattante, peu importe la façon et les armes qu’elle utilisera. Et chose assez drôle et qui peut faire contraste avec le reste de sa personnalité : Aredhel aime cuisiner. Prendre des petites choses simples pour en faire des plats succulents est une activité qui la met toujours de bonne humeur. Quoique ça dépend aussi de pour qui elle cuisine…
Ce que votre personnage n'aime pas : Qu’on la traite de faible, de minable ou de ratée. Sa position d’esclave qui donne la permission à n’importe quel imbécile de la rabaisser et de brider sa liberté. Endurer ces foutus aristocrates qui se la pètent alors qu’ils ne savent pas cuire un œuf, mais qui se permettent de torturer, de blesser, de briser, sans raison valable. Oui, ce que l’elfe hait au plus haut point, c’est sa société.
Talent(s)/compétence(s) : Elle sait répliquer et défendre sa position, c’est indéniable, Aredhel sait manier les mots. Tout comme elle se débrouille très bien au tir à l’arc et au lancer de couteux. Elle a l’oreille musicale et le pied léger, ce qui fait d’elle une excellent chanteuse et danseuse. Mais mademoiselle Oreali a aussi un talent que les fins gourmets chérissent : elle cuisine comme personne. Elle arrive à faire un banquet avec peu de choses, des délices, des régals, mais aussi des bons plats mortels…
Faiblesse(s)/phobie(s) : Personne ne le sait, elle-même l’ignorant, mais les profondeurs aquatiques l’effraient. Elle sait nager, mais s’aventurera jamais là où elle ne touchera pas le fond. Cette peur vient d’un souvenir qui a été effacé de sa mémoire. Cependant, la crainte majeure de l’elfe est de tomber enceinte. Ce n’est pas qu’elle déteste les enfants, bien au contraire, mais dans sa position sociale actuelle, elle n’aurait rien à offrir à son enfant si ce n’est qu’une vie de misère, ce qu’elle ne lui souhaite pas. Alors elle se refuse obstinément à tous ceux qui veulent passer la nuit avec elle et s’ils insistent, leurs chers testicules en paieront le prix.
Orientation sexuelle : Hétérosexuelle.
Pouvoir(s) : Ceux de sa race :Télépathie, camouflage, vision thermique, vision nocturne et droguer au contact.

Informations sociales

Royaume d'origine : Ipoca.
Royaume de résidence : Là où se trouve son maître...
Relation/Famille/Clan : Finnagàn, empereur des dingos, il est celui à qui elle a été donnée afin qu’il soit bien nourri. Pfft.

Informations historiques

Histoire :

Pour survivre, il faut parfois apprendre à être quelqu’un que l’on n’est pas afin de rentrer dans le moule de la société. Certains y arrivent très bien, d’autres en sont incapables. Et il y a ceux qui sont trahis par leur entourage. Le compte d’Oreali en faisait partie. Il avait toujours su cacher sa différence en gardant en permanence un masque impénétrable et évitait adroitement les bains de sang sans soulever le moindre soupçon. Sauf que dans la société des elfes noirs, même ceux qui font partie de notre proche quotidien ne vivent que pour leurs propres intérêts. Le noble elfe aimait sincèrement celle qu’il avait prise pour épouse, mais celle-ci n’avait de l’affection que pour le titre de comtesse et le pouvoir qui venait avec. Pouvoir qui n’était pas total vu que son mari était supérieur à elle. Elle le lui devait et ça la faisait enrager, car elle le voulait pour elle seule. Sans parler du fait que le compte adorait sa fille Aredhel d’une façon qui la menaçait dangereusement. L’homme sous-entendait souvent qu’il souhaitait léguer toute sa richesse à leur enfant unique.

Horrifiée par l’idée qu’une enfant lui usurpe le pouvoir tant chéri, la comtesse essaya de trouver une faille chez son mari. Elle aurait tout simplement pu le tuer elle-même en empoisonnant son vin, mais ça ne la débarrasserait pas de la fillette. Sans oublier que la sœur de son époux l’avait à l’œil et si cette dernière apprenait qu’elle avait tué son cher frère et sa nièce, elle pouvait très certainement dire adieu à sa vie. Non, elle devait faire en sorte que le compte soit condamné d’une façon irréfutable aux yeux de tout le monde. Elle devait lui trouver une faille, mais comment faire alors qu’il était aussi inébranlable? Un soir, elle passa devant la chambre de leur fille et s’arrêta avec ennui pour le regarder border l’enfant. Cette tendresse inouïe qu’il avait pour cette gamine était révulsante. Elle allait partir quand ce qu’il chuchota à la jeune Aredhel la fit s’arrêter. «Sois noble, ma Dhelie, non pas de titre, mais de cœur. Protège ceux qui doivent l’être du mieux que tu peux, mais sans te mettre en danger. Si tu meurs en protégeant, c’est inutile, car tu ne pourras plus jamais défendre ceux pour qui tu es morte. Tu comprends, ma Dhelie? Sois un elfe noble.» Ce que la petite répondit ne lui intéressa pas : son mari lui offrait la corde avec laquelle le pendre.

La comtesse d’Oreali réfléchi pendant longtemps à la meilleure façon de dénoncer son mari sans s’attirer les foudres de sa belle-sœur. Le mieux serait que les autorités s’emparent de lui, elle se fichait de ce qu’ils lui feraient, car, d’une façon ou d’une autre, tout lui reviendrai de droit. La cinglée qui la tenait à l’œil ne pourrait rien lui faire, d’ailleurs, cette dernière haïssait aussi les faibles et se retrouverait sous le choc d’apprendre que son frangin en faisait partie. Elle ne pourrait pas l’inculper de quoique ce soit. Quant à la gamine, elle était certaine qu’elle avait hérité de la malformation de son paternel. Le riche elfe en était dégoûtée à l’idée de savoir que le fruit de ses entrailles n’était qu’une défaillance. Et l’occasion parfaite fini par se présenter.

- Aredhel

J’avais douze ans quand m’on père fut assassiné devant moi par un groupe de soldats perturbés mentalement, car quelle personne saine d’esprit rit plaisamment en massacrant l’un des siens. Sauf que je vis dans une société de cinglés qui est certaine que les personnes stables psychologiquement ne valent pas grande chose et ne font que nuire aux autres. Toujours selon eux, la seule façon qu’on a de servir la nation, c’est de les servir en tant qu’esclaves. Et si on si refuse, on peut toujours servir de gibier : ils adorent chasser alors quoi de mieux qu’une proie pensante? Rien de plus excitant. Ils me dégoûtent et ils peuvent bien se mettre leurs foutues idées dans le cul. Tous ces elfes sans cœur… je les porte dans le mien avec une haine viscérale. Je les exterminerais tous, un par un, si je le pouvais et si les autres rebelles avaient un peu plus de couilles. On s’entend qu’à moi seule je n’y arriverai jamais et je ne suis pas du genre suicidaire. Si je veux faire un changement, je dois rester en vie. C’est la philosophie de mon père que j’ai fait mienne.

Rester en vie alors qu’on est une rebelle… Il faut être drôlement ingénieux pour y arriver. Ou drôlement rapide lorsqu’il est temps de prendre la fuite. J’ai les deux, mais j’ai aussi l’avantage d’avoir un talent très apprécié par les dingos : je sais cuisiner. Ha ha ha, riez autant que vous le voulez, mais je suis capable de faire d’une soupe de pierres un véritable régal. J’ai acquis une bonne réputation question culinaire, c qui m’a valu de me promener de maître en maitre. Tout dépendant de combien offre l’acheteur. Parce que je suis une esclave. J’ai coulé le foutu test de l’Académie au grand bonheur de la femme glaciale qui m’a mis au monde. Elle s’est débarrassée de moi comme elle le souhaitait tant, mais elle le payera un jour.

Un jour, oui, car pour l’instant je dois me concentrer pour trouver une façon de m’échapper. Et cette fois-ci, contrairement à la dernière fois, je doute que je puisse tuer mon nouveau maître. Oui, j’ai tué ce salopard après qu’il ait violé mon amie. C’est mon secret, personne ne se doute que c’est moi qui ait commis le crime : la scène était tellement épouvantable que tout le monde a cru qu’il s’agissait d’un '‘vrai’’ elfe noir qui en était le responsable. Est-ce que je me sens mal? Non. Il le méritait amplement. Sauf que mon nouveau maître n’est pas n’importe qui, il s’agit de nul autre que l'Empereur en personne. Finnagàn. Parait-il que je suis son esclave personnelle. Je ne sais pas comme ça se fait, mais ça m’enrage. Un foutu morceau de papier et Paft! je suis à lui! L’unique bon point est que je devrai le suivre partout, ce qui signifie que je quitterai l’enceinte de l’Académie où je suis coincée depuis presque un an à faire les repas des élèves et du personnel. Si certains se retrouvent avec la diarrhée ou des maux intestinaux terribles, je n'y suis pour rien… Enfin, hors de cet endroit infesté de gardes, il sera plus facile de m’échapper. Je ne sous-estime pas le grand blond, il ne doit pas être seigneur de cet enfer pour rien, mais je suis déterminée à retrouver ma liberté. Et ni lui ni personne ne sont des obstacles de trop grande taille pour moi. J’y crois…

Fonction : Esclave-gouvernante-nourrice du très grand Finnagàn.


Nom : Lilly
Âge : 18 ans et toutes mes dents.
Autres personnages sur le forum : Aucun.
Présence : Honnêtement, je n'en sais rien, mais je souhaite m'investir à fond.
Où avez-vous connu le forum? Je suis un ancienne joueuse.
Code du règlement : OK by Aymeric


Dernière édition par Aredhel le 16/06/2013 18:05; édité 6 fois
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: 18/02/2013 00:05    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Alysandre
Seigneur du Désert
Seigneur du Désert

Hors ligne

Inscrit le: 21 Juil 2012
Messages: 870
Présence: Présent(e)
Race(s): Immortelle
Sexe: Féminin
Âge: 125 ans

MessagePosté le: 26/02/2013 15:40    Sujet du message: Aredhel Oreali d’Ipoca Répondre en citant

Il faudra que tu écrives explicitement quels sont les pouvoirs de la race des Elfes noirs Smile
Il te manque aussi la partie hors-jeu.

En Attente

_________________
Revenir en haut
Aredhel
Esclave
Esclave

Hors ligne

Inscrit le: 09 Fév 2013
Messages: 3
Présence: Présent(e)
Sexe: Féminin
Âge: 92 ans.
Localisation: Dans les alentours d'un abruti.

MessagePosté le: 14/06/2013 22:29    Sujet du message: Aredhel Oreali d’Ipoca Répondre en citant

Wow... j'ai vraiment trainé pour finir cette présentation. =='' Bref, c'est complet, il manque l'approb de Finn et s'il y a des trucs à corriger, je le ferai. Je vous aime, people! Love
Revenir en haut
Melusine
Dame d'Ipoca
Dame d'Ipoca

Hors ligne

Inscrit le: 25 Jan 2013
Messages: 177
Présence: Présent(e)
Race(s): Elfe noir
Sexe: Féminin

MessagePosté le: 16/06/2013 15:28    Sujet du message: Aredhel Oreali d’Ipoca Répondre en citant

En Attente.

_________________


When reaching for the future, we sometimes fall into the past. As we gaze upon event that cannot be changed, our hearts grow bitter with regret.
Revenir en haut
Finnagán
Empereur Rouge
Empereur Rouge

Hors ligne

Inscrit le: 09 Fév 2013
Messages: 54
Présence: Présent(e)
Race(s): Elfe noir
Sexe: Masculin
Âge: 135 ans
Localisation: Beside you

MessagePosté le: 17/06/2013 21:52    Sujet du message: Aredhel Oreali d’Ipoca Répondre en citant

J'accepte de subir des diarhées à cause de tes délicieuses mixtures Very Happy
_________________
Revenir en haut
Aymeric
Immortel
Immortel

Hors ligne

Inscrit le: 10 Fév 2013
Messages: 138
Présence: Présent(e)
Race(s): Divin / Fée
Sexe: Masculin
Âge: 120 ans

MessagePosté le: 20/06/2013 06:25    Sujet du message: Aredhel Oreali d’Ipoca Répondre en citant

Présentation acceptée. Bon jeu =)

_________________
 
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: 08/12/2016 10:19    Sujet du message: Aredhel Oreali d’Ipoca

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Ce forum est verrouillé; vous ne pouvez pas poster, ni répondre, ni éditer les sujets.   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    Les Chevaliers d'Émeraude - JDR recommandé par le site officiel - Version 7 Index du Forum -> Recensement -> Recensement -> Erinya Toutes les heures sont au format GMT - 4 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Crédits - Le forum a été créé en 2005 par Deelylah. Le design et le codage ont été réalisé par Chlotilde avec l'aide de Camellia et Sahvanna. L'univers du forum est fortement inspiré de la saga Les chevaliers d'Émeraude d'Anne Robillard. Toute reproduction partielle ou totale de ce forum est interdite.


Portail | Index | Panneau d’administration | Créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB
Appalachia Theme © 2002 Droshi's Island
Traduction par : phpBB-fr.com
Designed & images by Kooky