Index - Rechercher - Membres - Groupes - S’enregistrer - Messages Privés - Connexion
Règlements & contexte - Encyclopédies - Annonces - Recherches - Questions - FAQ - Partenariats - Parrainage - Ateliers - L'infolettre
Danaerys, La dame aux milles oreilles

 
Ce forum est verrouillé; vous ne pouvez pas poster, ni répondre, ni éditer les sujets.   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    Les Chevaliers d'Émeraude - JDR recommandé par le site officiel - Version 7 Index du Forum -> Recensement -> Recensement -> Erinya
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Danaerys
Chef des Renseignements
Chef des Renseignements

Hors ligne

Inscrit le: 23 Fév 2013
Messages: 7
Présence: Présent(e)
Race(s): Elfe noire
Sexe: Féminin

MessagePosté le: 23/02/2013 13:30    Sujet du message: Danaerys, La dame aux milles oreilles Répondre en citant

Informations personnelles
 
Nom :D'Osantalt
Prénom : Danaerys
Surnom : La dame aux milles oreilles, la grande courtisane.
Âge : 38 ans
Sexe : Féminin.
Race : elfe noir
 
Informations physiologiques et psychologiques
 
Physique :
Beauté, grâce, volupté, que les êtres d'en haut n'ont pas fait pour te doter de tous les attributs qui font de toi l'une des femmes les plus belles de ton temps. Ta longue chevelure d'ébène est brillante et douce comme de la soie. Des reflets bleutés apparaissent quelques fois entre tes boucles soyeuses et bien brossées, tout n'est que jeux d'ombre et de lumière. Tu es ce que l'on appelle une beauté ténébreuse et pourtant tout en toi rayonne de la plus vive lumière. Tes yeux sont de la nuance du sang, brillants, inquiétants et pourtant si envoutants. Tes yeux paralysent tes ennemis et font sombrer bons nombres de cœurs épris. Ta silhouette longiligne est un héritage de tes gènes elfiques et pourtant tout sur toi n'est que courbes voluptueuses. Ta peau est blanche comme la neige qui couvre Shola et une infirme trace de rosée montre que tu es belle et bien vivante. Quelques taches de rousseurs sur tes joues encadrent ton petit nez et donnent à ton visage un aspect enfantin et innocent. Le reste de ta peau est dépourvue de toute imperfection. Tes lèvres sont rouges et pulpeuses, elles sont un autre attrait de ton physique, elles semblent avides de baiser à ne plus en finir. Tu es également surnommé la reine aux mille visages, car tu es capable d'endosser n'importe quels costume et rôles pour te faufiler dans une masse identitaire. Tu sais parfaitement camoufler ta beauté sous des hardes ou des habits masculins. Tu as habitué ton entourage et tes amant(es) à des vêtements osés, richement pourvus de dorures et de pierres précieuses. Tu as conscience de ton attrait et du pouvoir de séduction qui émane de ton physique. Tu n'hésites d'ailleurs pas à t'en servir pour obtenir tout ce que tu souhaites. Ton corps et ton argent font bons nombres d'heureux, mais une chose est sûre, c'est que tu ne te donnes jamais entière...

Signes particuliers :
Aucun, elle s'attache à ne rien laisser d'apparent en tics ou en manie pour pouvoir plus facilement en simuler plus tard.

Caractère :
Tu es une des femmes les plus malignes et les plus rusées de ton temps. Les êtres d'en haut ne t'ont pas seulement doté de la beauté, mais également de l'esprit, d’intellect et de la stratégie. Tu n'es pas mauvaise, non tu es simplement une personne qui n'a pour objectif que de servir le royaume et qui sait également où trouver ses propres intérêts. Tu disposes de bon nombre d'oreilles à travers tout le royaume et bien au-delà. Comme une araignée, tu as étendu ta toile et tu pièges tes proies une à une. Tu ne cherches pas à t'emparer du royaume, tu es simplement son plus fidèle serviteur. Tu es avant tout une femme de l'ombre. Maligne, intelligente, les gens te font naturellement confiance. Tes informations ont toujours un prix et tu t'assures toujours pour payer tes propres dettes. Tu n'es pas né de la dernière pluie, aussi tu sais manipuler et caresser tes alliés dans le sens du poil. Tu n'es jamais tombée amoureuse, mais quoi que l'on puisse bien penser, tu n'es pas dépourvue de cœur. Tu as su juste te préserver de ce mal qui est capable de restreindre bien des libertés. Homme ou femme, ou encore hermaphrodite, tu n'as pas su choisir et pour toi c'est sans importance. Tu as été initié aux jeux de l'amour par les plus grandes courtisanes de ton temps. Tes origines nobles ne t'ont pas empêché d'endosser ce rôle de courtisane de luxe. Tu sais ce qu'est le complot et tu n'hésites pas jouer double voire même triple jeu, si ce n'est plus. Tout le monde peut se vanter de t'avoir dans son camp alors qu'en fait il n'en est rien. Tu estimes ne rien devoir aux gens, pas même à ton supérieur hiérarchique. Tu as gravi les échelons seule, tu es l'incarnation de la débrouillardise. Ta noble naissance a davantage était un frein à tes ambitions qu'une aide. Ton père t'a promis un nombre incalculable de fois à des prétendants et pourtant chacun d'entre eux finissait ne pas se rétracter, volontairement ou involontairement. Tu t'es d'ailleurs toujours dit que si jamais tu devais épouser qui de ce soi, ça ne serait pas par amour, mais dans ton intérêt, qui n'est pas celui de ta famille.

Ce que votre personnage aime : le royaume, sa vie. Elle aime l'argent, les beaux vêtements, les bijoux, les parfums et produits de beautés. Pourtant, ce n'est pas avec ceci qu'on peut acheter réellement son silence, sa complicité et son allégeance. Elle aime encore davantage sa liberté et ne supporte pas l'idée de devoir quelque chose à quelqu'un. Elle s'arrange toujours pour payer ses dettes. Elle aime autant les hommes que les femmes et n'hésite ne pas les attirer dans son lit. Ce qu'elle aime encore plus, c'est se faire désirer et courtiser. Elle dit rarement non, du moment qu'on lui laisse sa liberté de choisir et de ne pas s'attacher.
Ce que votre personnage n'aime pas : l’amour. C'est un sentiment qui la rendrait rapidement impuissante et l'enchainerait. Elle serait d'ailleurs incapable de le sacrifier et l'élu de son cœur pourrait bien être un obstacle et un moyen de pression. Ses ennemis sont d'autant nombreux qu'ils guettent le moindre faux pas pour la dominer.
Talent(s)/compétence(s) : douée dans les jeux d'amour et du lit, elle n'a pas son pareil pour inspirer désir et envie. Elle est également capable d'endosser de nombreux rôles en dessous ou au-dessus de sa condition. C'est une hypocrite qui donne l'impression souvent d'avoir été ferrée, alors qu'en réalité il n'en est rien.

Faiblesse(s)/phobie(s) :Danaerys a une phobie de l'amour. On lui a prédit que l'amour causerait sa perte, c'est son talon d'Achille si bien qu'elle veille jalousement sur son coeur et ne s'attache pas aux gens. Elle entretient soigneusement désir et envie qui la rendent inconstante et insaisissable.

Orientation sexuelle :
Bisexuelle.

Pouvoir(s) :
Pouvoirs raciaux à savoir la télépathie, le camouflage, droguer par contact et la vision thermique.
 
Informations sociales
 
Royaume d'origine :  
Osantalt
Royaume de résidence :
Osantalt
Relation/Famille/Clan : 
Kelsier : En théorie supérieur hiérarchique de Danaerys, dans les faits, c'est plus compliqué. En effet, la jeune femme lui rend des comptes détaillés, mais jamais gratuitement. Elle ne lui ment pas, mais il lui arrive d'omettre certains détails s'il y a une faille dans les questions qu'il peut lui poser. Kelsier est également un de ces amants (e)s.

Megaera : princesse d'Osantalt et conseillère d'Alecto. Danaerys étant sous-chef du renseignement, elle côtoie cette dernière très régulièrement. Leur relation au départ très professionnelle a rapidement évolué en liaison et en amitié. Danaerys l'apprécie beaucoup.

Chronos (PNJ) : Il est le père de Danaerys. Cette dernière tient énormément à lui. Isolé de la cour, il vit à l'écart dans le vieux château de ses ancêtres. Il ignore tout de la vie mouvementée que mène sa fille adorée. Cette dernière lui envoie régulièrement des nouvelles et lui ment sur activités.



Informations historiques
 
Histoire :  
Tu es née un soir de violents orages, dans une grotte où tes deux parents, elfes noirs de leur état, ont trouvé refuge. Tous deux issus de vielles familles nobles, ces derniers n'ont échangés leurs vœux que depuis un an. Ta maman, une jeune et belle elfe de dix huit ans avait été promise à un elfe plus vieux qu'elle, de trente ans son aîné. Ton père avait déjà été marié autrefois. Quatre fois plus exactement et toutes ses épouses étaient mortes mystérieusement aux couches emportant avec elles tes aînés que tu n'auras jamais la chance de connaître. Parmi les épouses, il y avait ta sœur ainsi qu'une cousine plus âgée que toi. Ces morts n'avaient visiblement pas dégoûté tes deux familles qui cherchaient envers et contre tout à se lier comme avant la scission. Une scission qui durait depuis plusieurs générations, c'est à dire même d'après la légende depuis les fondateurs des deux maisons qui étaient eux-même frères. Le taux de natalité était d'ailleurs anormalement bas, chaque femme ne mettait pas plus de deux enfants au monde et généralement il s'agissait de filles. Ces dernières héritaient du nom et devait épouser un elfe, noble de préférence, qui était près à renoncer à son propre patronyme. Autant dire tout de suite que ta naissance était attendue, tu étais l'enfant de la dernière chance, parce que ta tante, refusait tout bonnement de sacrifier sa dernière fille à ton père, plus malheureux que les pierres de ne pas pouvoir garder une épouse en vie. La grossesse de ta mère était attendue, mais était aussi un moment de suprême angoisse et d'attente. Tous guettaient la moindre fausse couche et veillaient à ne jamais la laisser seule, ni même la fatiguer. C'était une ambiance tout bonnement étouffante pour la jeune mère qui rêvait de sortir, de danser et de poursuivre ses cours avec la plus grande courtisane de tout le palais. Cette dernière désapprouvait qu'on couve à ce point son élève, mais n'avait pas son mot à dire. En effet, il aurait été mal vue que la gamine apprennent les arts qui pouvaient la détourner de sa condition de dame de la haute. Tout était une affaire de secret et la belle courtisane veillait à sa manière sur son élève. Toujours est-il que la grossesse se déroula fort bien, trop bien que tous se relâchèrent au point d'organiser une balade en forêt pour distraire la morosité de ta maman.
La balade se déroula en toute sérénité, et ce jusqu'à l'arrivée des contractions qui annonçait ta naissance imminente. La panique gagna tout le monde. Heureusement, ta maman étant prévoyante, elle avait insisté pour qu'une sage femme les accompagne. Intuitivement, elle pressentait que tu allais bientôt venir au monde, mais orgueilleusement elle avait choisi de ne pas en faire état, préférant profiter de la liberté qu'on lui avait injustement retirée pour vous préserver de la mort elle et toi. La sage-femme qui était aussi une faiseuse d'ange expérimentée s'arrangea pour calmer tout le monde, arguant que ta génitrice avait besoin d'être au calme, et surtout de ne pas se laisser gagner par la panique contagieuse de son entourage. La vielle elfe fit preuve de tant d'autorité que personne ne la menaça pour son impertinence. Elle était pourtant issue du peuple et de la plus basse extraction qu'il soit. Mais c'était elle l'experte et elle venait de gagner tous ces droits. Elle donna des ordres pour ménager une couche à ta mère dans une grotte, ordonna qu'on allume un feu et qu'on y fasse bouillir de l'eau, réclama du tissu et bien d'autres choses encore. Ton père fut également sollicité comme assistant, ce qui était vraiment rare pour ton époque. Généralement l'accouchement est un travail de femme et le mari est toujours éconduit. Pourtant la vieille dame rompait volontairement avec cette tradition. Plusieurs heures s'écoulèrent ainsi avant ta venue au monde. Plusieurs heures d'angoisses et de douleurs pour ta mère qui criait, tempêtait, pleurait et donna même un coup de poing involontaire à ton père. Ton père affirmera d'ailleurs plus tard, en riant, que ta mère était la première personne à avoir levé la main sur lui. C'était une femme qui savait ce qu'elle voulait. Ta maman te mit au monde dans le sang et les larmes et survécut à son premier accouchement, ce ne fut pas le cas du second, sept ans plus tard. Tu l'as perdis à un âge où tu avais le plus besoin d'elle. Ton père refusa dès lors de se remarier et préféra t'élever par lui-même. L'idée d'une mère ne substitution ne lui effleura même pas l'esprit. Il avait été heureux avec son épouse et il ne voulait pas qu'une autre femme vienne ternir ses plus beaux souvenirs. Tout naturellement et malgré la présence de ton père à tes côtés, tu te tournas naturellement vers celle que tu appelais tatie et qui n'était pas ta tante de sang, mais la meilleure amie de ta mère et aussi son enseignante, l'une des plus belles courtisanes de son temps. Auprès d'elle tu appris énormément de choses sur le fait déjà d'être une fille et ce que cela impliquait. Tu appris ensuite les arts de séductions, de la musique, du jeu et de la danse. Puis vint le niveau des amours au lit et enfin l'art raffiné du renseignement et de la toile. Ce dernier était le plus complexe et le plus ardu. Il te fallut de longues années pour apprendre à déchiffrer le cœur des gens, à analyser chacun de leurs gestes et expressions. Ils étaient des mines de renseignements et souvent ils ne s'en rendaient pas compte. Le travestissement était aussi un art qu'on t'initia en même temps avec l'art de s'habiller, se coiffer et se maquiller. Tu t’aperçus rapidement que tu excellais dans ce domaine. Une véritable actrice capable d'endosser n'importe quel rôle. L'hypocrisie était naturelle chez toi. Ta famille ne s’aperçut de rien, pas même ton père à qui tu jouais le rôle de la petite fille modèle bien rangée et obéissante. À cette époque tu pensais fermement que tu ne voulais pas le décevoir et tu désirais ardemment de répondre à toutes ses attentes. Ce n'est que lorsque vint le temps pour toi de trouver un époux que tout bascula. On t'en proposa plusieurs au départ, tout était fait en douceur. Cependant, ta résistance et ta réticence à t'engager finissent par agacer tout le monde et on fit le choix de te marier de force. Voyant que la colère ne résoudrait pas ton problème, tu fis marcher tes méninges et en vint à l'idée qu'il te fallait te débarrasser de tes prétendants soi en leur offrant en échange ce qu'ils désiraient le plus ou bien en les dégoûtant. Ce ne fut vraiment pas difficile. Voyant qu'on te repoussait, ton père entra dans une rage plus que féroce, mais ne t'incrimina pas de tout ce qui se passait. Il ne comprenait pas qu'on puisse refuser une aussi jolie jeune fille de haute naissance. Il persévéra dans sa recherche de gendre, mais échoua systématiquement. Cette longue période de trouble ne t'empêcha pas de commencer à faire tes preuves dans le monde de l'ombre et du complot. Petit à petit tu gagnais ta place tout en tissant ta toile avec patience et justesse. On ne connaissait de toi que ton titre de courtisane, tu étais la dame aux mille oreilles. Personne n'était au courant de ta véritable identité. Tu entretenais le mystère préférant ne pas jeter l'opprobre sur ta famille que tu aimais malgré tout. Les années passèrent où tu obtins suffisamment d'influence pour inquiéter le palais et pour que l'on te choisisse comme alliée de la couronne. On te nomma sous-chef de renseignements et tu avais le devoir de rendre des comptes à ton supérieur hiérarchique, Kelsier. Cet homme devint rapidement un de tes amants occasionnels et tu ne répondais qu'aux questions qu'il te posait. Ce dernier était obligé de ne rien laisser passer parce que tu avais pour mauvaise habitude de ne rien développer. Tu ne mentais pas, mais tu laissais volontairement des zones d'ombres. Chaque réponse n'était pas gratuite. Tu ne te donnais pas entièrement et pour cause, tu ne faisais confiance à personne. Tu ne pensais qu'à tes intérêts, cherchant toujours plus à te déshumaniser. Pourtant tu n'étais pas mauvaise, tu cherchais juste à canaliser tes pulsions et ta passion trop animales à ton goût. Tu les avais soigneusement enfouis au fond de toi. Pourtant, l'envie et le désir restèrent. Ses derniers te poussaient à l'immoralité, mais te maintenaient hors de portée de l'amour exclusif. C'étaient deux sentiments temporaires qui donnaient du piment à ta vie et te poussaient à te dépasser en toute circonstance. Ils te donnaient une excuse toute faite pour vivre autre que celle de te marier et de donner la vie. Donner la vie n'était pas quelque chose qui te déplaisait outre mesure et, malgré les nombreuses relations amoureuses, aucun enfant n'était né. Il est vrai que tu prenais parfois tes précautions, mais ce n'était pas systématique... Un jour, une femme qui possédait le don de prévoir l'avenir croisa ta route et t'informa qu'un jour tu tomberais amoureuse d'une personne et que cette dernière causerait ta perte et ta déchéance. Depuis ce jour-là, ce sentiment te dégoûte plus que tout au monde. Tu fis le choix de ne jamais t'attacher et ce qui était hors de ta portée, le resta, car tu savais que l'amour naissait souvent d'une obsession.
Fonction :  
Noble, Courtisane & Sous-chef des renseignements.

 Nom : Zaza
Âge : Ahaha
Autres personnages sur le forum : Raven, Nyx, Sothis & Ged
Présence : une fois par semaine.
Où avez-vous connu le forum? *trou de mémoire*
Code du règlement : Ok, par Iphigénie.


Dernière édition par Danaerys le 07/03/2013 14:20; édité 7 fois
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: 23/02/2013 13:30    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Alysandre
Seigneur du Désert
Seigneur du Désert

Hors ligne

Inscrit le: 21 Juil 2012
Messages: 870
Présence: Présent(e)
Race(s): Immortelle
Sexe: Féminin
Âge: 125 ans

MessagePosté le: 26/02/2013 15:43    Sujet du message: Danaerys, La dame aux milles oreilles Répondre en citant

Les Elfes noir ont aussi le pouvoir de droguer par le contact Smile

En Attente

_________________
Revenir en haut
Danaerys
Chef des Renseignements
Chef des Renseignements

Hors ligne

Inscrit le: 23 Fév 2013
Messages: 7
Présence: Présent(e)
Race(s): Elfe noire
Sexe: Féminin

MessagePosté le: 02/03/2013 14:13    Sujet du message: Danaerys, La dame aux milles oreilles Répondre en citant

Finish. Par contre, je pense qu'elle aura davantage de relations (amicale, amoureuse (si on veut) et rivale/ennemie, alliée, sous fifre etc.), mais je ferai une recherche dessus une fois validé.^^ Après tout, elle est dans le domaine du renseignement. XD
Revenir en haut
Alysandre
Seigneur du Désert
Seigneur du Désert

Hors ligne

Inscrit le: 21 Juil 2012
Messages: 870
Présence: Présent(e)
Race(s): Immortelle
Sexe: Féminin
Âge: 125 ans

MessagePosté le: 09/03/2013 18:27    Sujet du message: Danaerys, La dame aux milles oreilles Répondre en citant

Il te manque les accords de Kelsier et Megaera~
_________________
Revenir en haut
Aymeric
Immortel
Immortel

Hors ligne

Inscrit le: 10 Fév 2013
Messages: 138
Présence: Présent(e)
Race(s): Divin / Fée
Sexe: Masculin
Âge: 120 ans

MessagePosté le: 10/03/2013 09:49    Sujet du message: Danaerys, La dame aux milles oreilles Répondre en citant

J'approuve ~
_________________
 
Revenir en haut
Megaera
Conseiller(ère)
Conseiller(ère)

Hors ligne

Inscrit le: 26 Jan 2013
Messages: 26
Présence: Présent(e)
Race(s): Elfe noir
Sexe: Féminin
Âge: 102 ans
Localisation: Partout...

MessagePosté le: 11/03/2013 16:05    Sujet du message: Danaerys, La dame aux milles oreilles Répondre en citant

Je donne mon approbation ... *appose son sceau* J'ai toujours rêvé utiliser mon sceau mais je n'ai jamais eu l'occasion...
_________________

Maybe because she doesn't try so hard to seduce and impress,
I guess that's why some guys fell for her.
Because she's so different and crazy
and we all like a little bit of that in our life.
Revenir en haut
Alysandre
Seigneur du Désert
Seigneur du Désert

Hors ligne

Inscrit le: 21 Juil 2012
Messages: 870
Présence: Présent(e)
Race(s): Immortelle
Sexe: Féminin
Âge: 125 ans

MessagePosté le: 24/03/2013 22:49    Sujet du message: Danaerys, La dame aux milles oreilles Répondre en citant

Présentation approuvée!

_________________
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: 10/12/2016 02:56    Sujet du message: Danaerys, La dame aux milles oreilles

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Ce forum est verrouillé; vous ne pouvez pas poster, ni répondre, ni éditer les sujets.   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    Les Chevaliers d'Émeraude - JDR recommandé par le site officiel - Version 7 Index du Forum -> Recensement -> Recensement -> Erinya Toutes les heures sont au format GMT - 4 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Crédits - Le forum a été créé en 2005 par Deelylah. Le design et le codage ont été réalisé par Chlotilde avec l'aide de Camellia et Sahvanna. L'univers du forum est fortement inspiré de la saga Les chevaliers d'Émeraude d'Anne Robillard. Toute reproduction partielle ou totale de ce forum est interdite.


Portail | Index | Panneau d’administration | Créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB
Appalachia Theme © 2002 Droshi's Island
Traduction par : phpBB-fr.com
Designed & images by Kooky