Index - Rechercher - Membres - Groupes - S’enregistrer - Messages Privés - Connexion
Règlements & contexte - Encyclopédies - Annonces - Recherches - Questions - FAQ - Partenariats - Parrainage - Ateliers - L'infolettre
Grotte

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Les Chevaliers d'Émeraude - JDR recommandé par le site officiel - Version 7 Index du Forum -> Empire Noir -> Lapis Lazuli -> Forêt des Énamiah
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Primrose
Chevalier Impérial
Chevalier Impérial

Hors ligne

Inscrit le: 15 Jan 2012
Messages: 46
Présence: Présent(e)
Race(s): Humain | Fée
Sexe: Féminin
Âge: 52 ans
Génération: Exception

MessagePosté le: 05/05/2013 21:47    Sujet du message: Grotte Répondre en citant

La grotte est située dans la forêt, près de la capitale impériale. Plusieurs habitants du coin ont raconté avoir entendu des bruits bizarres en provenant et même avoir aperçu d'étranges créatures aux alentours. Primrose, d'une nature curieuse, a décidé d'aller voir ce qui s'y tramait et a vite compris que ce n'était qu'une famille d'ours. Des ours un peu plus gros que ce que l'on retrouve sur Enkidiev, avec des griffes plus pointues, mais des ours quand même. Elle ne pensait pas avoir à faire quoi que ce soit à propos de cette grotte, mais l'arrivée d'un écuyer lui rappela son existence...

---

Primrose n'était pas allée à la cérémonie d'adoubement parce qu'elle n'en avait rien à foutre des nouveaux chevaliers, écuyers ou élèves. Pour elle, il ne représentait que du trouble potentiel ; il y avait beaucoup plus de chances qu'elle développe une mauvaise relation avec eux qu'un brin d'amitié. Elle aimait mieux se tenir loin d'eux et vivre sa vie en semi-solitaire. Malheureusement, elle apprit qu'on lui avait assigné un écuyer. Un. écuyer. Qui avait eu la FABULEUSE idée de lui assigner un morveux au juste?! Qui pouvait penser qu'elle avait du temps à perdre sur un môme en pleine crise d'adolescence? Pire, PIRE, qui pouvait penser qu'elle aurait le moindre talent pour enseigner quoi que ce soit à un jeune?! Il fallait être complètement fou! FOU! Lyra était tombée sur la tête! Ou bien elle ne connaissait pas du tout Primrose, parce que n'importe quel débile aurait compris qu'il valait mieux ne pas la forcer à «éduquer» qui que ce soit. En fait, ils ne pouvaient pas la forcer. Elle serait une maître tellement mauvaise qu'ils seraient forcés de donner Syrias à quelqu'un d'autre. Ou de le mettre dans un asile psychiatrique suite aux traumatismes liés à son éducation, c'est selon. En tout cas, elle n'allait certainement pas lui laisser la vie facile. Comme elle n'était pas allée à la cérémonie, elle envoya un message télépathique à son (probablement) fantasmagorique écuyer pour lui donner rendez-vous à la grotte dans la forêt. Elle avait une petite idée derrière la tête.

[Syrias]**Salut le môme qui va me servir d'écuyer pendant les prochaines heures, parce que j'pense vraiment pas te garder 7 ans d'temps. Faudrait ben qu'on se rencontre faque viens me rejoindre devant la grotte dans la forêt. Si tu sais pas c'est où, démerde toi. Fais vite parce que j'vais pas d'attendre 2 ans. Amène ton épée pis toutes tes affaires d'écuyers.**

Primrose amena ses propres armes : son épée courte (mais que personne ne lui dise qu'elle était courte ; elle était simplement plus légère que celle des autres, pour aller avec sa carrure de non-géante), ses multiples dagues (qui étaient souvent bien plus meurtrières que son épée) et son arc. Elle n'aurait sûrement pas à s'en servir, mais on ne sait jamais sur quoi (ou qui...) on peut tomber dans les forêts des territoires inconnus. Elle s'envola vers la grotte, utilisant ses ailes de Fée pour se déplacer beaucoup plus rapidement qu'à cheval ou pire, à pied. Elle s'installa sur une des hautes branches d'un arbre et attendit l'arrivée de son «écuyer». Peut-être que si elle restait en hauteur, il ne remarquera pas qu'elle était une non-géante et ne l'insulterait pas à ce propos... Parce que s'il le faisait, sa vie serait encore plus en danger qu'à présent. Ce qui n'était pas peu dire.
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: 05/05/2013 21:47    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Syrias
Écuyer Impérial
Écuyer Impérial

Hors ligne

Inscrit le: 20 Déc 2012
Messages: 76
Présence: Présent(e)
Race(s): Elfe | Humain
Sexe: Masculin
Âge: 15 ans
Génération: Vingt-septième Génération
Localisation: Perdu dans ses pensées

MessagePosté le: 07/05/2013 21:43    Sujet du message: Grotte Répondre en citant

    Saut de Syrias
    La vie de Syrias n’était pas aussi remplie qu’elle aurait pu l’être. Faut dire que de sa naissance à ses huit ans, sa vie avait eu plein de tournants. Alors… normal que sa vie se calme un peu. Il n’avait jamais été la même chose plus de 4 ans. Là, il était dans la bonne lancée pour être élève impérial pour un bon sept. Si seulement la vie était plus simple… Disons que ça serait bien plus facile pour lui… En fait… rester élève avait une bonne signification pour lui. S’il ne l’était plus, il avait nul part où aller. Il ne savait pas si quelqu’un allait l’accepter, lui Syrias comme il l’était. Dans ce monde, il avait peut-être une personne qui l’acceptait et c’était la sorcière. Mais bon… Syrias comprenait exactement pourquoi personne ne voulait de lui. Qui voudrait de quelqu’un qui ne voulait de personne ? Personne justement ! Mais bon, Syrias vivait bien avec ça et sa vie allait bien… si on peut dire ça…

    Ce qui vint compliquer les choses, c’est le déménagement de tous les royaumes d’Enkidiev, en fait du continent, vers l’autre côté des volcans. Qui, bon dieu, voudrait aller se tuer là-bas? Personne ! Mais bon… C’était soit avoir des chances de mourir ou soit mourir sûr à 100%… Yuu préférait aussi vivre, avoir une chance de vivre, que de mourir à coup sûr. Bien que Syrias se disait que sa mort ne changerait pas grand chose, il voulait absolument savoir d’où il venait… Pour un jeune garçon comme lui, ne pas savoir de quoi il s’agissait… de qui il était. C’était difficile à comprendre… Mais bon, il se disait qu’il n’allait jamais pouvoir… Il voulait vivre principalement pour ça…

    Maintenant, Syrias était adolescent. Il avait de plus en plus de question… Et disons qu’il ne savait pas exactement qui il était…Il aurait tellement voulu mais bon… Ce genre de chose là n’était pas le genre de chose où qu’il était possible de faire de quoi… Ce qui faciliterait son adolescence serait d’avoir quelqu’un à qui se confier… et il n’avait personne. Mais bon, il vivait toujours malgré tout. Du côté Magie, il avait enfin réussi à maîtriser son pouvoir. Mais… il ne le maîtrisait pas tellement bien… Disons que ses pouvoirs raciaux étaient les pouvoirs qu’il avait le mieux. Son pouvoir de la maîtrise des plantes était… correct. Rien de plus. Finalement, par négligence de sa part, ses cheveux lui arrivaient maintenant aux fesses. Il avait les cheveux plus longs que certaines filles… Mais, ses cheveux, il les aimait. Donc bon…

    § § §


    Désespoir serait certainement le mot qui décrirait le mieux Syrias Yuu en ce moment. C’était finalement le temps qu’il quitte le rôle d’élève. Il allait devenir écuyer. Premièrement dit, ça semblait amusant d’être Écuyer. Les jeunes suivaient ainsi leur maître tout le temps et partaient en mission. Voilà le problème. Les jeunes n’avaient pas le choix de suivre leur maître… PARTOUT ! Et ça… Syrias savait éperdument que son maître allait vouloir le lâcher après le premier jour. Et qui dit maître dit ordre…et les ordres étaient peut-être une des choses que Syrias détestait le plus… Mais bon… juste sept ans de souffrance pour arriver à ses fins. Il allait y arriver. Fallait qu’un peu de volonté.

    Voilà, il se leva et se rendit dans la cour, où il allait avoir l’adoubement. La vie allait bien… rien de mal pour l’instant. Syrias monta sur le stade et se fit nommer Écuyer officiellement… Il prononça l’espèce de serment qu’il avait pris trois mois à apprendre par cœur… Et son maître fut nommé. Primrose. … … C’était qui ? Le jeune garçon n’avait pas l’habitude de retenir les noms. Il en avait appris quelques uns pour les oublier par la suite. Mais vraiment, il voulait savoir qui était cette Primrose. Ce qui surprit grandement Syrias, c’est que personne ne monta sur l'estrade au moment où le nom Primrose fut prononcé. Que voulait-elle dire ? Elle n'était pas à la cérémonie? Elle était en mission, elle avait juste décidé de ne pas venir? Déjà, juste par ce fait, Syrias la détestait. Qui osait ne pas se présenter pour rencontrer le meilleur écuyer jamais souhaité? Bon... trêve de plaisanterie, il savait qu'il n'avait pas grand chevalier qui le voulait, mais bon. Comme si ça l'importait. Il allait, de toute façon, faire son possible pour ne pas être avec son maître.

    Une fois la cérémonie terminée, Syrias retourna dans sa chambre. Comment pouvait-il aller dans la chambre de quelqu'un qu'il ne savait même que qu'elle existait. Et puis... Sa chambre était son lieu de calme. Il se coucha sur son lit, avant de se relever et d'essayer ses choses d'écuyer. Mon dieu qu'il semblait stupide ainsi. Il marcha un peu dans le château, quand il eut un appel télépathique. Déjà, il voulait pas trucider. Sa maître le faisait chier. Son message était... vraiment chiant. Il voulait l'engueuler. Et dire qu'il n'avait pas le choix de suivre son entraînement. Mais bon... elle ne souhaitait pas le garder non plus... Elle venait de le lui dire ! Elle lui demanda de se démerder s'il ne savait pas c'était où et elle ne voulait pas attendre des ans. Évidemment !

    **[Primrose]« C'est bon, par besoin d'capoter à c'point là, maître»*

    Syrias avait mis un accent sur le maître, juste pour l'énerver. Il commença à prendre ses affaire. Comment voulait-elle qu'il sache où était cette foutue grotte ? Si elle ne voulait pas attendre des mois, elle n'avait qu'à lui dire où elle était! RAAH ! Ça l'énervait vraiment et il ne voulait pas ! Il prit son épée, sa dague et ses choses d'écuyer comme Prim le lui avait demandé. Il sortit et il se concentra, pour trouver la présence de sa maître. Encore un peu de difficulté avec la magie, Syrias eut de la difficulté à la localiser. Mais bon, il y arriva. Elle n'était pas très proche ni très loin. Il décida d'y aller à pied, enfin... il n'aime pas trop trop les chevaux... Mais bon, il aimait surtout marcher. Alors, il décida de partir, finalement. En partant, Syrias Yuu regardait partout. Il était de nature curieuse et il aimait vraiment ça. Les arbres étaient magnifiques. Les différentes fleurs l'étaient aussi. Ça faisait différent des terres hostiles d'esprit. Ça ressemblait un peu à Elfes.

    Finalement, après deux longues heures de marches rapide de course même, Syrias arriva. Il arriva à la grotte où il vit sa maître... D'ici, elle semblait petite et elle semblait presque plus jeune que lui. Mais.. ça ne lui tentait pas de devoir se retrouver à SES ordres. Primrose était CHIANTE. Il ne voulait rien savoir d'elle. Même s'il s'était dit qu'il n'allait pas être trop chiant dès le premier cours, un commentaire s'échappa de sa bouche. «Ouais... Madame ne veut pas attendre mais elle n'est pas fichue de dire à son écuyer où elle est. C'est certain que Madame attendra longtemps.» Il eut un claquement de langue avant de s'avancer dans la grotte... Cette femme l'énervait... En fait, il se demandait vraiment si elle était une femme. Elle semblait avoir son âge, sinon être plus jeune. Malheureusement, il n'arrivait pas à la regarder comme il le faut. C'était ridicule... Elle ressemblait à un papillon et ce n'était pas en bien... Un papilln, ce n'était pas beau. C'est nul les papillons... Ils sont libres d'aller où ils le souhaitent. Raah ! Pourquoi donc il était obligé d'avoir une maître ! Il était capable d'apprendre seule ! «Peut-être que tu semblerais plus intelligente si tu descendais! »

    Syrias soupira et regarda le plancher. Il ajouta par la suite: «Et puis, penses-tu sérieusement que je tiens AB-SO-LU-MENT à t'avoir comme maître ? Non ! Ça me ferait bien plus plaisir à moi que tu m'aies pas pendant 7 ans ! » Il la regarda et la défia du regard. Pour qui le prenait-elle, l'espèce de folle ? Que devait-il faire ? Attendre et l'écouter gentiment ? Il savait éperdument que son comportement n'était pas digne d'un écuyer... mais, comme si son comportement avait déjà été digne de n'importe quoi... «On fait quoi maintenant? Ça m'tente aps d'être venu ici que pour discuter avec... ç... avec toi. » Syrias s'arrêta. Il était un peu immature... Mais quand même ! Il avait une tête ! Appeler son maître ça, la désignant de chose, ce n'était pas la meilleure idée qu'il avait eut... Il sortit son épée, lui montrant qu’il l’avait pris et qu’il allait PEUT-ÊTRE être capable d’écouter CERTAINS ordres… Mais ça, c’était tellement pas certain qu’il ne pouvait rien dire.

_________________

Pour l'éternité...



Revenir en haut
Primrose
Chevalier Impérial
Chevalier Impérial

Hors ligne

Inscrit le: 15 Jan 2012
Messages: 46
Présence: Présent(e)
Race(s): Humain | Fée
Sexe: Féminin
Âge: 52 ans
Génération: Exception

MessagePosté le: 13/05/2013 15:16    Sujet du message: Grotte Répondre en citant

La réponse télépathique de Syrias était déjà semi-provocante, mais cela n'étonna pas le moins du monde Primrose. Elle imaginait déjà son écuyer comme un même en pleine crise d'adolescence et s'attendait au pire de lui. Elle n'avait aucune attente ; comme ça, elle ne serait pas déçue. Elle savait qu'elle allait devoir se faire chier à s'occuper du jeune, alors elle comptait bien leur rendre la pareille. En faisant tout pour qu'il abandonne sa place dans l'ordre et court se réfugier dans les jupes de sa mama, bien sûr. Elle attendit son écuyer sur l'arbre, espérant qu'il se fasse bouffer par une des créatures des territoires inconnus en chemin. Ou qu'il se perdre dans une autre grotte de la forêt et n'en ressorte jamais. Malheureusement, Syrias se révéla être moins stupide qu'elle le pensait puisqu'il parvint à la trouver. Elle soupira de découragement lorsqu'elle le vu. En plus, il semblait plus grand qu'elle, ce qui était très très énervant. Pourquoi y avait-il tant de géants dans l'Empire, au juste? Prim haussa les sourcils lorsqu'il commença à parler. Il pensait l’impressionner avec son sarcasme de merde, peut-être? Il allait vite comprendre qu'il était tombée sur quelqu'un de beaucoup plus féroce que lui. Primrose avait beaucoup d'expérience en sarcasmes et insultes de tout genre, alors ce n'était pas quelques conneries prononcés par un p'tit merdeux qui allaient l'impressionner. Comme ça, elle ne semblait pas intelligente? Parce que lui avait l'air d'un génie? Elle leva les yeux au ciel. Apparemment, lui non plus n'avait pas envie d'avoir un maître. Oh, quelle surprise. Mônsieur pensait pouvoir apprendre tout par lui même sans avoir besoin de l'éducation de qui que ce soit? Pff. Il avait dû vivre dans le château de l'Empire depuis sa tendre enfance, il ne savait pas ce qu'était la vraie vie. La Fée allait vite lui enseigner. Il ne voulait pas discuter avec elle? Tant mieux. Elle non plus. Elle avait autre chose en tête.

Lorsqu'il eut enfin fini de parler, Primrose descendit de l'arbre en utilisant ses ailes, se planta devant lui et lui donna une bonne claque sans lui laisser le temps de réagir. «Ça, c'parce que tu penses pouvoir me faire chier sans que je réagisse. J'sais pas qui t'a élevé, mais vas pas penser que j'suis comme eux. Je te laisserai pas faire le baveux toute la journée pendant les sept prochaines années. Tu sais quoi, finalement, ça m'aurait pas dérangé d'attendre 1000 ans sur cet arbre sans jamais te voir arrivé, au moins j'srais restée tranquille.» Prim tentait d'avoir l'air autoritaire en mettant ses poings sur ses hanches, mais c'était difficile puisqu'elle était plus petite et plus menue que Syrias... «T'es pas content de m'avoir comme maître? Bouh ouh, pauvre petit. Si t'es trop fâché, t'a qu'à quitter l'ordre, c'est pas moi que ça va déranger. Bien au contraire! Si t'as pas le goût de discuter, good, parce que moi non plus. Je suis pas venue ici pour ça. Non non, si on est ici, c'est pour ton initiation!»

Il n'y avait pas et n'avait jamais eu d'initiation pour les écuyers, mais Syrias ne devait pas être au courant. Et même s'il savait qu'elle n'avait pas à lui faire subir d'initiation, qu'est-ce que ça pouvait bien changer? Elle n'allait pas se gêner. Il était son écuyer et il devait faire tout ce qu'elle disait, point à la ligne. Non? Primrose se tourna vers la grotte et la pointa du doigt. «Dans cette grotte, il y a une famille d'ours. Un père, une mère, quelques p'tits oursons. Je les ai déjà vu... Ils sont pas SI gros. Puisque tu te penses si fort et si bon, et puisque tu n'as pas besoin d'entraînement, je te demande d'aller les tuer. Tous. Tu peux utiliser tes armes, ce que tu veux. Je vais t'attendre ici.» Elle lui fit un énorme sourire. Elle avait bien hâte de le voir se battre et espérait bien qu'elle se blesse assez pour qu'elle n'aille plus à l'éduquer. Il faudrait qu'elle trouve une bonne excuse pour expliquer cela aux autorités de l'ordre, mais bon... Ce n'était qu'un détail. Elle avait dit que les ours n'étaient pas si gros, mais c'était faux. Ils étaient bien plus gros et bien plus féroces que ceux d'Enkidiev...
Revenir en haut
Syrias
Écuyer Impérial
Écuyer Impérial

Hors ligne

Inscrit le: 20 Déc 2012
Messages: 76
Présence: Présent(e)
Race(s): Elfe | Humain
Sexe: Masculin
Âge: 15 ans
Génération: Vingt-septième Génération
Localisation: Perdu dans ses pensées

MessagePosté le: 17/05/2013 00:11    Sujet du message: Grotte Répondre en citant

    Colère serait certainement le mot qui décrivait le mieux Syrias à ce moment là. Mais, qu’est-ce qu’elle faisait chier cette femme? S’il pouvait l’appeler de femme ! Déjà, Syrias était venu et il n’était plus capable de la sentir, de la voir, ni même de l’entendre. Oui, le jeune homme n’avait pas été le plus intelligent du monde en provocant son maître. Mais elle l’avait mérité entièrement ! Elle aurait voulu qu’il se perdre dans la forêt et qu’il meure. Elle ne le voulait pas (au moins, ça c’est réciproque…) Mais, sérieusement… Il ne voulait vraiment pas la voir… Comme s’il avait quelque chose à apprendre d’elle. C’était une femme, qui semblait petite… et qui n’avait aucune intelligence… Oui, il était chiant. Oui, il encourageait Primrose à le détester… ET?! Ça n’allait que l’aider si elle se plaignait… Mais, il ne voulait pas quitter l’ordre. Mon dieu que c’était compliqué… Finalement, le papillon, tout sauf magnifique descendît de son perchoirs. Mon dieu ! elle était deux fois plus petite qu’il le pensait. Mais, il reçu une claque en plein visage. S’étant fait prendre par surprise, il ne put rien faire. Ses yeux s’ouvrirent, mais il ne dit rien. Il savait qu’il allait simplement en recevoir une autre. L’espèce de folle… Il mit sa main sur la joue et tourna le regard. Pourquoi il devait baisser les yeux pour regarder son MAÎTRE, qui avait AU MOINS le double de son âge… sinon plus. Mon dieu… Ça le surprenait. Ensuite, elle voulait que Syrias la prenne au sérieux? Qu’il la respecte… NON! Par contre, il avait bien un défaut qu’il ne pouvait pas lui donner : la faiblesse… La joue de Syrias chauffait et il savait qu’il allait devoir faire attention, s’il ne voulait pas être marquer à vie…

    Au moins, elle lui donna la raison de la claque. Il fut presque surpris de voir que c’était pour son attitude… Oui oui, c’est ce qu’on allait voir… À la fin de ce qu’elle dit, Syrias se répondit dans sa tête. Il ne voulait pas une claque pour l’instant…

    « Après, tu me demandes qui m’a élevé MOI ?! Regarde-toi avant de parler », pensa-t-il bien fort.

    Syrias la regardait dans les yeux, donc il se plia le cou vers l’avant pour la voir… Petite… Elle était petite… trop petite. Lui, considéré comme quelqu’un d’assez petit, il ne pouvait que penser qu’il était grand. Peut-être 30 ou 40 centimètres les séparaient. Il aurait pensé que c’était une enfant. Mais… pour l’instant, il allait essayer de garder le tout à l’intérieur, sans rien dire… Comme si ça allait être facile. Quitter l’ordre s’il n’était pas content? Et elle? Elle devrait quitter le monde pour que tous soit satisfaits… Au moins, elle ne voulait pas discuter… Elle lui dit qu’il allait passer un épreuve d’initiation… What the… Pourquoi? Il n’en avait jamais eu? Mais bon… il l’écouta sans oublier de penser quelque chose de … normal pour Syrias.

    « Comme si t’étais plus contente de m’avoir comme écuyer… »

    Syrias s’était décidé à l’écouter, dans la limite du possible… L’initiation ! C’était quoi ÇA?! Il n’en avait jamais eu… Elle lui parla de la famille d’ours… non… Oui ! Il avait beau être bon et beau… ça ne voulait pas dire qu’il arriverait à tuer une famille entière d’ours ! Aussi petit soit-il… Elle était folle ou quoi? L’attendre ici… mon œil ouais… Syrias bouillait intérieurement. Mais, il n’arrivait pas garder le tour à l’intérieur….

    « Initiation ou pas, je ne vais pas aller me faire tuer bêtement dans une famille ours, peu importe leurs tailles ! »

    Syrias soupira. Il ne voulait pas mourir. Il avait quand même un peu plus de tête que ça.. Et apparemment, elle n’en avait pas… Elle voulait le tuer pour s’en débarrasser le plus vite possible. Et disons que Syrias n’était pas totalement en accord avec elle. Les ours étaient dans leur habitant, dans la forêt. C’était eux, les humanoïdes qui volaient le territoire à des animaux et des gens… Syrias soupira avant de reprendre la parole.

    « Tu es folle !? Ton initiation, j’la fais pas. Je ne tiens pas à me suicider aujourd’hui ! je ne sais pas qui t’a élevé mais je pense que cette personne a failli dans sa tâche. Tu n’as jamais appris qu’une ourse protégerait ses petits jusqu’à la mort. Hors de question que j’aille plus loin! Sauf si tu viens avec moi… »

    C’était elle qui se croyait forte non? Alors… s’ils allaient tuer les ours et donc trouver de la viande ensemble… Il n’allait pas subir l’humiliation de perdre tandis qu’elle ne fait rien. Syrias soupira et confronta du regard. Non, il n’allait pas y aller. Oui, il savait qu’elle allait le traiter de lâche, d’incapable. Mais si elle ne le faisait pas, c’est qu’elle l’était aussi, non? Cette logique était parfaite, sans aucune faille ! Et puis… comme si sa parole avait quelque chose… comme si elle disait quelque chose d’intéressant. Disons qu’il allait perdre du QI s’il l’écoutait et s’il restait dans ses pensées, il allait en gagner…

    « Tu me veux pas plus que je te veux. Donc… Sept ans, c’est très long… »

    Il ne voulait rien dire en particulier… il laissa cette phrase en suspend.

_________________

Pour l'éternité...



Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: 02/12/2016 22:18    Sujet du message: Grotte

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Les Chevaliers d'Émeraude - JDR recommandé par le site officiel - Version 7 Index du Forum -> Empire Noir -> Lapis Lazuli -> Forêt des Énamiah Toutes les heures sont au format GMT - 4 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Crédits - Le forum a été créé en 2005 par Deelylah. Le design et le codage ont été réalisé par Chlotilde avec l'aide de Camellia et Sahvanna. L'univers du forum est fortement inspiré de la saga Les chevaliers d'Émeraude d'Anne Robillard. Toute reproduction partielle ou totale de ce forum est interdite.


Portail | Index | Panneau d’administration | Créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB
Appalachia Theme © 2002 Droshi's Island
Traduction par : phpBB-fr.com
Designed & images by Kooky